Recherche


Avis de lecteurs

Du même bois (Marion Fayolle)

note: 5Comme des bêtes Sylvie - 28 mars 2024

Une ferme. D'un côté, les jeunes, de l'autre, les anciens. Au milieu, les bêtes.
La vie à trimer, à s'occuper des vaches, des champs.
La vie qui passe, trépasse...
Le roman de Marion [...]

Akane banashi n° 1
Ce jour-là (Yūki Suenaga)

note: 5La rakugo-ka girl Florian MSP - 10 janvier 2024

Un très bon shonen qui parle du rakugo, un art traditionnel japonais. On suit Akane durant l'histoire où elle va mettre en pratique cet art dans différents spectacles et en [...]

Carnet de prison (Galien)

note: 4«Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts» Isaac Newton Jérôme - 29 janvier 2024

"Meilleur texte" [...] selon le préfacier et écrivain communiste Alain Badiou sur la prison, qui y est "admirablement croquée" par l'auteur de bandes dessinées et dessinateur de presse (Le Sans-culotte [...]

Le boiseleur n° 2
Le boiseleur n° 2
L' esprit d'atelier (Hubert)

note: 5La guerre de l'Art Sylvie - 2 mars 2024

Depuis qu'il est parti de Solidor, Illian ne sculpte plus. Mais, sa renommée suscite l'intérêt de Tullio Hamzari, grand sculpteur de la prestigieuse cité de Bélizonde.
Ce dernier réussit à convaincre [...]

Au coeur des solitudes (Lomig)

note: 5Hymne à la nature Sylvie - 2 mars 2024

"Et dans la forêt, je pars, pour perdre mon esprit et retrouver mon âme". Cette citation est de John Muir (21 avril 1838 / 24 décembre 1914). Lomig retrace la [...]

Ralph Azham n° 1
Est-ce qu'on ment aux gens qu'on aime ? (Lewis Trondheim)

note: 4Vaut le détour Maxence - 26 février 2024

Léger, drôle et touchant.
La suite des aventures donne envie !

Quino

 
Quino. Source: Wikipedia

Joaquín Salvador Lavado Tejón, dit Quino, est un auteur de bande dessinée et dessinateur humoristique argentin, né le à Mendoza (Argentine) et mort le dans la même ville.

Auteur de dessins d'humour, il est essentiellement connu pour avoir créé le personnage satirique de Mafalda, une petite fille brune mise en scène dans des comic strips.

Biographie

Famille

Joaquín Salvador Lavado Tejón est le fils d'immigrants espagnols. On l'appelle Quino (diminutif espagnol de Joaquín) dès sa naissance pour le différencier de son oncle Joaquín Tejón, peintre et dessinateur publicitaire qui lui aurait fait découvrir sa vocation vers l'âge de trois ans.

Carrière

Son premier livre, Mundo Quino, paraît en 1963. Son personnage de Mafalda pour qui il est surtout connu est né en 1962 pour une campagne de publicité commandée par la marque d'électroménager Mansfield et qui ne verra jamais le jour. Il publiera ensuite ses premiers comic strips en 1964 dans la revue hebdomadaire Primera plana,.

À travers la série Mafalda, c'est Quino qui exprime ses idées sur son époque, et si certaines allusions à l'actualité argentine de l'époque, et notamment à la dictature militaire, peuvent rendre un peu obscures quelques histoires, la plupart des bandes sont parfaitement compréhensibles au lecteur d'aujourd'hui. Il est parfois surnommé « le Sempé argentin », les deux auteurs de bande dessinée, notamment dans la presse, ont en effet le même âge (à un mois d'écart), et tous les deux un enfant pour personnage principal de leurs histoires. Quino indique « avoir rencontré Sempé en 1968. [...] nous nous voulions des résistants de l'humour absurde. Nous sommes nés le même jour de la même année et nous avons publié notre premier ouvrage en même temps. En fait, je le considère un peu comme un « frère d'encre » ». Sa série est aussi comparée à Peanuts de Charles Schultz qui met en scène également un enfant se posant des questions sur le monde et les adultes.

« Mafalda est une petite fille, et on me laissait donc faire. Elle paraît innocente. »

— Quino

Quino a cessé de dessiner Mafalda en 1973, et se consacre à son œuvre de dessinateur d'humour, moins connue que Mafalda malgré des recueils publiés dans plusieurs pays. Son trait élégant et efficace lui donne un style immédiatement reconnaissable. Il lui arrive aussi de mettre encore Mafalda à contribution pour des dessins destinés à des organismes ou des associations lui tenant particulièrement à cœur (Amnesty International, campagnes d'alphabétisation, Unicef par exemple).

Jugé subversif par le régime dictatorial, Quino est menacé. Il est obligé de quitter le pays en 1976.

L'auteur a reçu de nombreux prix et récompenses dans son pays et dans tout le monde hispanique, les plus distingués, le prix Haxtur « de l'auteur que nous aimons » pour l'ensemble de son œuvre en 2000, le Prix ibéro-américain d'humour graphique Quevedos en 2000 (doté de trente mille euros), et le prix international d'humour Gat-Perich, en 2010. En Allemagne, il reçoit en 1988 le prix Max et Moritz du meilleur comic strip international, et l'année suivante en Norvège le prix Sproing de la meilleure bande dessinée étrangère.

En France, il a été nommé officier des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, au titre de la promotion des personnalités étrangères du printemps 2010 et décoré par Aurélie Filippetti le au Salon du livre jeunesse de Montreuil. Lors de l'édition 2014 du Salon du livre de Paris, Quino est décoré de l'insigne d'officier de la Légion d'honneur après soixante ans de dessins, remise par l'ambassadeur de France en Argentine. La décoration est également remise à Mafalda son personnage fétiche le à l'ambassade de France à Buenos Aires, ce qui est une première pour un personnage de bande dessinée,.

Le , Quino participe au dixième Carrefour de l'animation à Paris en collaboration avec l'agence littéraire Caminito, Karmafilms Distribution et les éditions Glénat. L'hommage Quino'scopage ou l'univers de Quino vu par les écoles d'animation réalisé avec plus d'une soixante d'étudiants en animation est présenté devant plus de mille personnes.

En 2013, dans un entretien téléphonique avec des journalistes mexicains, il indique qu'il a pratiquement cessé de dessiner car des problèmes de vue ne lui permettent plus de le faire. Toutefois, il estime avoir eu la chance de pouvoir s'exprimer grâce à son art tout au long de sa vie. Il regrette aussi les utilisations politiques faites de ses personnages sur Internet : « Les gens sont attachés à mes personnages et pensent donc qu'ils peuvent en faire ce qu'ils veulent, mais je n'aime pas ça. ».

En 2014, Quino fête ses soixante ans de carrière et les cinquante ans de son personnage Mafalda apparu pour la première fois dans la presse argentine le . Le festival international de la bande dessinée d'Angoulême rend hommage à l'auteur lors de son édition 2014 avec une exposition sur Mafalda,, l'auteur est également sélectionné dans la liste éligible au titre de grand prix du festival, le prix sera finalement décerné à Bill Watterson également auteur de comic strip. La même année, il reçoit le prix Princesse des Asturies dans la catégorie Communications et Humanités et le prix Haxtur spécial « John Buscema » des auteurs ayant fait avancer la reconnaissance de la bande dessinée.

Mort

Quino meurt le à Mendoza après avoir été hospitalisé pour un AVC, à l'âge de 88 ans. La veille avaient été célébrés les cinquante-six ans de la première publication de son œuvre la plus emblématique, Mafalda. Il est incinéré et ses cendres sont remises à la famille.

Hommages

L'astéroïde de la ceinture principale (27178) Quino lui a été dédié.

Publications

En Argentine

En France

Mafalda

Recueils de dessins d'humour

Adaptations de son œuvre

Séries animées Mafalda

  • 1975 : Mafalda (1re série)
  • 1995 : Mafalda (2e série - remasterisée en 2007)

Autres

En 2021, l'entreprise Lunii réalise une adaptation audio d'une sélection de gags sous le titre Les Bandes à écouter de Mafalda.

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Claire Latxague, Lire Quino : Politique et poétique dans le dessin de presse argentin (1954-1976), Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coll. « Iconotextes », (ISBN 978-2-86906-406-5, BNF 44516014).
  • Quino (int. par Christophe Quillien), « Quino Panorama », BoDoï, no 66,‎ , p. 8-9.
  • Quino (interviewé par Vincent Éjarque), « Quino, 30 ans sans Mafalda », DBD, no 25,‎ , p. 72-75.

Articles connexes

  • Mafalda
  • Bande dessinée argentine (Historieta argentina)

Liens externes

  • (es) Site officiel
  • Ressources relatives aux beaux-arts :
    • Delarge
    • MutualArt
    • Union List of Artist Names
  • Ressources relatives à la bande dessinée :
    • BD Gest'
    • Comic Vine
    • Lambiek Comiclopedia
  • Ressource relative à la littérature :
    • Base de datos de premiados
  • Ressource relative à plusieurs domaines :
    • Radio France
  • Ressource relative à l'audiovisuel :
    • IMDb
  • Portail de la bande dessinée
  • Portail de l’humour
  • Portail de l’Argentine

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Quino de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

Livres

Afficher "Mafalda n° 4"Afficher "Mafalda n° 3"Afficher "Mafalda n° 11Mafalda s'en va"Afficher "Mafalda n° 11Mafalda s'en va !"Afficher "Mafalda n° 5"Afficher "Mafalda n° 4La bande à Mafalda"Afficher "Mafalda n° 1"Afficher "Mafalda n° 2"Afficher "Mafalda n° 2Encore Mafalda"Afficher "On est né comme on est né"Afficher "Mafalda n° 12Il était une fois Mafalda"Afficher "À votre bon coeur !"Afficher "Le club de Mafalda"Afficher "Mafalda n° 9Les vacances de Mafalda"Afficher "Mafalda n° 10Le club de Mafalda"

CD

Afficher "For the culture"