Recherche


Avis de lecteurs

Différence invisible (Julie Dachez)

note: 5La fille aux baskets rouges Sylvie - 13 mars 2024

Marguerite est une jeune femme comme les autres : elle travaille, vit en couple.
Mais parfois, les apparences sont trompeuses. Le quotidien est un calvaire pour Marguerite qui doit faire d'énormes [...]

Akane banashi n° 1
Ce jour-là (Yūki Suenaga)

note: 5La rakugo-ka girl Florian MSP - 10 janvier 2024

Un très bon shonen qui parle du rakugo, un art traditionnel japonais. On suit Akane durant l'histoire où elle va mettre en pratique cet art dans différents spectacles et en [...]

Le boiseleur n° 2
Le boiseleur n° 2
L' esprit d'atelier (Hubert)

note: 5La guerre de l'Art Sylvie - 2 mars 2024

Depuis qu'il est parti de Solidor, Illian ne sculpte plus. Mais, sa renommée suscite l'intérêt de Tullio Hamzari, grand sculpteur de la prestigieuse cité de Bélizonde.
Ce dernier réussit à convaincre [...]

Et vous passerez comme des vents fous (Clara Arnaud)

note: 5L'Ourse Sylvie - 14 février 2024

Dans les Pyrénées, à l'aube du XXème siècle, Jules capture une oursonne pour la dresser et devient montreur d'ours.
Aujourd'hui, dans ces mêmes montagnes, une ourse attise les peurs ancestrales. Gaspard [...]

Le boiseleur n° 1
Les mains d'Illian (Hubert)

note: 5Les oiseaux en bois Sylvie - 17 février 2024

Illian est un sculpteur sur bois très talentueux. Il travaille, sans relâche, pour M. Koppel, à fabriquer des cages en bois que ce dernier vend aux habitants de Solidor, la [...]

Connemara (Nicolas Mathieu)

note: 5Comédie humaine ultra moderne Jérôme - 6 mars 2024

Superbe fresque sentimentale rurale qui conjugue intimité des relations conjugales (mais pas que) et sociologie critique et subtile de la start-up nation, de la fracture centre/périphérie et du monde des [...]

Kad Merad

 
Kad Merad. Source: Wikipedia

Kaddour Merad, dit Kad Merad, né le à Sidi Bel Abbès (Algérie), est un acteur, humoriste, réalisateur et scénariste franco-algérien.

Il se fait d'abord connaître en formant, avec Olivier Baroux, le duo Kad et Olivier, puis s'affirme en solo tout en retravaillant de manière régulière avec son compère.

Biographie

Jeunesse et débuts

Né le à Sidi Bel Abbès en Algérie, Kaddour Merad est le troisième enfant de Mohamed Merad (père algérien arrivé en France à 16 ans, devenu ouvrier dans une société qui fabriquait des wagons de marchandises à Balbigny et de Janine Béguin (mère française berrichonne, coiffeuse puis femme au foyer après la naissance de ses enfants). Kaddour Merad a deux frères, Karim et Reda, et une sœur Yasmina. Il passe la majorité de son enfance à Balbigny, dans la Loire, avant de déménager à dix ans à Ris-Orangis, dans l'Essonne.

Après avoir redoublé, il arrête le lycée en seconde, décroche un BEP de commerce et vend un temps des encyclopédies au porte-à-porte. Dans sa jeunesse, il est batteur et chanteur dans plusieurs groupes de rock. Il commence à monter sur scène au Club Méditerranée, avec la troupe Gigolo Brothers. Puis, c'est le théâtre, dirigé par Jacqueline Duc, où il interprète des pièces classiques. C'est dans ces cours de théâtre qu'il rencontre sa femme Emmanuelle Cosso.

En 1990, il entre chez Lankhor et il aura pour travail de mettre les disquettes de jeux dans les boîtes. Cela lui permettra de faire la connaissance de Sylvain Bruchon (scénariste de plusieurs jeux Lankhor) qui est un grand amateur de théâtre, et qui lui proposera en 1992 de jouer dans sa pièce Histoires Camiques.

