Recherche


Avis de lecteurs

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

Passeuse de rêves (Lois Lowry)

note: 5Vous faisiez des cauchemars ? Voici le remède ! Clarisse - 1 septembre 2022

Petite apprend à être une passeuse de rêves. Elle effleure de ses tout petits doigts les objets qui l'entourent pour en récupérer des souvenirs agréables et les transmettre sous forme [...]

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant [...]

La poupée qui fait oui (Agnès de Clairville)

note: 5Non consenti FM - 21 septembre 2022

Fin des années 1980, avant le téléphone portable et les réseaux sociaux.
Arielle, 16 ans et demi, entre dans une école d’ingénieur avec prépa intégrée. En ce jour de rentrée, le [...]

La maison de poupée (Florence Hirigoyen)

note: 5Enfance fracassée FM - 25 septembre 2022

Âgée d’une quarantaine d’années, Florence tombe dans une brocante sur une poupée qui lui rappelle son père. Elle l’achète, et va finalement racheter d’autres poupées qui évoqueront son enfance. Ainsi, [...]

Plein gris (Marion Brunet)

note: 5Un très bon livre young adult. Clarisse - 14 septembre 2022

Emma, Élise, Sam, Clarence et Victor décident de passer un séjour en pleine mer sur un voilier. Mais les choses tournent au drame quand Clarence est retrouvé mort, le résumé [...]

Avis de lecteurs

 

La maison de poupée (Florence Hirigoyen)

note: 5Enfance fracassée FM - 25 septembre 2022

Âgée d’une quarantaine d’années, Florence tombe dans une brocante sur une poupée qui lui rappelle son père. Elle l’achète, et va finalement racheter d’autres poupées qui évoqueront son enfance. Ainsi, elle va jouer des scènes, les photographier, et se confronter à son enfance saccagée par l’inceste commis par son père.
Ce livre atypique est bouleversant. Florence se met en scène, avec une poupée la représentant adulte dans sa démarche, face au poids des souvenirs, jusqu’aux séances chez le psy ; et en parallèle sont représentées des séquences de cette vie fracassée, de la petite enfance jusqu’à l’âge adulte. La distance introduite par l’utilisation de cet univers de maison de poupée permet de tout dire, tout montrer, et c’est poignant. Un livre à découvrir, très original dans son procédé, et terriblement émouvant.

Partiellement nuageux (Antoine Choplin)

note: 4Lecture de début d'automne Jérôme, LLMC - 24 septembre 2022

Voici un chouette roman de début d'automne, partiellement nuageux, racontant une rencontre lente entre Ernesto, astronome rêveur un brin décalé, et Ema, jeune éditrice de poésie torturée par de lourds secrets familiaux... Un beau voyage dans le Chili moderne plus que jamais en proie à ses démons de la période Pinochet.

Chemin pour pèlerins et incroyants (Ardien Jansen van Oers)

note: 5une invitation au voyage Agnès MMC - 21 septembre 2022

Ce livre retrace l’expérience d’Ardien Jansen, qui, à 73 ans, entreprend le chemin à pied vers Saint-Jacques de Compostelle : 2020 kilomètres entre Bourbon l’Archambault et Saint-Jacques. Si Ardien a pendant des années désiré faire ce pèlerinage parcouru par des milliers de personnes depuis des siècles elle n’a jamais franchi le pas. Mais cette fois, portée par le désir de venir en aide aux enfants de l’école du village de Torbeck en Haïti, soutenu par l’association Ti Gren Lavi Haïti, accompagnée d’Ina, qui a 20 ans de moins qu’elle, elle se lance.
Ardien nous fait tout partager de ce périple : les préparatifs du sac, les paysages traversés mais aussi les hôtes, les refuges et les pèlerins rencontrés, cette expérience partagée avec sa compagne pèlerine. Mais la marche devient surtout pour Ardien l’occasion d’une introspection, un retour sur sa vie passée.
Je suis très admirative de ce qu’elle a fait : oser à 73 ans un voyage si long, aller jusqu’au bout malgré les difficultés et les doutes. La preuve qu’il n’est jamais trop tard pour entreprendre ce que l’on n’a pas encore osé.
Merci à elle pour ce livre qui se lit avec plaisir, fait réfléchir et donne envie de prendre à notre tour un bâton de pèlerin.

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant mais s’est attachée à sa petite fille arrivée sur le tard et qui est entrée dans une secte, à proximité, à la fin de l’adolescence. C’est une des blessures d’Ada.
En bordure de son terrain, sur une friche qui lui appartient, un cirque s’est installé ; il repart en laissant là Graff et sa jument, qui se sont blessés et attendent de récupérer. Cette présence devient très vite encombrante aux yeux du village : un gitan seul, qui pêche sans autorisation, et semble avoir d’étranges affinités avec l’Anglaise… Mais elle est seule à savoir qu’elle l’a déjà vu, troublant funambule, il y a de nombreuses années, et que son corps musclé ne l’avait pas laissée indifférente…
A petits pas, dans une grande délicatesse, une relation amoureuse et charnelle va lier Ada et Graff. Remontent en chacun d’eux beaucoup de souvenirs de leurs vies heurtées, émaillées de nombreuses souffrances. C’est à ce moment que Becca, la fille d’Ada, va réussir elle aussi à entamer un autre chemin de vie. Un roman intimiste, touchant, délicat, sensible, qui donne le sourire et de l’espoir.

Ada et Graff (Dany Héricourt)

note: 5Une belle histoire FM - 21 septembre 2022

Dans un village en zone rurale, Ada est une septuagénaire un peu marginale. Veuve d’un médecin, cette Anglaise est à la fois digne et secrète. Elle ne voulait pas d’enfant mais s’est attachée à sa petite fille arrivée sur le tard et qui est entrée dans une secte, à proximité, à la fin de l’adolescence. C’est une des blessures d’Ada.
En bordure de son terrain, sur une friche qui lui appartient, un cirque s’est installé ; il repart en laissant là Graff et sa jument, qui se sont blessés et attendent de récupérer. Cette présence devient très vite encombrante aux yeux du village : un gitan seul, qui pêche sans autorisation, et semble avoir d’étranges affinités avec l’Anglaise… Mais elle est seule à savoir qu’elle l’a déjà vu, troublant funambule, il y a de nombreuses années, et que son corps musclé ne l’avait pas laissée indifférente…
A petits pas, dans une grande délicatesse, une relation amoureuse et charnelle va lier Ada et Graff. Remontent en chacun d’eux beaucoup de souvenirs de leurs vies heurtées, émaillées de nombreuses souffrances. C’est à ce moment que Becca, la fille d’Ada, va réussir elle aussi à entamer un autre chemin de vie. Un roman intimiste, touchant, délicat, sensible, qui donne le sourire et de l’espoir.

La poupée qui fait oui (Agnès de Clairville)

note: 5Non consenti FM - 21 septembre 2022

Fin des années 1980, avant le téléphone portable et les réseaux sociaux.
Arielle, 16 ans et demi, entre dans une école d’ingénieur avec prépa intégrée. En ce jour de rentrée, le ton est donné dès les premières pages du livre : nous sommes en plein bizutage violemment sexualisé et sexiste. Arielle veut se fondre dans le moule, et souhaite avant tout acquérir une expérience qui, pense-t-elle, sera déterminante : elle veut perdre sa virginité. Amoureuse du Don Juan de l’école, elle découvre que les relations sexuelles peuvent être douloureuses et éloigner au lieu de rapprocher. Pourtant, elle s’accroche, prête à tout accepter pour être avec son cher Eric. C’est « la poupée qui fait oui » : elle ne veut pas mais elle accepte, elle subit sans réagir.
En parallèle, nous voyons Arielle par le regard d’autres personnages, et en particulier celui de sa mère. Elle s’inquiète pour sa fille, nous comprenons qu’elle aussi dans sa jeunesse a vécu une relation douloureuse. Se peut-il qu’une génération plus tard, sa fille soit elle aussi sous emprise, bafouée dans son corps et sa dignité ? Vient un moment où Arielle, dans une autre relation plus bienveillante, comprend que l’amour et la sexualité peuvent être autres ; mais c’est bien plus tard qu’elle pourra désigner comme viols des actes imposés par Eric.
Nourri d’une histoire vraie, ce roman à l’écriture directe aborde avec brio la question du consentement.

La poupée qui fait oui (Agnès de Clairville)

note: 5Non consenti FM - 21 septembre 2022

Fin des années 1980, avant le téléphone portable et les réseaux sociaux.
Arielle, 16 ans et demi, entre dans une école d’ingénieur avec prépa intégrée. En ce jour de rentrée, le ton est donné dès les premières pages du livre : nous sommes en plein bizutage violemment sexualisé et sexiste. Arielle veut se fondre dans le moule, et souhaite avant tout acquérir une expérience qui, pense-t-elle, sera déterminante : elle veut perdre sa virginité. Amoureuse du Don Juan de l’école, elle découvre que les relations sexuelles peuvent être douloureuses et éloigner au lieu de rapprocher. Pourtant, elle s’accroche, prête à tout accepter pour être avec son cher Eric. C’est « la poupée qui fait oui » : elle ne veut pas mais elle accepte, elle subit sans réagir.
En parallèle, nous voyons Arielle par le regard d’autres personnages, et en particulier celui de sa mère. Elle s’inquiète pour sa fille, nous comprenons qu’elle aussi dans sa jeunesse a vécu une relation douloureuse. Se peut-il qu’une génération plus tard, sa fille soit elle aussi sous emprise, bafouée dans son corps et sa dignité ? Vient un moment où Arielle, dans une autre relation plus bienveillante, comprend que l’amour et la sexualité peuvent être autres ; mais c’est bien plus tard qu’elle pourra désigner comme viols des actes imposés par Eric.
Nourri d’une histoire vraie, ce roman à l’écriture directe aborde avec brio la question du consentement.

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet enfant qui n’a jamais quitté Paris, l’arrivée dans cette vallée reculée est un choc absolu : émotionnel, sensoriel, esthétique. Il va regarder, observer, absorber, chaque détail des montagnes, de leur lumière, leur couleur changeante, leur relief, leur végétation et leurs habitants.
Mais Vadim, renommé Vincent dès lors qu’il descend du train, est aussi un garçon d’une dizaine d’années avec sa vie d’écolier, ses jeux, et il découvre la vie des enfants à la montagne, au plus près de la nature et avec beaucoup de travail.
Pendant ces quelques mois, Vincent va découvrir également l’émoi amoureux, le secret, la vie d’une communauté. Mais la guerre continue, et l’occupant italien va laisser place en 1943 à l’occupant allemand, plus dangereux.
Toute l’histoire est vécue du point de vue de ce jeune garçon, dont la vie et l’état de santé seront transformés par ce séjour à la montagne. Un roman sensible, émouvant, d’une immense poésie, qui décrit très bien la vie rurale de l’époque de la guerre, et évoque aussi avec une grande finesse les angoisses et les forces de l’enfance.

L'île haute (Valentine Goby)

note: 5Que la montagne est belle FM - 21 septembre 2022

1942. Vadim est un petit Parisien juif et, pour soigner son asthme et l’éloigner du danger, sa famille le confie, à des montagnards de Vallorcine, dans les Alpes. Pour cet enfant qui n’a jamais quitté Paris, l’arrivée dans cette vallée reculée est un choc absolu : émotionnel, sensoriel, esthétique. Il va regarder, observer, absorber, chaque détail des montagnes, de leur lumière, leur couleur changeante, leur relief, leur végétation et leurs habitants.
Mais Vadim, renommé Vincent dès lors qu’il descend du train, est aussi un garçon d’une dizaine d’années avec sa vie d’écolier, ses jeux, et il découvre la vie des enfants à la montagne, au plus près de la nature et avec beaucoup de travail.
Pendant ces quelques mois, Vincent va découvrir également l’émoi amoureux, le secret, la vie d’une communauté. Mais la guerre continue, et l’occupant italien va laisser place en 1943 à l’occupant allemand, plus dangereux.
Toute l’histoire est vécue du point de vue de ce jeune garçon, dont la vie et l’état de santé seront transformés par ce séjour à la montagne. Un roman sensible, émouvant, d’une immense poésie, qui décrit très bien la vie rurale de l’époque de la guerre, et évoque aussi avec une grande finesse les angoisses et les forces de l’enfance.

L'Anguille (Valentine Goby)

note: 5Sensible et formateur Clarisse - 16 septembre 2022

Halis a presque treize ans, il est timide et obèse, ce qui lui vaut quelques moqueries. Camille, quant à elle, a presque douze ans, elle ne possède pas de bras. Un déménagement va les faire se rencontrer, une solide histoire d'amitié va se construire petit à petit entre ces deux êtres différents.
Une histoire de handicap physique certes, mais surtout d'amitié, de solidarité, de résilience et d'acceptation de soi.

Le manuscrit inachevé (Franck Thilliez)

note: 5Venez résoudre une enquête… Clarisse - 15 septembre 2022

La préface est importante : un fils découvre le manuscrit de son père resté en suspens. Nous voilà donc propulsés dans l'histoire de Léane dont la fille s'est fait enlever quatre ans plus tôt ainsi que dans celle de deux policiers découvrant le corps d'une femme dans le coffre d'une voiture…
Un roman complexe, labyrinthique et angoissant où chaque mot et chaque tournure de phrase a son importance. Si vous aimez résoudre des énigmes, vous pouvez toujours vous frotter à ce mystérieux manuscrit inachevé…

Plein gris (Marion Brunet)

note: 5Un très bon livre young adult. Clarisse - 14 septembre 2022

Emma, Élise, Sam, Clarence et Victor décident de passer un séjour en pleine mer sur un voilier. Mais les choses tournent au drame quand Clarence est retrouvé mort, le résumé du livre nous donne une impression d'enquête menée pour découvrir le coupable, cependant, il n'en est rien, au contraire, les adolescents sont plutôt préoccupés par la tempête imminente prête à s'abattre sur eux que sur le sort de leur ami.
C'est un roman qui parle d'amitié, de survie, de traumatisme et de ce que l'être humain est capable de faire et de supporter quand sa vie est en danger. On pourrait presque parler de "roman catastrophe"…

La Chambre des Merveilles (Julien Sandrel)

note: 4La puissance de l’amour maternel Clarisse - 13 septembre 2022

Thelma se retrouve au chevet de son fils Louis, plongé entre la vie et la mort sur son lit d'hôpital après avoir été fauché par un camion, un mois… C'est le temps que Louis possède pour décider de se réveiller avant que les médecins ne le débranchent. Thelma va alors se lancer un défi : réaliser les rêves de son fils et lui en raconter chaque passage jusqu'à ce qu'il puisse lui aussi y goûter…
Un livre touchant, qui montre la force de l'amour qu'une mère peut porter à son enfant.

Veronika décide de mourir (Paulo Coelho)

note: 5Voyage entre folie, vie et mort Clarisse - 10 septembre 2022

Véronika a tout pour être heureuse dans sa vie, elle a la vingtaine, un travail et un petit appartement. Cependant Véronika ne trouve pas le bonheur, elle décide donc de se donner la mort le 11 novembre 1997. Après sa tentative de suicide ratée, elle se retrouve en hôpital psychiatrique, et c’est à partir de là que sa vie va commencer pour de vrai.
Véronika décide de mourir est un livre qui vaut la peine d'être dévoré, que vous aimiez la vie ou que vous ayez besoin d'y croire, ce roman philosophique est une pépite qui mérite votre intérêt !

Comme un chant d'espérance (Jean d' Ormesson)

note: 4Le néant dites-vous ? Clarisse - 9 septembre 2022

Dans ce livre, nous assistons à la réflexion sur le néant, le rien, l’être humain, l’évolution, l’univers, la vie. Il y est souvent question de Dieu, Jean d’Ormesson livre tout simplement ses questions, ses convictions et ses espérances.
Amoureux de la langue française, laissez-vous charmer par cette écriture particulière...

Les mains libres (Paul Éluard)

note: 5Art et Art Clarisse - 8 septembre 2022

Ce recueil est un mélange entre le talent de dessinateur de Man Ray et le talent de poète de Paul Eluard. On peut y observer une représentation particulière de l’inconscient.
Il ne faut pas chercher de véritable lien entre les dessins et les poèmes, ils sont là, se mêlent, ne se ressemblent pas, mais laissent tous les deux libre court à l’imagination et à la libre interprétation. Le surréalisme personnifié.

Vol de nuit (Antoine de Saint-Exupéry)

note: 5Entre fiction et réalité. Clarisse - 1 septembre 2022

Trois avions postaux doivent revenir vers Buenos Aires, la nuit risque d’être longue pour Rivière, le responsable du réseau. La journée peut être redoutable pour quelqu’un qui attend en silence…
Si vous avez lu "Le Petit Prince" sachez que ce roman-ci est plus sombre mais on retrouve la finesse et la poésie de l'auteur, particulièrement adaptée au contexte. Angoissé avec les personnages, je vous recommande ce livre, notamment si les débuts de l'aviation vous passionnent.

Passeuse de rêves (Lois Lowry)

note: 5Vous faisiez des cauchemars ? Voici le remède ! Clarisse - 1 septembre 2022

Petite apprend à être une passeuse de rêves. Elle effleure de ses tout petits doigts les objets qui l'entourent pour en récupérer des souvenirs agréables et les transmettre sous forme de doux rêves aux humains. Elle va devoir s'occuper du cas d'un adolescent difficile, débarqué dans une maison qu'il n'a pas choisie avec peu d'objets et beaucoup de colère, son état va attirer les Saboteurs, ces maîtres des cauchemars qui détruisent tout sur leur passage. La formation de Petite va devoir se faire plus rapidement que prévu si elle veut sauvegarder le peu de bonheur qu'elle arrive à insuffler au jeune garçon.
Bien que le livre ne soit pas très long, il traite d'énormément de sujets qui sont très différents les uns des autres mais liés par la force de la plume poétique de Loïs Lowry.

La petite fille de monsieur Linh (Philippe Claudel)

note: 5Un récit émouvant et poétique d'une rare pudeur… Clarisse - 1 septembre 2022

Monsieur Linh est forcé de quitter son pays, celui de ses ancêtres, celui où sa famille est morte. Dans ses bras se tient un petit être : sa petite fille. Monsieur Linh ne parle pas un mot de cette terre où il vient d'accoster, et pourtant, le vieil homme va se lier d'une amitié silencieuse avec un homme dont il ne saura jamais rien et dont il ne comprend pas les mots…
Si vous êtes du genre sentimental, c'est un joli petit conte poétique qui va vous plaire.

La part de l'autre (Éric-Emmanuel Schmitt)

note: 5Avec des si, on referait le monde… Clarisse - 1 septembre 2022

Le 8 octobre 1908 est le jour qui aurait peut-être pu changer la face du monde : Adolf Hitler est recalé de l'école des Beaux-arts de Vienne. Que ce serait-il passé si le contraire s'était produit ?
On retrouve donc d'un côté le point de vue du jeune Adolf, plein d'ambition après avoir été accepté dans l'école de ses rêves, et de l'autre, le tristement célèbre Hitler. Le mélange fiction / histoire fonctionne à la perfection et l'écriture de Schmitt est une raison de plus pour se laisser accrocher.

L'enfant de Noé (Éric-Emmanuel Schmitt)

note: 5Naïveté enfantine et clairvoyance. Clarisse - 1 septembre 2022

Joseph est un enfant juif né juste avant la seconde guerre mondiale, il sera alors séparé de ses parents et caché dans un internat catholique par le Père Pons pour le sauver. Vont alors se mêler amitié, tolérance et différences de cultures et de religions.
Une histoire prenante et émouvante qu'on ne peut se résoudre à lâcher.

Concerto à la mémoire d'un ange (Éric-Emmanuel Schmitt)

note: 5Une quête de rédemption. Clarisse - 31 août 2022

Quatre histoires très différentes, un seul point commun : la possibilité de rédemption. La question du choix est mise en avant dans ce livre : subissons-nous le destin ou sommes-nous libres de nos faits et gestes ?
Des textes plus touchants les uns que les autres, des retournements de situation auxquels on ne s'attend pas, encore du grand Eric Emmanuel Schmitt !

Capitaine Rosalie (Timothée de Fombelle)

note: 5« J’ai un secret… » Clarisse - 31 août 2022

Rosalie a cinq ans et demi, son père est parti à la guerre et sa mère travaille à l'usine, elle passe donc ses journées à l'école des grands, elle ne sait ni lire ni écrire mais elle veut connaître la vérité. Alors Rosalie est en mission, elle est capitaine et elle a un plan…
Malgré l'horreur qu'il raconte, ce petit livre garde une légèreté agréable et déconcertante, les illustrations apportent la douceur dont on a besoin. De quoi toucher les cœurs les plus endurcis…

La Sagesse des mythes
Antigone (Clotilde Bruneau)

note: 5Superbe BD Clarisse - 31 août 2022

Antigone, fille du tristement célèbre Œdipe, brave l'interdit du roi de Créon, son oncle, pour enterrer la dépouille de son frère rebelle en s'exposant à la peine de mort. Elle ne peut se résoudre à obéir, le salut de son frère est en jeu. Créon n'a pas le choix, il doit condamner sa propre nièce…
Cette tragédie est l'une de mes favorites depuis longtemps, et il s'avère qu'elle est sublimement mise en valeur par les planches proposées, les couleurs sont magnifiques, cette série est un succès !

Love letters to the dead (Ava Dellaira)

note: 5Tout commence par une lettre… Clarisse - 30 août 2022

Il s'agit à la base d'une rédaction que Laurel doit écrire, la consigne ? Ecrire à un(e) disparu(e)… Elle décide alors d'écrire à Kurt Cobain parce que sa sœur May l'adorait et qu'il est mort jeune, comme elle… Finalement, Laurel va se prêter au jeu et, sans jamais rendre ce devoir, elle va écrire assidument à diverses personnalités, elle va leur raconter sa facile décomposée, son entrée au lycée, ses amitiés, ses amours et ses émotions. Ces lettres la mèneront petit à petit à se remémorer la disparition de sa sœur et le secret qui en découle…
L'écriture sous forme de lettres est envoûtante, on se surprend de s'émouvoir autant, ce livre nous rappelle à quel point les mots ont de l'importance.

L'encre et le sang (Franck Thilliez)

note: 5S'il suffisait d'une phrase pour changer votre vie, laquelle écririez-vous ? Clarisse - 30 août 2022

L'écrivain Williams Sagnier tombe sur une machine à écrire au fin fond d'un vieux garage de Hong-Kong. L'objet l'attirant indéniablement, il décide de s'en servir pour écrire ses livres, cependant, petit à petit, il va découvrir que cet instrument est bien plus qu'un simple outil d'écriture…
Rapide mais intense, ce minuscule roman va sans aucun doute vous faire réfléchir…

Un doux pardon (Lori Nelson Spielman)

note: 4Un livre à marquer d’une pierre blanche. Clarisse - 30 août 2022

Hannah est une animatrice télé connue et mène une vie qui semble parfaite. Jusqu'au jour où elle reçoit deux petites pierres et une lettre… Ces pierres inoffensives au premier abord vont obliger Hannah à se plonger dans son passé et peut-être remettre sa vie en question…
Une lecture légère qui pousse à la réflexion sur ses choix de vie et ses relations avec les autres.

La mécanique du coeur (Mathias Malzieu)

note: 5Entre poésie et Tim Burton Clarisse - 27 août 2022

Jack naît le jour le plus froid du monde, son cœur est gelé et se brise instantanément dans les mains de la sage-femme qui va lui en créer un nouveau à partir d'une horloge. Jack va devoir apprendre à vivre avec ce tic-tac constant et apprendre à maîtriser ses émotions, difficile pour un jeune homme qui apprend la vie et ses passions…
Un univers décalé un peu à la Tim Burton, la poésie de Malzieu et sa voix mélodieuse qui chantonne, un cocktail comme on les aime !

Arrête de mourir (Irène Cohen-Janca)

note: 4Court mais intense. Clarisse - 27 août 2022

Samuel doit affronter le regard vide de sa mère. A dix-sept ans, il doit souffrir de voir sa propre mère se perdre dans ses souvenirs.
Des mots fort, puissants, violents, des mots d'amour aussi, une montagne d'émotions qui nous submerge, un appel à l'aide contre la maladie…

Cache-lune (Éric Puybaret)

note: 5Une histoire attendrissante Clarisse - 27 août 2022

Timoléon qui vient d’obtenir son diplôme de cache-lune égare la pilule qui le rend léger comme l’air, malheur ! Il ne peut plus créer les croissants de lune, il va donc chercher des solutions avec l’aide de différents personnages, ils n’ont qu’une seule nuit pour résoudre le problème et le renvoyer sur la lune !
Cet album est une merveille pour les yeux et les rêves, les enfants sont émerveillés et les adultes dorment bien mieux…

La voleuse de livres (Markus Zusak)

note: 5Quand la mort raconte… Clarisse - 26 août 2022

Liesel et son frère sont envoyés à l’adoption hors de leur ville d’origine, la mort s’empare alors du petit frère, ce cera la première rencontre de la mort avec la jeune fille. Liesel va alors apprendre à lire en compagnie de son père adoptif, cependant, à cette époque certains livres sont bannis, mais la jeune fille en soif d’apprendre ne peut se résoudre à les laisser brûler, elle va donc commencer à voler pour en sauver quelques-uns, permettant à chaque fois à la mort de s’approcher d’elle sans jamais la toucher…
Ce livre est un chef d’œuvre de la littérature, si vous aimez les livres concernant la seconde guerre mondiale, vous ne pourrez pas trouver d’excuse pour ne pas le lire…

Camille, mon envolée (Sophie Daull)

note: 4Une merveille d’émotion. Clarisse - 26 août 2022

La veille de noël, Sophie perd sa fille Camille, âgée de seulement 16 ans. Elle commence alors à écrire pour s’exprimer, pour faire le deuil et puis pour ne pas oublier. Une pointe d’humour juste comme il faut, une grosse bouffée d’émotion et une aide non négligeable pour faire son deuil.
On passe par toutes les étapes d’un dernier au revoir, ce livre est une invitation à pardonner la mort de nous prendre ceux qu’on aime ainsi qu’une lueur d’espoir dans des instants de chagrin…

Auschwitz et après n° 1
Aucun de nous ne reviendra (Charlotte Delbo)

note: 5Lecture difficile mais percutante ! Clarisse - 26 août 2022

Charlotte Delbo raconte les camps de concentration, ceux dans lesquels elle a dû vivre, ou plutôt devrais-je dire survivre. Les poèmes allègent l’atmosphère parfois tellement lourde que l’on doit prendre une pause. Ce n’est pas simplement son histoire ni celle des femmes qui l’ont accompagnée, c’est aussi et surtout le récit d’une souffrance inhumaine et inhumanisante…
C’est un livre puissant écrit d’une façon presque trop belle pour ce qui y est décrit.

Celle que je suis n° 1 (Bingo Morihashi)

note: 5Comment une simple robe peut faire basculer une vie ? Clarisse - 26 août 2022

Yûji a deux problèmes majeurs dans sa vie d’adolescent : il n’est pas à l’aise dans son corps et il craque complètement pour son meilleur ami. Mis à part ces gros points noirs, sa vie d’étudiant est plutôt calme et banale. Jusqu’au jour où sa sœur lui rend visite et lui laisse la garde de l’une de ses robes. Yûji va alors se laisser séduire et tout va changer.
Ce manga évoque le sujet de l’adolescence et ses complexes, mais également l’identité sexuelle et l’homosexualité. Il permet une bonne approche de ces sujets tout en aidant, directement ou non, certains jeunes à se découvrir, se révéler.

Ulysse from Bagdad (Éric-Emmanuel Schmitt)

note: 5Roman coup de cœur ! Clarisse - 25 août 2022

Saad Saad cherche à quitter son pays natal en guerre pour trouver la liberté en Europe. Il va devoir braver plusieurs épreuves pour arriver à son but, cependant, la mort, la prison et la peine ne sont jamais bien loin. Tantôt Saad le triste, tantôt Saad l’espoir, ce personnage va nous mener à la découverte du parcours que des milliers de personne vivent chaque jour.
Avec une thématique actuelle, cette réécriture des aventures d’Ulysse ne pourra pas vous laisser indifférent(e)…

Otto (Tomi Ungerer)

note: 5Un livre poignant. Clarisse - 25 août 2022

Otto est un ours en peluche qui raconte l’histoire de sa vie, de sa création à sa vieillesse. La particularité d’Otto ? Il a une tâche violette au niveau de l’œil et ses meilleurs amis sont un petit garçon juif et un petit garçon noir. Rien d’extraordinaire en somme, sauf qu’Otto vit au temps de la seconde guerre mondiale…
C’est un bel album pour expliquer doucement avec des mots justes le traumatisme de la guerre. Il est également touchant et pédagogique.

Terrienne (Jean-Claude Mourlevat)

note: 4« Vous ne respirerez plus jamais de la même façon. » Clarisse - 25 août 2022

Alors que sa sœur Gabrielle s’est enfuie avec son mari "particulier" depuis un an sans donner de nouvelles, sa sœur Anne reçoit un appel au secours plutôt étrange venant d’elle. Le message est court, brouillé, Anne doit se rendre dans un endroit où on ne respire pas : Campagne. Heureusement, elle pourra compter sur certains alliés, allant jusqu’à risquer leur propre vie pour elle et sa sœur.
On est tenu en haleine du début à la fin, on pleure, on s’émeut, on oublie de respirer et puis tout reprend, et quand on ferme le livre, rien n’est plus comme avant…

Je suis l'Abysse (Donato Carrisi)

note: 5Passionnant Céline - 25 août 2022

J'ai rarement dévoré un livre aussi vite, l'histoire est vraiment prenante avec cet homme que l'on suit à la fois à l'âge adulte, et dont on apprend le passé par des séries de flashbacks très bien écrits. Beaucoup de choses s'entremêlent pour un final que l'on a pas du tout vu venir et qui pourtant boucle tellement bien l'histoire.
Un livre à lire absolument si on aime Donato Carrisi.

Virus L.I.V. 3 ou la mort des livres (Christian Grenier)

note: 4Si la technologie prenait le pas sur la lecture… Clarisse - 24 août 2022

Dans un monde où la technologie a une grande ampleur, un virus se propage : la moindre page d’un livre lu s’efface… Ce problème donne en contrepartie un certain « pouvoir » que vous découvrirez à la lecture… Virus L.I.V.3 aborde un sujet grave et actuel qui pose les questions très importantes du mélange de la culture, du savoir, du livre et du numérique. Nous parvient également la notion de handicap qui va se révéler très intéressante pour l’intrigue.
Un livre petit format, peu de pages mais une intrigue qui nous happe du début à la fin. Un bon moyen de se mettre à la lecture !

Le prince et la couturière (Jen Wang)

note: 4Un conte moderne Clarisse - 23 août 2022

Un prince qui met des robes : un scandale ! Mais aidé dans son besoin de porter ces vêtements typiquement féminins par une fille de l'ombre avec un grand talent, une belle amitié pleine de solidarité va se nouer.
Loin d'être un énième livre parlant du questionnement d'identité, il s'agit plutôt d'un livre sur l'acceptation de soi par les autres, l'entourage. En parallèle on trouve également une description de femme forte dans le personnage de Francès puisqu'elle doit faire un choix entre reconnaissance professionnelle et liberté artistique.
Si vous aimez la mode, les femmes fortes, les princes un peu décalés, vous aimerez sans aucun doute cette BD !

Pax et le petit soldat (Sara Pennypacker)

note: 5Une belle couverture, un renard, et un bon moment de lecture en perspective ! Clarisse - 20 août 2022

Pax aime son garçon et Peter aime son renard. C'est une belle histoire d'amitié, d'amour entre un petit garçon qui n'a plus que son père et un petit renard. Le père de Peter partant à la guerre, Peter est contraint d'abandonner son fidèle ami. Cependant, ne pouvant s'y résoudre, une longue traversée remplie de bombes et d'embuches sera nécessaire aux deux amis pour se retrouver…
On peut voir cette belle histoire comme un récit initiatique, où, Pax, un renard apprivoisé qui se retrouve brutalement seul va devoir réapprendre sa nature profonde et sauvage, de son côté, Peter, va, au fil du récit se découvrir en tant qu'homme.
Ce livre est émouvant, c'est un roman jeunesse à mettre dans toutes les mains…

La mer sans étoiles (Erin Morgenstern)

note: 5Labyrinthe narratif Victoria, MMC - 12 août 2022

En parcourant les rayonnages de sa bibliothèque universitaire, Zachary déniche un livre étrange, dont la couverture n’indique aucune information, si ce n’est le titre, “Doux chagrins”. Le mystère s’épaissit quand, en le feuilletant, il découvre un passage relatant l’un de ses souvenirs d’enfance…

C’est le début d’un long voyage initiatique qui le mènera sur les traces d’une bibliothèque cachée, d’un trésor souterrain, et des rives d’une mer sans étoiles.

La Mer sans étoiles est un roman insolite et extrêmement poétique qui peut déstabiliser par sa construction de récits en tiroirs. Très onirique, il offre plusieurs références aux contes traditionnels, comme un fil rouge pour mieux guider le lecteur à travers le méandre de ses pages.

C’est non seulement une lecture douce et envoutante, mais aussi une véritable ode à l’amour des histoires !

Maître des djinns (Phenderson Djèlí Clark)

note: 4Très immersif ! Victoria, MMC - 12 août 2022

Égypte, 1912. Fatma, agente du Ministère en charge des affaires surnaturelles, se voit confier un cas assez délicat : les membres d’une confrérie secrète sont retrouvés violemment assassinés chez un lord anglais. En parallèle, un inconnu parade en ville en prétendant être le prophète qui a ouvert la porte de l'Égypte à la magie et aux djinns cinquante ans plus tôt.

P. Djèlí Clark signe ici son 1er roman en nous replongeant dans l’univers de ses deux autres novellas, "L'Étrange Affaire du djinn du Caire" et "Le Mystère du tramway hanté". Le mélange polar/fantasy fonctionne à merveille, et on ne peut qu’apprécier cette Égypte uchronique et steampunk dans laquelle nous plonge l’auteur, avec moultes références à la culture du pays.

Si vous cherchez un bon divertissement, avec des personnages savoureux et attachants, filez découvrir la plume de P. Djèlí Clark !

La preuve ultime (Peter James)

note: 4Une enquête passionnante Céline - 6 août 2022

J'ai été intriguée par le synopsis de ce journaliste qui se retrouve à enquêter sur la preuve de l'existence de Dieu, et je dois avouer que j'ai vraiment apprécié cette histoire. Elle est très prenante, un peu lente au départ et puis tout s'accélère et embarque le lecteur dans une aventure à la fois passionnante et palpitante. Je reste cependant un peu déçue de la fin qui selon moi aurait mérité un dénouement plus rocambolesque au vu de l'histoire, mais ça reste un très bon livre.

La fille dans le brouillard (Donato Carrisi)

note: 4Encore une réussite pour Carrisi Céline - 6 août 2022

Donato Carrisi est un véritable maitre du suspense, jusqu'à la dernière page il parvient à tenir le lecteur en haleine avec histoire incroyable. Un très bon thriller.

Un long, si long après-midi (Inga Vesper)

note: 4Un vrai page turner Victoria, MMC - 3 août 2022

Un très bon roman d’atmosphère qui prend des airs de thriller au fur et à mesure que l’on tourne les pages.

La disparition de Joyce, mère au foyer aimante, sème le trouble dans le quartier idyllique de Sunnylakes. Pourtant, au fur et à mesure que l’enquête piétine, le lecteur découvre que sous le vernis apparent, chacun cache un secret…

Aux côtés du duo d’enquêteurs, on découvre l’envers du rêve américain, mais aussi les réalités de la ségrégation et la condition féminine des années 50/60. L’autrice brosse un portrait réussi de toutes les femmes présentes dans le récit : en particulier Joyce et Ruby, qui rêvent toutes les deux à une autre vie.

Malibu Rising (Taylor Jenkins Reid)

note: 5Très belle histoire sur les liens familiaux Victoria, MMC - 3 août 2022

Sous sa couverture estivale à souhait, Les Sirènes de Malibu cache une histoire familiale assez sombre, à la croisée de plusieurs genres littéraires.

Les enfants Riva ont toujours vécu à Malibu, soudés par les galères traversées durant leur enfance et l’abandon de leur père. Alternant entre la journée fatidique du 27 Août 1983 que l’autrice décortique heure par heure, à travers les yeux de la famille, et des bonds dans le passé, le roman brosse le portrait détaillé de chacun des enfants Riva et des circonstances qui vont amener la villa familiale à finir en flammes cette nuit là…

J’ai adoré la complexité des relations entre certains personnages, leurs failles apparentes et la tension qui monte petit à petit, mettant en évidence les conflits existants.

Un roman savoureux, qui nous fait osciller entre plusieurs émotions !

101 merveilles de l'Ain (Pierre Dornier)

note: 4L'Ain, département méconnu S.BASSET - 21 juillet 2022

Et si pour changer vous partiez en vacances dans l'Ain ? Ce petit guide vous donnera de nombreuses idées de visite dans ce beau département aux paysages très variés, entre Bresse, Dombes et Bugey !

Chouettes et hiboux (Guilhem Lesaffre)

note: 5Un chouette ouvrage S.BASSET - 21 juillet 2022

Un livre avec des photographies absolument magnifiques et un texte qui nous apprends plein de choses sur la vie des rapaces nocturnes !

L'Épouvanteur n° 1
L'apprenti épouvanteur (Joseph Delaney)

note: 5Monstres et sorcellerie Lou, MMC - 13 juillet 2022

Dans une atmosphère médiévale et fantastique, le jeune Tom Ward âge de 13 ans, septième fils d'un septième fils, quitte sa famille pour commencer son apprentissage auprès de l'Epouvanteur. Une ambiance sombre et inquiétante dans un monde peuplé de gobelins, sorcières et autres créatures malfaisantes que Tom devra affronter aux côtés de son maître dont c'est le métier. Mais la limite entre bon et le mauvais n'est parfois pas si évidente. La maman de Tom, venue de terres lointaines, a d'ailleurs des particularités bien mystérieuses... Une écriture très fluide et une intrigue palpitante !