Recherche


Avis de lecteurs

Parce que c'était le seul choix (Sophie Renouard)

note: 5Un choix dangereux. Clarisse - 8 novembre 2022

Olivia élève seule ses trois enfants, elle est gynécologue dans une clinique parisienne et tous les jours elle est confronté au proxénétisme qui les écœure elle et son amie d’enfance, [...]

Bravelands - tome 01 (Erin HUNTER)

note: 5BRAVELANDS Alicia - 25 octobre 2022

je suis a la moitie de l'histoire et je le trouve incroyable .
"grand coeur a une histoire triste au debut mais il a vite trouvé sa place"

Tout rendre au vent (Marion Millo)

note: 5Adieu souffrances ! Clarisse - 8 novembre 2022

Anna va être confiée comme domestique à un couple de bourgeois dans les années 50, violée par le maître elle se retrouve enceinte très jeune et quitte son travail, laissant [...]

Barcelone (Jacques Beaumont)

note: 4Barcelone redécouverte S.BASSET - 24 octobre 2022

Encore un formidable "Grand Imagerie" de chez Fleurus qui nous permet de mieux comprendre Barcelone et de (re)découvrir des aspects moins connus ou moins touristiques de la capitale Catalane !

Le rapport chinois (Pierre Darkanian)

note: 4Le rapport qui rapportait des millions S.BASSET - 6 novembre 2022

Un roman décapant et hilarant sur l’absurdité d'un certain système financier et administratif, qui fait passer aux naïfs des vessies pour des lanternes !

Disparues (Karl Zéro)

note: 5Du grand Karl Zero Céline - 19 novembre 2022

Karl Zero fait preuve d'un très grand professionnalisme dans ce livre, il reprend certaines des affaires les plus médiatisées, avec toute son expertise de journaliste spécialisé dans les faits divers, [...]

Didier Van Cauwelaert

 
Didier Van Cauwelaert. Source: Wikipedia

Didier van Cauwelaert est un écrivain français, né le à Nice, dans une famille d'origine belge.

Biographie

Didier van Cauwelaert a un père avocat, René, qui aurait aimé être écrivain. Inventeur, conteur-né, riche aussi d'une histoire familiale mouvementée ralliant la Flandre à la Côte d'Azur, ancien responsable local de la Jeunesse de France et d'Outre-mer et de la Légion française des combattants ; ce père menace de se tirer une balle dans la tête quand il se croit condamné à ne plus marcher, après un grave accident de voiture qui l'a laissé très handicapé.

Didier van Cauwelaert a alors sept ans et demi ; il décide, pour ce père, de devenir le plus jeune écrivain publié du monde. Très tôt, il envoie ses ouvrages à des maisons d'édition et essuie de nombreux refus. En 1982 (il a 22 ans) son premier roman Vingt ans et des poussières est publié aux Éditions du Seuil. Ses trois romans suivants sont publiés chez ce même éditeur. En 1991 son roman Un objet en souffrance marque son changement d'éditeur ; il rejoint les Éditions Albin Michel.

Malgré l'obtention de divers prix tout au long de sa carrière, on retient principalement le Prix Goncourt en 1994 pour Un aller simple.

Auteur prolifique, il a écrit plus de quarante romans ainsi que plusieurs pièces de théâtre et spectacles musicaux. Il se qualifie de « romancier de la reconstruction ». Ses ouvrages, pour la plupart, abordent la construction de gens en difficulté, en souffrance. Il prétend être le produit de ses livres et non leur inspirateur et cite pour maîtres d'écriture des figures telles que Marcel Aymé et Romain Gary.

En mars 2009, il est candidat à l'Académie française au fauteuil de Maurice Rheims. Les « Immortels » lui préfèrent François Weyergans. Il est de nouveau candidat à l'élection du 14 novembre 2013, déclarée blanche (aucun candidat élu faute de majorité).

Didier van Cauwelaert a également travaillé pour le cinéma en tant que scénariste pour deux films. En 2018 il est le réalisateur du film J’ai perdu Albert, tiré de son roman éponyme.

Positions de l'auteur

Auteur de pièces de théâtre, à l'âge de 17 ans il a mis en scène à Nice Huis clos de Jean-Paul Sartre, obtenant en dernière minute de l'auteur lui-même le droit de monter la pièce. Après coup Sartre, ayant eu l'écho d'amis spectateurs qu'on avait ri durant la représentation, lui écrit pour le féliciter d'avoir ainsi rejoint son inspiration originale. « Je croyais avoir écrit une pièce drôle, on m'a persuadé du contraire ».

Didier van Cauwelaert a régulièrement pris position pour la communication avec les personnes mortes et en faveur d'une vie après la mort. Il a ainsi préfacé des témoignages de contact avec l'au-delà tels que : La vie de l'autre côté de Michèle Decker (2004), et coécrit Karine après la vie avec Maryvonne et Yvon Dray (2002). Il a repris ce thème dans son roman La Maison des lumières, ouvrage dans lequel il pose ce principe : « Le but de toute vie est de faire circuler l'information : par l'amour l'intelligence le conflit ».

En 2011, il soutient officiellement le chef Raoni dans son combat contre le barrage de Belo Monte.

Par l'intermédiaire de la médium Geneviève Delpech, veuve de Michel Delpech, il raconte avoir été en contact avec Albert Einstein et Nikola Tesla, entre décembre 2015 et juillet 2016,.En 2016 Il publie Au-delà de l’impossible à ce sujet.

Œuvres

Romans

Essais

  • Cloner le Christ ?, 2006
  • JM Weston, Le Cherche Midi, 2011
  • Dictionnaire de l’Impossible, Plon, 2013
  • Les Abeilles et la Vie, photos de Jean-claude Teyssier, Michel Lafon, collections « Hors Collection », 2013 - Prix du Livre Environnement 2014
  • Le Nouveau Dictionnaire de l'Impossible : Expliquer l'Incroyable, Plon, 2015
  • Au-delà de l'impossible, Plon, 2016
  • Les Émotions cachées des plantes, Plon, 2018
  • La bienveillance est une arme absolue, Éditions de L'Observatoire, 2019 • (ISBN 979-1-03290-240-0)

Récits

  • Madame et ses flics, Albin Michel, 1985, en collaboration avec Richard Caron
  • Karine après la vie, témoignage de Maryvonne et Yvon Dray présenté par Didier van Cauwelaert, Albin Michel, 2002

Nouvelles

  • La rencontre, collectif, recueil de nouvelles, Éditions Prisma, 2010. Participation aux côtés de Marek Halter, Camilla Läckberg, Claudie Gallay, Éliette Abécassis et Agnès Desarthe

Bandes dessinées

  • Vanity Benz, dessin de Franck Bonnet, Dargaud :
    1. Cuba Cola, 1995 ;
    2. L'Enfant qui dirigeait la Terre, 1995 ;
    3. Le Sommet de Venise, 1996 ;
    4. Little Big Bang, 1998.

Théâtre

Auteur
  • L’Astronome, Actes Sud / Papiers, 1983, Prix du Théâtre de l'Académie Française
  • Le Nègre, Actes Sud / Papiers, 1986
  • Noces de sable, 1995
  • Le Rattachement, 2010
  • Rapport intime, 2013
  • Vous êtes mon sujet, créée pour la télévision et jouée au Théâtre de La Garenne-Colombes, France 2, 2015
Adaptateur
  • Le Passe-muraille de Marcel Aymé, mise en scène Alain Sachs, Théâtre des Bouffes-Parisiens, 1997

Comédies musicales

  • Adaptation en français de la comédie musicale Tintin, le Temple du Soleil.
  • Création mondiale de l'opéra Dreyfus (musique : Michel Legrand ; livret : Didier van Cauwelaert ; mise en scène/lumière : Daniel Benoin) - En 2014, coproduction des T.N.N. et Opéra de Nice

Filmographie

Comme scénariste

Cinéma

  • 1988 : La Maison assassinée de Georges Lautner (dialogues)
  • 1989 : L'Invité surprise de Georges Lautner
  • 1990 : Feu sur le candidat d'Agnès Delarive
  • 1991 : Triplex de Georges Lautner
  • 1993 : Les Amies de ma femme de Didier van Cauwelaert
  • 2001 : Un aller simple de Laurent Heynemann
  • 2011 : Sans Identité (Unknown) de Jaume Collet-Serra
  • 2018 : J'ai perdu Albert de Didier van Cauwelaert

Télévision

  • 1983 : Père Noël et fils d'André Flédérick (téléfilm)
  • 1985-1986 : Madame et ses flics, épisodes L'Imprésario de la mort, Fréquence malédiction, Ultra léger meurtre de Roland-Bernard (série télévisée)
  • 1986 : Marie-Love de Jean-Pierre Richard (téléfilm)
  • 1995 : Les Filles du Lido de Jean Sagols (mini série télévisée)
  • 1997 : Le Président et la Garde-barrière de Jean-Dominique de la Rochefoucauld (téléfilm)
  • 2009 : Services sacrés, épisode Peinture vive de Vincenzo Marano (série télévisée)

Comme réalisateur

Adaptations

  • 2001 : Un aller simple de Laurent Heynemann, d'après le roman Un aller simple
  • 2005 : Ils veulent cloner le Christ d'Yves Boisset (téléfilm documentaire), d'après l'essai Cloner le Christ ?
  • 2006 : L'Education d'une fée (La educacion de las hadas) de José Luis Cuerda, d'après le roman L’Éducation d'une fée
  • 2011 : Sans Identité (Hors de moi au Québec) de Jaume Collet-Serra, d'après le roman Hors de moi

Récompenses et distinctions

Notes et références

Liens externes

  • Site officiel
  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (de + en) Filmportal
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • (en) Internet Broadway Database
  • Ressource relative à la bande dessinée :
    • BD Gest'
  • Ressource relative à la littérature :
    • NooSFere
  • Ressource relative à la musique :
    • (en) MusicBrainz
  • Un point de vue théologique sur le problème du clonage du Christ soulevé par l'auteur
  • « Interview de Didier van Cauwelaert au sujet de Thomas Drimm, un roman-feuilleton sur téléphone mobile - Culturebox, octobre 2009 »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)
  • Portail de la littérature française
  • Portail du scepticisme rationnel

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Didier Van Cauwelaert de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste