Recherche


Avis de lecteurs

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

Lady whisky (Joël Alessandra)

note: 4L’histoire vraie d’une femme passionnée de whisky. Agnès MMC - 10 mars 2021

Helen Frances Arthur a consacré une grande partie sa vie au whisky, rare femme acceptée dans cet univers très masculin. Lorsqu'elle décède en 2015, sa nièce et son mari, l'auteur [...]

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

La voyageuse de nuit (Laure Adler)

note: 4Un voyage au pays de la vieillesse Agnès MMC - 10 mars 2021

Pendant 4 ans, Laure Adler est allée à la rencontre de personnes d’un « certain âge », des vieux, des seniors, comme on les appelle poliment, connus ou inconnus qui [...]

Les Hurleuses (Adrien Tomas)

note: 5Formidable Frederic - 3 avril 2021

Une histoire passionnante pleine d'intrigue et de rebondissements.
J’ai bien aimé la façon qu’Adrien Tomas nous livre cette histoire. Chaque chapitre est le point de vue d’un personnage différent. Ce [...]

J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond (Alexis Jenni)

note: 5La sobriété heureuse Agnès MMC - 16 décembre 2020

Ce livre raconte très simplement, mais avec beaucoup d'admiration et d'affection, la vie de John Muir, qui décide d'abandonner travail et famille pour arpenter les États-Unis et bien au-delà. Il [...]

Corbeyran

 
Corbeyran. Source: Wikipedia

Corbeyran de Cardaillac-Sarlabous est un baron français qui vécut au XVIe siècle. Né en 1515, il participa a de nombreuses batailles et voyagea beaucoup. Il mourut d'ailleurs loin de sa terre natale, dans son château de La Houblonnière.

Biographie

Corbeyran est né au château de ses aïeux, à Lomné, vers 1515.
À vingt ans (1536) il guerroie en Savoie contre Charles Quint. Une dizaine d'années plus tard il combat à Cérisoles avec Blaise de Monluc. Ce fut une grande bataille où s'illustrèrent particulièrement les Gascons et Corbeyran parmi eux.

Commence alors la période Écossaise de la vie de Corbeyran. Sa première campagne d’Écosse (1548 à 1557) a pour but de permettre l'envoi en France de la jeune Marie Stuart et d’empêcher son mariage avec le fils d'Henri VIII d'Angleterre. En il est nommé capitaine de la place forte de Dunbar.

Il rentre en France fin 1557, et est nommé Échanson du Roi en . Il repart pour l’Écosse au début de 1559 est reste trois ans. Il lutte pour Marie Stuart contre les Anglais, et demeuré presque seul Français en Écosse, il sauve l'honneur par son énergie et son prestige. Il s'entête à rester en Écosse et y perd sa fortune. Il ne consent à quitter Dunbar qu'en . Marie Stuart le regrette et, plus tard, quand elle est appelle à son aide Catherine de Médicis et son beau-frère le Roi de France Henri II, elle demande qu'on lui envoie des soldats français commandés par Corbeyran de Sarlabous. Cet appel de la Reine prisonnière, est à la gloire de la Gascogne et de ses capitaines.

Revenu après douze ans d'absence dans son pays, il est mis à la tête d'un régiment de douze enseignes picardes et devient mestre de camp.
Commencent alors les guerres de religions. Il participe au siège de Bourges (aout 1562), à celui de Rouen (octobre 1562), à la bataille de Dreux()

Il part après au siège du Havre. Cette fois les catholiques et les protestants, réconciliés, y luttaient ensemble contre les Anglais. Corbeyran s'y couvre de gloire et il est nommé gouverneur du Havre (1er aout 1563). Il s'y montre, pendant vingt-et-un ans, admirable et vigilant administrateur : il fortifie la ville, l'embellit, édifie divers monuments (Logis du Roi, Église Notre-Dame). Il y fit régner le calme, la prospérité et la paix pendant les violences fratricides des luttes religieuses.

Il est nommé conseiller d’État (), chevalier des ordres. Il meurt au début de 1586, ayant quitté son gouvernement du Havre et s'étant fixé en Normandie, au manoir de la Houblonnière, par suite de son mariage avec Marguerite le Valois.

Notes et références


  • Portail de l’histoire
  • Portail de la France

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Corbeyran de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste