Recherche


Avis de lecteurs

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet [...]

Vol de nuit (Antoine de Saint-Exupéry)

note: 5Entre fiction et réalité. Clarisse - 1 septembre 2022

Trois avions postaux doivent revenir vers Buenos Aires, la nuit risque d’être longue pour Rivière, le responsable du réseau. La journée peut être redoutable pour quelqu’un qui attend en silence…
Si [...]

Partiellement nuageux (Antoine Choplin)

note: 4Lecture de début d'automne Jérôme, LLMC - 24 septembre 2022

Voici un chouette roman de début d'automne, partiellement nuageux, racontant une rencontre lente entre Ernesto, astronome rêveur un brin décalé, et Ema, jeune éditrice de poésie torturée par de lourds [...]

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

La maison de poupée (Florence Hirigoyen)

note: 5Enfance fracassée FM - 25 septembre 2022

Âgée d’une quarantaine d’années, Florence tombe dans une brocante sur une poupée qui lui rappelle son père. Elle l’achète, et va finalement racheter d’autres poupées qui évoqueront son enfance. Ainsi, [...]

Veronika décide de mourir (Paulo Coelho)

note: 5Voyage entre folie, vie et mort Clarisse - 10 septembre 2022

Véronika a tout pour être heureuse dans sa vie, elle a la vingtaine, un travail et un petit appartement. Cependant Véronika ne trouve pas le bonheur, elle décide donc de [...]

Critique

 

Je suis une sur deux (Giulia Foïs)

note: 5Un récit puissant et bouleversant Lou, MMC - 25 juin 2022

Giulia Fois nous prévient sur la quatrième de couverture et avec cette citation tirée du récit "J'ai eu de la chance, j'ai eu le bon viol." C'est donc en pleine conscience de ce que j'allais y trouver que je me suis lancée dans la lecture de ce livre. Et même si je m'y attendais, le choc a été violent : elle y décrit l'immondice de ce qu'elle a vécu et de ce que d'autres femmes vivent partout dans le monde. Avec une plume vive et tranchante, Giulia raconte l'horreur du crime, le combat avec la justice, l'acquittement de son violeur, la négation de son statut de victime, mais aussi la force avec laquelle elle s'est reconstruite en repoussant les remarques indécentes, l’importance de son entourage bienveillant, son engagement dans le combat féministe et toute l’énergie et le courage qu’elle y consacre. Un récit difficile à lâcher une fois commencé, qui je l’espère pourra aider toutes celles qui sont « une sur deux » et pousser le reste du monde à ouvrir les oreilles et enfin évoluer.