Recherche


Avis de lecteurs

Broadway Limited n° 3
Une thé avec Grace Kelly (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans le New York d’après-guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Les oiseaux ne se retournent pas (Nadia Nakhlé)

note: 4Un roman graphique sombre, poétique et onirique. Angélique, MMC - 20 août 2021

Ce roman graphique sur les thèmes de l’enfance et l’exil s’intègre dans un projet avec un spectacle, une exposition et un dessin animé.
C’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille [...]

La Villa aux étoffes (Anne Jacobs)

note: 5Downton Abbey à l'allemande FM - 14 août 2021

Une saga familiale qui emmène le lecteur dans l'Allemagne du XXè siècle, au sein d'une famille mi-aristocrate mi-bourgeoise, au train de vie élevé grâce aux filatures. En ce siècle traversé [...]

L'auberge du pèlerin (Elizabeth Goudge)

note: 5Un beau roman dans la pure tradition anglaise Agnès MMC - 14 août 2021

Dans ce roman foisonnant qui se passe dans la campagne anglaise de l’immédiat après-guerre, marqué encore par les restrictions, on fait la connaissance de la famille Eliot : la grand-mère [...]

L'ami arménien (Andreï Makine)

note: 5"Il m'a appris à être celui que je n'étais pas." Angélique, MMC - 19 août 2021

Andreï Makine, né en Sibérie, auteur d’une œuvre saluée par de prestigieux prix littéraires, membre de l’Académie française, nous livre dans ce roman très personnel l’histoire d’une amitié de jeunesse. [...]

Broadway Limited n° 1
Un dîner avec Cary Grandt (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans New York d'après guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Critique

 

La voyageuse de nuit (Laure Adler)

note: 4Un voyage au pays de la vieillesse Agnès MMC - 10 mars 2021

Pendant 4 ans, Laure Adler est allée à la rencontre de personnes d’un « certain âge », des vieux, des seniors, comme on les appelle poliment, connus ou inconnus qui peuplent notre société. Mais elle est aussi allée à la rencontre d’elle-même et sans doute un peu aussi de sa peur de vieillir, elle qui n’a pas pu fêter ses 70 ans avec ses amis au tout début du confinement.
Dans cet ouvrage fait de petits textes qui s’enchaînent dont la lecture devient vite addictive, elle analyse la place de la vieillesse dans notre société actuelle, la façon dont cette place a évolué et le traitement parfois indigne réservé à cette tranche de la population. Une lecture très agréable, sans être pourtant légère, qui nous aide à changer notre regard, et peut-être aussi notre vie.