Recherche


Avis de lecteurs

Le dernier atlas n° 3 (Fabien Vehlmann)

note: 4Une fin échevelée S.BASSET - 31 janvier 2022

Une fin échevelée pour cette spectaculaire trilogie: bravo à cette ambitieux projet qui montre toute la créativité et l'ambition que peuvent avoir nos auteurs !

Bientôt minuit (Marie Pavlenko)

note: 4L'enfer en EHPAD FM - 30 décembre 2021

Un couple d'amants s'était promis de s'accompagner dans la vieillesse. La dépendance arrive plus tôt que prévu pour l'un des deux, qui se voit plus ou moins contraint par sa [...]

Madeleine, résistante n° 1
La rose dégoupillée (Eloïse de La Maison)

note: 5Une BD passionnante sur Madeleine Riffaud, résistante à 17 ans. Elsa - 24 février 2022

Madeleine a 93 ans en 2017 quand Jean-David Morvan l’appelle pour lui proposer de faire une bande dessinée sur elle : « une BD ?!! … mais c’est pour les [...]

Le roi disait que j'étais diable (Clara Dupont-Monod)

note: 5« Aliénor. Une forteresse. Belle, isolée, imprenable ! » Angélique, MMC - 11 février 2022

Clara Dupont-Monod, doublement primée cet automne (prix Femina et Goncourt des Lycéens) pour son roman « S’adapter », a consacré auparavant deux ouvrages à la plus romanesque des figures historiques [...]

La saga de Grimr (Jérémie Moreau)

note: 5Légende de la Terre d'Islande S.BASSET - 31 janvier 2022

Derrière le trait pourtant un peu "rustre" de Jérémie Moreau c'est un récit magistral que nous offre l'auteur, superbement écrit et scénarisé, où l'on découvre en fait un graphisme sensible [...]

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Diagonale vertigineuse Sylvie - 17 mai 2022

Etienne Davodeau va parcourir 500 kms à pieds entre une grotte de Pech Merle, dans le Lot, et le bois Lejuc, dans la Meuse où le projet d'enfouissement de déchets [...]

Critique

 

Les oiseaux ne se retournent pas (Nadia Nakhlé)

note: 4Un roman graphique sombre, poétique et onirique. Angélique, MMC - 20 août 2021

Ce roman graphique sur les thèmes de l’enfance et l’exil s’intègre dans un projet avec un spectacle, une exposition et un dessin animé.
C’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille de 12 ans, Amel et un déserteur et musicien, Bacem qui fuient leur pays en guerre en direction de l’Europe.
L’auteure traite un sujet contemporain sans repères spatio-temporels ni considération géopolitique ; les guerres en contexte de fond pourraient être toutes les guerres. Elle se concentre sur la dimension humaine du voyage de cette enfant.
Elle raconte l’exil des réfugiés sans pathos en choisissant la poésie comme langage (elle cite des vers de grands auteurs), en les comparant à des oiseaux migrateurs ; le vol des oiseaux servant de fil rouge au récit.
Nadia Nakhlé a opté pour une histoire dessinée dans des teintes sombres rehaussées de touches de couleurs, à mi-chemin entre livre illustré et BD, avec des pleines pages formant des tableaux somptueux, ornant les bords de pages de liserés, le tout sur un papier de qualité.