Recherche


Avis de lecteurs

La poupée qui fait oui (Agnès de Clairville)

note: 5Non consenti FM - 21 septembre 2022

Fin des années 1980, avant le téléphone portable et les réseaux sociaux.
Arielle, 16 ans et demi, entre dans une école d’ingénieur avec prépa intégrée. En ce jour de rentrée, le [...]

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet [...]

Les carnets de l'apothicaire n° 1 (Itsuki Nanao)

note: 5Une agréable découverte Sarah - 29 septembre 2022

Les Carnets de l’Apothicaire a été une très belle surprise. Je peux même avancer le fait que c’est l’une de mes meilleures découvertes de cette année 2022. Le scénario mêle [...]

L'Anguille (Valentine Goby)

note: 5Sensible et formateur Clarisse - 16 septembre 2022

Halis a presque treize ans, il est timide et obèse, ce qui lui vaut quelques moqueries. Camille, quant à elle, a presque douze ans, elle ne possède pas de bras. [...]

La Chambre des Merveilles (Julien Sandrel)

note: 4La puissance de l’amour maternel Clarisse - 13 septembre 2022

Thelma se retrouve au chevet de son fils Louis, plongé entre la vie et la mort sur son lit d'hôpital après avoir été fauché par un camion, un mois… C'est [...]

Le manuscrit inachevé (Franck Thilliez)

note: 5Venez résoudre une enquête… Clarisse - 15 septembre 2022

La préface est importante : un fils découvre le manuscrit de son père resté en suspens. Nous voilà donc propulsés dans l'histoire de Léane dont la fille s'est fait enlever [...]

Critique

 

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet enfant qui n’a jamais quitté Paris, l’arrivée dans cette vallée reculée est un choc absolu : émotionnel, sensoriel, esthétique. Il va regarder, observer, absorber, chaque détail des montagnes, de leur lumière, leur couleur changeante, leur relief, leur végétation et leurs habitants.
Mais Vadim, renommé Vincent dès lors qu’il descend du train, est aussi un garçon d’une dizaine d’années avec sa vie d’écolier, ses jeux, et il découvre la vie des enfants à la montagne, au plus près de la nature et avec beaucoup de travail.
Pendant ces quelques mois, Vincent va découvrir également l’émoi amoureux, le secret, la vie d’une communauté. Mais la guerre continue, et l’occupant italien va laisser place en 1943 à l’occupant allemand, plus dangereux.
Toute l’histoire est vécue du point de vue de ce jeune garçon, dont la vie et l’état de santé seront transformés par ce séjour à la montagne. Un roman sensible, émouvant, d’une immense poésie, qui décrit très bien la vie rurale de l’époque de la guerre, et évoque aussi avec une grande finesse les angoisses et les forces de l’enfance.