Recherche


Avis de lecteurs

Malgré tout (Jordi Lafebre)

note: 5Une parenthèse enchantée Victoria, MMC - 12 février 2021

La particularité de cet album ? Sa construction ! Car oui, l’histoire d’Ana et Zeno nous est relatée…à l’envers ! L’histoire débute sur leurs retrouvailles alors qu’ils sont tous les [...]

La laitière de Bangalore (Shoba Narayan)

note: 4Un voyage en Inde Agnès MMC - 10 mars 2021

Après 20 ans passés au Etats–Unis la journaliste Shoba Narayan revient en Inde, à Bangalore, pour s’y installer avec son mari et ses deux filles qui ne connaissent quasiment pas [...]

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

La voyageuse de nuit (Laure Adler)

note: 4Un voyage au pays de la vieillesse Agnès MMC - 10 mars 2021

Pendant 4 ans, Laure Adler est allée à la rencontre de personnes d’un « certain âge », des vieux, des seniors, comme on les appelle poliment, connus ou inconnus qui [...]

La prière d'Audubon (K?tar? Isaka)

note: 5la prière d'aubudon Isabelle - 22 avril 2021

un livre déroutant au départ, distrayant au fil des pages, pour finir par devenir fascinant... Je l'ai fini il y a un quinzaine de jours et je ne peux [...]

L'arrivée des Capybaras (Alfredo Soderguit)

note: 4Les capyquoi ? S.BASSET - 10 mars 2021

Les capybaras: une sorte de ragondin d'Amérique du Sud ! Super livre pour les enfants qui parle de la méfiance qu'on peut avoir pour les "étrangers" avec des dessins crayonnés [...]

Rona

 
Rona. Source: Wikipedia

Ronalee Chapchuk Ambrose, dite Rona Ambrose, née le à Valleyview (Alberta), est une femme politique canadienne. Siégeant à la Chambre des communes du Canada de 2004 à 2017, elle occupe plusieurs postes de ministre dans le cabinet de Stephen Harper de 2006 à 2015. Du au , elle est également chef intérimaire du Parti conservateur et de ce fait chef de l'opposition officielle.

Biographie

Jeunesse et études

Rona Ambrose est élevée au Brésil et en Alberta. En plus de l'anglais, elle parle couramment l'espagnol et le portugais, et, dans une moindre mesure, le français,. Elle détient un baccalauréat de l'université de Victoria et une maîtrise en science politique de l'université de l'Alberta. Elle est conseillère en communication et conseillère politique pour le gouvernement de l'Alberta.

Engagement politique

Chambre des communes du Canada

Ambrose est députée à la Chambre des communes du Canada de la circonscription d'Edmonton—Spruce Grove (Alberta) de 2004 à 2015 au nom du Parti conservateur. Elle représente par la suite la circonscription de Sturgeon River—Parkland de 2015 jusqu'à sa démission en 2017.

Lorsque les conservateurs sont dans l'opposition, elle est porte-parole en matière d'Affaires intergouvernementales, de 2004 à 2006. Le , elle fait la une des journaux après avoir adressé une remarque cinglante à la Chambre des communes à l'endroit du ministre libéral du Développement social de l'époque, Ken Dryden, lui disant que « les femmes qui travaillent veulent faire leurs propres choix, nous n'avons pas besoin que de vieux hommes blancs nous disent quoi faire », en référence au plan libéral d'instaurer un réseau national de garderies.

Ambrose est considérée comme une représentante forte du conservatisme canadien : une jeune femme à l'aise face à la grosse bureaucratie gouvernementale, un sujet de colère pour les prédécesseurs de son parti du Parti réformiste et de l'Alliance canadienne. Elle est parfois mentionnée comme une candidate potentielle à la direction du Parti conservateur. Ambrose est temporairement critique de l'opposition en matière de Commerce international après la défection de Belinda Stronach vers le Parti libéral.

Cabinet de Stephen Harper

Lors des élections fédérales de 2006, Rona Ambrose est réélue députée de sa circonscription d'Edmonton—Spruce Grove avec 66,6 % des suffrages. Le , elle est nommée ministre de l'Environnement au sein du nouveau gouvernement de Stephen Harper. Elle est alors responsable d'Environnement Canada et Parcs Canada jusqu'au .

En , elle remet en question la validité du protocole de Kyoto. Plusieurs groupes environnementalistes lui demandent de démissionner alors qu'elle préside la conférences des Nations unies sur les changements climatiques. Elle annonce le même mois que la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde serait reconnue comme un lieu historique national du Canada.

Elle est ministre des Affaires intergouvernementales du au , ministre du Travail du au , puis ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux du au , ainsi que ministre de la Condition féminine du au . Le , elle appelle au boycott des bananes Chiquita dont les dirigeants refusent du pétrole en provenance de sables bitumineux de l'Alberta afin de diminuer leur empreinte écologique,.

Le , Rona Ambrose vote en faveur de la motion M-312 du député conservateur pro-vie Stephen Woodworth. Cette motion vise à procéder à une étude de la définition de l'« être humain » qui se retrouve dans le Code criminel canadien. Selon ses opposants, cette motion pourrait avoir pour effet de rouvrir le débat sur le droit à l'avortement. La motion controversée M-312 est finalement défaite (203 contre, 91 pour) à la Chambre des communes et les députés n'auront pas à former de comité spécial pour déterminer si le fœtus devrait être considéré comme un être humain en vertu de l'article 223 du Code criminel du Canada. Elle est ministre de la Santé du au .

Chef intérimaire du Parti conservateur

Lors des élections fédérales de 2015, le Parti conservateur est défait et son chef Stephen Harper annonce sa démission. Le , Rona Ambrose est désignée chef par intérim du parti et donc de l'opposition officielle. Le , elle annonce qu'elle se retire de la politique à la fin de la session parlementaire.

Notes et références

Liens externes

  • (en) Site officiel
  • « Rona Ambrose — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada
  • Profil du Cabinet
  • Rona Ambrose musèle un scientifique — Article paru dans Radio-Canada
  • Autre article de Radio-Canada
  • Portail de l’Alberta
  • Portail de la politique canadienne

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Rona de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

741.552

Auteurs associés

Livres

Afficher "Alpi the Soul Sender n° 1"