Recherche


Avis de lecteurs

Voleur de feu : une vie d'Arthur Rimbaud n° 1
Voleur de feu (Damien Cuvillier)

note: 2"Je veux être poète" Sylvie - 19 décembre 2023

Une BD sur la vie d'Arthur Rimbaud, "poète voyant", à la courte vie tumultueuse : sacré défi ! L'incipit nous avertit : "L'auteur (...) assume une totale subjectivité ainsi que [...]

Carnet de prison (Galien)

note: 4«Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts» Isaac Newton Jérôme - 29 janvier 2024

"Meilleur texte" [...] selon le préfacier et écrivain communiste Alain Badiou sur la prison, qui y est "admirablement croquée" par l'auteur de bandes dessinées et dessinateur de presse (Le Sans-culotte [...]

Le boiseleur n° 2
Le boiseleur n° 2
L' esprit d'atelier (Hubert)

note: 5La guerre de l'Art Sylvie - 2 mars 2024

Depuis qu'il est parti de Solidor, Illian ne sculpte plus. Mais, sa renommée suscite l'intérêt de Tullio Hamzari, grand sculpteur de la prestigieuse cité de Bélizonde.
Ce dernier réussit à convaincre [...]

L'horloge à l'envers n° 2
La pierre de folie (Anne Pouget)

note: 5Les experts Sylvie - 19 décembre 2023

Dans cette suite, nous retrouvons, avec plaisir, Samuel et son maître, le Diable Noir, Ambrine et la mirgesse.
L'arrivée de l'étrange Grand Pierre va amener nos amis à enquêter afin de [...]

Blue box n° 1 (Kōji Miura)

note: 5Une comédie romantique sportive Florian MSP - 3 janvier 2024

Un excellent manga de romance avec un petit côté sport où on va suivre nos deux protagonistes Chinatsu et Taiki qui vont commencer à mieux se connaître suite à une [...]

Ténébreuse n° 2 (Vincent Mallié)

note: 5La belle et ses bêtes Sylvie - 25 décembre 2023

Après moult péripéties, Arzhur décide de retourner dans son pays avec Islen, afin de protéger.
Mais rien ne peut empêcher la terrible vengeance dont Islen est, à son insu, l'instrument.
Cette suite [...]

Blanche Gardin

 
Blanche Gardin. Source: Wikipedia

Blanche Gardin, née le à Suresnes, est une humoriste, comédienne et scénariste française. Elle se fait connaître du grand public grâce à sa participation au Jamel Comedy Club et pour son rôle dans la série télévisée WorkinGirls sur Canal+, puis devient populaire avec ses spectacles en stand-up. Elle remporte deux années de suite un Molière de l'humour pour ses spectacles Je parle toute seule et Bonne nuit Blanche en 2018 et 2019. Comme scénariste, elle a notamment coécrit le programme court Parents mode d'emploi, diffusé sur France 2.

Biographie

Débuts et révélation

Née le , à Suresnes d'un père professeur de linguistique, communiste, et d'une mère romancière et traductrice, Blanche Ariel Marie Gardin obtient un DEA de sociologie à l'université Paris-Nanterre en 2001,, sur l’incorporation de la culture policière, au sens bourdieusien du terme : comment on intègre dans son corps le fait d’être policier. Après des débuts en tant qu'éducatrice en banlieue parisienne, elle est repérée grâce à un DVD de sketchs faits avec un ami, Ali Arhab, envoyé à l'animateur de Canal+ Karl Zéro. Il l'intègre sur les derniers mois de son émission Le Vrai Journal. Kader Aoun la présente alors à Jamel Debbouze.

Durant l'été 2006, l'humoriste est révélée par la première saison du Jamel Comedy Club. Elle participe aux spectacles et tournées organisés sous ce nom durant trois ans.

Parallèlement, la chaîne Comédie! lui confie les rênes d'une émission hebdomadaire de vingt-six minutes diffusée à partir du . Blanche Gardin anime l'émission Ligne Blanche et joue dans des sketchs à personnages récurrents (Marjorie Poulet, la grand-mère, etc.). Dix-huit épisodes sont diffusés jusqu'en 2008.

Avant d'entamer des carrières solo, les membres de la bande du Jamel Comedy Club se retrouvent pour deux projets : le doublage d'un film des studios Walt Disney, Le Chihuahua de Beverly Hills de Raja Gosnell ; une série télévisée parodique, Inside Jamel Comedy Club, diffusée en 2009 par Canal+. Blanche Gardin fait non seulement partie de la distribution principale, mais elle est coscénariste de tous les épisodes de l'unique saison, aux côtés de Fabrice Éboué et Thomas Ngijol.

Carrière en solo

Elle enchaîne avec des rôles secondaires dans des longs-métrages, sortant tous en 2011 : le drame La Lisière ; puis les comédies Low Cost, de Maurice Barthélemy, et surtout Case départ, de Lionel Steketee, Fabrice Éboué et Thomas N'Gijol. Elle y joue la femme du personnage incarné par Éboué. Elle participe également à des téléfilms.

Après deux apparitions dans la série Bref, elle revient en 2012 à la télévision, dans la nouvelle série WorkinGirls, diffusée sur Canal+. Elle joue Hélène Grilloux, une employée de bureau naïve au grand cœur. Après trois saisons, un téléfilm spécial de Noël est diffusé en . C'est la dernière participation de Blanche Gardin à la série.

En 2013, elle participe à la création de la short-com Parents mode d'emploi pour France 2, dont elle écrit plusieurs épisodes. Le programme est un succès. Elle retrouve Fabrice Éboué avec qui elle coécrit Le Crocodile du Botswanga, satire d'une dictature africaine. La même année, elle participe au film 20 ans d'écart avec Virginie Efira et Pierre Niney où elle interprète une photographe de mode odieuse.

En 2015, elle joue son one-woman-show, Il faut que je vous parle !, mis en scène par Alain Degois, alias Papy. Elle en tire un livre du même nom, publié l'année suivante. En , elle dit, dans un entretien, avoir été très influencée dans son travail par Louis C.K..

En 2016, elle participe à deux comédies : Adopte un veuf, de François Desagnat, et Tamara, d'Alexandre Castagnetti, adaptation d'une bande dessinée. Elle écrit avec Noé Debré le scénario du troisième film d'Éric Judor en tant que réalisateur : Problemos. Elle y joue aussi le rôle de Gaya (cette écriture faisant partie de la satire ; l'orthographe correcte étant Gaïa).

Elle crée en 2016 sa propre entreprise de production : « White Spirit ».

En 2017, elle joue au théâtre parisien L'Européen Je parle toute seule, stand-up mis en scène par Maïa Sandoz. Ce seule-en-scène lui vaut le Molière du meilleur spectacle d'humour, face à Jérôme Commandeur, Jamel Debbouze, Fabrice Éboué et Manu Payet. Le , dans une actualité marquée par le procès du producteur américain Harvey Weinstein, accusé de multiples agressions sexuelles et viols, mais aussi par le vent de polémiques et débats apportés par la vague #BalanceTonPorc, Blanche Gardin présente elle-même la remise de ce Molière, et se remet donc le trophée. Elle déclare d'ailleurs ironiquement dans son discours : « Attendez, je suis la seule femme nommée, l'année de l'affaire Weinstein… C'est tout moi ça, c'est l'histoire de ma vie : le jour où j'ai un prix, il a aucune valeur. J'ai l'impression d'être un rebeu du 9-3 qui vient d'être admis à Sciences Po ».

En 2018, Blanche Gardin joue Bonne nuit Blanche, stand-up mis en scène par Maïa Sandoz, qui lui vaut en 2019 le Molière du meilleur spectacle d'humour.

En 2021, Blanche Gardin lui offre un rôle secondaire à Louis C.K. dans sa série La Meilleure version de moi-même, diffusée sur Canal+, une série qui « trouble à force de jouer avec insistance sur la frontière entre rire avec et rire contre » selon Marc Weitzmann,.

Engagements

En , elle annonce son soutien à Louis C.K., accusé par plusieurs comédiennes de s’être masturbé en leur présence ou d’avoir proposé de le faire, en déclarant dans Télérama : « Le fait qu'on puisse mettre dans le même sac un producteur qui viole des actrices et un mec dont le fétichisme, c'est de se masturber devant des femmes en leur demandant s'il peut le faire, ça veut bien dire qu'il y a un gros problème de nuances dans notre société moderne ».

Le , elle refuse d'être distinguée dans l'ordre des Arts et des Lettres, décoration proposée à l'artiste par le ministre de la Culture Franck Riester. « Je ne pourrai accepter une récompense que sous un gouvernement qui tient ses promesses et qui met tout en œuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue ».

En avril 2022, elle signe une tribune avec deux mille autres personnalités, dans laquelle elle appelle à voter pour Jean-Luc Mélenchon en vue de l'élection présidentielle française de 2022.

Le journal l'Express constate qu'elle est qualifiée de « réac de gauche » par ses détracteurs, après avoir refusé de participer à LOL : qui rit, sort !, en et d'avoir critiqué le mouvement woke en de la même année.

Vie privée

En 2018, Louis C.K. officialise leur liaison, alors qu'ils avaient été vus main dans la main dans les rues de New York le mois précédent.

Filmographie

Actrice

Cinéma

Télévision

Courts métrages

  • 2009 : Cathy d'Elsa Barrère : Cathy
  • 2010 : There is the War d'Olivier Laneurie : Léa
  • 2017 : Sur un AirBnb de Zazon Castro

Clips

  • 2009 : J'sais pas d'Anaïs Croze : voleuse

Scénariste

  • 2008 : Inside Jamel Comedy Club (émission de télévision), coscénariste avec Fabrice Éboué et Thomas Ngijol.
  • 2013-2020 : Parents mode d'emploi (série télévisée), cocréatrice.
  • 2014 : Le Crocodile du Botswanga, coscénariste avec Fabrice Éboué.
  • 2017 : Problemos d'Éric Judor, coscénariste avec Noé Debré.
  • 2021 : La Meilleure version de moi-même (série télévisée), coscénariste avec Noé Debré et Béatrice Fournera

Réalisatrice

Théâtre

  • 2006 : Jamel Comedy Club, au Théâtre de Dix Heures.
  • 2007 : Jamel Comedy Club, au Casino de Paris et tournée.
  • 2015 : Il faut que je vous parle de Blanche Gardin, à La nouvelle scène et en tournée.
  • 2017 : Je parle toute seule de Blanche Gardin, mise en scène de Maïa Sandoz, à L'Européen et en tournée.
  • 2018 : Zaï zaï zaï zaï d'après Fabcaro, mise en scène de Paul Moulin, festival PULP, la Ferme du Buisson.
  • 2018 : Bonne nuit Blanche de Blanche Gardin, mise en scène de Maïa Sandoz, à La Cigale et en tournée.

Publication

  • Il faut que je vous parle, Paris, First Édition, , 181 p. (ISBN 978-2-7540-8470-3)

Prix et récompenses

  • Molières 2018 : Molière de l'humour pour Je parle toute seule, mise en scène de Maïa Sandoz
  • Molières 2019 : Molière de l'humour pour Bonne nuit Blanche, mise en scène de Maïa Sandoz
  • Lisbon & Estoril Film Festival 2020 : prix spécial du jury pour sa performance dans Effacer l'historique

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Nathalie Simon, La Vie rêvée de Blanche Gardin, éditions de l'Archipel, , 240 p. (ISBN 978-2-809-82825-2)

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Ciné-Ressources
    • IMDb
    • Unifrance
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • L’Officiel des spectacles
  • Ressource relative à plusieurs domaines :
    • Radio France
  • Ressource relative à la bande dessinée :
    • BD Gest'
  • Ressource relative à la musique :
    • MusicBrainz
  • Portail de l’humour
  • Portail de la culture
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Blanche Gardin de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

Auteurs associés

DVD

Livres

Afficher "Parents mode d'emploi n° 1"