Recherche


Avis de lecteurs

Kaguya-Sama : Love is War n° 1 (Aka Akasaka)

note: 5L’amour est une guerre, le premier qui déclare ses sentiments la perd! Sarah - 5 octobre 2022

Voilà un titre à ne pas prendre au sérieux ! Mais absolument pas ! C’est drôle, avec des personnages truculents que je prends de plus en plus plaisir à découvrir. Dans cette [...]

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet [...]

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

Les carnets de l'apothicaire n° 1 (Itsuki Nanao)

note: 5Une agréable découverte Sarah - 29 septembre 2022

Les Carnets de l’Apothicaire a été une très belle surprise. Je peux même avancer le fait que c’est l’une de mes meilleures découvertes de cette année 2022. Le scénario mêle [...]

Il est grand temps de rallumer les étoiles (Virginie Grimaldi)

note: 5Frais et plein d'humour Cécile - 26 septembre 2022

Frais et plein d'humour, ça remet en perspective les priorités de la vie

Mashle n° 1
Mash Burnedead et ses muscles d'enfer (Hajime Komoto)

note: 5One Punch Man version Harry Potter Florian - 28 septembre 2022

Dans un monde où la magie fait loi, Mash Burnedead est un jeune homme dépourvu de magie qui a été élevé par son père adoptif dans la forêt loin de [...]

Simon Abkarian

 
Simon Abkarian. Source: Wikipedia

Simon Abkarian, né le à Gonesse (Val-d'Oise), est un acteur, dramaturge et metteur en scène français, d'origine arménienne.[réf. nécessaire]

Biographie

Après une enfance passée au Liban, Simon Abkarian se rend à Los Angeles et y intègre une compagnie théâtrale arménienne dirigée par Gérald Papasian. De retour à Paris en 1985, il suit des cours d'acteurs sous l'enseignement de Robert Cordier. Puis il entre au Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine et joue, entre autres, dans L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge d'Hélène Cixous et dans les pièces du cycle des Atrides, dont Iphigénie à Aulis d'Euripide ou encore Les Euménides d'Eschyle.

La consécration, au théâtre, vient en 2001 avec Une bête sur la Lune de Richard Kalinoski, dans une mise en scène d'Irina Brook, pièce relatant la vie d'un rescapé du génocide arménien, qui lui vaut le Molière du meilleur comédien. En 2004, au Festival international du film de Thessalonique 2004, il obtient le prix du meilleur acteur pour Prendre femme, premier volet d'une trilogie de Shlomi et Ronit Elkabetz, avec Les Sept Jours et Gett, le procès de Viviane Amsalem, trilogie dans laquelle il occupe une place importante aux côtés de Ronit Elkabetz.

Ses premiers rôles au cinéma lui sont proposés par Cédric Klapisch, qui l'engage sur les tournages de Ce qui me meut (1989), Poisson rouge (1994) et Chacun cherche son chat (1996). Les deux artistes collaborent à nouveau sur Ni pour ni contre (bien au contraire) en 2003. En évoquant cette dernière prestation, la réalisatrice Marie Pascale Osterrieth, qui le dirige en 2004 aux côtés de Michèle Bernier dans Le Démon de midi, dit de lui : « Il incarnait plutôt un salaud tout au long du film, puis à la fin, juste avant d'être tué, dans son dernier regard, on découvrait soudain une humanité, tellement de choses, qu'il en devenait bouleversant » (dossier de presse).

Son regard sombre, sa stature et plus généralement tout son physique lui permettent par ailleurs de jouer les mauvais garçons dans J'irai au paradis car l'enfer est ici (1997), les repris de justice dans Dans tes rêves (2005), les caïds dans Les Mauvais Joueurs (2005) et les méchants dans le James Bond de Martin Campbell, Casino royale (2006).

Prenant fait et cause pour l'Arménie, Simon Abkarian manifeste son soutien à la culture de ce pays de ses aïeux en s'illustrant en 2002 dans Ararat d'Atom Egoyan et en 2005 dans Aram de Robert Kéchichian. Remarqué par Michel Deville, ce dernier lui offre l'un des rôles principaux d'Un monde presque paisible, une comédie dramatique ayant pour cadre un atelier de confection tenu par des rescapés de l'Holocauste dans l'immédiat après-guerre.

Son charisme lui vaut également d'incarner, tour à tour, Mehdi Ben Barka, le célèbre opposant marocain dans J'ai vu tuer Ben Barka en 2005, puis son farouche ennemi le général Oufkir dans L'Affaire Ben Barka en 2007.

En 2007, il joue le personnage de Dariush Bakhshi, un consul iranien, dans plusieurs épisodes de la saison 6 de la série britannique MI-5 (Spooks).

En 2009, il incarne Nadir Zainoun, patron de boite de nuit, dans la série produite par Canal+, Pigalle, la nuit. La série, ainsi que son interprétation reçoivent un très bon accueil critique.

La même année sort L'Armée du crime, film qui retrace le parcours des Francs-tireurs et partisans - Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI), dans lequel il joue le rôle de leur dirigeant Missak Manouchian.

En 2012, il est également très remarqué pour sa prestation du colonel Ammanulah dans la série Kaboul Kitchen.

En 2020, sa pièce Électre des bas-fonds remporte 3 Molières : Molière du théâtre public, le Molière de l'auteur francophone vivant et le Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public.

Il est le mari de la comédienne et metteuse en scène Catherine Schaub-Abkarian.

Prises de position

Il signe en , parmi 1 400 personnalités du monde de la culture, la tribune « Nous ne sommes pas dupes ! », publiée dans le journal Libération, pour soutenir le mouvement des Gilets jaunes et affirmant que « Les gilets jaunes, c'est nous ».

Filmographie

Cinéma

  • 1989 : Ce qui me meut court métrage de Cédric Klapisch
  • 1991 : Au fil de la vie court métrage de Charlie Sansonetti
  • 1992 : Riens du tout de Cédric Klapisch : le danseur grec
  • 1994 : 3000 scénarios contre un virus : Poisson rouge de Cédric Klapisch : un client
  • 1994 : Histoire d'un retour de Jean-Claude Codsi : Camille
  • 1996 : Chacun cherche son chat de Cédric Klapisch : Carlos
  • 1997 : Tempête dans un verre d'eau d'Arnold Barkus
  • 1997 : J'irai au paradis car l'enfer est ici de Xavier Durringer : Simon
  • 1997 : Le Silence de Rak de Christophe Loizillon : le second consommateur
  • 1999 : Lila Lili de Marie Vermillard : Simon
  • 2002 : Un monde presque paisible de Michel Deville : Monsieur Albert
  • 2002 : Aram de Robert Kechichian : Aram
  • 2002 : Ararat d'Atom Egoyan : Arshile Gorky
  • 2003 : Ni pour ni contre (bien au contraire) de Cédric Klapisch : Lecarpe
  • 2003 : La Légende de Parva de Jean Cubaud : le swami (voix)
  • 2003 : La Vérité sur Charlie de Jonathan Demme : le lieutenant Dessalines
  • 2004 : Yes de Sally Potter : Lui-même
  • 2005 : Les Mâtines d'Annick Raoul : Roland
  • 2005 : J'ai vu tuer Ben Barka de Serge Le Péron : Mehdi Ben Barka
  • 2005 : Zaïna, cavalière de l'Atlas de Bourlem Guerdjou : Omar
  • 2005 : Le Démon de midi de Marie-Pascale Osterrieth : Julien
  • 2005 : Les Mauvais Joueurs de Frédéric Balekdjian : Sahak
  • 2005 : Dans tes rêves de Denis Thybaud : Wilson
  • 2005 : Prendre femme de Ronit Elkabetz : Eliahou
  • 2006 : Casino royale de Martin Campbell : Dimitrios (Doublage lui même)
  • 2006 : Le Voyage en Arménie de Robert Guédiguian : Sarkis Arabian
  • 2006 : Le Serpent d'Éric Barbier : Sam
  • 2007 : New Délire d'Éric Le Roch (voix)
  • 2007 : La Disparue de Deauville de Sophie Marceau : Pierre
  • 2007 : Persepolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud : le père de Marjane (voix)
  • 2007 : Détention secrète de Gavin Hood : Said Abdel Aziz
  • 2008 : Les Sept Jours de Ronit Elkabetz : Eliahou - Trilogie suite de Prendre femme
  • 2008 : Petites Révélations de Marie Vermillard : lui-même
  • 2008 : Un monde à nous de Frédéric Balekdjian : L'oncle de Noé (voix)
  • 2008 : Khamsa de Karim Dridi : le père
  • 2008 : Secret défense de Philippe Haïm : Al Barad
  • 2008 : Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes : Gilles Paulin
  • 2008 : Le Chant des mariées de Karin Albou : Raoul
  • 2009 : Rage de Sally Potter : Merlin
  • 2009 : L'Armée du crime de Robert Guédiguian : Missak Manouchian
  • 2010 : Tête de turc de Pascal Elbé : le veuf
  • 2011 : De force de Frank Henry : Jimi Weiss
  • 2012 : Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie : Hassan (voix)
  • 2012 : Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow : Détenu
  • 2013 : Les Invincibles de Frédéric Berthe : Nino Lorcy
  • 2013 : La Marche de Nabil Ben Yadir : le père de Farid
  • 2013 : Angélique d'Ariel Zeitoun : François Desgrez
  • 2014 : Colt 45 de Fabrice Du Welz : Luc Denard
  • 2014 : Pseudonym de Thierry Sebban : Monsieur
  • 2014 : Gett, le procès de Viviane Amsalem de Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz : Elisha Amsalem, le mari
  • 2014 : The Cut de Fatih Akın : Krikor
  • 2015 : Une histoire de fou de Robert Guédiguian : Hovannes
  • 2016 : Chouf de Karim Dridi : Le Libanais
  • 2017 : La Mécanique de l'ombre de Thomas Kruithof : Gerfaut
  • 2017 : Overdrive d'Antonio Negret : Jacomo Morier
  • 2017 : Djam de Tony Gatlif : Kakourgos
  • 2018 : The Sonata d'Andrew Desmond : Charles Vernais
  • 2019 : Edmond d'Alexis Michalik : Ange Fleury
  • 2019 : Rebelles d'Allan Mauduit : Simon Bénéké
  • 2019 : Deux moi de Cédric Klapisch : l'épicier
  • 2019 : L'Audition d'Ina Weisse : Philippe Bronsky
  • 2021 : Le Chemin du bonheur de Nicolas Steil : Saül Birnbaum
  • 2022 : Sans répit de Régis Blondeau : Marelli
  • 2022 : Selon la police de Frédéric Videau : Tristan
  • 2022 : Permis de construire d'Éric Fraticelli : Müller
  • 2022 : Overdose d'Olivier Marchal

Télévision

Doublage

  • 1992 : Le Dernier des Mohicans : Magwa (Wes Studi)
  • 1995 : Waterworld : un vagabond (Chaim Geraffi)
  • 1998 : Elizabeth : Alvaro de la Quadra (James Frain)
  • 1995 : Usual Suspects : Maître Kobayashi (Pete Postlethwaite)
  • 1999 : Allô, la police ? : Kim Jay Darling (Eric Idle)
  • 2012 : L'Odyssée de Pi : Pi, âgé (Irrfan Khan)
  • 2014 : Winter Sleep : Aydin (Haluk Bilginer)
Films d'animation
  • 2003 : La Légende de Parva

Théâtre

Comédien

Metteur en scène

  • 1998 : Peines d'amour perdues de William Shakespeare, Théâtre des Bouffes du Nord
  • 2000 : L’Ultime Chant de Troie d'après Euripide, Eschyle, Sénèque et Parouir Sévak, MC93 Bobigny
  • 2003 : Titus Andronicus de William Shakespeare, Théâtre national de Chaillot
  • 2011 : Mata Hari : exécution de Jean Bescós, Théâtre des Bouffes du Nord
  • 2011 : Chansons sans gêne, Nathalie Joly chante Yvette Guilbert de Nathaly Joly, Théâtre de la Tempête, tournée
  • 2018 : Marseillons 2 de Cyril Lecomte, Théâtre de l'Odéon (Marseille)

Metteur en scène et auteur

  • 2008 : Pénélope, Ô Pénélope, Théâtre national de Chaillot
  • 2013 : Ménélas rebétiko rapsodie, Le Grand Parquet
  • 2014-2016 : Le Dernier Jour du jeûne, Théâtre Nanterre-Amandiers puis tournée
  • 2017 : L'Envol des cigognes, troisième volet du triptyque Pénélope, Ô Pénélope, Le Dernier Jour du jeûne et L'Envol des cigognes, en tournée
  • 2018 : Au-delà des ténèbres, Théâtre du soleil
  • 2019 : Électre des bas-fonds, Théâtre du soleil

Distinctions

Décoration

  • Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (2021)

Récompenses

  • Molières 2001 : Molière du comédien pour Une bête sur la lune
  • Trophées francophones du cinéma 2016 : Trophée francophone du second rôle masculin pour Une histoire de fou
  • Molières 2020 :
    • Molière du théâtre public pour Électre des bas-fonds
    • Molière de l'auteur francophone vivant
    • Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public

Nomination

  • Molières 2020 : Molière du comédien dans un spectacle de théâtre public pour Electre des bas-fonds

Publications

  • 2009 : Pénélope, Ô Pénélope, Actes Sud-Papiers, 2009
  • 2012 : Ménélas rapsodie, Actes Sud-Papiers, 2012
  • 2014 : Le Dernier Jour du jeûne, Actes Sud-Papiers, 2014
  • 2017 : L’Envol des cigognes, Actes Sud-Papiers, 2017
  • 2019 : Électre des bas-fonds, Actes Sud-Papiers, 2019

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (de + en) Filmportal
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • TheatreOnline
    • Theatre-contemporain
  • Ressource relative à la littérature :
    • Étonnants voyageurs
  • Portail du théâtre
  • Portail de l’Arménie
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Simon Abkarian de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Casino royale"Afficher "Zarafa"Afficher "Deux moi"Afficher "La Mécanique de l'ombre"Afficher "Rebelles"Afficher "Les Hirondelles de Kaboul"Afficher "De force"Afficher "Djam"Afficher "Zarafa"Afficher "Une histoire de fou"Afficher "Edmond"

Livres

Afficher "Électre des bas-fonds"