Recherche


Avis de lecteurs

Et vous passerez comme des vents fous (Clara Arnaud)

note: 5L'Ourse Sylvie - 14 février 2024

Dans les Pyrénées, à l'aube du XXème siècle, Jules capture une oursonne pour la dresser et devient montreur d'ours.
Aujourd'hui, dans ces mêmes montagnes, une ourse attise les peurs ancestrales. Gaspard [...]

Marx et la poupée (Maryam Madjidi)

note: 4Lettre franco-iranienne Jérôme - 6 mars 2024

Très beau texte de Maryam Madjidi qui raconte sa déterritorialisation relative, corporelle et mentale, jalonnée de doutes, de l'Iran vers la France. Ses réflexions sur l'école républicaine française et les [...]

Connemara (Nicolas Mathieu)

note: 5Comédie humaine ultra moderne Jérôme - 6 mars 2024

Superbe fresque sentimentale rurale qui conjugue intimité des relations conjugales (mais pas que) et sociologie critique et subtile de la start-up nation, de la fracture centre/périphérie et du monde des [...]

L'université des chèvres (Christian Lax)

note: 5"L'éducation élève l'esprit" Sylvie - 2 mars 2024

Du XIXè siècle à nos jours, nous suivons les parcours de Fortuné et Sanjar, qui des Alpes du Sud en France aux paysages rudes de l'Afghanistan, vont de villages en [...]

Ralph Azham n° 1
Est-ce qu'on ment aux gens qu'on aime ? (Lewis Trondheim)

note: 4Vaut le détour Maxence - 26 février 2024

Léger, drôle et touchant.
La suite des aventures donne envie !

Au coeur des solitudes (Lomig)

note: 5Hymne à la nature Sylvie - 2 mars 2024

"Et dans la forêt, je pars, pour perdre mon esprit et retrouver mon âme". Cette citation est de John Muir (21 avril 1838 / 24 décembre 1914). Lomig retrace la [...]

Boite critiques

 

Passeur de souffle (Patricia Hespel)

note: 5"Interroge ton cœur, il te dira qui tu es." Sylvie - 14 mai 2024

Une prophétie qui, des siècles plus tard est considérée comme une légende par les hommes. Bren, Naäi et l'enfant Nil partent en quête de liberté et de vérité. Pendant leur périple, ils traverseront des contrées arides, hostiles. Entre méfiance les uns envers les autres et la nécessité vitale de rester ensemble, ils formeront "l'Alliance d'un genre nouveau".
Passeur de Souffle est une superbe épopée, captivante, onirique et pourtant d'un terrible réalisme sur ce que devient notre monde.
Je conseille vivement aux ados (plutôt bons lecteurs) et adultes.

The housing monster (prole.info)

note: 5the housing monster Boris - 30 mars 2024

le titre pourrait se traduire par: "quand le bâtiment va tout va". Ou comment asservir le peuple avec le crédit.
PS: c'est un livre "en français" malgré son titre

Les chevaux du vent n° 1-2 (Jean-Claude Fournier)

note: 5L'Octuple Sentier * Sylvie - 29 mars 2024

Une famille, une fratrie de trois frères dont le cadet est sourd. Ce dernier partira pour devenir moine bouddhiste.
Le quotidien... Le père ne peut se résoudre à cet abandon et part, pour un long périple, voir son enfant.
Un long temps s'écoule. Sans nouvelle du père, le puîné décide de partir à sa recherche...
"Les chevaux du vent" se lit comme une épopée initiatique au bout de laquelle se trouvent l’acceptation et la sagesse.
(* L'Octuple Noble Chemin ou Noble octuple sentier, constitue le cœur de l'enseignement du Bouddha et le modèle de toute pratique bouddhiste).

Du même bois (Marion Fayolle)

note: 5Comme des bêtes Sylvie - 28 mars 2024

Une ferme. D'un côté, les jeunes, de l'autre, les anciens. Au milieu, les bêtes.
La vie à trimer, à s'occuper des vaches, des champs.
La vie qui passe, trépasse...
Le roman de Marion Fayolle est intense, brutal sans fioriture. Une écriture acérée au plus près des corps, ceux des hommes et des bêtes. On pense aux romans de Marie-Hélène Lafon. Un premier opus très prometteur !

Le printemps de Sakura (Marie Jaffredo)

note: 5"Puis chaque année, le printemps revient" Sylvie - 26 mars 2024

Sakura vit à Tokyo avec son père. Sa mère est morte dans un accident, Sakura avait 5 ans. Cela fait trois ans et Sakura est une petite fille triste. Son père doit s'absenter pour son travail et confie sa fille à sa grand-mère maternelle.
Au contact d'Obaa, qui vit dans le respect des traditions japonaises, Sakura va découvrir tout un univers inconnu : Elle va apprendre à observer, écouter, goûter, sentir.
Dans la contemplation et grâce à la sagesse d'Obaa, Sakura fera le deuil de sa maman partie trop tôt.
"Le printemps de Sakura" est une BD pleine de douceur et de poésie sur un sujet douloureux. C'est aussi une ode à la contemplation et la lenteur qui sont des guides vers la résilience.

Le rapport de Brodeck n° 2
L'indicible (Manu Larcenet)

note: 5L'Autre et l'Indicible Sylvie - 19 mars 2024

Brodeck est un homme, rescapé de l'enfer.
Un jour, les hommes du village vont l'obliger à rédiger un rapport sur la mort de "L'Anderer", à laquelle Brodeck n'a pas assité. Ce dernier accepte, contraint.
Il commence à écrire et, en contrepoint du meurtre de l'Autre, Brobeck va raconter son histoire, l'Indicible...
Les deux tomes de l'oeuvre de Larcenet révèlent tout ce qu'il y a de pire chez l'homme : lâcheté, intolérance, cruauté... Les dessins en noir et blanc, sont d'une implacable beauté même quand ils montrent l'horreur.
"Le rapport de Brodeck" laisse le lecteur K.O, pourtant c'est une lecture nécessaire.

Le rapport de Brodeck n° 1
L'autre (Manu Larcenet)

note: 5L'Autre et l'Indicible Sylvie - 19 mars 2024

Brodeck est un homme, rescapé de l'enfer.
Un jour, les hommes du village vont l'obliger à rédiger un rapport sur la mort de "L'Anderer", à laquelle Brodeck n'a pas assité. Ce dernier accepte, contraint.
Il commence à écrire et, en contrepoint du meurtre de l'Autre, Brobeck va raconter son histoire, l'Indicible...
Les deux tomes de l'oeuvre de Larcenet révèlent tout ce qu'il y a de pire chez l'homme : lâcheté, intolérance, cruauté... Les dessins en noir et blanc, sont d'une implacable beauté même quand ils montrent l'horreur.
"Le rapport de Brodeck" laisse le lecteur K.O, pourtant c'est une lecture nécessaire.

Différence invisible (Julie Dachez)

note: 5La fille aux baskets rouges Sylvie - 13 mars 2024

Marguerite est une jeune femme comme les autres : elle travaille, vit en couple.
Mais parfois, les apparences sont trompeuses. Le quotidien est un calvaire pour Marguerite qui doit faire d'énormes efforts pour faire face.
Décalée, elle ne trouve pas sa place. Les interactions sociales sont compliquées.
Marguerite décide donc de comprendre et apprendre à vivre avec la personne qu'elle est.
Les deux auteures signent une superbe BD, pleine de délicatesse, de bienveillance et d'humour pour aborder l'autisme, encore si méconnu en France.

Marx et la poupée (Maryam Madjidi)

note: 4Lettre franco-iranienne Jérôme - 6 mars 2024

Très beau texte de Maryam Madjidi qui raconte sa déterritorialisation relative, corporelle et mentale, jalonnée de doutes, de l'Iran vers la France. Ses réflexions sur l'école républicaine française et les langues, ses utilisations ou non dans des contextes binationaux et psychologiques en découlant, sont particulièrement intéressantes au moment où la révolte féministe iranienne contre le régime ne faiblit pas, malgré l'oppression et la répression féroce.

Connemara (Nicolas Mathieu)

note: 5Comédie humaine ultra moderne Jérôme - 6 mars 2024

Superbe fresque sentimentale rurale qui conjugue intimité des relations conjugales (mais pas que) et sociologie critique et subtile de la start-up nation, de la fracture centre/périphérie et du monde des managers et de l'entreprise, délicieusement tournés en ridicule.

L'université des chèvres (Christian Lax)

note: 5"L'éducation élève l'esprit" Sylvie - 2 mars 2024

Du XIXè siècle à nos jours, nous suivons les parcours de Fortuné et Sanjar, qui des Alpes du Sud en France aux paysages rudes de l'Afghanistan, vont de villages en villages afin de faire l'école aux enfants.
D'hier à aujourd'hui, les deux hommes vont se heurter aux interdits religieux et à l'ostracisation des filles qui sont privées de savoir.
"L'université des chèvres" est un réquisitoire pour l'égalité à l'accès au savoir et à la tolérance nécessaires pour lutter contre l'ignorance et l’extrémisme qui mènent à la haine et font le terreau des guerres.
Une vraie réussite !

Au coeur des solitudes (Lomig)

note: 5Hymne à la nature Sylvie - 2 mars 2024

"Et dans la forêt, je pars, pour perdre mon esprit et retrouver mon âme". Cette citation est de John Muir (21 avril 1838 / 24 décembre 1914). Lomig retrace la longue marche de Muir de 1500 kilomètres à pieds à travers l'Amérique, du Kentucky jusqu'à la Floride. Botaniste, naturaliste et pionnier de l'écologie, John Muir n'aura de cesse de célébrer la Nature.
Avec "Au cœur des solitudes", Lomig signe une BD indispensable tant par son propos que par les planches sublimes, véritables odes à l'émerveillement.

Le boiseleur n° 2
Le boiseleur n° 2
L' esprit d'atelier (Hubert)

note: 5La guerre de l'Art Sylvie - 2 mars 2024

Depuis qu'il est parti de Solidor, Illian ne sculpte plus. Mais, sa renommée suscite l'intérêt de Tullio Hamzari, grand sculpteur de la prestigieuse cité de Bélizonde.
Ce dernier réussit à convaincre Illian de venir avec lui pour en faire son élève. Très vite, la vie à l'atelier pèse à Illian. Son apprentissage va à l'encontre de ses convictions et la belle Flora lui manque...
Ce dernier opus offre une réflexion sur les choix de vies. A Bélizonde, Illian découvre ce que l'Art peut engendrer de pire : compétition, prétention, orgueil, mépris, jalousie, haine...

Ralph Azham n° 1
Est-ce qu'on ment aux gens qu'on aime ? (Lewis Trondheim)

note: 4Vaut le détour Maxence - 26 février 2024

Léger, drôle et touchant.
La suite des aventures donne envie !

