Recherche


Avis de lecteurs

De pierre et d'os (Bérengère Cournut)

note: 5De l'Articte au rêve... Mathilde - 20 mars 2022

Quand la banquise se brise et sépare Uqsuralik des siens, elle doit compter sur elle seule pour survivre, avant de se résoudre à rejoindre un autre groupe. C'est alors le [...]

Les voyageurs n° 1
L'espace d'un an (Becky Chambers)

note: 5Charmante SF Victoria - 8 février 2022

Amateurs de space-opera bourré d’action et de rebondissements, passez votre chemin. Les romans de Becky Chambers s’apparentent plutôt à de la science-fiction « feel good ».

Dans ce premier tome [...]

La source au bout du monde (William Morris)

note: 4Un roman arthurien...du 19ème siècle ! S.BASSET - 3 juin 2022

Les amateurs des romans arthuriens de Chrétiens de Troyes seront ravis de se plonger dans ce texte exigeant qui rend un hommage appuyé aux récits de chevalerie médiévaux

La cave (Natasha Preston)

note: 4Très bon livre Céline - 3 juin 2022

J'ai été attirée par la couverture de ce livre lors d'une visite à la médiathèque et je dois avouer que je ne le regrette pas. L'histoire est vraiment très bien [...]

Les vieux fourneaux n° 6
L'oreille bouchée (Wilfrid Lupano)

note: 4Papy fait de la résistance en Guyane Jérôme, LLMC - 16 février 2022

Dans ce sixième tome des Vieux fourneaux, nos adorables papys de la conspiration ludico-anarchiste « Ni Yeux ni maîtres » Emile, Antoine et Pierrot se rendent en Guyane à la [...]

Au-delà de l'irréparable (Jonathan Delay)

note: 4Une autobiographie poignante Céline - 3 juin 2022

L'affaire Outreau est bien connue, peut-être trop, mais Jonathan Delay (un des enfants impliqués dans cette affaire) nous livre là toute la douleur et l'horreur de son enfance. Ce livre [...]

Louis Jourdan

 
Louis Jourdan. Source: Wikipedia

Louis Jourdan, nom de scène de Louis Gendre, est un acteur français né le à Marseille et mort le à Beverly Hills,. Après avoir débuté en France, il s'expatrie aux États-Unis dès la fin des années 1940 et fait ensuite l'essentiel de sa carrière dans le cinéma américain.

Biographie

Louis Jourdan est le fils d'Henry Gendre et d'Yvonne Jourdan, propriétaires d'un hôtel, et le frère de Pierre Jourdan. Dès 17 ans, il témoigne de son désir de devenir acteur lorsque son père, directeur, à l'époque, du Grand Hôtel à Cannes, le présente à ses hôtes Raimu et Charles Blavette en marge du tournage de La Femme du Boulanger (1938). Il est élevé en France, en Turquie et en Angleterre, et s'exerce en tant qu'acteur à l'École dramatique, faisant ses débuts à l'écran en 1939.

Pendant l'occupation allemande, durant la Seconde Guerre mondiale, il continue à faire des films, surtout avec Marc Allégret (L'Arlésienne d'après Alphonse Daudet, La Belle Aventure et Les Petites du quai aux fleurs sur des scénarios de Marcel Achard, Félicie Nanteuil d'après Anatole France) et Marcel L'Herbier (La Vie de bohème d'après Henry Murger, dans le rôle de Rodolphe), qui l'ont fait débuter ; flirtant avec Danielle Darrieux dans l'immense succès Premier Rendez-vous, fiancé (au moins par les journaux) avec Micheline Presle, sa partenaire régulière, Jourdan s'impose comme le jeune premier numéro un du cinéma français. Néanmoins, refusant de participer aux productions cinématographiques de propagande nazie, il rejoint la Résistance française. Son père est arrêté par la Gestapo. Après la Libération, Louis Jourdan épouse Berthe Frédérique, avec qui il a un fils.

Repéré par David O. Selznick, l'acteur tente ensuite l'aventure du cinéma américain, faisant l'objet d'un grand battage publicitaire qui le rend célèbre avant même qu'il ait tourné un film en Amérique . Après un rôle central (proche de l'amant de Lady Chatterley) au milieu d'une distribution impressionnante (Gregory Peck, Charles Laughton, Charles Coburn, Ethel Barrymore, Alida Valli), dans Le Procès Paradine (1947), un film d'Alfred Hitchcock qui n'obtient pas le succès escompté, il tient l'année suivante, face à Joan Fontaine, le principal rôle masculin de Lettre d'une inconnue, réalisé aux États-Unis par Max Ophüls.

Louis Jourdan mène dès lors une seconde carrière à Hollywood, où il joue des personnages de « French Lover » à la manière d'un Charles Boyer, avec pour partenaires Jennifer Jones (Jourdan est Rodolphe dans Madame Bovary), Debra Paget, Jean Peters, Doris Day, Grace Kelly, Elizabeth Taylor, souvent dirigé par des cinéastes prestigieux (Vincente Minnelli à plusieurs reprises, Delmer Daves, Jacques Tourneur...). En 1954, il joue au théâtre avec James Dean. Comme des acteurs américains des années 1950-1960 pouvaient l'être, il est rompu à plusieurs disciplines et chante en anglais et sans doublage dans les comédies musicales auxquelles il participe outre-Atlantique (Gigi avec Leslie Caron et Maurice Chevalier et Can-Can aux côtés de Shirley MacLaine et Frank Sinatra) ou lors d'une scène romantique comme son duo avec Ann-Margret dans Made in Paris (1966).

Il revient occasionnellement tourner en Europe, en France pour notamment Rue de l'Estrapade de Jacques Becker, La mariée est trop belle avec Brigitte Bardot, une adaptation en deux époques du Comte de Monte-Cristo réalisée par Claude Autant-Lara, Mathias Sandorf d'après Jules Verne, en Grande-Bretagne (Le Prisonnier du Temple au côté de Belinda Lee), en Italie (le péplum Les Vierges de Rome, Le Désordre de Franco Brusati), mais continue de mener principalement une carrière américaine.

Dans les années 1980, il travaille avec Wes Craven et interprète le rôle du méchant dans un film de la série des James Bond, Octopussy (1983), puis interprète le rôle de Pierre de Coubertin à la télévision américaine (où il avait déjà joué D'Artagnan, Dracula et un meurtrier dans un épisode de Columbo la décennie précédente) en 1984.

Louis Jourdan prendra sa retraite de comédien en 1991, juste après le tournage du film Year of the comet, de Peter Yates, qui sortira en 1992.

Louis Jourdan a l'honneur peu courant d'avoir deux étoiles à son nom (musique et télévision) sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Le , Louis Jourdan reçoit la Légion d'honneur des mains de l'ambassadeur français Pierre Vimont. La cérémonie se déroule le à Los Angeles en présence de Mme Jourdan, de Kirk Douglas et de Sidney Poitier, grands amis de Louis Jourdan,.

Vie privée

Il est marié avec Berthe Frédérique Pacart dite « Quique », du 11 mars 1946 jusqu'à son décès en 2014.

Son fils, Louis Henry Jourdan, est né le 6 octobre 1951. En décembre 1969, il est arrêté par la police d'Hollywood pour détention de marijuana et relâché contre le versement d'une caution, en attendant son jugement. Il décède à l'âge de 29 ans le 12 mai 1981 d'une overdose. Il est enterré au Westwood Village Memorial Park Cemetery à Los Angeles.

Durant les années 1960, il entretient une liaison avec Denise Le Mentec, avec qui il a un fils non reconnu.

Louis meurt le , à son domicile de Beverly Hills, situé au 1139 Maybrook Drive, dans le Comté de Los Angeles.

Théâtre

  • 1948 : Serena Blandish de S.N. Behrman , La Jolla Playhouse, La Jolla, Californie , du 8 au 15 août , avec Jennifer Jones, Constance Collier, Mildred Natwick
  • 1954 : L'Immoraliste, drame d'Augustus et Ruth Goetz d'après le récit L'Immoraliste d'André Gide, mise en scène Daniel Mann, Royale Theatre, New York , avec Geraldine Page et James Dean.
  • 1955 : Tonight in Samarkand, adaptation anglaise par Lorenzo Semple Jr. du drame Ce soir à Samarcande de Jacques Deval, mise en scène Alan Schneider, Morosco Theatre/Broadway (New York), avec Theodore Bikel,.
  • 1965 : On a Clear Day You Can See Forever, comédie musicale d'Alan Jay Lerner (lyrics) et musique de Burton Lane, mise en scène Robert Lewis. Comédie musicale apparemment créée au Colonial Theatre de Boston en avec Louis Jourdan (docteur Mark Bruckner) et Barbara Harris (Daisy Gamble) en tête d'affiche. Mais, en octobre à New York, c'est John Cullum qui reprend le rôle masculin principal au Mark Hellinger Theatre de Broadway.
  • 1970 : The Marriage-Go-Round de Leslie Stevens, 1970 Tour incluant Dayton, Ohio au Veterans Memorial Auditorium, Columbus, Ohio (June 30 - July 5, 1970) , avec Vivian Blaine et June Wilkinson
  • 1973 : Private Lives de Noël Coward , 1973 Tour incluant Baltimore et Chicago avec Barbara Rush et Elizabeth Swain.
  • 1975 : "The Pleasure of His Company" de Samuel A. Taylor , Arlington Park Theater, Chicago , avec Lana Turner et Allan Hunt
  • 1978 : 13 Rue de l'Amour, adaptation anglaise par Eric Mawby Green et Edward Allen Feilbert du vaudeville Monsieur chasse ! de Georges Feydeau, mise en scène Basil Langton, Circle in the Square Theatre/Broadway (New York), avec Bernard Fox et Kathleen Freeman.

Filmographie

Cinéma

Télévision

  • 1949 : 21st Academy Awards , Louis Jourdan remet une récompense à la France pour "Monsieur Vincent" dans la catégorie du meilleur film étranger.

Discographie

  • Série Babar the Elephant. Les aventures de Babar, de Jean de Brunhoff et Laurent de Brunhoff, contées en anglais par Louis Jourdan, musique composée et dirigée par Don Heckmann :
    • 1975 : The Story of Babar, 45 tours Caedmon Records SP 85.
    • 1975 : The Story of Babar et The Travels of Babar, 33 tours Caedmon Records TC 1486.
    • 1976 : Babar and Father Christmas et Babar and His Children, 33 tours Caedmon Records TC 1488.
    • 1977 : Babar Comes to America et Babar's Birthday Surprise, 33 tours Caedmon Records TC 1551.
    • 1978 : Babar's Mystery et Babar and the Wully-Wully, 33 tours Caedmon Records TC 1583.

Distinctions

Décoration

  •  : Chevalier de la Légion d'honneur ,.

Récompenses

  • Donaldson Awards : Meilleur espoir masculin 1954 pour la pièce de théâtre L'Immoraliste
  • Laurel Awards 1959 : Golden Laurel, 2e place du meilleur interprète dans un film musical pour Gigi.
  • 8 février 1960 — 2 Étoiles sur le Walk of Fame aux no 6153 et no 6445 de l'Hollywood Boulevard : Musique (interprète de film musical) et Télévision.

Nomination

  • Golden Globes 1959 : nommé pour le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour Gigi.

Notes et références

Notes

Références

Bibliographie

  • Olivier Minne, Louis Jourdan : Le Dernier French Lover d'Hollywood, Paris, Séguier, 2017, 472 p. (ISBN 978-2-84049-725-7)

Liens externes

  • Site officiel
  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (de + en) Filmportal
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) AllMusic
    • (en) MusicBrainz
    • (en) Muziekweb
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • (en) Internet Broadway Database
  • Ressource relative aux beaux-arts :
    • (en) National Portrait Gallery
  • (en) « Classic Movies (1939-1969) : Louis Jourdan », sur thegoldenyears.org
  • Portail du cinéma américain
  • Portail du théâtre
  • Portail des séries télévisées américaines
  • Portail de Marseille

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Louis Jourdan de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste