Recherche


Avis de lecteurs

Monsieur (Rohena Gera)

note: 5Un très beau film romantique ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Bombay, de nos jours. Ratna, jeune veuve est domestique chez Ashwin, un riche architecte revenu en Inde après un long séjour aux Etats-Unis.
Dans l’appartement, ils se frôlent et s’évitent, Ratna [...]

Les royaumes de feu n° 8
La mission de Péril (Tui-T Sutherland)

note: 5la mission de peril Charlotte - 8 décembre 2021

il été super bien
comme les autre royaumes de feu

L'ami arménien (Andreï Makine)

note: 5"Il m'a appris à être celui que je n'étais pas." Angélique, MMC - 19 août 2021

Andreï Makine, né en Sibérie, auteur d’une œuvre saluée par de prestigieux prix littéraires, membre de l’Académie française, nous livre dans ce roman très personnel l’histoire d’une amitié de jeunesse. [...]

L'écureuil et la lune (Sébastien Meschenmoser)

note: 5Un ouvrage poétique pour rêver et surtout réfléchir Cécile - 26 septembre 2021

Un ouvrage superbe.
Les dessins et le texte sont d'une grande sobriété et très complémentaires laissant beaucoup de place à l'observation et à la réflexion.
3 ans me semble un peu [...]

Les oiseaux ne se retournent pas (Nadia Nakhlé)

note: 4Un roman graphique sombre, poétique et onirique. Angélique, MMC - 20 août 2021

Ce roman graphique sur les thèmes de l’enfance et l’exil s’intègre dans un projet avec un spectacle, une exposition et un dessin animé.
C’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille [...]

Les bâtisseurs du vent (Aly Deminne)

note: 5Un chantier titanesque ! Angélique, MMC - 19 août 2021

Ce premier roman couronné par le prix René Fallet 2020 aborde les thèmes de l'exclusion, l'injustice mais aussi l'entraide et le courage, sous la forme d'un conte.
Andreï Voronov, le héros, [...]

Lionel Abelanski

 
Lionel Abelanski. Source: Wikipedia

Lionel Abelanski, né le à Paris, est un acteur français.

Biographie

Études

Élève au Cours Florent, Lionel Abelanski fait sa première apparition à l'écran en 1989 dans Romuald et Juliette, mais, à ses débuts, se consacre essentiellement au théâtre.

Carrière

À partir de 1985, Lionel Abelanski suit le Cours Florent et obtient son premier rôle au cinéma en 1988 dans Romuald et Juliette de Coline Serreau. Il apparaît ensuite dans Un samedi sur la Terre de Diane Bertrand avant de jouer dans les comédies Delphine 1, Yvan 0 de Dominique Farrugia, Didier d'Alain Chabat et Mes amis de Michel Hazanavicius.

En 1998, Radu Mihaileanu révèle une autre facette de son talent dans Train de vie qui lui vaut une nomination au César du Meilleur Espoir Masculin. Il est ensuite à l’affiche de Nationale 7 de Jean-Pierre Sinapi, Belphégor, le fantôme du Louvre de Jean-Paul Salomé et Ma femme est une actrice d'Yvan Attal. Amateur d’humour décalé, il est au générique de Les Parasites de Philippe de Chauveron, La Beuze et 15 ans et demi de François Desagnat et Thomas Sorriaux, Mais qui a tué Pamela Rose ? d'Éric Lartigau, Bienvenue au gîte de Claude Duty, Narco de Tristan Aurouet et Gilles Lellouche, Double Zéro de Gérard Pirès, Casablanca Driver de Maurice Barthélémy ou encore Poltergay et Protéger et Servir d'Éric Lavaine.

Il s’illustre néanmoins dans d'autres registres avec Le Grand Rôle de Steve Suissa, Un petit jeu sans conséquence de Bernard Rapp, Je ne suis pas là pour être aimé de Stéphane Brizé et Itinéraires de Christophe Otzenberger. Il collabore par ailleurs à trois reprises avec le tandem Éric Toledano-Olivier Nakache : Je préfère qu’on reste amis, Nos jours heureux et Tellement proches.

Après Zone libre de Christophe Malavoy, Reviens-moi de Joe Wright et Je déteste les enfants des autres d'Anne Fassio, il prête ses traits à l’écrivain Bernard Frank dans Sagan de Diane Kurys, retrouve Radu Mihaileanu dans Le Concert et participe de nouveau à plusieurs comédies : Safari d'Olivier Baroux, Beur sur la ville de Djamel Bensalah.

En 2012, on le retrouve dans le film à sketchs Les Infidèles où il retrouve Michel Hazanavicius, Mais qui a retué Pamela Rose ? de Kad Merad et Olivier Baroux et De l'autre côté du périph de David Charhon. En 2013, il est à l’affiche de Rue Mandar d'Idit Cebula et Boule et Bill d'Alexandre Charlot et Franck Magnier.

Au théâtre, Lionel Abelanski débute en 1988 avec Deux pièces de Eugène Labiche : Un mouton à l’entresol (mise en scène de Gilles Cohen) puis Le Plus Heureux des trois et joue dans Quisaitout et Grobeta de Coline Serreau, Germania 3 de Heiner Müller (sous la direction de Jean-Louis Martinelli), Mariages et conséquences d'Alan Ayckbourn, Théâtre sans animaux de Jean-Michel Ribes ou encore Miam Miam et À la française d’Édouard Baer.

Pour le petit écran, il travaille avec plusieurs réalisateurs renommés, de Jean-Pierre Sinapi à Stéphane Clavier, en passant par Philomène Esposito, Bertrand Arthuys, Benoît Cohen, Christian Faure et Arnaud Mercadier.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Théâtre

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • TheatreOnline
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) MusicBrainz
  • Fragments d'un dictionnaire amoureux
  • Portail du théâtre
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Lionel Abelanski de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Municipaux, trop c'est trop (Les)"Afficher "Les Municipaux, ces héros"Afficher "Barbecue"Afficher "Roxane"Afficher "Boule et Bill, le film"Afficher "15 ans et demi"Afficher "De l'autre côté du périph'"