Recherche


Avis de lecteurs

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Vertige de la mort Jérôme, LLMC - 8 mars 2022

Cette bande dessinée est à la fois un voyage dans le temps, des premiers dessins humains rupestres à l’histoire récente du livre et de son évolution numérique, mais aussi une [...]

La saga de Grimr (Jérémie Moreau)

note: 5Légende de la Terre d'Islande S.BASSET - 31 janvier 2022

Derrière le trait pourtant un peu "rustre" de Jérémie Moreau c'est un récit magistral que nous offre l'auteur, superbement écrit et scénarisé, où l'on découvre en fait un graphisme sensible [...]

Sagesse des mythes
Gilgamesh n° 2
La fureur d'Ishtar (Pierre Taranzano)

note: 4Une déesse en colère S.BASSET - 31 janvier 2022

Toujours un très beau dessin et un récit bien mis en valeur pour découvrir un des plus vieux récits mythologiques parvenus jusqu'à nous.

De pierre et d'os (Bérengère Cournut)

note: 5De l'Articte au rêve... Mathilde - 20 mars 2022

Quand la banquise se brise et sépare Uqsuralik des siens, elle doit compter sur elle seule pour survivre, avant de se résoudre à rejoindre un autre groupe. C'est alors le [...]

Les voyageurs n° 1
L'espace d'un an (Becky Chambers)

note: 5Charmante SF Victoria - 8 février 2022

Amateurs de space-opera bourré d’action et de rebondissements, passez votre chemin. Les romans de Becky Chambers s’apparentent plutôt à de la science-fiction « feel good ».

Dans ce premier tome [...]

Le dernier atlas n° 1 (Fabien Vehlmann)

note: 4Un robot géant S.BASSET - 11 janvier 2022

Une super bande-dessinée, entre uchronie, SF, Thriller et polar. La guerre d'Algérie y est habilement abordé, j'ai hâte de lire la suite !

McCoy Tyner

 
McCoy Tyner. Source: Wikipedia

Alfred McCoy Tyner est un pianiste et compositeur de jazz américain né le à Philadelphie en Pennsylvanie et mort le à Bergenfield dans le New Jersey.

Biographie

Le père de McCoy Tyner chante à l'église, mais c'est sa mère, esthéticienne, qui pousse son fils à étudier le piano, ce qu'elle n'avait pas pu faire elle-même. À 17 ans, il se convertit au courant dérivé de l'Islam prôné par la Communauté musulmane Ahmadiyya et prend pour nom Suleiman Said,.

Il étudie successivement à la West Philadelphia Music School et la Granoff School of Music (en). Voisin des pianistes Richie et Bud Powell, il peut profiter de leurs conseils sur la manière d'aborder le piano jazz.

En 1959, il est le pianiste du « Jazztet » codirigé par Benny Golson et Art Farmer.

De 1960 à 1965, il joue dans la formation de John Coltrane, avec lequel il enregistre de nombreux albums (en quartette, en quintette, avec un big band arrangé par Eric Dolphy…) pour les labels Atlantic puis Impulse!. Le quartette composé de John Coltrane au saxophone, Tyner au piano, Jimmy Garrison à la contrebasse et Elvin Jones à la batterie est l'un des plus célèbres de l'histoire du jazz. Ce groupe reste encore aujourd'hui la figure la plus emblématique du jazz modal.

À la même période, il enregistre comme sideman dans des disques hard bop pour le label Blue Note, accompagnant, entre autres, Freddie Hubbard, Lee Morgan, Stanley Turrentine, Grant Green, Hank Mobley, Donald Byrd, Joe Henderson et Wayne Shorter. C'est notamment à cette époque qu'il enregistre peut-être l'album le plus important de sa carrière avec The Real McCoy.

À partir de 1966, Tyner enregistre essentiellement sous son nom. De 1966 à 1971, même s'il continuer à enregistrer pour Blue Note, il connaît une période difficile. Il joue dans des orchestres de rhythm and blues.

À partir de 1972, il signe avec le label Milestone, pour lequel il enregistre abondamment avec ses propres formations. Ces disques, en particulier Sahara (1973), relancent la carrière du pianiste. On peut citer, comme musiciens ayant participé aux groupes du pianiste dans les années 1970, les saxophonistes Sonny Fortune, Azar Lawrence, Gary Bartz, le violoniste John Blake et le batteur Alphonse Mouzon. Sa musique mêle alors les esthétiques du jazz modal, du hard bop, du jazz fusion et du free jazz. En 1978, il fait une tournée remarquée avec le Milestone jazzstars (Sonny Rollins au saxophone ténor, Ron Carter à la contrebasse et Al Foster à la batterie).

McCoy Tyner a poursuivi une carrière prolifique enregistrant notamment pour Columbia, Blue Note, Elektra et d'autres labels.

Il meurt le à l'âge de 81 ans en laissant derrière lui une œuvre qui marquera profondément les pianistes, tous styles confondus.

Style

McCoy Tyner est un de représentatns de l'approche modale du jazz. Pianiste gaucher, il a un goût prononcé pour les lignes de basse percussives, ainsi que pour les rythmes africains. Il utilise beaucoup d’accords de quarte et de quinte, rendant son jeu très reconnaissable.

Musicien beaucoup imité, il considérait cela comme un compliment.

Même si son instrument principal est le piano, il a également expérimenté avec d'autres instruments, comme le koto, la flûte, les percussions (Sahara, 1972), le clavecin ou le célesta (Trident, 1975).

Discographie

Solo

Comme invité

Avec John Coltrane

Autres collaborations

Notes et références

Liens externes

  • (en) Site officiel
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) All About Jazz
    • (en) AllMusic
    • (en) Carnegie Hall
    • (en) Grove Music Online
    • (en) MusicBrainz
    • (en) Muziekweb
    • (en) Songkick
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • Kunstenpunt
  • Ressource relative à l'audiovisuel :
    • (en) Internet Movie Database
  • (en) Discographie exhaustive des enregistrements du pianiste et interviews
  • Portail du jazz
  • Portail des Afro-Américains
  • Portail des États-Unis

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article McCoy Tyner de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

CD

Afficher "Double trio"Afficher "The Major works of John Coltrane"Afficher "First meditations"Afficher "Sun ship"Afficher "Crescent"