Recherche


Avis de lecteurs

Seule en sa demeure (Cécile Coulon)

note: 5Dans la forêt jurassienne JM, MMC - 12 octobre 2021

Aimée est une jeune femme de 20 ans, elle a grandi entre deux parents aimants mais agés et avec son cousin Claude un jeune homme sûr de lui et un [...]

La belle au bois dormant (Gaël Aymon)

note: 5Splendide Joëlle, MMC - 17 septembre 2021

Tout le monde connaît le célèbre conte de Charles Perrault, dans lequel la fée de la fontaine jette un sort à la princesse tant désirée la plongeant, ainsi que le [...]

Jouvence (Thomas Anido)

note: 4Un écrivain en manque d'inspiration dépassé par la réalité Marie, MMC - 16 octobre 2021

Lorsqu’ Aurélien décide de « tout quitter » pour partir s’isoler sur une île grecque et laisser libre cours à sa vocation d’écrivain, il est loin d’imaginer ce qui l’attend. [...]

Bonjour tristesse (Frédéric Rébéna)

note: 4Toujours moderne JM, MMC - 12 octobre 2021

Bonjour tristesse » est sans doute le roman le plus connu de Françoise Sagan. L’histoire de Cécile une jeune fille qui vient de rater son bac, elle passe ses vacances [...]

L'été de la sorcière (Kaho Nashiki)

note: 4sérénité et bienveillance JM, MMC - 12 octobre 2021

Mai est une jeune fille de 13, sa première année de collège a été difficile et elle souffre de phobie scolaire après avoir été victime de harcèlement. Sa mère décide [...]

Le roman de Jim (Pierric Bailly)

note: 4La place d'un père JM, MMC - 12 octobre 2021

Aymeric a 25 ans, il vit souvent de petits boulots mais il ne se plaint pas car il a l’impression de rester libre. Après quelques erreurs, il semble un peu [...]

Critique

 

Les oiseaux ne se retournent pas (Nadia Nakhlé)

note: 4Un roman graphique sombre, poétique et onirique. Angélique, MMC - 20 août 2021

Ce roman graphique sur les thèmes de l’enfance et l’exil s’intègre dans un projet avec un spectacle, une exposition et un dessin animé.
C’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille de 12 ans, Amel et un déserteur et musicien, Bacem qui fuient leur pays en guerre en direction de l’Europe.
L’auteure traite un sujet contemporain sans repères spatio-temporels ni considération géopolitique ; les guerres en contexte de fond pourraient être toutes les guerres. Elle se concentre sur la dimension humaine du voyage de cette enfant.
Elle raconte l’exil des réfugiés sans pathos en choisissant la poésie comme langage (elle cite des vers de grands auteurs), en les comparant à des oiseaux migrateurs ; le vol des oiseaux servant de fil rouge au récit.
Nadia Nakhlé a opté pour une histoire dessinée dans des teintes sombres rehaussées de touches de couleurs, à mi-chemin entre livre illustré et BD, avec des pleines pages formant des tableaux somptueux, ornant les bords de pages de liserés, le tout sur un papier de qualité.