Recherche


Avis de lecteurs

Frieren n° 1 (Kanehito Yamada)

note: 5Et si l'histoire ne s'arrêtait pas après le boss final ? Sarah - 29 septembre 2022

Une nouveauté intrigante, et originale à la douce ambiance. La fin de l'aventure de Frieren est le début de cette histoire.
J'aime beaucoup l'alternance entre passé et présent, qui permet un [...]

Mashle n° 1
Mash Burnedead et ses muscles d'enfer (Hajime Komoto)

note: 5Tu es un sorcier, Saitama Sarah - 30 septembre 2022

Mashle s’est révélé être un coup de cœur inattendu. Que vous soyez fans ou pas de magie, de fantastique et/ou d’Harry Potter ou One punch Man, ce manga est [...]

La maison de poupée (Florence Hirigoyen)

note: 5Enfance fracassée FM - 25 septembre 2022

Âgée d’une quarantaine d’années, Florence tombe dans une brocante sur une poupée qui lui rappelle son père. Elle l’achète, et va finalement racheter d’autres poupées qui évoqueront son enfance. Ainsi, [...]

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

Kaguya-Sama : Love is War n° 1 (Aka Akasaka)

note: 5L’amour est une guerre, le premier qui déclare ses sentiments la perd! Sarah - 5 octobre 2022

Voilà un titre à ne pas prendre au sérieux ! Mais absolument pas ! C’est drôle, avec des personnages truculents que je prends de plus en plus plaisir à découvrir. Dans cette [...]

Sharko (Franck Thilliez)

note: 5Quand on s'enfonce dans les brumes de l'inhumanité... Clarisse - 5 octobre 2022

Lucie Henebelle et Franck Sharko sont de bons flics, les meilleurs de leur ville, unis dans la vie comme sur le terrain et parents de deux enfants. Cependant, tout bascule [...]

Michèle Laroque

 
Michèle Laroque. Source: Wikipedia

Michèle Laroque, née le à Nice, est une actrice, réalisatrice, productrice, scénariste et humoriste française.

Biographie

Enfance et formation

Michèle Doïna Laroque naît le mercredi , à la clinique Santa Maria de Nice. Elle est la fille de Doïna Trandabur, danseuse et violoniste roumaine, qui a fui la dictature communiste de Roumanie alors dirigée par Gheorghe Gheorghiu-Dej,. Son père, Claude Laroque, de nationalité française, est promoteur immobilier.

Pierre Laroque est un cousin de son père.

Elle vit alors dans le quartier des Musiciens et suit des études de sciences économiques et d'anglais à l'Université de Nice. Elle séjourne aux États-Unis sur le campus d'Austin au Texas. Elle obtient une licence de sciences économiques et un diplôme d'études universitaires générales d'anglais.

En 1979, en compagnie de sa meilleure amie, elle est victime d'un terrible accident de voiture qui les conduit toutes les deux en clinique pendant deux ans, avec une multitude de fractures du fémur en 18 morceaux. Durant cette période, elle subit une douzaine d’opérations, deux ans de lit et une longue convalescence. C'est à la suite de ce grave traumatisme psychologique qu'elle décide de devenir comédienne. Remise de son accident en 1981 après une longue rééducation, elle reprend ses études et suit les cours de Julien Bertheau au Conservatoire municipal d'Antibes. Recommandée à Jean Poiret, elle monte à Paris à 25 ans pour interpréter sa première pièce en 1985 au Théâtre des Blancs-Manteaux (dont l'une des salles porte son nom) dans la pièce de René Badache Sauvez les bébés femmes , mis en scène par Françoise Thyrion. En 1987 au Théâtre des Variétés, C'est encore mieux l'après-midi de Ray Cooney, adaptée par Jean Poiret. Elle enchaîne dès lors les rôles au théâtre pendant sept ans.

Révélation critique et commerciale (années 1990)

En 1988, elle fait ses débuts à la télévision dans l'émission à sketchs humoristiques La Classe de Fabrice tous les soirs sur FR3 où elle rencontre Pierre Palmade, Muriel Robin et Jean-Marie Bigard.

Au début de sa carrière, Michèle Laroque a tourné dans de nombreuses publicités dont celle des plats cuisinés Marie. Tournée en 1989 par Patrice Leconte, cette publicité lui permettra d'obtenir, l'année suivante, un second rôle dans le film Le Mari de la coiffeuse, réalisé par Leconte. Toujours en 1989, après avoir tourné dans la série de HBO Le Voyageur, elle trouve son premier rôle au cinéma dans Suivez cet avion de Patrice Ambard puis enchaîne des petits rôles avec Une époque formidable… de Gérard Jugnot en 1991.

En 1992, elle se révèle au public dans la comédie dramatique La Crise puis dans son rôle de bourgeoise coincée dans Pédale douce en 1995, film pour lequel elle est nommée en 1997 pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Parallèlement, l'actrice rejoint la bande des Enfoirés (où elle est présente depuis 1997 sauf en 2003, en 2007, en 2012 et en 2019) de Coluche pour les tournées de spectacles galas des Restos du cœur et parraine l’association Enfance et Partage de Normandie.

En 1996, elle débarque au théâtre avec Pierre Palmade pour une satire sur le couple, mise en scène par Muriel Robin, intitulée Ils s'aiment , pièce pour laquelle elle décroche une nomination aux Molières en 1997, et rencontre un large succès critique et commercial. La même année, sort un projet plus audacieux, le film belge Ma vie en rose, d'Alain Berliner, qui passe cependant inaperçu.

Alors que sort la plus loufoque Serial Lover, avec Albert Dupontel, de James Huth, l'actrice capitalise sur sa popularité pour porter son premier projet en tant que scénariste : en 1999 sort Doggy Bag, dont elle partage l'affiche avec Didier Bourdon, également au sommet de sa popularité. Cette adaptation ne connaît cependant pas le succès.

De même, la comédie dramatique Épouse-moi, où elle forme un couple avec Vincent Perez, sous la direction de Harriet Marin, ne rencontre pas son public.

Cinéma populaire (années 2000)

Elle attaque les années 2000 en revenant sur les planches avec Palmade pour la suite Ils se sont aimés, un nouveau succès, tout en revenant au cinéma dans des comédies plus populaires : en 2001, elle tient un second rôle dans le populaire Le Placard, de Francis Veber et la plus commerciale J'ai faim !!!, de Florence Quentin. Elle tourne également de plus en plus pour la télévision, où elle peut s'aventurer dans un registre un peu plus dramatique.

En 2002, elle prête sa voix au personnage du Capitaine Amélia dans le film d'animation des studios Disney, La Planète au trésor : Un nouvel univers.

Sa présence au cinéma durant les années 2000 la maintient en effet dans un registre comique. En 2004, elle est à l'affiche de la suite Pédale dure, de Gabriel Aghion, qui convainc beaucoup moins que l'original. En 2005, Diane Kurys la dirige dans L'Anniversaire, et Lisa Azuelos pour son premier long-métrage Comme t'y es belle !, un joli succès critique et commercial.

Deux films convainquent beaucoup moins, alors qu'elle revient à un registre plus romancé : en 2006, La Maison du bonheur, premier long-métrage de Dany Boon, échoue au box-office ; de même pour Petits Secrets et Gros Mensonges, avec Thierry Neuvic.

Mais elle garde aussi un pied dans des projets dramatiques : d'abord en faisant partie en 2003 de la distribution principale du plus dramatique Malabar princess, de Gilles Legrand, puis en portant le risqué Dans tes bras, d'Hubert Gillet.

En 2008, elle renoue avec un succès commercial pour la comédie Enfin veuve, seconde réalisation d'Isabelle Mergault. Mais en 2009, le conte pour enfants Oscar et la dame rose, mis en scène par le romancier Éric-Emmanuel Schmitt, passe cependant inaperçu.

Carrière au théâtre, à la télévision, à la radio et au cinéma (années 2010)

En 2011, alors que sort Monsieur Papa, de Kad Merad, elle prépare ses retrouvailles théâtrales avec Pierre Palmade pour la dernière partie de leur trilogie, Ils se re-aiment, cette fois sous la direction d'Alex Lutz.

Alors qu'elle multiplie les projets à la télévision - des apparitions dans les séries Peplum et Hard, le rôle-titre des téléfilms La Méthode Claire - elle s'éloigne du grand écran.

En 2013, elle lance une campagne de financement participatif pour un projet de film nommé Jeux Dangereux, qui aboutit puisqu'elle réunit plus que la somme nécessaire ; le début du tournage était annoncé pour , mais est finalement reporté à fin 2015. Au cours de cette même saison 2013-2014, elle fait un passage comme chroniqueuse dans l'émission Les Pieds dans le plat sur Europe 1.

Mais c'est en 2016 qu'elle revient au cinéma : d'abord au sein de la distribution principale de la comédie fantastique Le Fantôme de Canterville, de Yann Samuell, puis remplace Mathilde Seigner pour le premier rôle féminin de Camping 3, de Fabien Onteniente.

La même année, elle revient sur scène avec Pierre Palmade et Muriel Robin pour Ils s'aiment depuis 20 ans, où les trois comédiens reprennent leur spectacle désormais culte, mais en s'échangeant les rôles un soir sur deux. Elle retrouve également Gabriel Aghion, mais cette fois pour un téléfilm, Diabolique.

Après quasiment trente ans de succès au théâtre, à la télévision et au cinéma, Michèle Laroque signe son premier film en tant que réalisatrice avec Brillantissime (2018). Elle y tient également le premier rôle aux côtés de Kad Merad, Gérard Darmon ou encore Rossy de Palma.

Elle est nommée Chevalier de la Légion d'honneur lors de la promotion du Nouvel an 2019.

Réalisatrice pour la deuxième fois (années 2020)

En janvier 2021 elle préside le jury du Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez, qui est composé de Malik Bentalha, Joséphine Japy, Jeanne Balibar et Ruben Alves.

Après Brillantissime, la comédienne revient avec Chacun chez soi (2021), son deuxième film en tant que réalisatrice, un film "dédié aux mamans".

Vie privée

Michèle Laroque a divorcé du metteur en scène et adaptateur Dominique Deschamps peu de temps après la naissance de leur fille Oriane Deschamps, née en 1995 (celle-ci a joué aux côtés de sa mère dans Comme t'y es belle ! dans le rôle de Laura ainsi que dans Brillantissime dans le rôle de Léa.)

Dans l'émission Qui êtes-vous vraiment ? diffusée sur M6 le , elle apprend être la cousine de l'acteur Christophe Lambert.

Dans son roman Le Livre de Joseph, Bernard Dan fait référence à l'émission de M6 Qui êtes-vous vraiment ? qui lui est consacrée.

Depuis l'été 2008, Michèle Laroque est en couple avec le sénateur-maire de Troyes François Baroin. En 2010, alors que son compagnon devient ministre du Budget de François Fillon et que Le Canard enchaîné s'apprête à révéler sa situation fiscale, elle met fin à son expatriation fiscale à Las Vegas (ville dont les résidents ne payent ni impôts sur le revenu locaux, ni taxes locales ; cependant, l'impôt fédéral sur le revenu reste dû).

Filmographie

Cinéma

Actrice

Réalisatrice

  • 2018 : Brillantissime
  • 2021 : Chacun chez soi
  • 2021 : Alors on danse

Doublage

Télévision

Théâtre

Adaptation

  • 1993 : Silence en coulisses ! de Michael Frayn, mise en scène Jean-Luc Moreau, Théâtre du Palais-Royal
  • 1994 : Cirque à deux de Barry Creyton (en), mise en scène Jean-Michel Ribes, Théâtre du Palais-Royal

Comédienne

Distinctions

Récompense

En 2014, elle gagne le prix de la « meilleure interprétation féminine » au Festival de la fiction TV de La Rochelle 2014 pour Un fils

Nominations

En 1992, elle est nommée au Molière de la comédienne dans un second rôle pour Ornifle.

En 1993, elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour La Crise.

En 1997, elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Pédale douce

Décorations

Le , Michèle Laroque est nommée au grade de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de « comédienne, réalisatrice et productrice ; 33 ans de services ».

Elle est nommée au grade de chevalier dans l'ordre national du Mérite et reçoit la décoration le , puis promue au grade d'officier le au titre de « comédienne ».

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • César du cinéma
    • Ciné-Ressources
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) British Film Institute
    • (de + en) Filmportal
    • (en) Internet Movie Database
    • (en) LUMIERE
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • Last.fm
    • (en) MusicBrainz
    • (en) Muziekweb
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • TheatreOnline
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre
  • Portail de l’humour
  • Portail de la télévision française
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail de la radio
  • Portail de Nice

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Michèle Laroque de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés