Recherche


Avis de lecteurs

Au-delà de l'irréparable (Jonathan Delay)

note: 4Une autobiographie poignante Céline - 3 juin 2022

L'affaire Outreau est bien connue, peut-être trop, mais Jonathan Delay (un des enfants impliqués dans cette affaire) nous livre là toute la douleur et l'horreur de son enfance. Ce livre [...]

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Diagonale vertigineuse Sylvie - 17 mai 2022

Etienne Davodeau va parcourir 500 kms à pieds entre une grotte de Pech Merle, dans le Lot, et le bois Lejuc, dans la Meuse où le projet d'enfouissement de déchets [...]

Le dernier atlas n° 3 (Fabien Vehlmann)

note: 4Une fin échevelée S.BASSET - 31 janvier 2022

Une fin échevelée pour cette spectaculaire trilogie: bravo à cette ambitieux projet qui montre toute la créativité et l'ambition que peuvent avoir nos auteurs !

Le Sorceleur n° 1
Le dernier voeu (Andrzej Sapkowski)

note: 4Du bon fantastique Céline - 3 juin 2022

J'ai vu la série avant de lire les livres et je dois dire que je trouve que c'est une bonne adaptation. Il y a quelques longueurs à certains moments de [...]

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Vertige de la mort Jérôme, LLMC - 8 mars 2022

Cette bande dessinée est à la fois un voyage dans le temps, des premiers dessins humains rupestres à l’histoire récente du livre et de son évolution numérique, mais aussi une [...]

Je suis une sur deux (Giulia Foïs)

note: 5Un récit puissant et bouleversant Lou - 25 juin 2022

Giulia Fois nous prévient sur la quatrième de couverture et avec cette citation tirée du récit "J'ai eu de la chance, j'ai eu le bon viol." C'est donc en pleine [...]

Critique

 

Les voyageurs n° 1
L'espace d'un an (Becky Chambers)

note: 5Charmante SF Victoria - 8 février 2022

Amateurs de space-opera bourré d’action et de rebondissements, passez votre chemin. Les romans de Becky Chambers s’apparentent plutôt à de la science-fiction « feel good ».

Dans ce premier tome (les histoires sont indépendantes les unes des autres), on suit le quotidien d’un vaisseau tunnelier, le Voyageur, et de son petit équipage soudé, à travers l’arrivé à bord de Rosemary, qui fuit visiblement quelque chose.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’univers est extrêmement riche, car peuplé d’aliens très variés ! Ce qui explique qu'il soit beaucoup question de relations inter-espèces et de tolérance : un propos intelligent et drôlement en adéquation avec certaines questions d’actualité.

Le roman offre un panel de personnages extrêmement attachant (même le plus grincheux d'entre eux !) et on suit avec intérêt les relations qui se tissent entre eux, malgré les divergences fréquentes. C'est finalement avec un gros pincement au cœur qu’on les laisse continuer leur route spatiale sans nous…