Recherche


Avis de lecteurs

La somme de nos folies (Shih-Li Kow)

note: 4Un beau moment en Malaisie S.BASSET - 10 mars 2021

C'est une belle chronique de vie qui se passe en Malaisie, un conte doux-amer d'une grande bienveillance et qui nous fait découvrir une société multiculturelle dont je ne soupçonnais pas [...]

Le goût d'Emma (Emmanuelle Maisonneuve)

note: 4Un roman graphique gastronomique Agnès MMC - 10 mars 2021

L’histoire d’Emmanuelle Maisonneuve qui, suite à une candidature spontanée, est embauchée au guide Michelin, véritable bible de la gastronomie française. Son parcours sera difficile, face au machisme de la profession. [...]

Paul n° 9
Paul à la maison (Michel Rabagliati)

note: 5Une BD émouvante Agnès MMC - 17 décembre 2020

Ce dernier titre de la série Paul est sans doute aussi le plus autobiographique. Paul, maintenant auteur de BD à temps plein, est confronté à sa solitude, à la maladie [...]

Lady whisky (Joël Alessandra)

note: 4L’histoire vraie d’une femme passionnée de whisky. Agnès MMC - 10 mars 2021

Helen Frances Arthur a consacré une grande partie sa vie au whisky, rare femme acceptée dans cet univers très masculin. Lorsqu'elle décède en 2015, sa nièce et son mari, l'auteur [...]

La traversée des temps n° 1
Paradis perdus (Éric-Emmanuel Schmitt)

note: 5Une aventure exceptionnelle Frederic - 3 avril 2021

Ce livre est un vrai coup de cœur. Je ne connais pas les autres livres de cet auteur mais celui ci est juste formidable. Il a tout ce qu'il faut [...]

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

Carole Bouquet

 
Carole Bouquet. Source: Wikipedia

Carole Bouquet, née le à Neuilly-sur-Seine (Île-de-France), est une actrice française.

Révélée au cinéma en 1977 dans le film Cet obscur objet du désir de Luis Buñuel, elle remporte en 1990 le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Trop belle pour toi de Bertrand Blier. Dans les années 1990, elle est également l’égérie de la marque Chanel et incarne alors l’image du parfum No 5.

Biographie

Jeunesse, formation et débuts

Carole Bouquet et sa sœur aînée Laurence sont élevées par leur père, Robert Bouquet, un austère centralien, ingénieur dans le BTP, séparé de leur mère qui est partie refaire sa vie dans le Sud alors que Carole a trois ans. Plus tard, avec du recul, elle jugera sa jeunesse non pas malheureuse, mais ennuyeuse. Elle indique toutefois que son père, avare de paroles, l'a aidée à se construire : « Le regard d'un père vous construit. Je pense que les femmes sont protégées par un père aimant ». Elle affirme aussi : « Je n'ai pas appris à être une femme, mais j'ai appris l'indépendance. » Elle vient régulièrement à Genève voir son oncle Marc Bonnant, avocat genevois, et sa tante Marianne.

Dans sa jeunesse, elle reçoit auprès de sœurs dominicaines une éducation « basée sur le mérite et l’humilité ». Après de brèves études à la Sorbonne, elle décide de se lancer dans la carrière de comédienne. À partir de 1976, elle est reçue au Conservatoire d'art dramatique de Paris pour y suivre des études de trois ans. Mais, au cours de la première année, elle fait la connaissance du réalisateur Luis Buñuel en passant un casting,.

Carrière

La carrière de Carole Bouquet débute avec La Famille Cigale, un feuilleton télévisé de 1977 qu'elle qualifia plus tard de « série très bête »[réf. nécessaire].

