Recherche


Avis de lecteurs

Les Tuniques bleues n° 64
Les Tuniques Bleues n° 64
Où est donc Arabesque ? (Willy Lambil)

note: 4Arabesque, plus qu'un cheval, un compagnon S.BASSET - 12 novembre 2022

Un album des "Tuniques Bleus"particulièrement touchant, qui montre le Caporal Blutch affecté par la disparition de son cher cheval et partant à sa recherche.

Les Enfants endormis (Anthony Passeron)

note: 4Drogue, sida, secret de famille FM - 30 décembre 2022

A travers l'histoire taboue de son oncle, jeune homme du début des années 1980 détruit par l'héroïne, l'auteur restitue l'épopée de l'apparition du sida et des recherches médicales pour le [...]

Les Enquêtes du Département V n° 9
Les Enquêtes du Département V n° 9
Sel (Jussi Adler-Olsen)

note: 5Un nouveau coup de maitre Céline - 12 novembre 2022

Ce nouveau tome des Enquêtes du Département V est une nouvelle fois excellent, on retrouve tout ce qu'on aime dans cette saga littéraire : du suspens, des personnages attachants et [...]

Le mystère Mengele (Jorge A. Camarasa)

note: 4Intéressant Céline - 12 novembre 2022

Une enquête interessante sur la fuite de Joseph Mengele à travers l'Amérique latine au lendemain de la chute du 3ème Reich.
Il est intriguant de voir comment ce dernier a [...]

Disparues (Karl Zéro)

note: 5Du grand Karl Zero Céline - 19 novembre 2022

Karl Zero fait preuve d'un très grand professionnalisme dans ce livre, il reprend certaines des affaires les plus médiatisées, avec toute son expertise de journaliste spécialisé dans les faits divers, [...]

Les Enfants endormis (Anthony Passeron)

note: 4Drogue, sida, secret de famille FM - 30 décembre 2022

A travers l'histoire taboue de son oncle, jeune homme du début des années 1980 détruit par l'héroïne, l'auteur restitue l'épopée de l'apparition du sida et des recherches médicales pour le [...]

Critique

 

Le livre des heures (Anne Delaflotte Mehdevi)

note: 5L'horloge tourne... Clarisse - 8 novembre 2022

Au 15ème siècle, Marguerite est née fille et petite-fille d’enlumineurs, chaque jour elle subit le harcèlement d’une mère qui lui en veut d’être une fille, chaque jour elle maintient en vie son frère jumeau épileptique, chaque jour, sa mère lui fait savoir qu'elle aurait préféré que la maladie la touche elle plutôt que lui, chaque jour elle se réfugie dans la couleur, chaque jour elle traverse l’île de la cité pour s’approvisionner en pigment dans le cabinet d'apothicaire de son parrain.
Sa mère veut lui imposer le mariage, Marguerite se sent femme et accepte de se marier, cependant, elle souhaite choisir la personne qui lui conviendra. Elle va alors tomber amoureuse de Daoud, un jeune maure qui a fui l'Andalousie sous une identité toscane au moment de la Reconquista.
Ce qui fait la particularité de ce livre, c'est ce travail de recherche et d'informations sur les métiers de l'art comme l'enluminure et la peinture, ce qui peut surprendre également, c'est que les personnages masculins sont les plus tolérants, ce qui en général n'est pas le cas, surtout pour l'époque mentionnée.
Une écriture douce au service d'une histoire à la fois d'amour et de bataille contre le patriarcat, on a la chance de pouvoir lire un roman touchant et lumineux.