Le boiseleur n° 1
Les mains d'Illian (Hubert)

note: 5Les oiseaux en bois Sylvie - 17 février 2024

Illian est un sculpteur sur bois très talentueux. Il travaille, sans relâche, pour M. Koppel, à fabriquer des cages en bois que ce dernier vend aux habitants de Solidor, la ville aux oiseaux.
N'ayant pas les moyens de s'acheter un oiseau, Illian, qui les aime tant, décide de sculpter un rossignol - son rossignol.
Il ignore, alors, les conséquences de cet acte.
Ce premier tome empreint de poésie, interroge sur le consumérisme forcené qui amène à l'effondrement de la beauté.

Et vous passerez comme des vents fous (Clara Arnaud)

note: 5L'Ourse Sylvie - 14 février 2024

Dans les Pyrénées, à l'aube du XXème siècle, Jules capture une oursonne pour la dresser et devient montreur d'ours.
Aujourd'hui, dans ces mêmes montagnes, une ourse attise les peurs ancestrales. Gaspard est berger et part pour l'estive. Il admire et craint l'ourse. Cette géante magnifique qui lui tue des brebis. Et puis, il y a Alma, éthologue, fascinée par l'animal. Elle relève les moindres indices de sa présence, met ses pas dans ceux du plantigrade pour tenter de l'apercevoir, moments furtifs de grâce.
L'animal et l'humain se côtoient dans la verticalité somptueuse et violente des montagnes.
"Et vous passerez comme des vents fous" est un superbe roman. L'écriture de Clara Arnaud est acérée et poétique. C'est un récit tellurique et sauvage, envoûtant.

Je suis leur silence (Jordi Lafebre)

note: 5Les voix d'Eva Sylvie - 8 février 2024

Eva est psychiatre. Fantaisiste, délurée, débordante de vitalité, c'est une jeune femme décalée et attachante.
Elle est contactée par une ancienne patiente pour venir l'assister suite au décès d'un oncle.
Eva fonce, tête baissée, dans une histoire de famille complexe et mène l'enquête...
Jordi Lafebre signe une BD jubilatoire, un brin foutraque à l'image de son héroïne.

Carnet de prison (Galien)

note: 4«Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts» Isaac Newton Jérôme - 29 janvier 2024

"Meilleur texte" [...] selon le préfacier et écrivain communiste Alain Badiou sur la prison, qui y est "admirablement croquée" par l'auteur de bandes dessinées et dessinateur de presse (Le Sans-culotte 85, Fakir) Galien. Avec lui, qui y propose des ateliers dessins, on entre à la prison de Caen pour tenter d'observer et de mieux comprendre cette privation de liberté unique dans le règne animal et les failles : la prison est essentielle à tout Etat, indépendamment de son utilité, réelle ou illusoire.

Les aiguilles d'or (Michael McDowell)

note: 5Cette magnifique couverture n'est que le début d'un très bon moment de lecture. Marie, MMC - 23 janvier 2024

Le juge Stallworth est respecté et compte bien le rester, son ambition est de nettoyer New York du mal et plus particulièrement le quartier du triangle noir. Dans ce quartier aux maisons insalubres, les habitants tentent de survivre comme ils le peuvent : prostitution, jeux clandestins, vols. C’est ici que vit la famille Shanks. La boutique poussiéreuse de préteur sur gage que tient Léna Shanks n’est qu’une vitrine à d’autres activités moins honnêtes qu’elle dirige d’une main de fer, secondée par ses deux filles. Activités malhonnêtes et interdites certes mais qui assurent des revenus décents à celles qui y participent, à sa manière, Léna Shanks aide les plus démunies . Le juge Stallworth est connu pour ses condamnations sévères, son intransigeance et son exigence. Mais il n’imagine pas un instant qu’en s’attaquant à Léna et aux siens, il n’y a pas que le Triangle noir qui va souffrir. Des descriptions à la Dickens, des personnages que l'on peine à aimer d'autres que l'on ne peut que plaindre. Au fil des pages, qu'il est très difficiles de lâcher, nos frontières entre le bien et le mal sont malmenées. Un roman addictif.

Sur l'épaule des géants (Laurine Roux)

note: 5Un énorme coup de coeur ! Marie, MMC - 23 janvier 2024

Suivre cette famille sur 6 générations au fil des moments magiques de leur vie comme les plus tragiques est un vrai plaisir. On ne se perd jamais, notre curiosité est sans cesse titillée. Les gravures qui illustrent ce bel objet livre sont belles et pleines de sens. Je pense qu'il s'agit là de mon coup de coeur pour l'année 2023.

Akane banashi n° 1
Ce jour-là (Yūki Suenaga)

note: 5La rakugo-ka girl Florian MSP - 10 janvier 2024

Un très bon shonen qui parle du rakugo, un art traditionnel japonais. On suit Akane durant l'histoire où elle va mettre en pratique cet art dans différents spectacles et en apprendre plus sur le métier auprès d'un maître et ses différents élèves afin de devenir une rakugo-ka accomplie. Une pépite que je vous invite à lire si vous voulez découvrir l'univers du rakugo.

Ce qui m'attend dans le noir (Delphine Bertholon)

note: 4Un bon moment de lecture ! Lou, MMC - 5 janvier 2024

Allie va bientôt avoir 17 ans et depuis le cambriolage de sa maison, elle ne se sent plus en sécurité chez elle, même dans sa chambre qui avait jusque-là été son refuge. Elle se sent observée et devient de plus en plus inquiète.
Matthieu est dans le même lycée qu’Allie mais fait partie des invisibles, et sa vie n’est pas simple depuis que son grand frère est parti en prison. Il développe une obsession pour la lycéenne, mais jusqu’où sera-t-il prêt à aller ?
Un joli roman initiatique dont les thématiques abordées sont bien développées. Les personnages sont finement analysés et en deviennent attachants.

L'île au manoir (Estelle Faye)

note: 5Amitié, mystère et surnaturel Lou, MMC - 5 janvier 2024

Une île isolée, un jeune garçon avec une jambe dans le plâtre et une fille étrange qui apparaît sur la plage en pleine nuit et appelle à l’aide…
L’ambiance et le décor sont très vite posés et on plonge à toute vitesse dans ce roman fantastique palpitant. On sent les embruns et le goût du sel et on se retrouve projeté juste en face de l’océan avec cette plume capable de nous transposer où le souhaite Estelle Faye.

De l’amitié, du mystère et du surnaturel, du danger, une enquête et une mission de sauvetage : tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un très bon moment de lecture et faire découvrir la littérature de l’imaginaire au jeune public !

Notre-Dame des Loups (Adrien Tomas)

note: 5Dévoré en une journée ! Lou, MMC - 5 janvier 2024

Quelque part entre les États-Unis et le Québec, une bande de sept veneurs est à la poursuite de Notre-Dame des Loups, leur ennemi suprême qui est à l’origine des « Rejs » autrement appelés wendigos ou loups-garous. Armés de balles et gris-gris en argent, ils s’enfoncent dans la forêt Blanche glacée et menaçante avec la peur et la rage au ventre, déterminés à mener à bien leur mission de protecteur des humains en éradiquant ces monstres d’Amérique.

Une traque haletante s’engage alors, rythmée par des chapitres incarnant chacun un personnage. On découvre alors au fur et à mesure la personnalité et l’histoire des veneurs et j’ai beaucoup apprécié cette construction du récit. Cependant, comme dans Game of Thrones, on comprend vite qu’il ne faut pas s’attacher aux personnages ! Le suspens est très bien maîtrisé avec une mécanique qu’on identifie au bout de 2 ou 3 chapitres, mais attendez-vous à des révélations à la fin ;)

Une lecture prenante dans laquelle on plonge avec délice et frissons !

Chroniques des cinq trônes n° 1
Moitiés d'âme (Anthelme Hauchecorne)

note: 5Coup de coeur Lou, MMC - 5 janvier 2024

L’édition de Gulf Stream est magnifique avec les superbes illustrations de O'lee, son joli ruban marque-page, sa tranche illustrée et une très belle carte qui nous attirent irrémédiablement. Et si l’habillage est de qualité, le contenu l’est tout autant !

La couverture nous prépare au grand froid que l’on va ressentir en suivant les personnages dans la Sylverëe, la forêt glaciale de tronc millénaires parmi lesquels subsistent les ruines de l’ancien royaume des Faëes de l’Hiver. C’est ici que l’on suit la cavale de Rollon, Liutgarde et leurs compagnons,.
Dans ce monde rempli de vestiges d’une ancienne guerre entre les humains et les Faëes, la mägerie ne peut s’exercer qu’à deux. Le couple, avec ou sans amour est donc essentiel pour ceux qui la pratique. Liutgarde a pourtant choisi de fuir un mariage forcé et de s’exiler. Elle est sauvée par Rollon, un mage au passé trouble et rejoint son groupe de caravaniers . L’intrigue est centrée autour du couple que forme les deux personnages, imparfait et terriblement humain. Les membres de la troupe ont leur lot de secrets et de mystères, fuyant chacun leur passé respectif. Mais leur cavale ne va pas se passer comme prévu...

J’ai aimé le monde riche et fouillé inventé par Anthelme Hauchecorne où tout n’est pas bon ou mauvais mais bien plus complexe, les personnages très humains, l’intrigue prenante et la très belle plume de l’auteur.
Si ce roman est le 1er tome d’une trétralogie, il se suffit à lui-même, tout en donnant envie de prolonger l’expérience avec un tome 2 que j'attends avec impatience !

Le petit monde de Machida n° 1 (Yuki And?)

note: 4Un monde de gentillesse et d'attentions Lou, MMC - 5 janvier 2024

Un cocon de douceur et de bienveillance pour vous mettre de bonne humeur et vous donner le sourire.

Oshi no ko n° 1 (Aka Akasaka)

note: 5L'étoile du mensonge Florian MSP - 3 janvier 2024

Un excellent manga de Aka Akasaka qui nous met en avant le monde du spectacle qui est un milieu où on voit beaucoup de noirceurs. Un gros coup cœur personnel que j'invite à lire.

Blue box n° 1 (Kōji Miura)

note: 5Une comédie romantique sportive Florian MSP - 3 janvier 2024

Un excellent manga de romance avec un petit côté sport où on va suivre nos deux protagonistes Chinatsu et Taiki qui vont commencer à mieux se connaître suite à une situation inattendue et voir leur relation se développer petit à petit. Qui sait, ça permettra peut-être à Taiki de dévoiler ses sentiments à Chinatsu. Un gros coup cœur personnel que je vous invite chaudement de lire.

I hate Fairyland n° 1
Le vert de ses cheveux (Skottie Young)

note: 4génialement débile et déjanté Aurore - 29 décembre 2023

Vous aimez l'humour bien trash, et les récits totalement déjantés ? Alors foncez avec Gertrude à Fairyland ! Gertrude est coincée dans ce Fluntin de monde depuis 30 ans, et avec l'aide de Larry, elle est prête à tout pour rentrer chez elle... quitte à faire exploser tout ce qui l'entoure ! Que vous soyez lecteur de comics ou non, ce classique des comics indé saura vous faire rire.

Made in abyss n° 1 (Akihito Tsukushi)

note: 5Gros coup de coeur Aurore - 27 décembre 2023

Plongez dans l’Abysse avec Rico et Legu ! Depuis que l’Abysse est apparu, les Caverniers l’explorent en quêtes de reliques qui leur rapporteront richesses et célébrité. Mais le gouffre n’est pas sans dangers : monstres en tout genre et la Malédiction de l’Abysse rendent les expéditions périlleuses voire mortelles… Ce qui ne décourage pas Rico, orpheline, fille de la Carvernière la plus célèbre qu'il soit, bien décidée à explorer l'Abysse à la recherche de sa mère

Ténébreuse n° 2 (Vincent Mallié)

note: 5La belle et ses bêtes Sylvie - 25 décembre 2023

Après moult péripéties, Arzhur décide de retourner dans son pays avec Islen, afin de protéger.
Mais rien ne peut empêcher la terrible vengeance dont Islen est, à son insu, l'instrument.
Cette suite est sombre et violente : entre vérités, mensonges et manipulations.
Du chaos naît la rédemption.
Superbe !

Ténébreuse n° 1 (Vincent Mallié)

note: 5La couronne de papillons Sylvie - 25 décembre 2023

Un chevalier devenu mercenaire ; une princesse retenue captive dans un château oublié de tous...
Le chevalier sauve la princesse. Mais entre féerie et maléfice la frontière est, parfois, ténue.
"Ténébreuse" porte à merveille son nom : dès les premières pages nous sommes captivés par cette histoire ambiguë, magistralement mise en image par Vincent Mallié.

Voleur de feu : une vie d'Arthur Rimbaud n° 1
Voleur de feu (Damien Cuvillier)

note: 2"Je veux être poète" Sylvie - 19 décembre 2023

Une BD sur la vie d'Arthur Rimbaud, "poète voyant", à la courte vie tumultueuse : sacré défi ! L'incipit nous avertit : "L'auteur (...) assume une totale subjectivité ainsi que la fictionnalisation de plusieurs passages".
De fait, j'ai trouvé cette première partie guère passionnante : le scénario est quasiment inexistant, les personnages peu attachants et édulcorés jusque dans le graphisme et les couleurs fades. Nous sommes loin de ce que revendiquait Rimbaud, dans une lettre à Georges Izambard : "Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens".
Bref, ma subjectivité ne s'accorde pas avec celle de l'auteur.

Adieu Birkenau (Ginette Kolinka)

note: 5"Maintenant, c'est vous ma mémoire" Sylvie - 19 décembre 2023

Ginette Kolinka est déportée au camp d'Auschwitz-Birkenau, le 13 avril 1944. Elle vivra l'enfer : la faim, la maltraitance, les maladies...
Cette survivante des camps de la mort a mis trente ans avant de pouvoir libérer sa parole.
Depuis, elle témoigne dans les établissements scolaires afin que le devoir de mémoire perdure...Ginette Kolinka est une femme extraordinaire qui possède une force de caractère et beaucoup d'humour qui rendent cette BD essentielle et émouvante.

L'horloge à l'envers n° 2
La pierre de folie (Anne Pouget)

note: 5Les experts Sylvie - 19 décembre 2023

Dans cette suite, nous retrouvons, avec plaisir, Samuel et son maître, le Diable Noir, Ambrine et la mirgesse.
L'arrivée de l'étrange Grand Pierre va amener nos amis à enquêter afin de découvrir la vérité et combattre, une fois de plus, les préjugés et l'injustice.
Avec "La pierre de folie", Anne Pouget nous livre une histoire passionnante dans laquelle le lecteur suit les péripéties des personnages tout en apprenant beaucoup.
Je recommande vivement les deux tomes de "L'horloge à l'envers" : un vrai plaisir de lecture !

L'horloge à l'envers n° 1
Le diable noir (Anne Pouget)

note: 5"Observer, analyser, conclure" Sylvie - 19 décembre 2023

Samuel, un jeune garçon, est sauvé d'une condamnation arbitraire par le Diable Noir.
Une nouvelle vie commence pour le jeune homme faite d'apprentissages, d'observations et de découvertes...
Dans ce Moyen-Age, période propice aux croyances obscures, "Lhorloge à l'envers" parle des prémices de la médecine légale et de l'importance du savoir universel.
Roman passionnant et palpitant ! Je recommande à partir du collège (bons lecteurs) et jusqu'à 100 ans !

On sème la folie (Laurent Bonneau)

note: 5"Travailler au métier d'homme" Sylvie - 19 décembre 2023

Cinq amis, la trentaine, se retrouvent le temps d'un week-end.
Ils évoquent les souvenirs, le présent et tentent de se projeter dans un futur qui demeure flou.
Des questionnements sur la vie, quel sens donner à son existence...?
Laurent Bonneau signe une belle BD "métaphysique" dans laquelle les dessins sont emplis de silence, de non-dits, d'incertitude...

Et c'est quoi la sagesse grand-père ? (Jean-Marie Robillard)

note: 5"Bien veiller sur notre terre" Sylvie - 19 décembre 2023

Cet album est une pure merveille tant par le texte que par les illustrations.
Un livre qui fait du bien, qui aide à grandir en conscience.
La sagesse Amérindienne est empreinte d'humilité et d'un profond respect pour le vivant et les éléments : prendre soin de l'eau, du feu, de l'air et de la terre, c'est assurer la permanence du monde.
A lire et relire, à contempler, à méditer...

Cinq Avril n° 1
L'héritier de Da Vinci (Fred Duval)

note: 5L'héritier de Léonard de Vinci Florian MSP - 6 décembre 2023

Une très bonne BD Historique à l'époque de la Renaissance où on suit Avril, qui a été recueilli par une noble puis éduqué par Léonard de Vinci. À l'âge adulte, il doit quitter la Bretagne pour en apprendre plus sur ses véritables origines.

Lune rousse (Silène Edgar)

note: 5Une enquête pleine de frissons ! Lou, MMC - 17 novembre 2023

Dans le petit village de Thiercelieux, Lapsa, orpheline et élevée par sa grand-mère, l’apothicaire du village, à 14 ans aujourd’hui et déteste ce jour anniversaire qui lui rappelle la mort de sa mère qu’elle n’a jamais connue. Le même jour, sa meilleur amie Lune apprend qu’elle va devoir se marier au vieux frère du baron, fou et agressif, pour que ses parents ne perdent pas leurs terres.

Pendant que Lapsa, n’en pouvant plus de ne pas savoir ce qui est réellement arrivé à ses parents, décide de se rebeller et mener sa propre enquête, Lune, avec 2 autres jeunes du village, suit un loup à la nuit tombée et découvre sous l’arbre aux pendus un coffre contenant des masques de loup ainsi que des gants pourvu de griffes. S’ensuit alors une suite d’évènements inquiétants, entraînant une vague d’angoisse et de soupçon dans tout le village….

Les apparences sont parfois trompeuses, et les deux amies vont devoir s’armer de courage et de perspicacité pour faire tomber les masques et sauver Thiercelieux ainsi que ses habitants.

Un chouette roman fantasy qui ravira un public jeunesse et le plongera dans une enquête pleine de frissons, avec, pour les amateurs des Loups-garous de Thiercelieux, des références plaisantes au jeu de rôle.

Ténébreuse n° 2 (Vincent Mallié)

note: 5Magnifique ! Lou, MMC - 17 novembre 2023

Un chevalier déchu est missionné par trois mystérieuses vieilles femmes pour délivrer une princesse dans un château envahit de monstres. Contre toute attente, le danger ne se trouve pas là où on pourrait le croire… et la princesse Islen cache un terrible secret. Mais le chevalier Arzhur, contrairement à tous les autres, n'est pas effrayé et souhaite l'aider. C'est un monde bien sombre qui est décrit dans ces deux tomes, dans lequel nos deux héros tentent de s'en sortir comme ils le peuvent.

Un magnifique conte en deux tomes, avec des graphismes à couper le souffle qui nous entrainent dans la noirceur qui rôde autour de la princesse Islen et qui menace de l'engloutir. Le scénario est bien construit et on prend beaucoup de plaisir à découvrir petit à petit les éléments du conte qui nous sont dévoilés.

Une pépite !

Ténébreuse n° 1 (Vincent Mallié)

note: 5Magnifique ! Lou, MMC - 17 novembre 2023

Un chevalier déchu est missionné par trois mystérieuses vieilles femmes pour délivrer une princesse dans un château envahit de monstres. Contre toute attente, le danger ne se trouve pas là où on pourrait le croire… et la princesse Islen cache un terrible secret. Mais le chevalier Arzhur, contrairement à tous les autres, n'est pas effrayé et souhaite l'aider. C'est un monde bien sombre qui est décrit dans ces deux tomes, dans lequel nos deux héros tentent de s'en sortir comme ils le peuvent.

Un magnifique conte en deux tomes, avec des graphismes à couper le souffle qui nous entrainent dans la noirceur qui rôde autour de la princesse Islen et qui menace de l'engloutir. Le scénario est bien construit et on prend beaucoup de plaisir à découvrir petit à petit les éléments du conte qui nous sont dévoilés.

Une pépite !

Les Chroniques de Zi n° Livre 1
Phelan (Jean-François Chabas)

note: 5Un premier tome entrainant Lou, MMC - 17 novembre 2023

La magnifique couverture de Guillaume Morellec m'a attirée et je ne peux que l'en remercier : j'ai dévoré ce premier tome en quelques heures !

L’écriture envoûtante de Jean-François Chabas nous fait plonger dans ce monde où l’on rencontre des sorcières malveillantes, des souris vicieuses, des fées, un ogre terrifiant...

Dans une première partie, une sorcière maléfique à la puissance inouïe met tout en œuvre pour enlever le bébé princier. 15 ans plus tard, un jeune adolescent en quête d’exploits à accomplir part dans les Monts jaunes où règne l’Ogre qui fait trembler tout les habitants du royaume, au secours d’une princesse dont il est tombé amoureux lorsqu’il a croisé son regard.

Un premier tome d’une saga épique qui donne l’eau à la bouche ! Je n'ai pas pu résister et j'ai enchaîné avec le deuxième tome

Apostasie (Vincent Tassy)

note: 5Errance poétique et macabre Lou, MMC - 17 novembre 2023

Anthelme, jeune homme mélancolique et sans attache, passionné par les livres et les contes fantaisistes, décide de vivre en ermite dans une vieille maison au milieu d’une forêt étrange aux arbres écarlates. Ce lieu particulier l’entraîne dans une errance poétique et fantastique au milieu des arbres aux teintes rouges et des fleurs majestueuses et terribles sous un ciel en permanence lunaire. Il y mène une vie paisible éloignée du reste du monde entre lectures, rêveries et promenades et va au village de temps en temps pour emprunter de nouveaux livres à la bibliothèque.

Un jour, il tombe sur un livre intitulé « Une Sylve rouge », qui lui fait étrangement penser à sa forêt. Il décrit un endroit qu’on ne peut trouver qu’en étant dans un certain état d’absence ou de fantaisie. Il décide alors de percer les secrets de ce lieux et en vient à rencontrer le maître de la Sylve, un homme d’une beauté envoûtante et macabre, avide de son sang. Pour le charmer, Aphelion raconte à Anthelme la magnifique et terrible histoire de la princesse Apostasie : rêve et cauchemar se mélangent alors dans l’esprit d’Anthelme…

Une très belle plume lyrique et poétique qui nous fait plonger dans un conte fantastique, ténébreux et cruel au cœur d’une nature somptueuse et menaçante. Une lecture qui entraîne dans un état de rêverie dont on ne veut plus sortir !

Apostasie (Vincent Tassy)

note: 5Errance poétique et macabre Lou, MMC - 17 novembre 2023

Anthelme, jeune homme mélancolique et sans attache, passionné par les livres et les contes fantaisistes, décide de vivre en ermite dans une vieille maison au milieu d’une forêt étrange aux arbres écarlates. Ce lieu particulier l’entraîne dans une errance poétique et fantastique au milieu des arbres aux teintes rouges et des fleurs majestueuses et terribles sous un ciel en permanence lunaire. Il y mène une vie paisible éloignée du reste du monde entre lectures, rêveries et promenades et va au village de temps en temps pour emprunter de nouveaux livres à la bibliothèque.

Un jour, il tombe sur un livre intitulé « Une Sylve rouge », qui lui fait étrangement penser à sa forêt. Il décrit un endroit qu’on ne peut trouver qu’en étant dans un certain état d’absence ou de fantaisie. Il décide alors de percer les secrets de ce lieux et en vient à rencontrer le maître de la Sylve, un homme d’une beauté envoûtante et macabre, avide de son sang. Pour le charmer, Aphelion raconte à Anthelme la magnifique et terrible histoire de la princesse Apostasie : rêve et cauchemar se mélangent alors dans l’esprit d’Anthelme…

Une très belle plume lyrique et poétique qui nous fait plonger dans un conte fantastique, ténébreux et cruel au cœur d’une nature somptueuse et menaçante. Une lecture qui entraîne dans un état de rêverie dont on ne veut plus sortir !

Malgré toute ma rage (Jérémy Fel)

note: 5Un gros coup de coeur ! Lou, MMC - 17 novembre 2023

4 adolescentes partent en Afrique du Sud pour la première fois sans leurs parents pour des vacances de rêves, qui vont vites être écourtées lorsque l’une d’elle est enlevée et assassinée de manière sordide. Tandis que l’enquête commence au Cap, on suit tour à tour les proches de la jeune fille, leurs réactions et leurs pensées, le tout dans le milieu de l’édition parisienne. Plus on en apprend, plus l’ambiance devient malsaine et pesante…

J’avais gardé un très bon souvenir de Nous sommes les chasseurs, publié en 2021; je me suis donc lancée dans le nouveau roman de Jérémy Fel avec une quasi certitude de ne pas me tromper et je n’ai pas été déçue ! Avec plus de 500 pages je pensais en avoir pour un bon moment, mais l’écriture est tellement fluide et l’histoire captivante qu’en trois jours il était déjà fini : et quelle claque !

Les premières lignes nous mettent déjà dans l’ambiance, on sait qu’on va plonger dans la violence et la noirceur de l’âme humaine au fil des pages. La force de Jérémy Fel est de nous transposer dans l’esprit des différents personnages, parfois tordu au point de sérieusement nous perturber. Difficile de rester de marbre quand le personnage dont on partage les pensées est un ignoble pervers manipulateur ! Heureusement, on suit aussi des personnages auxquels on s’attache et qui nous permettent de faire une pause dans la sensation de malaise qui nous accompagne pendant presque tout le roman.

Les révélations s’enchaînent et nous entraînent dans les secrets de famille sordides, tandis qu’on explore les histoires des uns et des autres avec avidité. J’ai apprécié les références littéraires et cinématographiques disséminées au fil des pages et cet âpre aperçu du monde éditorial.

Jérémy Fel joue avec nos émotions avec talent et nous tient en haleine tout du long. Un gros coup de cœur pour ma part !

Malgré toute ma rage (Jérémy Fel)

note: 5Un gros coup de coeur ! Lou, MMC - 17 novembre 2023

4 adolescentes partent en Afrique du Sud pour la première fois sans leurs parents pour des vacances de rêves, qui vont vites être écourtées lorsque l’une d’elle est enlevée et assassinée de manière sordide. Tandis que l’enquête commence au Cap, on suit tour à tour les proches de la jeune fille, leurs réactions et leurs pensées, le tout dans le milieu de l’édition parisienne. Plus on en apprend, plus l’ambiance devient malsaine et pesante…

J’avais gardé un très bon souvenir de Nous sommes les chasseurs, publié en 2021; je me suis donc lancée dans le nouveau roman de Jérémy Fel avec une quasi certitude de ne pas me tromper et je n’ai pas été déçue ! Avec plus de 500 pages je pensais en avoir pour un bon moment, mais l’écriture est tellement fluide et l’histoire captivante qu’en trois jours il était déjà fini : et quelle claque !

Les premières lignes nous mettent déjà dans l’ambiance, on sait qu’on va plonger dans la violence et la noirceur de l’âme humaine au fil des pages. La force de Jérémy Fel est de nous transposer dans l’esprit des différents personnages, parfois tordu au point de sérieusement nous perturber. Difficile de rester de marbre quand le personnage dont on partage les pensées est un ignoble pervers manipulateur ! Heureusement, on suit aussi des personnages auxquels on s’attache et qui nous permettent de faire une pause dans la sensation de malaise qui nous accompagne pendant presque tout le roman.

Les révélations s’enchaînent et nous entraînent dans les secrets de famille sordides, tandis qu’on explore les histoires des uns et des autres avec avidité. J’ai apprécié les références littéraires et cinématographiques disséminées au fil des pages et cet âpre aperçu du monde éditorial.

Jérémy Fel joue avec nos émotions avec talent et nous tient en haleine tout du long. Un gros coup de cœur pour ma part !

Le chien des étoiles (Dimitri Rouchon-Borie)

note: 5Une très jolie plume Lou, MMC - 17 novembre 2023

J’avais été bouleversée par Le démon de la colline aux loups sortie en 2021 et pour lequel Dimitri Rouchon-Borie a été lauréat de 13 prix littéraires, J’ai donc sans hésiter sauté sur Le Chien des étoiles à son arrivée à la médiathèque pour retrouver cette plume de j’avais adoré.

Gio, géant de 20 ans, revient de l’hôpital après s’être prit un tournevis dans le crâne lors d’une bagarre entre clans gitans. Cette blessure et les moments qu’il a passé là-bas l’ont changé. Il a depuis un pied dans les étoiles et dans la nuit, qui l’attirent et l’emmènent loin du monde réel devenu difficilement supportable. Son retour au clan le ramène très vite à la violence, qu’il ne veut plus approcher désormais. Il s’enfuit alors avec un enfant sauvage et muet, Papillon, et une gamine étrange, Dolorès, tous les trois déjà bien trop abîmés par un monde cruel. Il voit en eux une immense beauté qu’il doit protéger coûte que coûte et en fait sa mission. Ce trio aux liens très fort va tenter de trouver une place dans ce monde dure et sans pitié, dans lequel on trouve quand même parfois des mains tendues.

J’étais préparée à une violence sidérante telle que celle rencontrée dans le premier roman de Dimitri Rouchon-Borie : la violence est bien présente mais elle m’a moins horrifiée ici (peut-être parce que je m’habitue à ce type de récits ?). L’histoire reste cependant triste mais belle et le style de l’auteur la magnifie avec sa poésie et sa douceur.

Une très belle lecture !

Le chien des étoiles (Dimitri Rouchon-borie)

note: 5Une très jolie plume Lou, MMC - 17 novembre 2023

J’avais été bouleversée par Le démon de la colline aux loups sortie en 2021 et pour lequel Dimitri Rouchon-Borie a été lauréat de 13 prix littéraires, J’ai donc sans hésiter sauté sur Le Chien des étoiles à son arrivée à la médiathèque pour retrouver cette plume de j’avais adoré.

Gio, géant de 20 ans, revient de l’hôpital après s’être prit un tournevis dans le crâne lors d’une bagarre entre clans gitans. Cette blessure et les moments qu’il a passé là-bas l’ont changé. Il a depuis un pied dans les étoiles et dans la nuit, qui l’attirent et l’emmènent loin du monde réel devenu difficilement supportable. Son retour au clan le ramène très vite à la violence, qu’il ne veut plus approcher désormais. Il s’enfuit alors avec un enfant sauvage et muet, Papillon, et une gamine étrange, Dolorès, tous les trois déjà bien trop abîmés par un monde cruel. Il voit en eux une immense beauté qu’il doit protéger coûte que coûte et en fait sa mission. Ce trio aux liens très fort va tenter de trouver une place dans ce monde dure et sans pitié, dans lequel on trouve quand même parfois des mains tendues.

J’étais préparée à une violence sidérante telle que celle rencontrée dans le premier roman de Dimitri Rouchon-Borie : la violence est bien présente mais elle m’a moins horrifiée ici (peut-être parce que je m’habitue à ce type de récits ?). L’histoire reste cependant triste mais belle et le style de l’auteur la magnifie avec sa poésie et sa douceur.

Une très belle lecture !

Et vous passerez comme des vents fous (Clara Arnaud)

note: 5Une échappée dans les Pyrénées Lou, MMC - 17 novembre 2023

Un Berger, une éthologue et un montreur d’ours. Voici les trois personnages principaux que l’ont va suivre alternativement dans ce roman et qui ont pour point commun un village des Pyrénées ariégeoises. Jules y est né au XIXe siècle et rêve d’en partir pour une carrière internationale de montreur d’ours. À notre époque, Alma y étudie les ours et leurs modes de vie, en espérant ainsi apaiser les tensions qu'ils génèrent auprès des habitants. Gaspard se prépare à retourner dans la montagne avec les brebis pour sa cinquième estive, hanté par une catastrophe survenue l’été dernier.

J’ai lu ce livre pendant des vacances dans le parc national des Écrins et il a fait écho aux paysages que je traversais ; même si on ne croise pas d’ours dans les Alpes, il y a des troupeaux et des cabanes de berger, et bien sûr les montagnes majestueuses et leurs sentiers escarpés.

On se retrouve plongé dans la nature et son côté sauvage à travers les sentiers et zones non fréquentés de la montagne où seuls les bergers, les biologistes et les chasseurs se rendent.
On fait corps avec Gaspard isolé dans sa cabane d’estive en altitude et avec Alma qui reste des heures à l’affût des ours qu’elle espère croiser.
On voit aussi la montagne changer, les conditions climatiques se dégrader, et les cycles de vie des animaux se dérégler. L’aventure du jeune montreur d’ours raisonne étrangement bien avec le récit qui se déroule à notre époque actuelle.

Un vrai coup de cœur pour l’amoureuse de la nature et de la montagne que je suis