Appréciée pour sa beauté classique, c'est Luis Buñuel qui la fait tourner le premier au cinéma en 1977, dans un classique du surréalisme, Cet obscur objet du désir, dans lequel Carole Bouquet interprète le rôle principal de Conchita. Nommé aux César, le film devient un classique. En 2005, elle indique : « C'est avec Buñuel que ma vie a basculé. (…) Il me parlait de ma vie. Je le prenais pour un devin alors que c'était tout simplement un monsieur qui avait 77 ans et qui lisait très clairement à travers une jeune fille de 18 ans ». Sa prestation est saluée des deux côtés de l’Atlantique, et son image d’« icône à la beauté glacée » naît avec cette première apparition. Elle part ensuite pour New York afin de perfectionner son anglais. Chaperonnée par Andy Warhol et Peter Beard, elle vit en colocation avec l'actrice Clio Goldsmith. Puis elle enchaîne à son retour en France, tournant dans Buffet froid de Bertrand Blier, avec comme partenaire Gérard Depardieu.

En 1981, elle incarne une James Bond girl aux côtés de Roger Moore dans Rien que pour vos yeux, un rôle qui la fera connaître du grand public en France et à l'étranger.

En 1984, elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle dans Rive droite, rive gauche de Philippe Labro, toujours avec Gérard Depardieu. Elle le retrouve en 1989 dans Trop belle pour toi de Bertrand Blier ; son rôle lui vaut le César de la meilleure actrice.

En 1994, elle joue son propre rôle dans Grosse fatigue de Michel Blanc. En 1997, elle campe la résistante Lucie Aubrac passionnée dans Lucie Aubrac">Lucie Aubrac de Claude Berri, aux côtés de Daniel Auteuil.

Au théâtre, elle joue notamment en 2002 dans Phèdre, mis en scène par Jacques Weber et en 2008 dans Bérénice, mis en scène par Lambert Wilson.

À la télévision, elle apparaît notamment en 2004 dans la série Sex and the City dans l'épisode An American Girl in Paris et, en 2021, dans la série En thérapie.

Maitresse de cérémonie et jurée

  • En 1995, Carole Bouquet est la maîtresse de cérémonie du 48e festival de Cannes,.
  • En 1999, elle est jurée au 4e festival international du film de Shanghai.
  • En 2008, elle préside le jury du 34e Festival du cinéma américain de Deauville.
  • En , elle est membre du jury des longs métrages au 67e festival de Cannes, présidé par Jane Campion.

Autres activités

En 1986, Carole Bouquet devient l’égérie de la marque de luxe Chanel, et incarnera jusqu'aux années 1990 l’image du parfum No 5.

Depuis la fin des années 1990, elle possède une propriété sur l'île de Pantelleria au large de la Sicile, qu'elle a découverte grâce à Isabella Rossellini. Depuis 2005, elle y possède et fait exploiter des vignes dévolues à la production de passito, un vin doux (ce pourquoi on lui prête, et totalement à tort, des origines siciliennes). Ce vignoble produit 14 000 bouteilles de 50 cl par an sous la marque « Sangue d'Oro ». C'est sa rencontre avec Claude Boudamani, un œnologue, qui a été le facteur déclenchant. Elle fait appel aux services de Dott Donato Lanati, conseiller en viticulture et vinification.

En 2005, elle crée le festival de cinéma « Un réalisateur dans la ville » à Nîmes avec Gérard Depardieu et Jean-Claude Carrière. Ce festival a lieu chaque été et présente pendant une semaine cinq films d'un réalisateur, en compagnie de ce dernier et de ses acteurs. Il a lieu en plein air dans les jardins de la Fontaine à Nîmes, fin juillet.[réf. souhaitée]

Engagements

  • En , aux côtés de Josiane Balasko et en soutien à la fédération Droit au logement, Carole Bouquet lance un appel médiatisé au gouvernement puis pilote une longue médiation sociale pour des familles africaines mal logées de la rue de la Banque à Paris.
  • Elle est depuis 1985 la porte-parole de la fédération La Voix de l'Enfant. Elle la contacte à la suite d'une projection du film La Déchirure qui l'a bouleversée.
  • Elle est depuis 1998 l'ambassadrice de la fondation PlaNet Finance.
  • En , à la suite de la démission de Nicolas Hulot de sa fonction de ministre de l'Environnement, elle cosigne une tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète », qui parait en une du journal Le Monde.

Vie privée

Entre 1978 et 1985, Carole Bouquet est la compagne de Jean-Pierre Rassam (beau-frère de Claude Berri), dont elle a un fils, le producteur Dimitri Rassam, né en 1981. Avec le réalisateur et photographe Francis Giacobetti elle a un autre fils, Louis, né en 1987. De 1992 à 1996, elle est l'épouse du chercheur Jacques Leibowitch, spécialiste du sida. En 1996, elle se lie avec l'acteur Gérard Depardieu ; ils se séparent en 2005.

En , elle apparaît au festival de Cannes avec Philippe Sereys de Rothschild, fils de Philippine de Rothschild et de Jacques Sereys, officialisant ainsi sa nouvelle relation.

Elle n'a aucun lien de parenté avec le comédien français Michel Bouquet.


Cinéma

Années 1970

  • 1977 : Cet obscur objet du désir de Luis Buñuel : Conchita (rôle partagé avec Angela Molina)
  • 1979 : Buffet froid de Bertrand Blier : la jeune femme
  • 1979 : Le Manteau d'astrakan de Marco Vicario : Valentine

Années 1980

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Années 2020

  • 2020 : Boutchou d'Adrien Piquet-Gauthier : Paula
  • 2021 : Fantasmes de David et Stéphane Foenkinos

Télévision

Théâtre

  • 1992 : C'était hier d'Harold Pinter, mise en scène Sami Frey, Théâtre Hébertot
  • 2002 : Phèdre de Racine, mise en scène Jacques Weber,Théâtre de Nice, Théâtre Déjazet
  • 2008 : Bérénice de Racine, mise en scène Lambert Wilson, Théâtre des Bouffes du Nord
  • 2009 : L'Éloignement de Loleh Bellon, mise en scène Bernard Murat, Théâtre Édouard VII
  • 2010 : Lettres à Génica, lecture à partir d’extraits d’œuvres d’Antonin Artaud, Théâtre de l'Atelier
  • 2014 : Dispersion (Ashes to ashes) d'Harold Pinter, mise en scène Gérard Desarthe, Théâtre de l'Œuvre, Théâtre des Célestins
  • 2015 : Home (en) de David Storey, mise en scène Gérard Desarthe, Théâtre de l'Œuvre
  • 2016 : Dispersion (Ashes to ashes) d'Harold Pinter, mise en scène Gérard Desarthe, tournée
  • 2018 : Heureux les heureux de Yasmina Reza, théâtre Hébertot

Discographie

Publications

  • Collectif, Jardins d'enfance : Nouvelles (préface de Carole Bouquet), recueil de textes d'une vingtaine d'auteurs, Le Cherche midi, 2001, 180 p. (ISBN 2862749192 et 978-2862749198) [présentation en ligne].
  • Carole Bouquet et Martine Brousse, Enfants maltraités. Occupons-nous de ce qui ne nous regarde pas, Le Cherche midi, 2019, 192 p. (ISBN 978-2749161600) [présentation en ligne].

Distinctions

Récompenses

  • 1990 : César de la meilleure actrice pour Trop belle pour toi.

Nominations

  • 1985 : César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Rive droite, rive gauche

Décoration

  • Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (2011)[réf. non conforme]

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Deutsche Biographie • Dictionnaire universel des créatrices
  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) MusicBrainz
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Ressource relative aux beaux-arts :
    • (en) National Portrait Gallery
  • Ressource relative à la mode :
    • Elle
  • Site de l'association La Voix de l'Enfant.
  • Une Interview de Carole Bouquet sur le blog d'Yves Goux.
  • Portail du cinéma français
  • Portail des séries télévisées
  • Portail du théâtre
  • Portail de James Bond
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Carole Bouquet de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste