Recherche


Avis de lecteurs

Le boiseleur n° 2
Le boiseleur n° 2
L' esprit d'atelier (Hubert)

note: 5La guerre de l'Art Sylvie - 2 mars 2024

Depuis qu'il est parti de Solidor, Illian ne sculpte plus. Mais, sa renommée suscite l'intérêt de Tullio Hamzari, grand sculpteur de la prestigieuse cité de Bélizonde.
Ce dernier réussit à convaincre [...]

Le boiseleur n° 1
Les mains d'Illian (Hubert)

note: 5Les oiseaux en bois Sylvie - 17 février 2024

Illian est un sculpteur sur bois très talentueux. Il travaille, sans relâche, pour M. Koppel, à fabriquer des cages en bois que ce dernier vend aux habitants de Solidor, la [...]

Et vous passerez comme des vents fous (Clara Arnaud)

note: 5L'Ourse Sylvie - 14 février 2024

Dans les Pyrénées, à l'aube du XXème siècle, Jules capture une oursonne pour la dresser et devient montreur d'ours.
Aujourd'hui, dans ces mêmes montagnes, une ourse attise les peurs ancestrales. Gaspard [...]

Différence invisible (Julie Dachez)

note: 5La fille aux baskets rouges Sylvie - 13 mars 2024

Marguerite est une jeune femme comme les autres : elle travaille, vit en couple.
Mais parfois, les apparences sont trompeuses. Le quotidien est un calvaire pour Marguerite qui doit faire d'énormes [...]

Je suis leur silence (Jordi Lafebre)

note: 5Les voix d'Eva Sylvie - 8 février 2024

Eva est psychiatre. Fantaisiste, délurée, débordante de vitalité, c'est une jeune femme décalée et attachante.
Elle est contactée par une ancienne patiente pour venir l'assister suite au décès d'un oncle.
Eva [...]

Marx et la poupée (Maryam Madjidi)

note: 4Lettre franco-iranienne Jérôme - 6 mars 2024

Très beau texte de Maryam Madjidi qui raconte sa déterritorialisation relative, corporelle et mentale, jalonnée de doutes, de l'Iran vers la France. Ses réflexions sur l'école républicaine française et les [...]

Critique

 

Son odeur après la pluie (Cédric Sapin-Defour)

note: 5Aimer un chien FM - 1 juillet 2023

Après un premier deuil, le temps passe avant que le moment soit venu d'accueillir à nouveau un chien. Pour notre homme, le déclic se fait au hasard d’une petite annonce signalant une portée de bouviers bernois à adopter. C’est le début d’une grande et belle histoire d’amour qui nous est racontée avec une immense poésie, dans ses grandes étapes et ses petits moments essentiels : l’émotion de la rencontre, la fragilité du petit être que l’on accompagne dans sa croissance, les choix de vie avec leurs renoncements consentis parce que cette relation surpasse tout le reste et donne tant d’intensité à l’existence, l’agrandissement de la famille, la vieillesse et la mort, les moments partagés dans le quotidien domestique et dans les grands espaces montagnards. Car l’auteur a une autre passion, la montagne, c’est pourquoi il a baptisé son chien Ubac ; et elle aussi tient sa place dans ce livre
Initialement journaliste plutôt qu’écrivain, Cédric Sapin-Defour révèle un vrai talent. Ce livre atypique a quelque chose d’un « tombeau » au sens littéraire du terme, un merveilleux hommage à l’être aimé disparu. Sa lecture marque aussi par la profondeur jamais pesante des réflexions sur la vie, l’être au monde, et son observation respectueuse de l’animal, sans anthropomorphisme. Un texte à la fois souriant et grave, drôle parfois, bouleversant, inoubliable.