Recherche


Avis de lecteurs

La poupée qui fait oui (Agnès de Clairville)

note: 5Non consenti FM - 21 septembre 2022

Fin des années 1980, avant le téléphone portable et les réseaux sociaux.
Arielle, 16 ans et demi, entre dans une école d’ingénieur avec prépa intégrée. En ce jour de rentrée, le [...]

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

Comme un chant d'espérance (Jean d' Ormesson)

note: 4Le néant dites-vous ? Clarisse - 9 septembre 2022

Dans ce livre, nous assistons à la réflexion sur le néant, le rien, l’être humain, l’évolution, l’univers, la vie. Il y est souvent question de Dieu, Jean d’Ormesson livre tout [...]

Partiellement nuageux (Antoine Choplin)

note: 4Lecture de début d'automne Jérôme, LLMC - 24 septembre 2022

Voici un chouette roman de début d'automne, partiellement nuageux, racontant une rencontre lente entre Ernesto, astronome rêveur un brin décalé, et Ema, jeune éditrice de poésie torturée par de lourds [...]

Vol de nuit (Antoine de Saint-Exupéry)

note: 5Entre fiction et réalité. Clarisse - 1 septembre 2022

Trois avions postaux doivent revenir vers Buenos Aires, la nuit risque d’être longue pour Rivière, le responsable du réseau. La journée peut être redoutable pour quelqu’un qui attend en silence…
Si [...]

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet [...]

Critique

 

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Vertige de la mort Jérôme, LLMC - 8 mars 2022

Cette bande dessinée est à la fois un voyage dans le temps, des premiers dessins humains rupestres à l’histoire récente du livre et de son évolution numérique, mais aussi une exploration de la signalétique à travers le temps (comment signifier le danger nucléaire de manière universelle pour des durées vertigineuses ?) ; un magnifique voyage dans l’espace de la mal nommée « diagonale du vide », au départ de la grotte dessinée de Pech Merle jusqu’au petit village meusien de Bure où le projet d’enfouissement des déchets nucléaire est en cours, une réflexion sur le métier de dessinateur, sur la marche et sur le vivant. Une traversée solitaire émaillée de rencontres avec des habitants ordinaires comme avec des compagnons de route d’un jour ou plus… Le parti pris subjectivement revendiqué par Etienne Davodeau de dénoncer ce projet, avec l’aide de militants informés, se conjugue équitablement avec un besoin d’évasion, de légèreté et de description des grands espaces pleins de beauté (en passant par le massif central, Moulins, le Morvan, etc.) rendu possible par les dessins somptueux du dessinateur.