Recherche


Avis de lecteurs

Les bâtisseurs du vent (Aly Deminne)

note: 5Un chantier titanesque ! Angélique, MMC - 19 août 2021

Ce premier roman couronné par le prix René Fallet 2020 aborde les thèmes de l'exclusion, l'injustice mais aussi l'entraide et le courage, sous la forme d'un conte.
Andreï Voronov, le héros, [...]

Le goût sucré des pastèques volées (Keyi Sheng)

note: 4Un regard nostalgique et lucide sur la Chine Agnès MMC - 14 août 2021

Dans ces 75 courts récits qui sont autant de souvenirs de son enfance, Sheng Keyi évoque la vie dans la province très pauvre du Hunan, les soirées à la lueur [...]

Belladonna (Jennifer Dalrymple)

note: 5Une tragi-comédie à l'italienne Agnès MMC - 14 août 2021

Cette jolie couverture colorée dessinée par l’auteure cache un récit très dépaysant qui nous emmène dans un village des Abruzzes. Un sorcier déprimé, surnommé Il Gufo, le hibou, que tout [...]

La peau des pêches (Salomé Berlioux)

note: 4Le combat d'un couple contre la stérilité. Un livre nécessaire Agnès MMC - 14 août 2021

Diane a 28 ans, une vie professionnelle bien remplie, un mari qu'elle aime, a priori pour elle en apparence tout va bien. Un jour ils décident tous les deux que [...]

Emma (Jane Austen)

note: 5Une héroïne haute en couleur ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Une adaptation fraîche et moderne, à l’image des costumes colorés, du roman le plus léger de Jane Austen. Un ton ironique tout au long du film : on se moque [...]

Broadway Limited n° 1
Un dîner avec Cary Grandt (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans New York d'après guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Bill Murray

 
Bill Murray. Source: Wikipedia

William James Murray dit Bill Murray [bɪl ˈmʌɹi], né le à Evanston (Illinois), est un acteur, humoriste et réalisateur américain.

Il est révélé au public américain par ses prestations comiques dans l'émission télévisée Saturday Night Live et joue ensuite dans plusieurs comédies à succès, dont les films SOS Fantômes (1984, 1989), dans lesquels il interprète le Dr Peter Venkman et Un jour sans fin (1993). Il aborde par la suite d'autres registres, et son rôle dans Lost in Translation (2003) de Sofia Coppola lui vaut plusieurs récompenses et une nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Par la suite, il continue dans le registre dramatique, en apparaissant notamment dans Broken Flowers (2005), St. Vincent et Olive Kitteridge (2014). Il apparaît dans tous les films de Wes Anderson depuis Rushmore (1998) et a collaboré avec Jim Jarmusch dans quatre de ses films.

Il prête, de manière occasionnelle, sa voix à des personnages, dont notamment à Clive Badger dans Fantastic Mr. Fox (2009), Baloo dans le remake de 2016 du film d'animation Le Livre de la jungle (1967), ou encore à Boss dans L'Île aux chiens (2018).

Il reçoit en 2017 le prix Mark-Twain de l'humour américain.

Biographie

Né à Evanston, en banlieue de Chicago, William James Murray est le cinquième d'une famille de neuf enfants d'origine irlandaise. Il fait ses études secondaires à la Loyola Academy, un lycée privé jésuite et travaille comme caddy pour payer ses études. Il fait aussi du théâtre et est le chanteur d'un groupe de rock appelé les Dutch Masters. Son père meurt en 1967 de complications dues à un diabète. Il s'inscrit à l'université de Regis à Denver pour étudier la médecine, mais abandonne après quelques démêlés avec la justice. En 1971, son frère Brian l'invite alors à intégrer la troupe du Second City, un cabaret de comédie improvisée situé à Chicago.

Il part pour New York en 1974 et rejoint la National Lampoon Radio Hour, une émission radiophonique comique, avec plusieurs autres humoristes tels que Chevy Chase, Gilda Radner, et John Belushi. Cependant, alors que ses trois acolytes font partie des membres fondateurs du Saturday Night Live originel (1975), il décide de rejoindre pour sa part le Saturday Night Live with Howard Cosell, qui débute la même année. Cette émission est un échec et est annulée en janvier 1976, mais il a en 1977 l'occasion de rejoindre le Saturday Night Live à la suite du départ de Chevy Chase. Il se révèle au grand public avec cette émission, à laquelle il collabore jusqu'en 1980, et a une relation amoureuse avec Gilda Radner durant cette période.

