Recherche


Avis de lecteurs

Broadway Limited n° 1
Un dîner avec Cary Grandt (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans New York d'après guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Monsieur (Rohena Gera)

note: 5Un très beau film romantique ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Bombay, de nos jours. Ratna, jeune veuve est domestique chez Ashwin, un riche architecte revenu en Inde après un long séjour aux Etats-Unis.
Dans l’appartement, ils se frôlent et s’évitent, Ratna [...]

Emma (Jane Austen)

note: 5Une héroïne haute en couleur ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Une adaptation fraîche et moderne, à l’image des costumes colorés, du roman le plus léger de Jane Austen. Un ton ironique tout au long du film : on se moque [...]

Le Dernier enfant (Philippe BESSON)

note: 5Le nid vide FM - 14 août 2021

Le temps a filé, et voici venu le jour où le plus jeune des enfants quitte le nid familial pour prendre son envol. Le temps d'une journée, celle du déménagement, [...]

La Villa aux étoffes (Anne Jacobs)

note: 5Downton Abbey à l'allemande FM - 14 août 2021

Une saga familiale qui emmène le lecteur dans l'Allemagne du XXè siècle, au sein d'une famille mi-aristocrate mi-bourgeoise, au train de vie élevé grâce aux filatures. En ce siècle traversé [...]

Belladonna (Jennifer Dalrymple)

note: 5Une tragi-comédie à l'italienne Agnès MMC - 14 août 2021

Cette jolie couverture colorée dessinée par l’auteure cache un récit très dépaysant qui nous emmène dans un village des Abruzzes. Un sorcier déprimé, surnommé Il Gufo, le hibou, que tout [...]

Hua Yu

 
Hua Yu. Source: Wikipedia

Yu Hua (écriture simplifiée : 余华 ; écriture traditionnelle : 余華; pinyin : Yú Huá) est un écrivain chinois né le à Hangzhou dans la province de Zhejiang.

Après avoir exercé comme dentiste pendant cinq ans, Yu Hua choisit de se consacrer à la littérature. Son deuxième roman Vivre ! a été adapté au cinéma par Zhang Yimou et a reçu le Grand Prix du jury au festival de Cannes en 1994. Ses romans sont traduits dans de nombreuses langues.

Romans

  • Vivre !, traduit du chinois par Yang Ping, Paris, Librairie générale française, coll. « Le livre de poche » (n° 13570), 1994, 223 pp. (ISBN 2-253-13570-4) [Rééd. Babel, n° 880, 2008]
  • Le Vendeur de sang, roman, traduit du chinois par Nadine Perront, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 1997, 285 pp. (ISBN 2-7427-1469-3) [Rééd. Babel, n° 748, 2006]
  • Un amour classique, petits romans, traduits du chinois par Jacqueline Guyvallet, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2000, 259 pp. (ISBN 2-7427-2610-1) [Rééd. Babel, n° 955, 2009]
  • Cris dans la bruine, roman, traduit du chinois par Jacqueline Guyvallet, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2003, 325 pp. (ISBN 2-7427-3600-X)
  • 1986, court roman, traduit du chinois par Jacqueline Guyvallet, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2006, 88 pp. (ISBN 2-74276132-2)
  • Brothers 兄弟, roman, traduit du chinois par Angel Pino et Isabelle Rabut, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2008, 720 pp. En 2009, Courrier international a décerné son premier prix du meilleur livre étranger à ce roman (ISBN 978-2-7427-7437-1)
  • Le Septième Jour, roman (2013), traduit du chinois par Angel Pino et Isabelle Rabut, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2014, 272 pp. (ISBN 978-2-330-03690-4)

Nouvelles

  • Sur la route à dix-huit ans, et autres nouvelles, textes traduits du chinois par Jacqueline Guyvallet, Angel Pino et Isabelle Rabut, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2009, 185 pp. (ISBN 978-27427-8824-8)
  • Un monde évanoui, nouvelles, traduit du chinois par Nadine Perront, Arles, Philippe Picquier, 2003, 150 pp. (ISBN 2-87730673-9)

Essai

  • La Chine en dix mots, essais, traduits du chinois par Angel Pino et Isabelle Rabut, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », 2010, 370 pp. (ISBN 978-2-7427-9223-8)

Thématiques

Dans Le septième jour, le personnage principal, Yang Fei, est mort dans une série d'explosions, mais il ne parvient pas à rejoindre le funérarium : « c'était le premier jour depuis ma mort ». Encore sans sépulture, il erre dans le monde qu'il a fréquenté, et rencontre d'autres âmes errantes (corps, squelettes, silhouettes, formes), avec brassard noir. Cela lui permet de revisiter sa vie et sa mort, ainsi que celles de quelques autres.

Liens externes

  • Yu Hua, la vie à pleines dents, Papiers de Chine
  • Portail de la littérature
  • Portail de la Chine

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Hua Yu de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

Livres

Afficher "Brothers"