Années 1990 : Kad & Olivier sur Oüi FM et Comédie !

En 1991, il entre sur Oüi FM, la radio rock parisienne, où il rencontre Olivier Baroux, avec qui il forme, à l'antenne, le duo comique Kad et Olivier. Le , le duo entame sa propre émission : Le Rock'n'roll circus, émission composée de sketchs humoristiques (Mais qui a tué Paméla Rose ?, Teddy porc fidèle…). Tous les mercredis soir, l'émission devenait Le Rock'n'roll circus Live, diffusée en public depuis le Monte Cristo puis le Globo. Kad crée seul le Ziggy Show, antenne libre les soirs de semaine. Puis aidés par Jean-Luc Delarue, c'est la télévision avec la série Les 30 dernières minutes.

Ils vont ensuite animer sur la chaîne câblée Comédie !, entre 1999 et 2001, La Grosse émission. Parallèlement, il commence à enchaîner des petits rôles au cinéma jusqu'à leur première grosse œuvre cinématographique : Mais qui a tué Pamela Rose ?, film réalisé en 2003 par Éric Lartigau et coécrit avec Olivier Baroux.

Années 2000 : révélation au cinéma

En 2004, il tient un second rôle dans l'énorme succès Les choristes, de Christophe Barratier. Parallèlement, il apparait dans d'autres comédies populaires : en 2005 sort la grosse production Iznogoud, de Patrick Braoudé, et en 2006, il est au casting de la comédie décalée Un ticket pour l'espace, d'Éric Lartigau.

Mais c'est finalement à contre-emploi qu'il impressionne : il reçoit en 2007, le César du meilleur acteur dans un second rôle pour sa performance dans le long métrage Je vais bien, ne t'en fais pas de Philippe Lioret. Il apparaît également dans le clip de AaRON U-Turn (Lili) qui est la chanson phare du film.

Cette reconnaissance critique lui permet de devenir une figure médiatique de premier plan. Le , il fait sa première apparition télévisuelle avec les Enfoirés sur TF1 et participe aux concerts de 2008 (où il se blesse le 26 janvier en coulisses[réf. nécessaire]) pour toute la série de concerts, à ceux de 2009 à Paris Bercy (concerts du dimanche et lundi), de 2010 (concerts du samedi et dimanche) qui ont eu lieu au Palais Nikaia de Nice, et de 2011 à Montpellier (concerts du jeudi au dimanche). Il participe également au Bal des Enfoirés de 2012 à 2020 sauf en 2013.

L'AFM et France Télévisions annoncent dans un communiqué que Kad Merad sera le parrain du Téléthon 2007 accompagné de Liane Foly.

Sympathisant socialiste, il soutient publiquement Ségolène Royal lors de l'élection présidentielle de 2007.

En 2008, il confirme commercialement au cinéma en tenant le rôle de Philippe Abrams dans le film Bienvenue chez les ch'tis. Cette comédie, toujours positionnée à la deuxième place du box-office français, connaît un succès d'audience phénoménal et le consacre en acteur comique populaire et reconnu.

Le , répondant à l'invitation de Nicolas Sarkozy, Kad Merad lit des extraits du préambule de la Déclaration universelle des droits de l'homme lors du défilé militaire du 14 juillet, place de la Concorde à Paris, en présence des chefs d'État de l'Union européenne, des représentants des Nations unies et des pays de l'Union pour la Méditerranée.

Au cinéma, il confirme une seconde fois avec en 2009 avec l'adaptation du roman jeunesse à succès, Le petit Nicolas, sous la direction de Laurent Tirard.

2009-2014 : confirmation commerciale

Il enchaîne alors les comédies populaires en tant que tête d'affiche : dès 2009 avec Safari, Olivier Baroux, et R.T.T., puis : en 2010, Protéger & Servir ainsi que L'Italien, de nouveau d'Olivier Baroux. Ses comédies sont des succès et dépassent toutes le million d'entrées voire plus à l'exception de Protéger & Servir.

En 2011, Daniel Auteuil lui confie le second rôle masculin de son film La Fille du puisatier. La même année, il se lance lui-même dans la réalisation avec un projet à budget plus modeste, Monsieur Papa. Il confie le premier rôle féminin, celui de sa compagne dans le film, à Michèle Laroque.

Parallèlement, il tente de revenir vers un registre dramatique : en jouant en 2010 le méchant du thriller L'Immortel, de Richard Berry ; et en 2012 en tenant le rôle-titre de la satire Superstar, signée Xavier Giannoli.

Mais par la suite, il intègre surtout les distributions chorales de gros projets : en 2011, le remake La nouvelle guerre des boutons, de Christophe Barratier ; en 2013, la comédie dramatique Des gens qui s'embrassent, de Danièle Thompson ainsi que Le Grand Méchant Loup, de Nicolas & Bruno.

Si en 2013, la suite inattendue Mais qui a re-tué Pamela Rose ?, qui lui permet de retrouver son compère Olivier Baroux derrière et devant la caméra, est une déception commerciale, ce n'est pas le cas d'autres retrouvailles : en 2014, la comédie Supercondriaque qui reforme son duo avec Dany Boon est un énorme succès, tout comme la suite Les Vacances du petit Nicolas, de Laurent Tirard.

Depuis 2014 : échecs et virage dramatique à la télévision avec Baron noir

Durant les années suivantes, il enchaîne cependant les déceptions commerciales dans le registre de l'humour : en 2014, la comédie d'aventures On a marché sur Bangkok, d'Olivier Baroux ; en 2015 la comédie de science-fiction Bis, de Dominique Farrugia ainsi que la comédie de bande On voulait tout casser, de Philippe Guillard ; ou encore avec sa seconde réalisation en solo, la comédie Marseille.

L'année 2018 est marquée par plusieurs nouveaux échecs dans ce registre : l'intimiste Le Doudou, de Julien Hervé et Philippe Mechelen, la plus classique Le Gendre de ma vie, de François Desagnat ou encore la sociale Comme des rois. En 2019, Just a Gigolo, sa nouvelle collaboration avec Olivier Baroux, subit aussi un échec.

Dans le registre dramatique, il tente de s'imposer : en 2014, le drame Disparue en hiver passe inaperçu, mais est couronnée de succès à la télévision avec la série politique Baron noir, créée en 2016 par Ziad Doueiri, où il donne la réplique à Niels Arestrup et Anna Mouglalis. Kad Merad y incarne Philippe Rickwaert, député du Nord et maire de Dunkerque qui finira par être élu Président de la République. Après trois saisons, la série prend fin .

En janvier 2016, il préside le jury du Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez. La même année, il défend le drame intimiste La Mélodie, de Rachid Hami.

En , il est le maître de cérémonie de la 44e édition des César du cinéma qui a eu lieu à la salle Pleyel de Paris. Les audiences et la réception critique sont cependant mauvaises.

En , Kad Merad reprend le rôle de Philippe Rickwaert dans l'ultime épisode de la série La Fièvre, nouvelle création de Ziad Doueiri pour Canal+. Le lendemain de la diffusion de l'épisode, Canal+ confirme une suite commune aux deux séries.

Vie privée

Kad Merad a vécu avec Emmanuelle Cosso, parolière et écrivaine, de 1992 à 2012. Ensemble, ils ont eu un fils, Kalil, né en 2004. Depuis 2014, il vit une relation avec Julia Vignali, mère d'un petit Luigi depuis 2008. Le couple se marie le à Mary en Saône-et-Loire.

Revenus

En 2009, Kad Merad a touché 2,75 millions d'euros (Cachet pour Safari : 757 500 , Le petit Nicolas : 1 M€, RTT : 1 M€).

Théâtre

  • 1992 : Histoires Camiques de Sylvian Bruchon, mise en scène Michel Feder, Théâtre le Funambule
  • 2010 : Rendez-vous de Miklós László spectacle musical d'après la pièce La Boutique au coin de la rue, mise en scène Jean-Luc Revol, Théâtre de Paris
  • 2016 : Acting, écrit et mis en scène par Xavier Durringer, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 2020 : Amis de Amanda Sthers et David Foenkinos, mise en scène Kad Merad, théâtre de la Michodière
  • 2023 : Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène Jacques Weber, théâtre Marigny

Filmographie

En tant qu'acteur

Longs métrages

Années 1990

  • 1992 : La Cavale des fous de Marco Pico : un policier à la gare (figuration, non crédité)

Années 2000

  • 2001 : La Stratégie de l'échec de Dominique Farrugia : M. Golden (crédité « Kad-Ourmerad »)
  • 2001 : La Grande Vie ! de Philippe Dajoux : le motard
  • 2003 : Le Pharmacien de garde de Jean Veber : le médecin légiste
  • 2003 : La Beuze de François Desagnat et Thomas Sorriaux : le directeur de Pacific Recordings
  • 2003 : Mais qui a tué Pamela Rose ? d'Éric Lartigau : Richard Bullit
  • 2003 : Rien que du bonheur de Denis Parent : Pierre 2
  • 2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie : un comédien qui refuse de tourner avec Laurent
  • 2004 : Les choristes de Christophe Barratier : Chabert
  • 2004 : Les Dalton de Philippe Haïm : le prisonnier mexicain
  • 2005 : Iznogoud de Patrick Braoudé : le génie Ouzmoutousouloubouloubombê
  • 2006 : Un ticket pour l'espace d'Éric Lartigau : Cardoux
  • 2006 : Je vais bien, ne t'en fais pas de Philippe Lioret : Paul Tellier
  • 2006 : J'invente rien de Michel Leclerc : Paul Thalman
  • 2006 : Les Irréductibles de Renaud Bertrand : Gérard Mathieu
  • 2006 : Essaye-moi de Pierre-François Martin-Laval : Vincent
  • 2007 : Je crois que je l'aime de Pierre Jolivet : Rachid
  • 2007 : La Tête de maman de Carine Tardieu : Jacques Charlot
  • 2007 : Pur Week-end d'Olivier Doran : Frédéric Alvaro
  • 2007 : Trois Amis de Michel Boujenah : Baptiste « Titi » Capla
  • 2007 : Ce soir je dors chez toi d'Olivier Baroux : Jacques
  • 2008 : Bienvenue chez les ch'tis de Dany Boon : Philippe Abrams
  • 2008 : Modern Love de Stéphane Kazandjian : Olivier
  • 2008 : Faubourg 36 de Christophe Barratier : Jacky
  • 2008 : Mes stars et moi de Lætitia Colombani : Robert Pelage
  • 2009 : Safari d'Olivier Baroux : Richard Dacier
  • 2009 : Après l'océan d'Éliane de Latour : oncle de Tango
  • 2009 : Le petit Nicolas de Laurent Tirard : le père de Nicolas
  • 2009 : RTT de Frédéric Berthe : Arthur

Années 2010

  • 2010 : Protéger et servir d'Éric Lavaine : Michel Boudriau
  • 2010 : L'Immortel de Richard Berry : Tony Zacchia
  • 2010 : L'Italien d'Olivier Baroux : Mourad Ben Saoud / Dino Fabbrizi
  • 2011 : La Fille du puisatier de Daniel Auteuil : Félipe Rambert
  • 2011 : Monsieur Papa de Kad Merad : Robert Pique
  • 2011 : Les Tuche d'Olivier Baroux : le poissonnier
  • 2011 : La nouvelle guerre des boutons de Christophe Barratier : le père de Lebrac
  • 2012 : JC comme Jésus Christ de Jonathan Zaccaï : la star
  • 2012 : Superstar de Xavier Giannoli : Martin
  • 2012 : Mais qui a re-tué Pamela Rose ? d'Olivier Baroux et Kad Merad : Richard Bullit
  • 2013 : Des gens qui s'embrassent de Danièle Thompson : Roni
  • 2013 : Le Grand Méchant Loup de Nicolas et Bruno : Louis
  • 2014 : Supercondriaque de Dany Boon : Dimitri Zvenka
  • 2014 : Les Vacances du petit Nicolas de Laurent Tirard : le père de Nicolas
  • 2014 : On a marché sur Bangkok d'Olivier Baroux : Serge
  • 2014 : Disparue en hiver de Christophe Lamotte : Daniel
  • 2015 : Bis de Dominique Farrugia : Patrice
  • 2015 : Connasse, princesse des cœurs de Noémie Saglio et Éloïse Lang : lui-même, devant le siège de RTL
  • 2015 : On voulait tout casser de Philippe Guillard : Kiki
  • 2016 : Marseille de Kad Merad : Paolo
  • 2016 : La Folle Histoire de Max et Léon de Jonathan Barré (caméo)
  • 2017 : Alibi.com de Philippe Lacheau : M. Godet
  • 2017 : La Mélodie de Rachid Hami : Simon
  • 2018 : Brillantissime de Michèle Laroque : Docteur Steinman
  • 2018 : La Ch'tite Famille de Dany Boon : lui-même
  • 2018 : Le Doudou de Julien Hervé et Philippe Mechelen : Michel
  • 2018 : Comme des rois de Xabi Molia : Joseph
  • 2018 : Le Gendre de ma vie de François Desagnat : Stéphane
  • 2019 : Just a Gigolo d'Olivier Baroux : Alex

Années 2020

  • 2020 : Une belle équipe de Mohamed Hamidi : Marco
  • 2020 : Un triomphe d'Emmanuel Courcol : Étienne
  • 2022 : L'Année du requin de Zoran et Ludovic Boukherma : Thierry
  • 2022 : Citoyen d'honneur de Mohamed Hamidi : Samir Amin
  • 2023 : La vie pour de vrai de Dany Boon : Louis

Courts métrages

Télévision

En tant que réalisateur

En tant que scénariste

Doublage

Cinéma

Films d'animation

  • 2003 : Frère des ours : Truc, l'un des élans avec Muche
  • 2006 : Happy feet : le manchot Adélie Ramón
  • 2010 : Megamind : Megamind
  • 2011 : Happy Feet 2 : le manchot Adélie Ramón
  • 2015 : Hôtel Transylvanie 2 : Dracula
  • 2019 : Playmobil, le film : Del

Jeux vidéo

  • 1995 : Kiyeko et les Voleurs de nuit

Voix off

  • 2012 : Guerre d'Algérie, la déchirure de Gabriel Le Bomin et Benjamin Stora
  • 2019 : L'Odyssée du loup de Vincent Steiger

Distinctions

Récompense

Nomination

  • International Emmy Awards 2017 : Meilleur acteur pour Baron noir

Notes et références

Voir aussi

Revue de presse

  • Propos de Kad Merad recueillis par Emmanuelle Litaud, , « Le comédien incarne un rôle très sombre dans La Part du soupçon, sur TF1 », TV Magazine, Le Figaro, Paris, , p. 8, 10

Biographie

  • Kad Merad, je crois que je peux voler, Annie et Bernard Reval, Volum Éditions (2009) (ISBN 2359600052)

Article connexe

  • Kad et Olivier

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Africultures
    • AllMovie
    • Allociné
    • British Film Institute
    • Ciné-Ressources
    • Filmportal
    • Filmweb.pl
    • IMDb
    • Korean Movie Database
    • Unifrance
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • MusicBrainz
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Ressource relative à plusieurs domaines :
    • Radio France
  • Portail du cinéma français
  • Portail des séries télévisées
  • Portail du théâtre
  • Portail de l’humour
  • Portail de la réalisation audiovisuelle

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Kad Merad de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés