Recherche


Avis de lecteurs

La Villa aux étoffes (Anne Jacobs)

note: 5Downton Abbey à l'allemande FM - 14 août 2021

Une saga familiale qui emmène le lecteur dans l'Allemagne du XXè siècle, au sein d'une famille mi-aristocrate mi-bourgeoise, au train de vie élevé grâce aux filatures. En ce siècle traversé [...]

Monsieur (Rohena Gera)

note: 5Un très beau film romantique ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Bombay, de nos jours. Ratna, jeune veuve est domestique chez Ashwin, un riche architecte revenu en Inde après un long séjour aux Etats-Unis.
Dans l’appartement, ils se frôlent et s’évitent, Ratna [...]

Le goût sucré des pastèques volées (Keyi Sheng)

note: 4Un regard nostalgique et lucide sur la Chine Agnès MMC - 14 août 2021

Dans ces 75 courts récits qui sont autant de souvenirs de son enfance, Sheng Keyi évoque la vie dans la province très pauvre du Hunan, les soirées à la lueur [...]

Belladonna (Jennifer Dalrymple)

note: 5Une tragi-comédie à l'italienne Agnès MMC - 14 août 2021

Cette jolie couverture colorée dessinée par l’auteure cache un récit très dépaysant qui nous emmène dans un village des Abruzzes. Un sorcier déprimé, surnommé Il Gufo, le hibou, que tout [...]

Broadway Limited n° 2
Un shim sham avec Fred Astaire (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans le New York d’après-guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Le Dernier enfant (Philippe BESSON)

note: 5Le nid vide FM - 14 août 2021

Le temps a filé, et voici venu le jour où le plus jeune des enfants quitte le nid familial pour prendre son envol. Le temps d'une journée, celle du déménagement, [...]

Louisa May Alcott

 
Louisa May Alcott. Source: Wikipedia

Louisa May Alcott, née le à Germantown en Pennsylvanie et morte le à Boston, est une romancière américaine, connue surtout pour son roman Les Quatre Filles du docteur March (Little Women).

Biographie

Deuxième d'une fratrie de quatre filles, elle est éduquée par un père philosophe dont les vues sur la manière d’élever des enfants sont exigeantes, et par Henry David Thoreau, le poète et enseignant ; elle a aussi pour maître le philosophe transcendantaliste Ralph Waldo Emerson, mais elle ne fréquente aucune école. Elle écrit des contes dès son plus jeune âge et, en 1848, rédige son premier livre : Fables de fleurs. Le tempérament parfois violent de son père et l'incapacité de celui-ci à subvenir correctement aux besoins de sa famille donnent lieu à des conflits entre ses parents et contraignent les quatre sœurs à travailler à un jeune âge. Elle est tour à tour professeure occasionnelle, couturière, gouvernante, aide domestique, et écrivaine. Sa mère travaille également aux œuvres sociales auprès des immigrants irlandais.

Adulte, elle défend la cause de l'abolition de l'esclavage et de l'émancipation des femmes. Elle publie un livre sur son expérience d'infirmière durant la Guerre de Sécession, et un premier roman en 1864. Trois ans plus tard, elle accepte de diriger un journal pour enfants et de composer une histoire à l'intention des jeunes lectrices. Ce sera Les Quatre Filles du docteur March (Little Women), parue en 1868, le plus célèbre de ses romans. Tableau de la vie américaine dans la seconde moitié du XIXe siècle, le livre remporte un si vif succès qu'elle en publie une suite : Le Docteur March marie ses filles (Good Wives) en 1869. Deux autres livres sur les sœurs March existent également : Le Rêve de Jo March et La Grande famille de Jo March. Ses modèles sont ses parents, ses sœurs, ses amis de Nouvelle-Angleterre et d'Europe. Elle s'est peinte fidèlement, dit-on, sous les traits de Jo[réf. nécessaire].

À l'été 1877, elle voyage en France et séjourne à la pension Laurent à Grez-sur-Loing où demeure sa sœur, l'artiste peintre Abigail May Alcott Nieriker.

Ayant contracté la fièvre typhoïde durant son service pendant la guerre de Sécession, elle souffre de problèmes de santé chroniques. Elle meurt à Boston le , deux jours après le décès de son père.

En 1942, grâce à des recoupements effectués à travers la correspondance de l'auteur et de ses éditeurs, on découvre que Louisa May Alcott a également écrit des nouvelles de type thriller, mais toujours de façon anonyme ou sous différents pseudonymes— dont le plus connu est A. M. Barnard. Choquants et violents pour l'époque, ces textes ont remporté un grand succès et ont permis à l'auteur de rembourser les dettes de sa famille. Au fur et à mesure des recherches, de nouveaux textes sont régulièrement exhumés et republiés.

Son journal intime et sa correspondance sont également publiés.

Œuvre

Romans

Saga Les Quatre Filles du docteur March

  • Les Quatre Filles du docteur March [« Little Women or Meg, Jo, Beth and Amy »] (trad. de l'anglais),
  • Le Docteur March marie ses filles puis Les Filles du docteur March se marient [« Good Wives »] (trad. de l'anglais),
  • Le Rêve de Jo March [« Little Men: Life at Plumfield with Jo's Boys »] (trad. de l'anglais),
  • Jo et sa tribu [« Jo's Boys and How They Turned Out: A Sequel to "Little Men" »] (trad. de l'anglais),

Autres romans

  • (en) The Inheritance,
  • (en) Moods,
  • (en) The Mysterious Key and What it Opened,
  • La Filleule du docteur March [« An old-fashioned Girl »] (trad. de l'anglais),
  • (en) Will's Wonder Book,
  • (en) Work : A Story of Experience,
  • (en) Beginning Again, Being a Continuation of Work,
  • La Petite Rose, ses six tantes et ses sept cousins puis Rose et le clan des Campbell [« Eight Cousins or The Aunt-Hill »] (trad. de l'anglais), (lire en ligne)
  • Rose et ses sept cousins [« The Rose Family: A Fairy Tale »] (trad. de l'anglais),
  • Les Vingt Ans de Rose [« Rose in Bloom : A Sequel to Eight Cousins »] (trad. de l'anglais),
  • Sous les lilas [« Under the Lilacs »] (trad. de l'anglais), (lire en ligne)
  • Jack et Jane puis Gilles et Jacotte (Jack and Jill: A Village Story, 1880) (texte complet sur Gallica)

Romans pour adultes

Sous le nom de A. M. Barnard :

  • Derrière le masque [« Behind a Mask : Or, a Woman's Power »] (trad. de l'anglais),
  • Pour le meilleur et pour le pire, et pour l'éternité [« A Long Fatal Love Chase »] (trad. de l'anglais),
  • (en) The Abbot's Ghost, or Maurice Treherne's Temptation,

Recueil de nouvelles pour enfants

  • (en) Aunt Jo's Scrap-Bag, 1872-1882
  • (en) Lulu's Library, 1886-1889
  • (en) Flower Fables,
  • (en) On Picket Duty, and other tales,
  • (en) Morning-Glories and Other Stories,
  • (en) Kitty's Class Day and Other Stories (Three Proverb Stories),
  • (en) Spinning-Wheel Stories,
  • (en) A Garland for Girls,

Autres recueils et nouvelles

  • (en) Hospital Sketches, (recueil)
  • (en) Perilous Play, (nouvelle)
  • (en) Transcendental Wild Oats, (nouvelle) traduite par Marie Dupuin sous le titre « La Folle Avoine transcendantale », Capharnaüm, éditions Finitude, no 5,‎ (ISBN 978-2-36339-056-1)
  • (en) Silver Pitchers, and Independence: "A Centennial Love Story",
  • (en) Comic Tragedies,
  • Secrets de famille [« A Nurse's Story »] (trad. de l'anglais),
  • Les Yeux de Lady MacBeth [« A Pair of Eyes, or Modern magic »] (trad. de l'anglais)

Adaptations

Au cinéma

À la télévision

Animation

  • 1981 : Les Quatre filles du docteur March (version courte), série animée japonaise
  • 1987 : Les Quatre filles du docteur March (version longue), série animée japonaise
  • 1993 : Petite bonne femme (suite de la série japonaise de 1987)

Hommages

  • Louisa May Alcott est inscrite au National Women's Hall of Fame.
  • Le cratère vénusien Alcott a été nommé en son honneur .
  • Le , Google publie un Doodle à l'occasion des 184 ans de son anniversaire de naissance.

Notes et références

Voir aussi

Article connexe

  • Invincible Louisa, roman biographique sur Louisa May Alcott écrit par Cornelia Meigs en 1933.

Bibliographie

  • (en-US) Gregory Eiselein et Anne K. Phillips (dir.), The Louisa May Alcott Encyclopedia, Greenwood Press, Westport, Conn., 2001, 418 p. (ISBN 0-313-30896-9)
  • (en-US) Elizabeth Lennox Keyser, Whispers in the Dark: the Fiction of Louisa May Alcott, University of Tennessee Press, Knoxville, 1995, 228 p. (ISBN 0-87049-906-8)
  • (en-US) Martha Saxton, Louisa May Alcott: A Modern Biography, Farrar Straus and Giroux, New York, 1995 (éd. rév.), 428 p. (ISBN 0-374-19210-3)
  • (en-US) Madeleine B. Stern, Louisa May Alcott : a biography, with an introduction to the new edition, Northeastern University Press, Boston, 1999, 422 p. (ISBN 1-555-53417-1)
  • Pascale Voilley, Louisa May Alcott : petites filles modèles et femmes fatales, Belin, Paris, 2001, 126 p. (ISBN 2-7011-3036-0)
  • Charline Bourdin, Louisa May Alcott : Ou la véritable histoire de Joséphine March, Editions Du Devin, 2012, 222 p. (ISBN 2-7011-3036-0)
  • Vivianne Perret, Louisa May Alcott : La mère des filles du docteur March, Librairie Vuibert, Paris, 2014, 240 p. (ISBN 978-2311013665)

Liens externes

  • Textes en anglais et audiolivres de L. M. Alcott
  • Portail de la littérature américaine
  • Portail de la littérature d'enfance et de jeunesse
  • Portail du XIXe siècle

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Louisa May Alcott de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

DVD

Afficher "Les Filles du Docteur March"