Recherche


Avis de lecteurs

Lady whisky (Joël Alessandra)

note: 4L’histoire vraie d’une femme passionnée de whisky. Agnès MMC - 10 mars 2021

Helen Frances Arthur a consacré une grande partie sa vie au whisky, rare femme acceptée dans cet univers très masculin. Lorsqu'elle décède en 2015, sa nièce et son mari, l'auteur [...]

L'arrivée des Capybaras (Alfredo Soderguit)

note: 4Les capyquoi ? S.BASSET - 10 mars 2021

Les capybaras: une sorte de ragondin d'Amérique du Sud ! Super livre pour les enfants qui parle de la méfiance qu'on peut avoir pour les "étrangers" avec des dessins crayonnés [...]

La laitière de Bangalore (Shoba Narayan)

note: 4Un voyage en Inde Agnès MMC - 10 mars 2021

Après 20 ans passés au Etats–Unis la journaliste Shoba Narayan revient en Inde, à Bangalore, pour s’y installer avec son mari et ses deux filles qui ne connaissent quasiment pas [...]

Le goût d'Emma (Emmanuelle Maisonneuve)

note: 4Un roman graphique gastronomique Agnès MMC - 10 mars 2021

L’histoire d’Emmanuelle Maisonneuve qui, suite à une candidature spontanée, est embauchée au guide Michelin, véritable bible de la gastronomie française. Son parcours sera difficile, face au machisme de la profession. [...]

La somme de nos folies (Shih-Li Kow)

note: 4Un beau moment en Malaisie S.BASSET - 10 mars 2021

C'est une belle chronique de vie qui se passe en Malaisie, un conte doux-amer d'une grande bienveillance et qui nous fait découvrir une société multiculturelle dont je ne soupçonnais pas [...]

Les jardins de Zagarand (Eric de Kermel)

note: 5Telle la poésie de la vie Gabin - 7 juin 2021

Paul est un père qui n’est plus depuis que le destin lui a arraché son fils. Anéanti, enseveli par la souffrance, il décide de partir rejoindre sa sœur, Mathilde, à [...]

Art Spiegelman

 
Art Spiegelman. Source: Wikipedia

Art Spiegelman (de son prénom Arthur, il est appelé Artie par son père) est un auteur de bande dessinée et illustrateur américain, né le à Stockholm en Suède.

Figure phare de la bande dessinée underground américaine des années 1970-1980, et illustrateur renommé, il devient surtout connu à partir du milieu des années 1980 pour sa bande dessinée Maus, qui raconte, par le biais de la biographie de son père, l'histoire de la transmission de la mémoire de la Shoah, en particulier les persécutions et l'extermination des Juifs en Pologne par les nazis dans les années 1930 et 1940 ; cet ouvrage lui a valu un prix Pulitzer spécial en 1992. Il est sacré grand prix de la ville d'Angoulême en 2011.

Biographie

Art Spiegelman naît le à Stockholm en Suède. Son père, Vładek Spiegelman, né en 1906 en Pologne, et sa mère, Anja Zylberberg, née en 1912, des juifs polonais rescapés des camps de concentration, émigrent aux États-Unis alors qu'il est encore enfant. Il suit très tôt des cours de dessins et parvient à se faire publier alors qu'il n'a que seize ans. Ses premières contributions sont pour des fanzines comme Wild. Il suit des études d'art et de philosophie. En 1968, après avoir achevé ses études il commence à se faire publier dans la presse underground. Il crée aussi un fanzine nommé Blasé. En 1975, il publie avec Bill Griffith le comix Arcade (en) qui accueille Robert Crumb, S. Clay Wilson et Justin Green.

Figure emblématique du courant "underground" de la bande dessinée des années 1960 et 1970, Art Spiegelman a contribué aux revues Real Pulp, Young Lust et Bizarre Sex. Il a aussi conçu de nombreux et divers autocollants et paquets de cartes à collectionner (les Garbage Pail Kids qui devinrent Les Crados en français). En 1980, il lance la publication d'une nouvelle anthologie, RAW avec sa femme, l'artiste et romancière française Françoise Mouly.

Il vit à New York avec sa femme. Il est le père de l'écrivaine Nadja Spiegelman (1987) et de Dashiell Spiegelman (1991).

Maus et la reconnaissance internationale

En septembre 1986, il publie le premier volume de Maus, Un survivant raconte (Maus: A Survivor's Tale, aussi publié sous le titre Maus: My Father Bleeds History) édité en français sous le titre Mon père saigne l'histoire, qui retrace la vie de sa famille (racontée par son père) pendant l'holocauste. La suite et fin de cette histoire (Maus: from Mauschwitz to the Catskills édité en français sous le titre Et c'est là que mes ennuis ont commencé) sort en 1991. C'est la première fois qu'une bande dessinée attire autant sur elle l'attention des critiques. Maus fait l'objet d'une exposition au musée d'art moderne de New York, et obtient en 1992 un prix Pulitzer spécial. Cette œuvre est publiée en trente langues.

Il devient l'un des plus grands défenseurs de la bande dessinée en tant que média. Il parcourt les États-Unis en donnant des conférences titrées Commix 101. Lui et Françoise Mouly sont aussi éditeurs d'une série d'anthologies pour enfants intitulée Little Lit (en).

Spiegelman après Maus

En 1993, Art Spiegelman entre au magazine The New Yorker, célèbre hebdomadaire artistique et littéraire américain. Il y réalise quelques bandes dessinées et de nombreuses illustrations, dont des couvertures qui marquent le génie de leur auteur, non par leur virulence, mais par leur acuité, leur composition, leur part d'hommage distancié à la tradition du magazine. Sa couverture pour le numéro du 24 septembre 2001 (le premier suivant le 11 septembre 2001) « restera comme l'un des cartoons politiques les plus forts du XXIe siècle »[réf. souhaitée]. Semblant au premier abord être complètement noire, elle révèle au spectateur plus attentif les silhouettes des tours du World Trade Center en ombres d'un noir plus profond.

Cependant, en 2002, il quitte le New Yorker dont sa femme est directrice artistique, à la suite de plusieurs refus de couvertures, et afin de dénoncer le conformisme éditorial qui s'empare alors des médias américains. Virulent critique de la politique de George W. Bush, Spiegelman décrit les médias comme étant « timides et conservateurs »[réf. souhaitée].

En 2002 et 2003, Art Spiegelman publie dans divers grands journaux et magazines européens (les principaux périodiques américains le lui ayant tous refusé) dix planches aussi innovantes techniquement que politiquement dérangeantes d’À l'ombre des tours mortes (In the Shadow of No Towers), dans lesquelles il raconte son expérience des attentats du 11 septembre 2001, et des effets de l'événement sur lui comme sur ses compatriotes. L'album, publié en 2004, est acclamé aussi bien aux États-Unis que dans le monde francophone. En 2008, il publie un livre pour enfant intitulé Jack and the Box (traduit en français Jacques et la boîte).

Le 30 janvier 2011, Art Spiegelman reçoit le grand prix de la ville d'Angoulême.

En janvier 2012, Spiegelman publie Meta Maus, sorte de making off de Maus.

Il est décoré de l'ordre des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, le , après avoir présidé la 39e édition du Festival d'Angoulême.

En 2014-2015, il collabore avec JR au livre du projet Ghosts of Ellis Island.

En 2017, Spiegelman dessine pour Resist!, magazine graphique d'opposition à Donald Trump créé par Françoise Mouly et sa fille Nadja.

En 2019, Marvel demande à Art Spiegelman d'écrire l'introduction d'une anthologie sur les comics des années 1940 : Marvel: The Golden Age 1939-1949. Néanmoins, la maison d'édition rejette le texte écrit par l'artiste : il y compare le président Donald Trump à un super-vilain, l'appelant « Crâne orange », or l'éditeur annonce qu'il ne veut pas prendre position sur le plan politique. Spiegelman décide de retirer l'ensemble de son texte, qui est publié dans The Guardian sous une nouvelle version intitulée Art Spiegelman: golden age superheroes were shaped by the rise of fascism.

Œuvres publiées

Bandes dessinées

En anglais

  • Prisoner on the Hell Planet : (mai 1972, sur le suicide de sa mère)
  • Breakdowns: From Maus to Now, an Anthology of Strips, 1977, Nostalgia Press (ISBN 0878970525) / Belier Press (ISBN 0914646141)
changement d'éditeur
  • Maus
  • The Wild Party
  • Open Me, I'm A Dog (children's book)
  • In the Shadow of No Towers
  • Breakdowns: Portrait of the Artist as a Young %@&*!, 2008, Pantheon, (ISBN 978-0 375423956)
  • Be a Nose

En français

  • Maus, un survivant raconte, Flammarion, Paris
  1. Mon père saigne l'histoire, 1986 (ISBN 2080660292)
  2. Et c'est là que mes ennuis ont commencé, 1991 (ISBN 2080666185)
  • Maus, édition intégrale en un volume, 1996 (ISBN 2080675346)
  • Little lit, Éditions du Seuil, Paris,
  1. « Prince Coq, une parabole hassidique », dans Conte de fées, contes défaits, 2002 (ISBN 2020510014)
  2. « Les multiples moi de Selby Sheldrake », dans Drôles d'histoires pour drôles d'enfants, 2005 (ISBN 2020601672)
  • À l'ombre des tours mortes, Casterman, 2004 (ISBN 2203370068)
  • Breakdowns, Casterman, 2008. Recueil de bandes dessinées des années 1970-1980, commentées par l'auteur (ISBN 9782203370074)
  • La Nuit d'enfer de Joseph Moncure March, Flammarion, 2008.
  • Be a Nose !, les Carnets Secrets de Art Spiegelman, coffret, Casterman, 2009 (ISBN 978-2203023925)
  • MetaMaus, un nouveau regard sur Maus, un classique des temps modernes, Flammarion, 2012. Genèse et explications sur Maus (contient un DVD)

Illustrations

Revues

  • Dans The New Yorker de 1993 à 2002.

Littérature

  • La Nuit d'enfer (texte de Joseph Moncure March), Flammarion, Paris, 1996 (ISBN 2080671006).
  • Ouvre... je suis un chien !, Gallimard Jeunesse, Paris, 1999 (ISBN 2070507483).

Recueils

  • Bons baisers de New York (préf. Paul Auster), Flammarion, Paris, 2003 (ISBN 2080685619).

Prix et récompenses

  • 1982 : Prix Yellow-Kid du meilleur auteur étranger, pour l'ensemble de son œuvre
  • 1987 : Prix Inkpot
  • 1988 :
    • Alph-Art du meilleur album étranger pour Maus t. 1 : Mon père saigne l'histoire
    • Prix Adamson du meilleur auteur de bande dessinée international pour l'ensemble de son œuvre
    • Prix Urhunden du meilleur album étranger pour Maus t. 1
  • 1989 : Prix Harvey spécial pour l'excellence dans la présentation pour son travail sur Hardboiled Defective Stories de Charles Burns (avec Françoise Mouly)
  • 1998 : Prix spécial du jury des prix Max et Moritz pour Maus
  • 1991 : Prix Harvey de la meilleure anthologie pour Raw (avec Françoise Mouly)
  • 1992 :
    • Prix Pulitzer spécial pour Maus
    • Prix Eisner du meilleur recueil pour Maus t. 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé
    • Prix Harvey du meilleur album reprenant du matériel auparavant publié pour Maus
  • 1993 :
    • Alph-Art du meilleur album étranger pour Maus t. 2 : Et c'est là que mes ennuis ont commencé
    • Prix Sproing du meilleur album étranger pour Maus
    • Prix Urhunden du meilleur album étranger pour Maus, t. 2
  • 1999 : Temple de la renommée Will Eisner
  • 2002 : Prix Harvey de la meilleure œuvre biographique, historique ou journalistique pour Jack Cole and Plastic Man (avec Chip Kidd)
  • 2005 : Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres
  • 2011 : Grand prix de la ville d'Angoulême
  • 2012 : Prix Eisner du meilleur livre consacré à la bande dessinée pour MetaMaus

Notes et références

Notes

Références bibliographiques

Références

Annexes

Documentation

  • (en) Mark James Estren, A History of Underground Comics, Ronin Publishing, , 3e éd., 319 p. (ISBN 9781579511562, lire en ligne)
Interviews
  • (en) Art Spiegelman (édité par Joseph Witek), Art Spiegelman Conversations, Jackson : University Press of Mississippi, 2008. Recueil d'interviews initialement publiées de 1979 à 2006.
  • (en) Art Spiegelman et Kevin Huizenga (int. par Gary Groth), « Conversation: Art Spiegelman & Kevin Huizenga », The Comics Journal, Fantagraphics Books, no 300,‎ , p. 24-55 (ISBN 978-1-60699-187-9, ISSN 0194-7869).
Articles, chapitres
  • Patrick Gaumer, « Spiegelman, Art », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 795.
  • Harry Morgan, « De toutes les couleurs : Spiegelman au New Yorker », dans 9e Art no 10, Centre national de la bande dessinée et de l'image, avril 2004, p. 44.
  • (en) Jennifer D. Ryan, « Spiegelman, Art », dans M. Keith Booker (dir.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, Grenwood, , xxii-xix-763 p. (ISBN 9780313357466), p. 589-591.
  • Virginie François, « L'art de Spiegelman », dBD, no 22,‎ , p. 20.
  • Paul Gravett (dir.), « De 1970 à 1989 : Breakdowns », dans Les 1001 BD qu'il faut avoir lues dans sa vie, Flammarion, (ISBN 2081277735), p. 386.

Documentaire

  • Clara Kuperberg (réalisatrice) et Joelle Oosterlinck (auteure), Art Spiegelman - traits de mémoire, Wichita Films, Arte France, 43 min

Liens externes

  • Ressources relatives à la bande dessinée :
    • BD Gest'
    • (en) Comic Vine
    • (en + nl) Lambiek Comiclopedia
  • Ressources relatives aux beaux-arts :
    • Delarge
    • (de + en) Artists of the World Online
    • (en) Museum of Modern Art
    • (en) MutualArt
    • (en) National Gallery of Art
    • (en + nl) RKDartists
    • (en) Union List of Artist Names
  • Ressources relatives à la littérature :
    • (en) Internet Speculative Fiction Database
    • (en) London Review of Books
  • Extraits vidéos de Art Spiegelman : Le miroir de l'histoire, documentaire de Benoît Peeters, 2004.
  • Rencontre avec Art Spiegelman : « J'aime le livre en tant qu'objet », Mediapart, interview réalisée par Dominique Bry et Vincent Truffy le 3 juin 2009 à Paris.
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail des comics
  • Portail de la bande dessinée
  • Portail de la culture juive et du judaïsme

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Art Spiegelman de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Livres

Afficher "Maus"Afficher "MetaMaus"Afficher "Maus n° 1-2"Afficher "Jacques et la boîte"