Recherche


Avis de lecteurs

Les carnets de l'apothicaire n° 1 (Itsuki Nanao)

note: 5Une agréable découverte Sarah - 29 septembre 2022

Les Carnets de l’Apothicaire a été une très belle surprise. Je peux même avancer le fait que c’est l’une de mes meilleures découvertes de cette année 2022. Le scénario mêle [...]

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

La poupée qui fait oui (Agnès de Clairville)

note: 5Non consenti FM - 21 septembre 2022

Fin des années 1980, avant le téléphone portable et les réseaux sociaux.
Arielle, 16 ans et demi, entre dans une école d’ingénieur avec prépa intégrée. En ce jour de rentrée, le [...]

Comme un chant d'espérance (Jean d' Ormesson)

note: 4Le néant dites-vous ? Clarisse - 9 septembre 2022

Dans ce livre, nous assistons à la réflexion sur le néant, le rien, l’être humain, l’évolution, l’univers, la vie. Il y est souvent question de Dieu, Jean d’Ormesson livre tout [...]

La maison de poupée (Florence Hirigoyen)

note: 5Enfance fracassée FM - 25 septembre 2022

Âgée d’une quarantaine d’années, Florence tombe dans une brocante sur une poupée qui lui rappelle son père. Elle l’achète, et va finalement racheter d’autres poupées qui évoqueront son enfance. Ainsi, [...]

La Chambre des Merveilles (Julien Sandrel)

note: 4La puissance de l’amour maternel Clarisse - 13 septembre 2022

Thelma se retrouve au chevet de son fils Louis, plongé entre la vie et la mort sur son lit d'hôpital après avoir été fauché par un camion, un mois… C'est [...]

Critique

 

Fatale (Max Cabanes)

note: 5"Rien désormais ne pouvait arrêter le déroulement fatal des événements." La nuit des temps, René Bar Jérôme, LLMC - 1 juillet 2022

Fatale est une bande dessinée de Max Cabannes, scénarisée par Doug Headline et adaptée du maître du roman noir Jean-Patrick Manchette. On s'attache bien à Aimée, jeune veuve sublimée par les traits du dessinateur, tant mystérieuse - nous le découvrirons au fil de la lecture - que dangereusement fatale.
Intégrant petit à petit la haute société d'une petite ville de province (Bléville), Aimée observe patiemment les mœurs et les vices de ses nouveaux "amis" pour les comprendre et les servir, tout en se liant d'amitié avec le baron Jules, malade mental lucide. Le retournement de situation final nous fait réfléchir sur le bien-fondé (ou l'absurdité) de cet ordre (a)moral.