Murray obtient son premier rôle important au cinéma dans Arrête de ramer, t'es sur le sable (1979) avant d'incarner le célèbre écrivain Hunter S. Thompson dans Where the Buffalo Roam (1980). Au début des années 1980, il tient des rôles importants dans des comédies à succès comme Le Golf en folie, Les Bleus et Tootsie. C'est avec SOS Fantômes (1984) qu'il se fait vraiment un nom au cinéma. Le film est le plus grand succès au box-office de l'année et ce rôle lui permet de financer Le Fil du rasoir, un film dont il a écrit le scénario et dans lequel il tient son premier rôle dramatique. Ce film est un échec commercial et Murray prend ses distances avec le cinéma pendant quelques années pendant lesquelles il étudie la philosophie et l'histoire à la Sorbonne et fréquente la Cinémathèque française.

Il revient au cinéma en 1988 avec Fantômes en fête et enchaîne l'année suivante avec SOS Fantômes 2. En 1990, il fait son unique incursion dans le domaine de la réalisation en coréalisant Quick Change avec Howard Franklin. Il joue ensuite le premier rôle dans deux comédies qui remportent un grand succès : Quoi de neuf Bob ? (1991) et surtout Un jour sans fin (1993), où il incarne un présentateur météo prétentieux tombant sous le charme de sa collègue (interprétée par Andie MacDowell), alors qu'une boucle temporelle le condamne à revivre sans fin la même journée, celle du 2 février, date de la fête de la marmotte à Punxsutawney. Les films dans lesquels il apparaît par la suite ont moins de succès auprès du public mais certains sont acclamés par la critique, notamment Ed Wood (1994), où il tient un second rôle, et Rushmore (1998), pour lequel il remporte plusieurs récompenses.

Il passe dans ses rôles suivants à un registre plus grave, même s'il continue à jouer des rôles comiques dans Charlie et ses drôles de dames (2000) et Osmosis Jones (2001), et remporte un immense succès avec Lost in Translation (2003) de Sofia Coppola. Son interprétation d'un acteur sur le retour à la vie de couple compliquée qui fait la rencontre d'une jeune femme un peu déboussolée (interprétée par Scarlett Johansson) lors d'un voyage à Tokyo lui permet de remporter notamment le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie et le British Academy Film Award du meilleur acteur et d'être nommé à l'Oscar du meilleur acteur (remporté par Sean Penn). En 2004, il collabore pour la troisième fois avec le réalisateur Wes Anderson dans La Vie aquatique puis joue un autre rôle sérieux, celui d'un père en quête de son fils, dans Broken Flowers de Jim Jarmusch, qui remporte le Grand prix du Festival de Cannes en 2005.

Murray annonce en 2005 qu'il met sa carrière d'acteur entre parenthèses et, à l'exception de son rôle dans La Cité de l'ombre (2008), il n'apparaît plus que pour des caméos, dont celui très remarqué dans Bienvenue à Zombieland (2009) où il joue son propre rôle, jusqu'à la fin des années 2000. En 2010, il opère son retour avec Le Grand Jour. Depuis lors, il apparaît notamment dans Moonrise Kingdom (2012), Week-end royal (2012) et Monuments Men (2014).

Murray mène une vie très détachée de l'univers d'Hollywood et n'a pas d'agent. Il choisit ses rôles en consultant de façon irrégulière la boîte vocale d'un téléphone spécialement destiné à cet emploi. Cette façon peu orthodoxe de travailler l'a parfois privé de certains rôles pour lesquels il a exprimé plus tard de l'intérêt, comme ceux de Sulley dans Monstres et Cie, Eddie Valiant dans Qui veut la peau de Roger Rabbit, Bernard Berkman dans Les Berkman se séparent, Frank Ginsberg dans Little Miss Sunshine et Willy Wonka dans Charlie et la Chocolaterie.

Vie privée

Bill Murray se marie à Las Vegas avec Margaret Kelly le . Deux fils naissent de ce mariage : Homer (né en 1982) et Luke (né en 1985). Le couple divorce en 1996 en raison de la liaison entretenue par Murray depuis déjà quelques années avec Jennifer Butler. Il se marie avec Jennifer Butler en 1997. Ils auront quatre fils : Caleb (né en 1993), Jackson (né en 1995), Cooper (né en 1997) et Lincoln (né en 2001). Jennifer Butler demande et obtient le divorce en 2008, accusant notamment Murray d'adultère et de violences conjugales.

Murray est un passionné de golf et joue souvent dans des tournois de célébrités. Il expose tout son amour pour ce sport dans un livre écrit en 1999, Cinderella Story: My Life in Golf, à mi-chemin entre l'autobiographie et l'essai. Le nom de ce livre provient d'une réplique qu'il prononce dans un de ses premiers films, Le Golf en folie, et qui est classée à la 92e place dans le classement des répliques de films américains AFI's 100 Years... 100 Movie Quotes. Il possède avec ses frères un restaurant près de Saint Augustine, le Murray Bros. Caddy Shack. Il soutient les équipes sportives de Chicago, notamment les Cubs, les Bears et les Bulls. En 2000, il soutient la candidature à la présidence des États-Unis de Ralph Nader du parti vert.

En 2007 et 2010, il a participé au Crossroads Guitar Festival organisé par Eric Clapton. En 2007, le groupe virtuel Gorillaz sur l'album D-Sides lui dédie une chanson appelée Bill Murray. En 2012, le collectif Eclectic Method (en) lui dédie un mashup appelé lui aussi Bill Murray.

Filmographie

Cinéma

Films

Années 1970
  • 1976 : Next Stop, Greenwich Village de Paul Mazursky : Nick Kessel
  • 1977 : All You Need Is Cash d'Eric Idle : lui-même
  • 1979 : Arrête de ramer, t'es sur le sable (Meatballs) d'Ivan Reitman : Tripper
  • 1979 : Mr. Mike's Mondo Video (en) de Michael O'Donoghue (en) : l'homme dans la rue
Années 1980
  • 1980 : Where the Buffalo Roam d'Art Linson : Hunter S. Thompson
  • 1980 : Le Golf en folie (Caddyshack) de Harold Ramis : Carl Spackler
  • 1980 : Loose Shoes d'Ira Miller : Lefty Schwartz
  • 1981 : Les Bleus (Stripes) d'Ivan Reitman : John
  • 1982 : Tootsie de Sydney Pollack : Jeff Slater
  • 1984 : SOS Fantômes d'Ivan Reitman : Dr Peter Venkman
  • 1984 : Nothing Lasts Forever (en) de Tom Schiller (en) : Ted Breughel
  • 1984 : Le Fil du rasoir (The Razor's Edge) de John Byrum (en) : Larry Darrell
  • 1986 : La Petite Boutique des horreurs de Frank Oz : Arthur Denton (caméo)
  • 1988 : Fantômes en fête de Richard Donner : Frank Cross
  • 1989 : SOS Fantômes 2 d'Ivan Reitman : Dr Peter Venkman
Années 1990
  • 1990 : Hold-up à New-York (Quick Change) de Howard Franklin et Bill Murray : Grimm
  • 1991 : Quoi de neuf Bob ? de Frank Oz : Bob 'Bobby' Wiley
  • 1993 : Un jour sans fin, de Harold Ramis : Phil Connors
  • 1993 : Mad Dog and Glory de John McNaughton : Frank Milo
  • 1994 : Ed Wood de Tim Burton : Bunny Breckindrige
  • 1996 : Space Jam de Joe Pytka : lui-même
  • 1996 : Kingpin de Bobby et Peter Farrelly : Ernie McCracken
  • 1996 : Un éléphant sur les bras (Larger Than Life) de Howard Franklin : Jack Corcoran
  • 1997 : L'Homme qui en savait trop... peu (The Man Who Knew Too Little) de Jon Amiel : Wallace 'Wally' Ritchie
  • 1998 : Sexcrimes (Wild Things) de John McNaughton : Ken Bowden
  • 1998 : With Friends Like These... (en) de Philip Frank Messina : Maurice Melnik
  • 1998 : Rushmore de Wes Anderson : Herman Blume
  • 1999 : Broadway, 39ème rue (Cradle Will Rock) de Tim Robbins : Tommy Crickshaw
  • 1999 : Scout's Honor de Neil Leifer (court-métrage) : Jack Vardell
Années 2000
  • 2000 : Hamlet de Michael Almereyda : Polonius
  • 2000 : Charlie et ses drôles de dames de McG : Bosley
  • 2001 : Speaking of Sex de John McNaughton : Ezri Stovall
  • 2001 : Osmosis Jones de Bobby et Peter Farrelly : Frank Dettore
  • 2001 : La Famille Tenenbaum (The Royal Tenenbaums) de Wes Anderson : Raleigh St. Clair
  • 2003 : Lost in Translation de Sofia Coppola : Bob Harris
  • 2003 : Coffee and Cigarettes de Jim Jarmusch (segment Delirium) : lui-même
  • 2004 : La Vie aquatique (The Life Aquatic with Steve Zissou) de Wes Anderson : Steve Zissou
  • 2005 : Broken Flowers de Jim Jarmusch : Don Johnston
  • 2005 : Adieu Cuba (The Lost City) d'Andy García : l'écrivain
  • 2007 : À bord du Darjeeling Limited (The Darjeeling Limited) de Wes Anderson : l'homme d'affaires
  • 2008 : Max la Menace de Peter Segal : l'agent 13
  • 2008 : La Cité de l'ombre (City of Ember) de Gil Kenan : le maire Cole
  • 2009 : The Limits of Control de Jim Jarmusch : Américain
  • 2009 : Bienvenue à Zombieland de Ruben Fleischer : lui-même
Années 2010
  • 2010 : Le Grand Jour (Get Low) d'Aaron Schneider : Frank Quinn
  • 2011 : Passion Play de Mitch Glazer (en) : Happy Shannon
  • 2012 : Week-end royal (Hyde Park on Hudson) de Roger Michell : Franklin Delano Roosevelt
  • 2012 : Moonrise Kingdom de Wes Anderson : Walt Bishop
  • 2013 : Dans la tête de Charles Swan III (A Glimpse Inside the Mind of Charles Swan III) de Roman Coppola : Saul
  • 2014 : The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson : M. Ivan
  • 2014 : Monuments Men (The Monuments Men) de George Clooney : Richard Campbell
  • 2014 : St. Vincent de Theodore Melfi : Vincent MacKenna
  • 2014 : Dumb and Dumber De (Dumb and Dumber To) de Peter et Bobby Farrelly : Ice Pick
  • 2015 : Welcome Back (Aloha) de Cameron Crowe : Carson Welch
  • 2015 : Rock the Kasbah de Barry Levinson : Richie Lanz
  • 2015 : A Very Murray Christmas de Sofia Coppola : lui-même (également coscénariste et producteur délégué)
  • 2016 : Le Livre de la jungle (The Jungle Book) de Jon Favreau : Baloo (voix)
  • 2016 : SOS Fantômes (Ghostbusters) de Paul Feig : le professeur Martin Heiss
  • 2019 : The Dead Don't Die de Jim Jarmusch : L'inspecteur Cliff Robertson
  • 2019 : Retour à Zombieland (Zombieland: Double Tap) de Ruben Fleischer : lui-même
Années 2020
  • 2020 : On the Rocks de Sofia Coppola : Felix
  • 2021 : The French Dispatch de Wes Anderson : Arthur Howitzer Jr
  • 2021 : SOS Fantômes : L'Héritage (Ghostbusters: Afterlife) de Jason Reitman : Dr Peter Venkman
  • 2022 : Asteroid City de Wes Anderson

Films d'animation

  • 1975 : La Honte de la jungle (Tarzoon, la honte de la jungle) de Picha et Boris Szulzinger : le reporter (voix anglaise)
  • 1980 : Le Chaînon manquant de Picha : le dragon
  • 1996 : Space Jam de Joe Pytka : lui-même
  • 2004 : Garfield le film (Garfield) de Peter Hewitt : Garfield
  • 2006 : Garfield 2 (Garfield: A Tail of Two Kitties) de Tim Hill : Garfield
  • 2009 : Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson : Badger
  • 2018 : L'Île aux chiens (Isle of Dogs) de Wes Anderson : Boss

Télévision

  • 1977-1980 : Saturday Night Live de Lorne Michaels (émission)
  • 1978 : All You Need Is Cash d'Eric Idle et Gary Weis (en)
  • 1998 : Stories from My Childhood de S. T. Aksakov et Gary Stuart Kaplan (série)
  • 2014 : Olive Kitteridge de Lisa Cholodenko : Jack Kennison
  • 2016 : Angie Tribeca de Steve Carell et Nancy Walls Carell : Vic Deakins
  • 2016 : Vice Principals de Danny McBride et Jody Hill : Principal Welles

Distinctions

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Bill Murray. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database.

Récompenses

  • Emmy Awards 1977 : meilleur scénario pour une série de variété, musicale ou comique
  • Independent Spirit Awards 1999 : meilleur acteur dans un second rôle pour Rushmore
  • Satellite Awards 1999 : meilleur acteur dans un second rôle dans une comédie pour Rushmore
  • Golden Globes 2004 : Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour Lost in Translation
  • BAFTA Awards 2004 : meilleur acteur pour Lost in Translation
  • Satellite Awards 2004 : meilleur acteur dans une comédie pour Lost in Translation
  • Independent Spirit Awards 2004 : meilleur acteur pour Lost in Translation
  • Prix Sant Jordi du cinéma 2005 : meilleur acteur étranger pour Lost in Translation
  • Primetime Emmy Awards 2015 : meilleur acteur dans un second rôle pour Olive Kitteridge
  • Prix Mark-Twain 2016

Nominations

  • Golden Globes 1985 : meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour SOS Fantômes
  • Saturn Awards 1990 : meilleur acteur pour Fantômes en fête
  • Saturn Awards 1994 : meilleur acteur pour Un jour sans fin
  • Golden Globes 1999 : meilleur acteur dans un second rôle pour Rushmore
  • Satellite Awards 2000 : meilleur acteur dans un second rôle dans une comédie pour Broadway, 39ème rue
  • Oscars du cinéma 2004 : meilleur acteur pour Lost in Translation
  • Screen Acotrs Guild Awards 2004 : meilleur acteur pour Lost in Translation
  • Satellite Awards 2005 : meilleur acteur dans une comédie pour La Vie aquatique
  • Satellite Awards 2006 : meilleur acteur dans une comédie pour Broken Flowers
  • Satellite Awards 2010 : meilleur acteur dans un second rôle pour Le Grand Jour
  • Independent Spirit Awards 2011 : meilleur acteur dans un second rôle pour Le Grand Jour
  • Golden Globes 2013 : meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour Week-end royal
  • Golden Globes 2021 : Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour On the rocks

Voix francophones

En France, Bill Murray a été doublé par de nombreux comédiens. Le doublant pour la première fois dans Hamlet sorti en 2000, Bernard Métraux devient la voix française régulière de Bill Murray à partir du milieu des années 2000. Parmi les autres voix marquantes, Richard Darbois l'a doublé à sept reprises tandis que Bernard Murat l'a doublé dans la duologie SOS fantômes et La Petite Boutique des horreurs.

Il a également été doublé à trois reprises chacun par Patrick Floersheim,, dans Broadway, 39e rue, La Vie aquatique et Le Grand Jour, Patrick Poivey dans Les Bleus, Tootsie et La Vie en plus ainsi que par Patrick Guillemin dans Quick Change, Quoi de neuf, Bob ? et L'Homme qui en savait trop... peu. Dominique Collignon-Maurin l'a doublé à deux reprises dans Fantômes en fête et Mad Dog and Glory.

À titre exceptionnel, Bill Murray a été doublé par Dominique Paturel dans Arrête de ramer, t'es sur le sable, Marc François dans Le Golf en folie, Bernard Alane dans Ed Wood, Joël Martineau dans Charlie et ses drôles de dames, Gabriel Le Doze dans La Famille Tenenbaum, Didier Flamand dans Week-end royal, Jean-Michel Vovk dans St. Vincent, Pierre Dourlens dans Welcome Back et Patrick Béthune dans Parks and Recreation.

Au Québec, Marc Bellier est la voix québécoise régulière de l'acteur. Il a également été doublé par Carl Béchard dans Monnaie courante et Max la Menace, Guy Nadon dans À Miami faut le faire, Daniel Lesourd dans Le Roi de la quille, Hubert Gagnon dans Les Racoleuses

Versions françaises
  • Bernard Métraux dans Lost in Translation, Coffee and Cigarettes, Broken Flowers, Bienvenue à Zombieland, Moonrise Kingdom, The Grand Budapest Hotel, Olive Kitteridge, SOS Fantômes (2016), On the Rocksetc.
  • Richard Darbois dans Un jour sans fin, Un éléphant sur les bras, Space Jam, Sexcrimes, Rushmore, Osmosis Jones, Max la Menace

Notes et références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bill Murray » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi

Bibliographie

  • Robert Schnakenberg (trad. de l'anglais), Lost in Bill Murray, Grenoble/impr. en Slovénie, Glénat, coll. « Over the pop », , 255 p. (ISBN 978-2-344-02572-7)
  • Yal Sadat, Bill Murray : Commencez sans moi, Capricci, coll. « Capricci stories », , 128 p.

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) American Film Institute
    • (en) British Film Institute
    • (en) Internet Movie Database
    • (en) Metacritic
    • (en) Oscars du cinéma
    • (en) Rotten Tomatoes
  • Portail du cinéma américain
  • Portail de l’Illinois
  • Portail de l'improvisation théâtrale

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Bill Murray de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

DVD

Afficher "Moonrise Kingdom"Afficher "L'Ile aux chiens"Afficher "GarfieldGarfield, le film"Afficher "Fantastic Mr. Fox"