Recherche


Avis de lecteurs

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Mamie Luger (Benoît Philippon)

note: 5Très divertissant ! Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Cette Mamie Luger (Berthe de son petit nom) est tout bonnement incroyable ! 102 ans, pas tout à fait toutes ses dents, un langage des plus fleuris...attendez-vous à découvrir un [...]

La mère morte (Blandine de Caunes)

note: 5Vivre la mort FM - 10 juin 2020

Blandine de Caunes est l’une des filles de l’icône féministe Benoîte Groult. Quand cette mère, célèbre pour son intelligence vive et érudite, son indépendance farouche, sa liberté de penser, de [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Sacrées sorcières (Roald Dahl)

note: 5Excellente adaptation ! Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Sacrées sorcières marque le retour très attendu de Pénélope Bagieu !
Sa version de l’histoire nous plonge avec délice dans l’univers à la fois drôle et cruel de Roald Dahl. Son [...]

Détail des vitrines

 

Nous vous proposons, dans la vitrine de gauche, un avant-goût de l'animation Plein les yeux du 3ème trimestre sur le thème des animaux. Dans la vitrine de droite, nous vous présentations une nouvelle acquisition qui vient enrichir le fonds bourbonnais.

Histoire naturelle des oiseaux-mouches ou colibris, constituant la famille des Trochilidés par E. Mulsant et E. Verreaux.

 

L'un des quatre volumes de format grand in-4 édité à Lyon par la Société linnéenne de 1874 à 1877.

Martial Étienne Mulsant est un entomologiste français et bibliothécaire français, né le 2 mars 1797 à Marnand, près de Thizy et mort le 4 novembre 1880 à Lyon.

Ses parents le destinent à la cotonnade et Etienne Mulsant fils est d’abord envoyé chez un marchand de toile à Lyon, ami de ses parents. Mais il préfère herboriser et épouse en mai 1816 sa cousine germaine Julie Ronchivole. Revenu près de Thizy, il devient maire en 1817 de Saint-Jean-la-Bussière, où ses parents possèdent une propriété et où il herborise à loisir. En 1827, il devient, à la suite de son père et de son grand-père, juge de paix du Canton de Thizy.

Légitimiste, il doit quitter ses fonctions et rejoint ses parents à Lyon en 1830. Il écrit des livres de classe qui le font remarquer du bibliothécaire de Lyon. En 1838 il devient sous-bibliothécaire à la bibliothèque municipale de Lyon, plus précisément à la "grande bibliothèque", appelée aussi "bibliothèque du Lycée" de Lyon car située dans le collège royal puis lycée impérial aujourd'hui connu sous le nom de Collège-lycée Ampère. C'est dans ce même Lycée qu'il est professeur d’histoire naturelle de 1843 à 1873. En 1874, il devient bibliothécaire en chef de la ville de Lyon et ce jusqu'à sa mort en 1880.

Il est pendant 35 ans président de la Société linnéenne de Lyon et publie en collaboration avec de nombreux entomologistes. Il collabore aussi avec l'ornithologiste Jules Bourcier, spécialiste des oiseaux-mouches, pour cet ouvrage magnifique, orné de 121 planches très fraiches.

Jean Baptiste Édouard Verreaux est un naturaliste français, collectionneur et marchand, né en 1810 et mort en 1868.

En 1830, il voyage en Afrique du Sud où il aide son frère Jules Verreaux (1807-1873) à rassembler une immense collection d’histoire naturelle. Il revient en France en 1832 après être passé par Sumatra, par Java, les Philippines et l’Indochine. En 1834, il prend la direction de l’entreprise familiale de vente d’objets et de spécimens d’histoire naturelle à Paris.

Médiathèque Moulins Communauté, cote 27964-27967.

 

Diane au bois, comédie héroïque en 2 actes en vers par Théodore de Banville ; lithographies originales de Maurice Eliot

 

La Médiathèque communautaire vient de faire l'acquisition d'une édition rare de la comédie de Théodore de Banville qui vient ainsi compléter le fonds bourbonnais.

Cette édition parisienne de L.Cartelet de 1911, imprimée à 200 exemplaires seulement, est illustrée par 14 lithographies originales de Maurice Eliot.

Théodore de Banville est né le 14 mars 1823 à Moulins, il est toujours possible de voir sa maison natale rue de Bourgogne. Il est le fils d’un lieutenant de vaisseau. Elève au Lycée Condorcet, à Paris, il se passionne très jeune pour la poésie et à 19 ans il publie son premier recueil de vers, Les Cariatides. Ce recueil est accueilli très favorablement.

A Paris il fréquente les milieux littéraires les plus anticonformistes. Ami de Victor Hugo, Charles Baudelaire et de Théophile Gauthier, il est poussé par ces derniers à se consacrer à la poésie. Il devient une figure importante et influente du monde littéraire.

Considéré de son vivant comme l’un des plus éminents poètes de son époque, il est aussi critique dramatique et chroniqueur littéraire. C’est lui qui découvre le talent naissant du jeune Arthur Rimbaud.

Sa production littéraire est importante et variée. Elle comprend des pièces de théâtre, des récits de voyages, des portraits littéraires, des nouvelles et des contes.

Théodore de Banville meurt à Paris le 13 mars 1891.

Maurice Eliot (1862-1945) est un peintre, pastelliste, graveur, illustrateur et professeur de dessin français. Il reçoit une mention honorable au Salon de 1886, une médaille de 3e classe en 1887 et, en 1888, alors qu'il est pressenti pour le premier prix de Rome, il reçoit une bourse de voyage au titre du second prix de Rome en présentant sa composition Nausicaa jugée par le jury « trop subversive ». Pastelliste reconnu, il est élu en 1889 au bureau de la Société des pastellistes français, aux côtés entre autres de Jean-Louis Forain et Jules Chéret, pour participer à ses expositions annuelles.

En 1932 il est nommé « maître de dessin » à l'École polytechnique où il va enseigner jusqu'en 1932. Classé hors-concours, il devient membre du jury à l'Académie des beaux-arts.

Médiathèque Moulins Communauté, fonds Bourbonnais, cote R-BP-791

Moulins - Médiathèque communautaire

Moulins - Médiathèque communautaire

Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
03000 Moulins
04.43.51.00.00
mediatheque@agglo-moulins.fr
Imprimer
Partager "Du nouveau dans nos vitrines patrimoine" sur facebookPartager "Du nouveau dans nos vitrines patrimoine" sur twitterLien permanent
Voir les avis  Aucun avis