Recherche


Avis de lecteurs

Le goût d'Emma (Emmanuelle Maisonneuve)

note: 4Un roman graphique gastronomique Agnès MMC - 10 mars 2021

L’histoire d’Emmanuelle Maisonneuve qui, suite à une candidature spontanée, est embauchée au guide Michelin, véritable bible de la gastronomie française. Son parcours sera difficile, face au machisme de la profession. [...]

Malgré tout (Jordi Lafebre)

note: 5Une parenthèse enchantée Victoria, MMC - 12 février 2021

La particularité de cet album ? Sa construction ! Car oui, l’histoire d’Ana et Zeno nous est relatée…à l’envers ! L’histoire débute sur leurs retrouvailles alors qu’ils sont tous les [...]

Martin Eden (Jack London)

note: 5Un roman bouleversant Agnès MMC - 10 mars 2021

Publié sous forme de feuilleton dans un journal en 1908 et 1909 ce roman, qui semble très inspiré de la vie de l’auteur, raconte la vie d’un jeune homme issu [...]

La somme de nos folies (Shih-Li Kow)

note: 4Un beau moment en Malaisie S.BASSET - 10 mars 2021

C'est une belle chronique de vie qui se passe en Malaisie, un conte doux-amer d'une grande bienveillance et qui nous fait découvrir une société multiculturelle dont je ne soupçonnais pas [...]

Lady whisky (Joël Alessandra)

note: 4L’histoire vraie d’une femme passionnée de whisky. Agnès MMC - 10 mars 2021

Helen Frances Arthur a consacré une grande partie sa vie au whisky, rare femme acceptée dans cet univers très masculin. Lorsqu'elle décède en 2015, sa nièce et son mari, l'auteur [...]

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Critique

 

La cache (Christophe Boltanski)

note: 5Une famille étonnante FM - 12 septembre 2015

L'histoire d’une famille hors normes, qui a engendré des personnes célèbres (le sociologue Luc Boltanski, le plasticien Christian Boltanski). Une famille mi-juive mi-catholique, dans laquelle se rencontrent les destins d’une petite fille normande arrachée à une famille modeste pour être élevée par une femme riche, et d’un petit garçon brillamment intelligent issu de l’immigration russe. Leur histoire va les rattraper, les conduisant à vivre en vase clos, en famille totalement fusionnelle à la fois bourgeoise et affamée, dans une éducation libertaire et étouffante.
Il s’agit ouvertement d’une autobiographie, écrite par le petit-fils des deux figures principales du récit. Cela se lit comme un roman (quelle aventure, d’ailleurs !), mais la construction est parfois un peu complexe car le récit n’est pas chronologique.
Un très beau livre qui ne ressemble à rien ! Il m’a parfois fait penser au Roman Russe d’Emmanuel Carrère, par rapport à l’évocation de l’histoire familiale et ce qu’elle laisse dans les vies des descendants. La comparaison s’arrête là, car les styles sont par ailleurs très différents.
J’ai été très touchée par ce point de vue de Christophe Boltanski sur sa famille : on sent la présence d’un attachement très profond à ses grands-parents, oncles et tantes, évoqué avec douceur et lucidité, dans un esprit critique bienveillant.