Recherche


Avis de lecteurs

Akane banashi n° 1
Ce jour-là (Yūki Suenaga)

note: 5La rakugo-ka girl Florian MSP - 10 janvier 2024

Un très bon shonen qui parle du rakugo, un art traditionnel japonais. On suit Akane durant l'histoire où elle va mettre en pratique cet art dans différents spectacles et en [...]

Le rapport de Brodeck n° 1
L'autre (Manu Larcenet)

note: 5L'Autre et l'Indicible Sylvie - 19 mars 2024

Brodeck est un homme, rescapé de l'enfer.
Un jour, les hommes du village vont l'obliger à rédiger un rapport sur la mort de "L'Anderer", à laquelle Brodeck n'a pas assité. Ce [...]

Le rapport de Brodeck n° 2
L'indicible (Manu Larcenet)

note: 5L'Autre et l'Indicible Sylvie - 19 mars 2024

Brodeck est un homme, rescapé de l'enfer.
Un jour, les hommes du village vont l'obliger à rédiger un rapport sur la mort de "L'Anderer", à laquelle Brodeck n'a pas assité. Ce [...]

Et vous passerez comme des vents fous (Clara Arnaud)

note: 5L'Ourse Sylvie - 14 février 2024

Dans les Pyrénées, à l'aube du XXème siècle, Jules capture une oursonne pour la dresser et devient montreur d'ours.
Aujourd'hui, dans ces mêmes montagnes, une ourse attise les peurs ancestrales. Gaspard [...]

Le boiseleur n° 1
Les mains d'Illian (Hubert)

note: 5Les oiseaux en bois Sylvie - 17 février 2024

Illian est un sculpteur sur bois très talentueux. Il travaille, sans relâche, pour M. Koppel, à fabriquer des cages en bois que ce dernier vend aux habitants de Solidor, la [...]

Du même bois (Marion Fayolle)

note: 5Comme des bêtes Sylvie - 28 mars 2024

Une ferme. D'un côté, les jeunes, de l'autre, les anciens. Au milieu, les bêtes.
La vie à trimer, à s'occuper des vaches, des champs.
La vie qui passe, trépasse...
Le roman de Marion [...]

Avis de lecteurs

 

Prevail II (Kobra and the Lotus)

note: 3Maturité Emmanuel - 4 août 2018

Voici le 5ème album des Canadiens de Kobra And The Lotus. S'il ne déchaîne pas les foules, il dénote par rapport aux autres productions du groupe par son équilibre entre heavy metal (étiquette officielle du groupe) et pop-rock. Paige Kobra mène son "band" avec brio en s'appuyant sur ses grandes capacités vocales. En fait un bon album pour découvrir ce groupe...

Cavalier vert n° 1 (Kristen Britain)

note: 2bourratif - 1 août 2018

Je me faisais un plaisir d'aborder cette série, mais la déception était au rendez-vous : une histoire longuette, des descriptions et des scènes inutiles qui ne font pas avancer l'histoire, la magie qui intervient à tout bout de champs pour sauver l'héroïne de situations inextricables autrement : ça se lit, mais on frôle l'ingestion en souhaitant arriver à la fin plus vite. En plus, l'héroïne n'arrive pas à déclencher la sympathie, et les chevaux n'ont qu'un rôle très secondaire. Perso, je ne donne pas suite avec les prochains tomes.

L'enfant et le maudit n° 1
L'enfant et le maudit n° 1 (Nagabe)

note: 4Joli conte fantastique Victoria, MMC - 19 juillet 2018

Dans ce manga au dessin extraordinaire, les humains et les démons se haïssent, un seul contact avec ces derniers condamne n'importe qui à devenir démon à son tour ! Pourtant, l'un d'eux va prendre sous sa protection une petite fille...
Le dessin complète à merveille le propos, jouant énormément sur le contraste entre ombre et lumière, renforçant du même coup l'opposition humain/monstre. Une fable touchante et poétique, pleine de noirceur à découvrir !

Imbattable n° 1
Justice et légumes frais (Pascal Jousselin)

note: 4Concept atypique Victoria, MMC - 19 juillet 2018

Imbattable, c'est ce héros masqué et bedonnant qui épate par ses méthodes d'investigation. Et pour cause, le bonhomme utilise les codes de la bande dessinée pour sauter d'une case à l'autre, ou s'envoyer des missives depuis le bas de la page, ce qui lui donne toujours un temps d'avance sur les vilains qu'il poursuit !

Kasane n° 1 (Daruma Matsuura)

note: 5Don ou malédiction ? Victoria, MMC - 19 juillet 2018

Kasane, jeune fille à l'apparence repoussante, se voit léguer par sa mère un rouge à lèvres
aux pouvoirs particuliers, puisqu'il lui permet de subtiliser l'apparence d'autres personnes par le biais d'un simple baiser. Dès lors, ses rêves d'avenir (devenir une brillante comédienne au théâtre) semblent plus accessibles. Mais est-ce si simple ?

Kasane est un manga sombre et original, à l’histoire envoûtante, servi par des graphismes soignés : nul doute que la série s’annonce prometteuse. La réflexion que l’on retrouve sur la beauté est au cœur de l’intrigue et rend la psychologie des personnages d’autant plus intéressante !

Le désosseur (Jeffery Deaver)

note: 3irréaliste - 8 juillet 2018

Je veux bien que la police scientifique ait fait des progrès incontestables, mais franchement, trop, c'est trop... Le livre se lit facilement, mais tout cela tient plus des élucubrations littéraires que du reflet exact que pourrait suivre une affaire réelle, et c'est dommage ; en plus, une erreur concernant le sort du sac à dos jaune, initialement détruit, mais qui réapparaît curieusement en fin d'enquête... un peu décevant dans l'ensemble...

Oeuvre non trouvée

note: 5Et si on s'écrivait ? - 22 juin 2018

Toutes les 2 en vacances au bord de la mer, Mei, la parisienne et Charlotte la, cantalienne n'ont en commun que leur âge, 11ans, et le papier à lettres vendu par la boutique du village et qu'elle ont reçu en cadeau. Il n'en faut pas plus pour que la rencontre ait lieu et que l'amitié naisse. Une amitié qui une fois rentrée chez elles se poursuivra par lettre, sinon quoi faire de ce papier à lettre.
A l'heure où il semble impossible de vivre sans téléphone portable, l'amitié que tissent ces deux jeunes filles est belle et sincère. Elles partagent leur bonheur mais aussi les épreuves que la vie leur réserve. Une belle bande dessinées où l'on trouve parfois entre les planches les lettres échangées par les 2 amies.
Simple originale et sincère.

Walhalla n° 1
Terre d'écueils (Nicolas Pothier)

note: 4Entrez au paradis Viking ! - 23 mai 2018

Le volcan situé sur l'île des Vikings met en danger l'ensemble de la population : tous les valeureux guerriers (en fait... un guerrier accompagné d'un sage et d'un simplet) prennent la mer pour trouver leur paradis perdu. Une BD excellente, bourrée de références en tous genres et de jeux de mots savoureux, jouant avec la réalité et la fiction. On rit presque à chaque page !

Fifty Shades n° 1
La trilogie Fifty shades n° 1
Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

note: 4Beaucoup de bruit pour pas grand chose Céline - 18 mai 2018

Je dois avouer que c'est un peu particulier à lire quand on a pas l'habitude, on jongle entre amour et passion décrite de manière assez crue. Mais plus l'histoire avance, plus j’ai l'impression de lire la même chose. Les scènes intimes sont presque toujours décrites de la même manière, avec les mêmes mots, et au final l'auteur s'est elle-même prise à son propre jeu et tourne en rond. A tel point que je trouve qu'on perd un peu du réalisme de l'histoire. Pour Anastasia, l'histoire étant racontée de son point de vue, je trouve intéressant de pouvoir lire ses pensés, même si elle n'utilise pas de mots pour les exprimer. Pour Christian en revanche c’est plus compliqué, on sent qu'il est torturé, avec un lourd passé, mais plus on en apprend sur lui, plus on arrive à s'attacher à lui.
L’histoire a une base assez classique au final, ce qui fait le succès de cette saga littéraire finalement c'est l'imagination du lecteur, ni plus, ni moins. L'auteur fait tout pour que celui qui lit le livre soit embarqué dans l'histoire. Le reste est, pour moi, uniquement là pour titiller l'imagination du lecteur et exciter sa curiosité. Un premier tome qui lance bien l'histoire mais avec quelques longueurs et beaucoup de répétitions.

Le désosseur (Jeffery Deaver)

note: 5Captivant Céline - 18 mai 2018

Etant fan du film Bone Collector, qui est l'adaptation de ce livre, j'ai voulu lire le bouquin pour avoir un élément de comparaison et je n’ai pas été déçue. Malgré quelques petites différences l'histoire reste quasiment la même et c'est très agréable. Jeffery Deaver a une manière de décrire l'environnement dans lequel évoluent les personnages qui est vraiment remarquable. On est littéralement embarqué dans cette enquête dont on attend avec impatience le dénouement. Les personnages eux-aussi sont très bien exploités, et on parvient parfaitement à se mettre à leur place.
Un très bon thriller, prenant et plein de suspense.

Congo Inc. (In Koli Jean Bofane)

note: 4World Compagny S.BASSET - 11 mai 2018

Entre humour, cynisme et gouaille, un roman puissant sur l'Afrique contemporaine ainsi que sur la frénésie libérale et consumériste qui contamine le Monde !

Booming (Mika Biermann)

note: 4Le temps sans dessus-dessous S.BASSET - 11 mai 2018

Le temps est en pagaille dans "Booming", qui étrange ville perdue du fin fond de l'ouest américain, où rien n'est comme ailleurs ! Foutraque mais jubilatoire !

Charognards (Stéphane Vanderhaeghe)

note: 3Gare aux corbeaux, Gare aux corneiles ! S.BASSET - 11 mai 2018

Vous regarderez d'un autre œil les corbeaux et les corneilles, après avoir lu ce récit angoissant, où le livre tout entier, de la typographie à la pagination, participe à l'ambiance !

La tresse (Laetitia Colombani)

note: 5"Femmes debout " Pascal - 1 mai 2018

Destins croisés de 3 femmes à un tournant de leurs vie : la mondialisation dans ce qu'elle a de meilleur, une chaîne d'espoir d'une vie meilleure pour 3 braves "guerrières" sans une once de sang sur les mains. Magnifique roman à l'écriture simple, directe, plein d'énergie positive et de bravoure .

Your name (Makoto Shinkai)

note: 5Un récit subtil, onirique et résolument moderne Victoria - 24 avril 2018

Mélancolique et lyrique, Your Name fait preuve d'une diversité qui parvient à séduire tous les publics. A la fois chronique lycéenne, film catastrophe, autant que peinture des traditions japonaises ancestrales, le film a plus d'un atout dans sa manche : de la tendresse immédiate que l'on porte aux deux protagonistes, au soin apporté dans les différents décors et effets spéciaux, en passant par un scénario original (mention spéciale au retournement de situation que je n'ai pas vu venir !), chaque minute du film vaut le détour !
Bref, visuellement et émotionnellement, le film est d'une beauté comme j'en ai rarement vu. Une vraie réussite, à voir et à revoir !

La fourmi rouge (Émilie Chazerand)

note: 5Désopilant ! Victoria, MMC - 20 avril 2018

L’adolescence peut rapidement être source d'angoisse. Mais Vania, 15 ans, a des raisons supplémentaires de se faire du soucis : un défaut physique, un prénom qui laisse à désirer, et un paternel des plus farfelu, ça ne rend pas le quotidien plus facile ! Heureusement, l’autodérision est reine dans ce roman, détournant ainsi les complexes, les souffrances et la différence que l’on peut ressentir à cet âge-là.
Vraie bouffée d’air frais abordant des sujets parfois douloureux, La fourmi rouge est un roman à ne vraiment pas rater !

Dans le désordre (Marion Brunet)

note: 5Percutant ! Victoria, MMC - 20 avril 2018

Il peut s’en passer des choses pendant une manif’ ! Les slogans, les lacrymogènes et les protestations sont bien sûr au rendez-vous, mais aussi certaines rencontres, comme une évidence. Ainsi, sept personnages de tout âge et de tous horizons se rassemblent autour de leurs idées, révoltes et débats passionnés. Loin de la vision d’une jeunesse résignée et complètement apolitique, Marion Brunet dresse avec efficacité et espoir le portrait d’une époque pleine de désillusions.

La guerre des tétons n° 1
Invasion (Lili Sohn)

note: 4Drôle à souhait ! - 18 avril 2018

Une BD sur le cancer du sein... ça ne fait pas rêver ! Alors oubliez vos a priori et plongez dans cette BD qui rend une situation pas toujours très fun en quelque chose d'incroyablement drôle ! On s'identifie avec délice à cette jeune femme, qui sans nier l'aspect dramatique du cancer du sein, rend les choses légères. Bravo !

Zik libre en bib
Sélection Zik libre en bib

note: 4Ecoutez et votez ! - 14 avril 2018

Ecoutez les 13 titres de Zik libre en Bib et votez pour votre titre préféré ! Une sélection éclectique de musiques libres concoctée par des bibliothécaires de France, à découvrir sans hésiter.

Pour voter, une urne est disponible à la médiathèque de Moulins Communauté mais il est aussi possible d'écouter la sélection et voter en ligne : http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/election/

Appuyez sur étoile (Sabrina Bensalah)

note: 4Tendresse et poésie - 14 avril 2018

Avril est une jeune femme pétillante, qui aime aller coiffer les anciens du quartier et changer leur quotidien. Elle aime aussi beaucoup les amies de sa mémé, toutes d’anciennes prostituées librement assumées. Mais il ne reste plus beaucoup de jours à vivre pour sa mémé et Avril doit faire face : elle va tout faire pour exaucer sa dernière demande, son dernier projet. "Appuyez sur étoile" est un livre plein de douceur et très poétique, avec un soupçon d'humour malgré le sujet traité, où on s'attache vite à Avril et sa petite famille.

La femme au carnet rouge (Antoine Laurain)

note: 4Suspense et sentiment - 14 avril 2018

Un très chouette roman pour passer un bon moment, sans prise de tête ! Laurent, libraire, retrouve un sac à main féminin et part en quête de sa propriétaire. Commence alors une recherche laborieuse de cette mystérieuse femme, et un lien d'abord ténu entre ces deux inconnus va progressivement se créer à travers les objets contenus dans le sac.

Beaux rivages (Nina Bouraoui)

note: 3Rupture - 14 avril 2018

C'est une histoire assez commune, celle de la fin d'une histoire d'amour. Après 8 ans d'amour à distance, Adrian quitte sa belle pour une autre. Et nous voilà plongé dans sa tête : pourquoi l'a-t-il quitté ? Quelle est cette autre qui alimente ce blog mystérieux ? Comment rebondir ? Nina Bouraoui parvient parfaitement à nous faire pénétrer dans ses pensées, grâce à des phrases très longues, pleines de respirations, peu de points.

Papa est connecté (Philippe De Kemmeter)

note: 3Un papa virtuel - 12 avril 2018

Un album qui traite avec humour de nos rapports avec les écrans et internet, par le regard d'un enfant pingouin.

Tetris (Box Brown)

note: 4L'Histoire d'un jeu culte - 10 avril 2018

Une excellente approche par la BD pour découvrir un pan de l'industrie des jeux vidéo à ses prémices ! Avec Tetris, on voit aussi comment les créateurs de jeux vidéo étaient très peu reconnus, sans compter l'influence (et l'ingérence) du gouvernement Russe de l'époque et les difficultés liées à la mondialisation, pour exporter un jeu. Tout ça m'a semblé d'abord très complexe ("mais dans quoi je me suis lancée en prenant cette BD ?"), mais tout est très clair et parfaitement amené, on se retrouve rapidement embarqué dans l'intrigue et les magouilles des uns ou des autres pour se faire de l'argent sur un jeu.

Tess d'Uberville (Thomas Hardy)

note: 4Tess, ou la malédiction de classe S.BASSET - 29 mars 2018

Voici un roman lumineux et pourtant très sombre par certaines côtés. Un grand classique très beau que je recommande pour les amateurs de romans victoriens.

Mè keskeussé keu sa ? (Michel Van Zeveren)

note: 4Alerte au bébé ! S.BASSET - 29 mars 2018

J'ai beaucoup ri à la lecture de cette album qui parlera beaucoup aux jeunes parents désemparés devant leur jeune enfant tout juste arrivé !

La saga des Fiers-à-bras (Halldór Laxness)

note: 4Les bras cassés du grand Nord S.BASSET - 29 mars 2018

Derrière ce récit de bras cassés pathétiques qui rêvent de vivre les Sagas de leur ancêtre se cachent une sévère critique de la culture de la violence. Une lecture pas toujours facile et déconcertante, d'un grand auteur du XXeme siècle.

La cloche d'Islande (Halldór Laxness)

note: 4Une lecture ardue, mais magnifique. S.BASSET - 28 mars 2018

Un grand roman, à la fois âpre et solaire, sur la fierté du peuple islandais, et l'importance des livres pour cette nation. Une lecture ardue, mais magnifique.

Voyage de classes (Nicolas Jounin)

note: 4La sociologie pour les Nuls S.BASSET - 28 mars 2018

Voici un essai d'une grande richesse, très facile à lire, qui aborde les fondements de la Sociologie, questionne ses limites et le rapport de classe entre ceux qui savent et ceux qui sont traditionnellement vus comme les dominés.

De la quête du Graal au nouvel âge, initiation et chevalerie (Georges Bertin)

note: 3Les chevaliers aux temps modernes S.BASSET - 28 mars 2018

Pour les amateurs d'ésotérisme et des mythes arthuriens, un essai étonnant et érudit sur les réminiscences modernes des rites chevaliers dans nos sociétés occidentales.

Chaperon rouge (Danijel Žeželj)

note: 4Onirique et sauvage S.BASSET - 28 mars 2018

Superbe adaptation du Petit Chaperon rouge par Daniel Zezelj, onirique et sauvage, à découvrir absolument !

Ma belle-mère russe (Alexandra Fröhlich)

note: 3Spasibo ! S.BASSET - 28 mars 2018

Un moment très divertissant et très drôle de lecture ! De nombreuses péripéties loufoques viennent rythmer le récit, qui ne vous laissera pas de marbre ! Mieux qu'un antidépresseur !

Les enquêtes du département V n° 7
Selfies (Jussi Adler-Olsen)

note: 5Génial Céline - 27 mars 2018

Je pense que ce tome est certainement un des meilleurs de la saga des Enquêtes du Département V. L'intrigue est très interessante mais le fait que plusieurs enquêtes s'entrecroisent, ainsi que les personnages, rend le tout encore plus addictif. Quand on commence, difficile de lâcher le livre. J'aime bien le fait qu'on nous parle un peu plus du personnage de Rose, de sa vie, de son passé, c'est très intéressant et ça aide à comprendre son comportement dans le présent. Les personnages sont toujours aussi bien exploités, avec leurs histoires propres. Une histoire assez moderne qui reflète assez bien la société actuelle.

Woodstock (Portugal. The Man)

note: 5Tout est dans le titre Emmanuel, MMC - 23 mars 2018

Voilà un album qu'il faut apprécier en plusieurs écoutes. A la 1ère écoute, on découvre une musique pop efficace avec des titres diversifiés qui forment un ensemble homogène notamment grâce à une production d'excellente facture. A la 2nd écoute, des petites notes jazzy, funky, apparaissent, de-ci de-là. Elles ne sont pas jetées au hasard : chacune intrigue et donne du corps au morceau qu'elle compose. Puis les écoutes suivantes nous emportent vers d'autres découvertes tantôt électro, tantôt rock, tantôt... Portugal The Man semble punaiser les influences sur un planisphère comme on marquerait les étapes d'un voyage. Vers un nouveau Woodstock peut-être ?

Origine (Dan Brown)

note: 4Un roman au cœur des origines de l'humainté Céline - 14 mars 2018

Nouvel opus des aventures de Robert Langdon, et très bon roman de la part de Dan Brown. On est rapidement prit dans l'histoire, plus que dans le précédent tome, Le Symbole Perdu. Le thème revient là encore aux origines, avec la religion et la démystification des croyances. Le seul petit bémol, si il faut en trouver un, je dirais qu'on comprend assez vite que quelque chose cloche, et on arrive à comprendre ce qui se cache derrière la découverte d'Edmond Kirsch. Mais heureusement ça n'enlève rien à la qualité de l'écriture de Dan Brown.
Un très bon roman qui ne décevra pas les fans de cette saga littéraire.

Pitt Ocha au pays des mille collines (Lionnel Le Guen)

note: 5Un deuxième volet réussi. - 10 mars 2018

On retrouve Pitocha et les Ogres de Barback avec grand plaisir. Enfants et parents vont danser, chanter et rêver.

La pittoresque histoire de Pitt Ocha (GG)

note: 5Quand les Ogres s'en prennent aux enfants ! - 10 mars 2018

En 2003, les Ogres de Barback, groupe français auto-produit dont les membres sont quatre frères et sœurs, décident de dédier un album au jeune public.Ils vont pour l'occasion inviter plusieurs de leurs amis chanteurs et musiciens. C'est au travers de chansons poétiques et rythmées que les enfants et leurs parents découvrent l'histoire de Pitocha, ce petit garçon qui faute de pouvoir parler, dompte les bruits. Tout est réussi dans cette histoire, l'écriture du conte, sa mise en musique et le livre qui l'illustre. A consommer sans modération.

Elle l'adore (Jeanne Herry)

note: 5jubilatoire - 7 mars 2018

Porté à bout de bras par une Sandrine Kiberlain lunaire, ce film est un petit bijou d'interprétation, surprenant jusqu'au bout. Le rôle va comme un gant à cette actrice si expressive dans ce personnage de post adolescente un peu perdue dans une vie sans relief, et qui va vivre l'aventure de sa vie... la scène de l'interrogatoire au commissariat est un petit bijou, qui met en outre en lumière le difficile travail d'enquêteurs aux prises avec des présumés coupables, niant jusqu'à l'absurde. Un excellent moment...

Altars (Kroh)

note: 5Une joyeuse psychose Emmanuel, MMC - 3 mars 2018

1er album réussi pour le groupe de stoner/doom originaire de Birmingham (GB). Entre les mélodies savamment ciselées, la voix claire d'Oliwia Sobieszek et le poids rythmique, occulte, mystère et désolation s'invitent tout en douceur. Un comble !
Le tour de force tient probablement aux qualités des membres du groupe mais aussi à des titres compacts et intenses qui envoûtent l'auditeur. C'est une formule peu commune dans ce genre de production qui favorisent (trop?) souvent l'allongement des morceaux par répétition. Un bon point aussi pour les petites touches (sans excès) d'originalité avec tantôt un chant en polonais, tantôt des effets sonores dignes d'une BO de film d'horreur.
Seule la production manque un peu de souffle. Sinon l'album serait parfait...

Coeur de loup (Katherine Rundell)

note: 5Une épopée envoûtante Victoria, MMC - 2 mars 2018

"Cœur de loup" nous emmène aux confins de la Russie prérévolutionnaire, où l'on suit le parcours atypique de Féodora et de sa maman. Le roman a tout du conte initiatique, avec une héroïne valeureuse et obstinée, farouchement indépendante et prête à tout risquer pour les siens. Très immersive, l'écriture de Katherine Rundell décrit avec un grand réalisme le froid des hivers russes, ainsi que ces loups majestueux qui retrouvent peu à peu leur instinct sauvage. On notera la beauté des illustrations de Gelrev Ongbico, proches de la technique de la gravure, qui ajoutent un charme supplémentaire à ce récit déjà hors du temps.

Frères d'exil (Kochka)

note: 4Une jolie surprise Victoria, MMC - 2 mars 2018

Faisant écho à notre actualité, "Frères d'exil" imagine l'immigration forcée d'une famille dont l'île est en train de sombrer dans l'océan. Avec poésie et émotion, Kochka réussit à faire passer un très beau message d'espoir et de tolérance. On pourra simplement reprocher au récit d'être un peu édulcoré et de ne pas aborder les éventuels problèmes auxquels les exilés peuvent être confrontés. Néanmoins, son format court et sa langue rendent le roman très accessible aux jeunes dès 11-12 ans !

La malédiction Grimm n° 1 (Polly Shulman)

note: 4Un beau voyage dans les contes de Grimm - 24 février 2018

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir questionner le miroir de la marâtre de Blanche-Neige ou encore de chausser les bottes de sept lieues ? Pour Elizabeth, nouvellement arrivée dans un nouveau collège où elle ne connaît personne et peu soutenue par une belle-mère et un père très occupés, ces rêves vont devenir réalité. C'est le privilège des personnes qui travaillent au Dépôt d'Objets Empruntables de la Ville de New-York. Mais il n'est pas sans risque de travailler dans ce lieu de magie et Elizabeth et ses collègues vont rapidement s'en rendre compte.
Un roman sans grand suspens et qui tourne un peu à la facilité mais avec des idées originales et des personnages attachants.
Un roman qui peut se lire dès le début du collège.

La terre des mensonges (Anne Birkefeldt Ragde)

note: 5Saga norvégienne - 21 février 2018

Ce premier volume d'une trilogie nous introduit dans l'intimité d'une famille de paysans norvégiens, les Neshov. L'aîné de trois frères, Tor, est sous la coupe de sa mère impitoyable ; à presque 60 ans, il vit seul avec elle et le grand-père, dans une ferme gérée à l'ancienne où sa seule source de bonheur se trouve dans l'élevage de cochons. Le frère cadet, célibataire à la conscience tourmentée, est entrepreneur de pompes funèbres (ce qui nous vaut un début de roman assez dur, âmes très sensibles s'abstenir - ou sautez les premières pages). Et le benjamin a fui le pays, pour s'épanouir à Copenhague dans une vie luxueuse, créative, et une homosexualité joyeusement assumée. Ces trois frères qui ne se parlaient quasiment plus vont devoir se rapprocher au moment de l'hospitalisation de leur terrible mère, déclencheuse de révélations sur d'étonnants secrets familiaux...
Véritable "page-turner" nordique, ce roman est à la fois divertissant et profond, original, avec de beaux personnages. Une lecture dépaysante dans tous les sens du terme !

Les gens dans l'enveloppe (Isabelle Monnin)

note: 5Magnifique - 17 février 2018

Un ensemble parfait. Les photos jaunies au parfum des années 70 qui ont donné naissance à ce projet hors du commun, projet qui a mené l'auteur, Isabelle Monnin, bien plus loin qu'elle ne l'aurait probablement imaginé. Le roman ensuite, dont la poésie enchante à chaque page. Puis l'enquête plus journalistique. La musique, enfin! A découvrir, vraiment!

Hippocrate aux enfers (Michel Cymes)

note: 5A la fois instructif et effrayant Céline - 10 février 2018

Ce livre est vraiment intéressant car on parle d'une page méconnue de la 2ème guerre mondiale, à savoir les médecins nazis et leurs expérimentations. La démarche de Michel Cymes est à la fois personnelle et professionnelle et c'est ce qui rend ce livre si intéressant. Il cherche, en tant que médecin, à savoir si les expérimentations menés par ces "médecins" ont réellement servit à faire avancer la Science. Ce qui est présenté dans ce livre, les portraits de ces gens et de leurs crimes sont à la fois instructif car on apprend beaucoup de choses, mais aussi très effrayant car on en vient à se demander comment des êtres humains peuvent faire subir ce genre de choses à d'autres êtres humains.
On a presque l'impression que ce qu'on lit ne peut pas être vrai, et pourtant ça l'est. C'est ça le plus effrayant.
Un livre à lire absolument, non seulement pour en savoir plus sur le sujet mais surtout pour ne pas oublier.

Mille feuillets, la librairie de Colombe (Ghislaine Bayle)

note: 5Un roman magnifique. La vie d'une belle personne. - 10 février 2018

A sa naissance, Colombe est confiée aux soins de l'assistance publique. Les patrons du restaurant dans lequel elle va travailler sont de belles personnes qui décelant les capacités scolaires et intellectuelles de Colombe l'autorise à préparer l'examen pour devenir institutrice. C'est ainsi qu'elle rencontre Pierre, jeune homme bourgeois avec qui elle part à Paris et se marie. Mais la guerre est là et Pierre part pour ne pas revenir. Peu après naît Julie. Pour elle, pour pouvoir lui offrir le meilleur, Colombe décide de retourner dans l'Allier. Pour gagner sa vie elle va travailler dans une librairie.
A partir de moment-là, Colombe voit sa vie s'écrire au fil de ses rencontres et de sa volonté. L'amour et la littérature lui feront découvrir ses capacités et le plaisir de la connaissance. La guerre, la mort et les préjugés lui apprendrons la nécessité de continuer malgré tout. Ce livre trace d'une très belle façon le parcours de cette femme qui se retrouvant seule avec sa fille fait le choix de la liberté de penser et d'action pour offrir à celle-ci la meilleure éducation possible. Un très beau livre qui nous fait voir la guerre, les femmes, l'éducation, la colonisation à travers les yeux pures, lucides et décidés d'une fille de l'assistance qui refuse une destinée prédestinée.

Seventeen (Per Nilsson)

note: 4Nous avons tous un jour 17 ans - 10 février 2018

Suite à un accident, Jonathan se retrouve dans le coma. Dans sa poche un numéro de téléphone.
Celui de son père qu'il n'a pas vu depuis 11 ans.
Dans sa chambre d’hôpital, son père et sa mère vont chacun à leur tour lui raconter leur version de l'histoire. Cette histoire qu'ils ont en commun et qui a débuté lorsqu'ils avaient, eux aussi, 17 ans.
Il y a une troisième voix, celle de Julia, la petite amie de Jonathan qui nous livre l’histoire du jeune homme.
Un récit simple et touchant dans lequel face à la sincérité des personnages on se surprend à ne pas prendre partie même si parfois cela pourrait sembler évident. Peut-être parce qu'il nous renvoie le fait qu'un choix est toujours lié à une histoire et à un moment précis de notre vie.

Le bruit des autres (Amy Grace Lloyd)

note: 4Ecouter et non simplement entendre peut ramener à la vie - 10 février 2018

Célia a accompagné son mari dans la maladie jusqu'à la fin. Jeune veuve, financièrement à l'aise, elle s'installe à Brooklyn, dans un joli immeuble rénové, divisé en quatre appartements. Elle choisit avec soin ses locataires et devient une propriétaire serviable, gentille mais distante. C'est ainsi que Célia survit, en mettant le plus de distance possible entre elle et le reste du monde. Ne plus s'attacher à rien, ni à personne. Mais cet équilibre fragile va basculer lorsqu'un de ses locataire, Georges, jeune professeur, décide de prendre une année sabbatique et propose de sous-louer son appartement à une amie.
Célia finit par accepter et Hope s'installe dans son immeuble et dans sa vie, nouvellement divorcée, gaie et ouverte autant que Célia est triste et fermée. Cette arrivée va conduire Célia à ne plus qu'entendre, mais écouter le bruit des autres…
Les apparences sont parfois bien différentes de la réalité. Célia va l'apprendre en même temps qu'elle va doucement réapprendre à vivre.

Rendez-vous avec l'heure qui blesse (Gaston-Paul Effa)

note: 5Un roman pour découvir un héro méconnu de notre hisoire. - 10 février 2018

Dans ce roman, l'auteur donne la parole à Raphaël Elizé, l'un des premiers maires métis de métropole. Arrivé avec sa famille en France après la catastrophe de la Montagne Pelée de 1902, Raphaël Elizé deviendra vétérinaire. A son retour de la première guerre mondiale, il s'installe avec son épouse à Sablé sur Sarthe. Rapidement engagé en politique, fervent défenseur des valeurs de la République, il sera élu maire de cette commune en 1929 puis réélu en 1935. Mais dans la France occupée, un maire ne peut pas être noir et c'est pour cette raison qu'il sera déchu de son mandat puis déporté à Buchenwald, dont il ne reviendra pas.
C'est du camp que Raphaël s'adresse au lecteur. Son quotidien, ses compagnons d'infortune mais aussi sa femme Caroline, ses patients, sa vie de maire, d'homme heureux et libre, le présent et le passé se mêlent. C'est ce qui lui permet de vivre, de survivre.
Gaston-Paul EFFA a fait le choix de la fiction pour nous faire découvrir cet homme, héros à la fois simple et extraordinaire de notre histoire.
Les mots sont choisis, l'écriture poétique pour raconter aussi l'horreur.

Apaise le temps (Michel Quint)

note: 4Derrière la librairie, il y a...une histoire - 10 février 2018

A Roubaix, dans les années 60, en plein conflit algérien, Georges Lepage et son épouse gèrent leur librairie avec passion et engagement. C'est de la même manière que leur fille Yvonne a pris leur suite. Mais à son décès, c'est une librairie, certes libre et indépendante, mais couverte de dettes dont va hériter Abdel. Abdel Duponchelle n'est pas le fils d'Yvonne, c'est un client de la première heure pour qui ce lieu a toujours été une seconde maison. Avant de décider s'il accepte ou non cet héritage, Abdel décide de faire du tri, du ménage dans les papiers d'Yvonne. C'est ainsi qu'aidé d'une jeune libraire, de l'assistante sociale de l'établissement dans lequel il travaille et d'Aziz un client de toujours, un peu simple d'esprit mais à la mémoire riche, qu'il va découvrir ce qui se cache derrière de vieilles photos.
La guerre d'Algérie, l'engagement, la liberté de penser, l'importance des librairies indépendantes, autant de thèmes que l'auteur aborde intelligemment et simplement dans ce court roman.