Recherche


Avis de lecteurs

L'ami arménien (Andreï Makine)

note: 5"Il m'a appris à être celui que je n'étais pas." Angélique, MMC - 19 août 2021

Andreï Makine, né en Sibérie, auteur d’une œuvre saluée par de prestigieux prix littéraires, membre de l’Académie française, nous livre dans ce roman très personnel l’histoire d’une amitié de jeunesse. [...]

Monsieur (Rohena Gera)

note: 5Un très beau film romantique ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Bombay, de nos jours. Ratna, jeune veuve est domestique chez Ashwin, un riche architecte revenu en Inde après un long séjour aux Etats-Unis.
Dans l’appartement, ils se frôlent et s’évitent, Ratna [...]

Le train des enfants (Viola Ardone)

note: 5Le Train des enfants Christine - 9 août 2021

Découverte d'un point d'histoire méconnu, personnages attachants... c'est un roman qu'on lit avec plaisir et émotions. L'occasion aussi de mieux comprendre ce qu'ont vécu les "petits parisiens", leurs parents et [...]

Le Dernier enfant (Philippe BESSON)

note: 5Le nid vide FM - 14 août 2021

Le temps a filé, et voici venu le jour où le plus jeune des enfants quitte le nid familial pour prendre son envol. Le temps d'une journée, celle du déménagement, [...]

Emma (Jane Austen)

note: 5Une héroïne haute en couleur ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Une adaptation fraîche et moderne, à l’image des costumes colorés, du roman le plus léger de Jane Austen. Un ton ironique tout au long du film : on se moque [...]

Les bâtisseurs du vent (Aly Deminne)

note: 5Un chantier titanesque ! Angélique, MMC - 19 août 2021

Ce premier roman couronné par le prix René Fallet 2020 aborde les thèmes de l'exclusion, l'injustice mais aussi l'entraide et le courage, sous la forme d'un conte.
Andreï Voronov, le héros, [...]

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Elsa

 

La part du fils (Jean-Luc Coatalem)

note: 4Roman historique et familial Elsa - 7 juillet 2021

Paol est breton, il a fait la Première Guerre mondiale, puis la Seconde... Rentré chez lui en 1940, il disparaît le 1er septembre 1943, arrêté chez lui par la Gestapo. Paol laisse derrière lui un grand blanc dans l’histoire de la famille, un long silence jamais rompu ni par sa femme, ni par ses enfants. Jean-Luc Coatalem, son petit-fils, rongé par cette absence, entame de longues recherches afin de reconstituer l’histoire de Paol. La Part du fils nous livre le récit, romancé, de cette longue et difficile quête familiale.
C’est à l’occasion de l’enregistrement d’un témoignage pour l’exposition Moulins sous l’Occupation que j’ai découvert ce livre, grâce au petit-fils de Jean-Marie Driffort, qui nous a raconté l’histoire de son grand-père, cheminot moulinois dont le destin durant la guerre se rapproche curieusement de celui de Paol…

Pourvu que ça brûle (Caryl Férey)

note: 5Un carnet de route très rock ! Elsa - 8 février 2019

Caryl Férey a 50 ans quand il écrit Pourvu que ça brûle, c’est maintenant un auteur français de romans policiers reconnu, primé, dont les romans sont traduits à l’étranger. Dans ce récit autobiographique, il nous livre un carnet de route très rock (les Clash comme David Bowie ne sont jamais loin) des errances de ses débuts, de sa jeunesse bretonne très torturée, jeune homme révolté par la violence, l’injustice, hanté par des déceptions amoureuses qui le laisseront toujours KO. Il nous raconte aussi sa quête pour devenir écrivain, et ce tour du monde qui va changer sa vie, donnant enfin un sens à son existence. Les voyages ne le quitteront plus : la Nouvelle-Zélande, la Namibie, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Chili… et la découverte de la culture maorie (Utu, Haka), des crimes des dictatures sud-américaines et des injustices faites au peuple mapuche (Mapuche, Condor), des fractures et des violences de la société sud-africaine post-apartheid (Zulu), entre autres. C’est en compagnie d’Elephant-Souriant, de Craint-blanc, de Loutre-bouclée, autant d’amitiés cachées derrière des pseudos très …imagés, que nous partageons, le temps d’un livre, la vie, mouvementée, de Caryl Ferey : accrochez-vous, ça brûle !

Capa (Florent Silloray)

note: 3Au plus près de l'homme Elsa - 12 décembre 2017

Retour en images sur la vie d’un des plus célèbres photographes de guerre du XXème siècle. Nous suivons Robert Capa pas à pas depuis son arrivée en France jusqu’à sa mort en Indochine, nous retrouvons ses photos les plus célèbres réinterprétées par le crayon de Florent Silloray, qui met chaque fois en scène Robert Capa lui-même au moment de l’instant décisif. Une bande-dessinée très fidèle à son sujet et de très beaux dessins pour découvrir ou redécouvrir le grand photographe !

Retour Haut