Recherche


Avis de lecteurs

La saga de Grimr (Jérémie Moreau)

note: 5Légende de la Terre d'Islande S.BASSET - 31 janvier 2022

Derrière le trait pourtant un peu "rustre" de Jérémie Moreau c'est un récit magistral que nous offre l'auteur, superbement écrit et scénarisé, où l'on découvre en fait un graphisme sensible [...]

Sagesse des mythes
Gilgamesh n° 2
La fureur d'Ishtar (Pierre Taranzano)

note: 4Une déesse en colère S.BASSET - 31 janvier 2022

Toujours un très beau dessin et un récit bien mis en valeur pour découvrir un des plus vieux récits mythologiques parvenus jusqu'à nous.

Madeleine, résistante n° 1
La rose dégoupillée (Eloïse de La Maison)

note: 5Une BD passionnante sur Madeleine Riffaud, résistante à 17 ans. Elsa - 24 février 2022

Madeleine a 93 ans en 2017 quand Jean-David Morvan l’appelle pour lui proposer de faire une bande dessinée sur elle : « une BD ?!! … mais c’est pour les [...]

Mission Yozakura family n° 1
L'anneau des cerisiers (Hitsuji Gondaira)

note: 5Une famille d'espions très particulière Florian - 21 mai 2022

Un manga avec un humour bien dans le style shonen qui va vite plaire à un jeune lecteur amateur et accessible à un jeune public qui veut débuter les mangas.

Le dernier atlas n° 1 (Fabien Vehlmann)

note: 4Un robot géant S.BASSET - 11 janvier 2022

Une super bande-dessinée, entre uchronie, SF, Thriller et polar. La guerre d'Algérie y est habilement abordé, j'ai hâte de lire la suite !

Bientôt minuit (Marie Pavlenko)

note: 4L'enfer en EHPAD FM - 30 décembre 2021

Un couple d'amants s'était promis de s'accompagner dans la vieillesse. La dépendance arrive plus tôt que prévu pour l'un des deux, qui se voit plus ou moins contraint par sa [...]

Sami Bouajila

 
Sami Bouajila. Source: Wikipedia

Sami Bouajila est un acteur franco-tunisien, né le à La Tronche en Isère. Il remporte le César du meilleur acteur en 2021 pour le rôle de Fares dans Un fils.

Biographie

Enfance et formations

Sami Bouajila est né le à La Tronche, en Isère. Son père est peintre en bâtiment, issu de l'immigration tunisienne, venu en France en 1956. Il grandit à Échirolles, en banlieue sud de Grenoble. Après avoir vécu vingt ans à Paris, Sami Bouajila est revenu dans sa région d'origine en s'installant à Saint-Martin-d'Uriage.

Il s'est formé par le théâtre, au conservatoire de Grenoble, puis à l'école de la Comédie de Saint-Étienne.

Carrière

En 1991, Sami Bouajila commence sa carrière d'acteur avec le long métrage La Thune de Philippe Galland, dans le rôle principal de Kamel, jeune maghrébin de banlieue parisienne dans le désir de monter sa propre société et de devenir riche. À la suite de ce film, il est nommé pour le prix Michel-Simon en 1992.

En 1995, il est révélé grâce au film Bye Bye de Karim Dridi : à nouveau il reçoit un prix, celui d'interprétation masculine au festival international du film de Thessalonique.

En 2000, il commence à se faire un nom grâce au film Drôle de Félix et reçoit à cette occasion le prix de meilleur jeune acteur au festival du film de Cabourg.

En 2006, après des collaborations remarquées avec Abdellatif Kechiche dans La Faute à Voltaire et Michel Blanc dans Embrassez qui vous voudrez, le succès du film de guerre Indigènes (بلديون) de Rachid Bouchareb le fait mieux connaître du grand public : il obtient le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes pour son rôle et le film Indigènes compte 3,2 millions d'entréesà sa sortie en salle.

En 2008, il est récompensé du César du meilleur second rôle masculin pour Les Témoins d'André Téchiné.

En 2011, il interprète le rôle d'Omar Raddad dans Omar m'a tuer, réalisé par Roschdy Zem.

En , le film dramatique Un fils (بيك نعيش) de Mehdi Barsaoui est sélectionné et présenté à la Mostra de Venise, où l'acteur reçoit le prix du meilleur acteur de la section « Orizzonti » en .

Il remporte le César du meilleur acteur en 2021 pour le rôle de Fares dans Un fils.

Filmographie

Cinéma

Longs métrages

Courts métrages

  • 1999 : La Peur du vide de Christian Sonderegger
  • 2001 : Douce France de David Bouttin
  • 2001 : Nouvelle de la tour L de Samuel Benchetrit : le dealer

Télévision

Téléfilms

Séries télévisées

  • 1993 : Navarro, saison 5, épisode 2 Les Enfants de nulle part de Patrick Jamain : Rachid Ben Said
  • 2001 : Combats de femme, épisode Libre à tout prix de Marie Vermillard : le superviseur
  • 2011 : Signature, six épisodes : Toman
  • 2014-2015 : Frères d'armes : la présentation d'Eugene Jacques Bullard
  • 2017-2018 : Souviens-toi, créée par Anne Badel, six épisodes de Pierre Aknine (mini série) : Benoît Belgarde
  • 2021 : Germinal de David Hourrègue (mini série) : Victor Deneulin
  • 2021 : Braqueurs de Julien Leclercq : Medhi

Théâtre

  • 1993 : Roméo et Juliette de William Shakespeare, mise en scène Daniel Benoin, Comédie de Saint-Étienne, Théâtre des Treize Vents
  • 1995 : La Traversée ou le Cri de Peter Pan de Danièle Klein, mise en scène Éric de Dadelsen
  • 1996 : Sallinger de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Anne-Françoise Benhamou et Denis Loubaton, Centre dramatique national d'Orléans
  • 2004 : Gagarin Way de Gregory Burke, mise en scène Bertrand Bossard, Bonlieu Scène nationale, Théâtre du Rond-Point
  • 2013 : Ring de Léonore Confino, mise en scène Catherine Schaub, Théâtre du Petit Saint-Martin

Jury de festivals

  • Festival international du film fantastique de Gérardmer 2002, membre du jury présidé par Norman Jewison.
  • Festival international du film policier de Beaune 2009, membre du jury Sang Neuf présidé par Étienne Chatiliez.
  • Festival du film britannique de Dinard 2011, membre du jury présidé par Nathalie Baye
  • Festival du cinéma américain de Deauville 2012, membre du jury présidé par de Sandrine Bonnaire.
  • Festival international du film de Marrakech 2015, membre du jury présidé par Francis Ford Coppola.
  • Festival de cinéma européen des Arcs 2017, membre du jury présidé par Céline Sciamma.
  • Festival du film britannique de Dinard 2019, membre du jury présidé par Sandrine Bonnaire.

Distinctions

Récompenses

  • Festival de Thessalonique 1995 : Prix d'interprétation masculine pour Bye Bye
  • Festival de Cabourg 2000 : Prix du meilleur nouvel acteur pour Drôle de Félix
  • Festival de Cannes 2006 : Prix d'interprétation masculine collectif Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem et Bernard Blancan pour Indigènes
  • César 2008 : César du meilleur second rôle masculin pour Les Témoins
  • Festival de Dubaï 2015 : Prix d'honneur pour sa carrière
  • Mostra de Venise 2019 : Prix d'interprétation masculine section Orizzonti pour Un fils
  • Lumières 2021 : Lumière du meilleur acteur pour Un fils
  • César 2021 : César du meilleur acteur pour Un fils

Nominations

  • Festival Acteurs à l'écran de Saint-Denis 1992 : Prix Michel-Simon pour La Thune
  • César 2012 : César du meilleur acteur pour Omar m'a tuer

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (de + en) Filmportal
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre
  • Portail Grenoble Métropole
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Sami Bouajila de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Omar m'a tuer"Afficher "Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils"Afficher "La répétition"Afficher "La Mécanique de l'ombre"Afficher "Sauver ou périr"Afficher "Un fils"Afficher "Rouge"Afficher "De vrais mensonges"Afficher "Du Goudron et des plumes"Afficher "Indigènes"Afficher "Hors-la-loi"Afficher "Le Concile de Pierre"