Recherche


Avis de lecteurs

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Par le feu (Will Hill)

note: 5Histoire d'une reconstruction... Victoria, MMC - 21 avril 2020

"Par le feu" est un véritable livre coup de poing dans lequel Moonbeam, une jeune fille de 17 ans, va nous raconter sa vie passée dans une secte après qu'un [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

Des hommes justes (Ivan Jablonka)

note: 5Un livre juste FM - 22 février 2020

Quand on est un homme, comment être ou devenir "un mec bien" ? C'est la question qui sous-tend cette analyse percutante des inégalités de genre qui portent préjudice aux femmes [...]

La mère morte (Blandine de Caunes)

note: 5Vivre la mort FM - 10 juin 2020

Blandine de Caunes est l’une des filles de l’icône féministe Benoîte Groult. Quand cette mère, célèbre pour son intelligence vive et érudite, son indépendance farouche, sa liberté de penser, de [...]

MS 1 - Bible de Souvigny

 
Type de document: Patrimoine numérisé

MS 1 - Bible de Souvigny : Biblia Sacra

Langue(s)
latin
Sujet(s)
Bible de SouvignyDouzième siècleBible
Résumé

Joyau de l’enluminure médiévale, la Bible de Souvigny est le chef de file d’une série de manuscrits à peintures du centre de la France représentée par les bibles de Lyon, Bourges et Clermont-Ferrand. Elle date du dernier quart du XIIè siècle. Elle provient du prieuré de Souvigny, qu’elle a quitté au moment des confiscations révolutionnaires pour devenir propriété de l’Etat, avec les autres livres de Souvigny et des couvents de Moulins.

La première mention de cette bible se trouve dans l’obituaire du prieuré de Souvigny, manuscrit du XVè siècle conservé lui aussi à la médiathèque communautaire de Moulins. Appelé également Livre des anniversaires, cet ouvrage mentionne les offices célébrés par le prieuré en mémoire de ses bienfaiteurs. Pour l’anniversaire de messire Bernard, sacristain de Saint Mayeul, un office plein est célébré le 13 novembre, en souvenir du bien qu’il a fait au prieuré en faisant faire, entre autres, une dizaine de manuscrits et plus particulièrement « un livre très précieux contenant l’ancien et le nouveau Testament » (preciosissimam historiam continentem novum et vetus testamentum). Il s’agit sans doute de la Bible de Souvigny.

C’est un manuscrit sur parchemin de 400 feuillets, de grande taille (56 X 39 cm) et de poids (30 kg), qui contient le texte en latin de l’ancien et du nouveau Testament, avec les préfaces aux livres bibliques.

La reliure telle qu’on la voit aujourd’hui a été refaite plusieurs fois. Un des premiers bibliothécaires de la bibliothèque de Moulins, Auguste Ripoud, dit qu’avant sa restauration de 1833, « son ancienne couverture formée de bois de chêne revêtue de peau de truie, quoique brisée, mutilée et déchirée, était décorée des mêmes ornements en bronze, en cuivre et en émail que l’on admire maintenant… ». Elle comportait également une étiquette sur le dos attestant sa présence au concile de Constance en 1415. Cette restauration de 1833 fut une catastrophe puisque le relieur n’a pas su replacer tous les ornements et a permis à un collectionneur de passage d’en acquérir un pour sa collection ; de même, une plaque d’émail a disparu, ainsi que des plaquettes dont le musée de Moulins (Musée Anne de Beaujeu aujourd'hui) conserve les moulages.

Le bronze acheté par le collectionneur de passage a été mis en vente chez Sotheby’s à Londres lors de la dispersion de la collection Von Hirsch en 1978. La femme du commissaire étant bourbonnaise, elle a reconnu l’un des ornements de la bible et a prévenu la Ville de Moulins qui, avec l’aide de la région, de l’Etat et d’une souscription publique, a pu racheter l’élément pour la somme de 16 000 livres.

Voir aussi : La Bible de Souvigny

Déplier

Exemplaires

Chargement en coursVeuillez patienter : lecture en cours...
Déplier

Vos commentaires

Chargement en coursVeuillez patienter : lecture en cours...

Feuilleter le livre

Notice détaillée

Biographies

Voir aussi...

Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...
Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...
Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...
Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...