Recherche


Avis de lecteurs

Lady whisky (Joël Alessandra)

note: 4L’histoire vraie d’une femme passionnée de whisky. Agnès MMC - 10 mars 2021

Helen Frances Arthur a consacré une grande partie sa vie au whisky, rare femme acceptée dans cet univers très masculin. Lorsqu'elle décède en 2015, sa nièce et son mari, l'auteur [...]

Des proies pour l'ombre (Isabelle Serve)

note: 5Un roman palpitant ! Gabin - 7 juin 2021

Dans la lignée d’un Olivier Norek, l’écrivaine signe cet ouvrage captivant d’une plume ciselée, acérée, qui délivre toute sa rage d’écrire.
Une rage intérieure magnifiquement retranscrite à travers la personnalité [...]

Les Hurleuses (Adrien Tomas)

note: 5Formidable Frederic - 3 avril 2021

Une histoire passionnante pleine d'intrigue et de rebondissements.
J’ai bien aimé la façon qu’Adrien Tomas nous livre cette histoire. Chaque chapitre est le point de vue d’un personnage différent. Ce [...]

La dame à la licorne (Béatrice Fontanel)

note: 5Un album écrin d'amour et de valeurs. Gabin - 9 juin 2021

"Par les forêts fécondes,
Par les vertes vallées
Où les fruits abondent
J'ai traversé les rivières
Qui dévalaient de les montagnes
Et débordaient de leur lit,
J'ai couru longtemps,
Sans savoir jamais
Que je vous cherchais."
Voici quelques [...]

Les jardins de Zagarand (Eric de Kermel)

note: 5Telle la poésie de la vie Gabin - 7 juin 2021

Paul est un père qui n’est plus depuis que le destin lui a arraché son fils. Anéanti, enseveli par la souffrance, il décide de partir rejoindre sa sœur, Mathilde, à [...]

Rouge (Pascaline Nolot)

note: 5Surprenant Frederic - 27 mai 2021

Une superbe découverte, Rouge fait penser un peu au conte du Petit Chaperon Rouge, mais juste un peu car l'histoire est beaucoup plus sombre.
Bien que l'histoire ne soit pas [...]

Tayfa

 
Tayfa. Source: Wikipedia

Taÿfa (Ethnie ou « sales gosses » en berbère) est un groupe créé en 1992 par le chanteur algérien d'ascendance kabyle Farid Aït-Siameur et qui fusionne la musique actuelle avec les musiques traditionnelles bretonnes et orientales (berbère, Chaâbi, arabo-andalouse).

Farid Aït-Siameur né à Béjaïa en Kabylie, étudie le chant andalous au conservatoire d’Alger puis se lance dans une carrière artistique. Après des débuts enrayés par la censure, il choisit de déménager en France et s'installe dans le Finistère en 1982.

Il monte un premier groupe en 1987 du nom de Tassili où il adapte son chant et sa musique berbère à celle de la Bretagne. En 1989, Il participe à un autre groupe du nom de Penfleps dans le même esprit de mélange des deux cultures qui s'accordent naturellement. Alors que le groupe se sépare en 1992 et que deux de ses membres fondent Red Cardell, Farid Aït Siameur monte Taÿfa de son côté, accompagné de Jean-Jacques Baillard (batterie, composition), Jacques Moreau (percussions) et Alain Guilloux (basse), les trois autres musiciens de la bande.

Après trois albums studio, des centaines de concerts et plusieurs changement de personnel, le groupe marque une pause au début des années 2000. En quatuor, Taÿfa, autour de Farid Aït Siameur, son fondateur et unique membre originel, donne de temps à autre quelques concerts acoustiques. En 2007 une formation complète reprend la scène et collabore à partir de 2010 avec le Bagad Cap Caval et sort un album live en commun en 2011. Depuis 2014 une nouvelle équipe autour de Farid Aït Siameur se produit sur scène et travaille à l'écriture d'un nouvel album.

Biographie

Lorsque Farid Aït Siameur, né à Béjaïa en Algérie, débarque en pays Bigouden en 1982, les résonances des bombardes et des biniou koz lui sont étrangement familières. En 1987, la rencontre avec Jacques Moreau est déterminante. Ce percussionniste breton, formé aux rythmes africains, qui joue du congo, du bongo, du djembé, fut le premier à les introduire dans la musique celtique. Complice quimpérois de Gweltaz Ar Fur et d'Alan Stivell, il décide de créer avec Farid Aït-Siameur le premier groupe « celto-rockabylie » : Tassili, d'où naît Taÿfa, en 1992. Farid Aït Siameur et les trois musiciens de la section rythmique de Penfleps dont (Jacques Moreau), créent ce nouveau groupe avec deux musiciens de Dan Ar Braz de l'époque, le pianiste Patrick Péron et le guitariste Ludovic Mesnil.

Taÿfa chante indifféremment en kabyle, français ou breton, avec un répertoire engagé écrit par Farid Aït Siameur sur des musiques rythmées et enjouées signées de tous les membres. Leur premier album éponyme sort en 1994, avec une tournée, dont la première partie du chanteur Khaled à Nantes. Ils trouvent un public au plan hexagonal avec leur album Awal (« le mot » ou « parole » en berbère) sorti en 1998, dont les paroles sont consacrées à l'Algérie. Aux sons celto-berbères, le groupe insuffle une touche rock et reggae à l'ensemble. Ils tournent ensuite en France (Café de la Danse à Paris...) et en Europe ainsi que dans le cadre de la tournée « Vive la World », avec Rachid Taha et l'Orchestre National de Barbès, trois dates américaines à New York, Los Angeles et Washington. Le talabardeur David Pasquet (Ar re Yaouank, Denez Prigent) fait partie du projet et par la suite le guitariste breton Patrice Marzin et le bassiste d'ascendance martiniquaise Hilaire Rama.

Le , Taÿfa sort l'album Assif (« la rivière »), auquel a collaboré pour la réalisation artistique Alain Genty et au mixage Patrice Marzin. Les influences de chacun élargissent la palette sonore : les sonorités celtiques de Ronan Le Bars (cornemuse) et David Pasquet (bombarde), l'influence rock des Bretons Stéphane Seiller (batterie) et Philippe Colas (claviers), les sonorités antillaises du bassiste Olivier Carole, les racines andalouses du guitariste asturien José Larraceleta, le violoniste algérien Farhat Bouallagui (Sting) ou encore Hakim Hamadouche aux mandoles. Dans la foulée, ils repartent en tournée, dont un passage au festival Chorus des Hauts-de-Seine et en Finlande, avec une équipe de musiciens quasi-similaire : Stéphane Seiller, Philippe Collas, José Larraceleta, Olivier Carole, Ronan Le Gourierec (sonneur).

La formation fait ensuite une pause, mais Farid Aït Siameur participe malgré tout à plusieurs créations (Seven Reizh, Zaw de Yann Honoré...). Ils fêtent leurs 10 ans au Run ar Puñs à Châteaulin en 2003. Un quatuor de cette formation tiendra le flambeau (Aït Siameur, Larraceleta, Collas et Carole) pour quelques dates en version acoustique, jusqu'au redémarrage de Taÿfa en 2007.

De 2006 à 2009 Farid Aït Siameur est également invité à chanter sur trois albums de Red Cardell et participe à plusieurs dates de la tournée du Banquet de cristal en compagnie des nombreux invités (Stéfane Mellino des Négresses Vertes, Gérard Blanchard, Dan Ar Braz, Jimme O'Neill des Silencers, Dr Das d'Asian Dub Foundation).

En 2010, Taÿfa invite le bagad Cap Caval pour une création celtique et un spectacle d'une puissance et d'une dimension nouvelle. Cette collaboration a démarré avec l'invitation de Farid Aït Siameur par le bagad pour sa la création « Ijin » en 2006. En sort leur album live Taÿfa et le Bagad Cap Caval enregistré lors de plusieurs prestations communes en Pays bigouden. Dans la perspective d'une tournée à Tahiti en et depuis lors, une nouvelle équipe est formée et donne naissance à une création aux accents andalous, mélange de musique celtique et flamenco (Farid Aït Siameur, Olivier Carole, Xavier Géronimi, Mickael Bourdois, Jean-Claude Normant, Bachir Rouimi). Un quatrième album studio est en réalisation.

Musiciens

  • Farid Aït Siameur : chant, mandole
  • Xavier « Tox » Geronimi : guitare
  • Olivier Carole : basse
  • Mickael Bourdois : batterie
  • Jean-Claude Normant : clavier
  • Bachir Rouimi : percussions

Discographie

Albums studio

  • 1994 : Taÿfa. (notice BnF no FRBNF38262725)
  • 1998 : Awal. (notice BnF no FRBNF39224755)
  • 2000 : Assif. (notice BnF no FRBNF39224673)

Album live

  • 2011 : Taÿfa & Bagad Cap Caval, enregistrement live en Pays Bigouden.

Participations

  • 1996 : Planète Kabyle, compilation, titre : Ajkuk. (notice BnF no FRBNF38337317)
  • 2008 : Le Banquet de cristal, compilation de Red Cardell, titre : L.Nim.
  • 2009 : La Fête au village, album live de Red Cardell, titre : Kahina.

Notes et références

  • site Gwerz - site Music Berbere

Liens externes

  • Site officiel
  • MySpace
  • Ressource relative à la musique :
    • Discogs
  • Portail des musiques du monde
  • Portail de la musique bretonne
  • Portail des Berbères

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Tayfa de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

CD

Afficher "Awal"