Recherche


Avis de lecteurs

Le choeur des femmes (Martin Winckler)

note: 5A lire de toute urgence ! Maureen, MMC - 9 juillet 2021

600 pages au sein d'un service gynécologique et on ouvre les yeux sur des pratiques qu'on ne devrait plus accepter !
Jean n'est ni tendre ni à l'écoute de ses patientes. [...]

Le Roman de Jim (Pierric Bailly)

note: 5Amour parental FM - 30 décembre 2021

Un jeune homme, Aymeric, retrouve par hasard Florence, une ancienne collègue plus âgée. L’un et l’autre se débrouillent dans une vie parfois cahotique, travaillent, suivent leur voie. Florence est enceinte [...]

Ne dis rien (Patrick Radden Keefe)

note: 5Crimes de guerre & loi du silence en Irlande du Nord Maureen, MMC - 11 décembre 2021

Quasiment 50 ans après l'enlèvement et le meurtre de Jean McConville (en 1972), les langues ne sont toujours pas totalement déliées. Par honte, par déni et surtout par peur des [...]

Lord Jeffrey n° 1
Le train de 16h54 (Joël Hemberg)

note: 5Un brin de Sherlock Holmes, un soupçon d'Harry Potter, une goutte de James Bond Marie, MMC - 24 juillet 2021

Un brin de Sherlock Holmes, un soupçon d'Harry Potter, une goutte de James Bond. On le comprend vite, l'ambiance de cette bande dessinée est so british ! Nous sommes en [...]

La belle au bois dormant (Gaël Aymon)

note: 5Splendide Joëlle, MMC - 17 septembre 2021

Tout le monde connaît le célèbre conte de Charles Perrault, dans lequel la fée de la fontaine jette un sort à la princesse tant désirée la plongeant, ainsi que le [...]

La brodeuse de Winchester (Tracy Chevalier)

note: 4Les femmes de l'entre-deux-guerres Joëlle, MMC - 21 juillet 2021

La première guerre mondiale a tué beaucoup d’hommes, ainsi de nombreuses femmes se retrouvent seules, sans mari, étiquetées, méprisées, obligées de rester vivre avec leurs parents, ce sont des « [...]

Avis de lecteurs

 

Bientôt minuit (Marie Pavlenko)

note: 4L'enfer en EHPAD FM - 30 décembre 2021

Un couple d'amants s'était promis de s'accompagner dans la vieillesse. La dépendance arrive plus tôt que prévu pour l'un des deux, qui se voit plus ou moins contraint par sa fille d'entrer en EHPAD ; son amante, encore autonome, finit par l'y rejoindre de sa propre initiative. Cependant, ce n'est pas exactement la lune de miel qui les attend, mais l'accablement et la maltraitance.
Un excellent roman qui met en lumière la souffrance du grand âge humilié. On n'en sort pas indemne.

Le Roman de Jim (Pierric Bailly)

note: 5Amour parental FM - 30 décembre 2021

Un jeune homme, Aymeric, retrouve par hasard Florence, une ancienne collègue plus âgée. L’un et l’autre se débrouillent dans une vie parfois cahotique, travaillent, suivent leur voie. Florence est enceinte mais seule. Une attirance naît, qui devient relation amoureuse. Aymeric est là, auprès de Florence, pour la fin de la grossesse, la naissance du bébé, ses premières années… et prend tout naturellement la place du père. Des liens d’une grande force se tissent entre le petit Jim et lui, cet amour de l’enfant qui donne sa confiance et de l’adulte attendri qui souhaite rendre l’enfant heureux. Mais que se passera-t-il si le père biologique refait surface ? Ce roman aborde avec subtilité ce sujet à la fois éternel et très actuel de l’amour qui peut unir un enfant et son parent, quel que soit le statut de celui-ci. Une belle écriture contemporaine.

Ne dis rien (Patrick Radden Keefe)

note: 5Crimes de guerre & loi du silence en Irlande du Nord Maureen, MMC - 11 décembre 2021

Quasiment 50 ans après l'enlèvement et le meurtre de Jean McConville (en 1972), les langues ne sont toujours pas totalement déliées. Par honte, par déni et surtout par peur des représailles.
Ils sont quelques dizaines à avoir disparu sans laisser de traces, pendant les violentes décennies de Troubles en Irlande du Nord. Alors considérés comme des mouchards, des traitres à la cause ; on les a fait disparaître. On ? L'IRA = l'Armée Républicaine Irlandaise. Mais tout n'est pas si simple.
Difficile de résumer cette enquête journalistique riche de 500 pages en seulement quelques lignes alors que tout n'est qu'ombres et lumières. Pas de manichéisme dans cette histoire nord-irlandaise (qu'on ne peut définitivement pas résumer par catholiques nationalistes versus protestants unionistes), mais une complexité où religion, territoire, et politique se mêlent intimement ; où des civils deviennent terroristes par idéologie identitaire, tuent ou sont tués.
Un texte passionnant pour qui s'intéresse de près ou de loin à l'Histoire irlandaise ou plus généralement aux crimes de guerre et au silence qui les entoure.

Les royaumes de feu n° 8
La mission de Péril (Tui-T Sutherland)

note: 5la mission de peril Charlotte - 8 décembre 2021

il été super bien
comme les autre royaumes de feu

Soleil amer (Lilia Hassaine)

note: 4Secret de famille Anne-Sophie, MMC - 2 décembre 2021

Naja, accompagnée de ses trois filles quitte l’Algérie pour rejoindre en France son mari. Pour Naja, c’est rapidement la déception en redécouvrant son mari et les conditions de vie difficiles. Elle tombe rapidement enceinte. Il faut assumer ce nouvel enfant : Amir, particulièrement chétif mais qui se révèle doué pour les études. Une relation particulière grandit entre Amir et son cousin David, fusionnels, malgré leurs différences. Le roman a pour toile de fond les cités : de leur âge d’or à leur abandon progressif. Les personnages dépeints sont forts, meurtris, mais courageux. J’ai suivi avec intérêt cette famille qui tente de préserver un lourd secret qui les déstabilise tous.

La belle au bois dormant (Gaël Aymon)

note: 5Splendide Joëlle, MMC - 17 septembre 2021

Tout le monde connaît le célèbre conte de Charles Perrault, dans lequel la fée de la fontaine jette un sort à la princesse tant désirée la plongeant, ainsi que le royaume dans un sommeil de cent ans.
Il est ici revisité en un album enchanteur, avec des illustrations et des couleurs magnifiques, le tout agrémenté de fines découpes stylisées. Une pure merveille.

Le Livre des deux chemins (Jodi Picoult)

note: 4De Boston à l'Egypte Joëlle, MMC - 25 août 2021

Fidèle à elle-même, Jodi Picoult plonge le lecteur dans la réalité, réalité de la vie, de la mort, des choix de nos vies.
L’histoire se déroule à Boston et en Egypte à notre époque et au temps des pharaons, des sarcophages avec leurs multitudes de dessins de hiéroglyphes dont la carte de l’au-delà avec ses deux chemins, l’eau et la terre. Ce voyage à travers le temps est passionnant.
Dawn, voit sa vie basculer lorsque l’avion dans lequel elle se trouve s’écrase. Elle en sort blessée mais vivante, et remet en cause ses choix de vie. Continuera-t-elle à sacrifier son existence, ou aura-t-elle le courage d’aller de l’avant, de reprendre sa passion, à savoir sa vie d’égyptologue qu’elle a dû abandonner du jour au lendemain et ainsi laisser les regrets derrière elle.
C’est également une belle histoire d’amour, d’amour maternel et fraternel.

La Rumeur (Lesley KARA)

note: 4Glaçant Joëlle, MMC - 25 août 2021

Une rumeur, quelques mots, une phrase et c’est parti, les pires choses, accusations, vraies ou fausses envahissent une petite ville balnéaire jusque- là sans histoire.
Quelques mots donc émis devant une grille d’école et Joanna revenue s’installer depuis peu dans la ville de son enfance et afin de s’y intégrer de nouveau, lance la rumeur lors d’un club de lecture. La spirale infernale est en route.
A 10 ans Sally McGowan a tué un enfant de 5 ans, depuis quelques années elle vivrait à Flinstead sous une autre identité et sous la protection de la police. Les langues vont bon train, tout le monde se met à suspecter tout le monde, à trouver des ressemblances, les questions se bousculent dans les têtes, tout le monde devient coupable, la vengeance rode. Jusqu’à la fin explosive, angoissante.
Un bon thriller psychologique.

Le Dernier enfant (Philippe BESSON)

note: 5Le nid vide FM - 14 août 2021

Le temps a filé, et voici venu le jour où le plus jeune des enfants quitte le nid familial pour prendre son envol. Le temps d'une journée, celle du déménagement, une mère affronte cette douleur intime qu'elle sait pourtant nécessaire. Un roman délicat.

La Villa aux étoffes (Anne Jacobs)

note: 5Downton Abbey à l'allemande FM - 14 août 2021

Une saga familiale qui emmène le lecteur dans l'Allemagne du XXè siècle, au sein d'une famille mi-aristocrate mi-bourgeoise, au train de vie élevé grâce aux filatures. En ce siècle traversé par deux guerres et des mouvements d'émancipation, cette famille et ses domestiques vivent eux aussi les bouleversements de leur époque. Il y a vraiment du Downtown Abbey dans cette série, mais ce n'est pas un défaut car c'est bien écrit et parfaitement dépaysant et distrayant. On attend la traduction du 4è tome à l'automne 2021 !

Lord Jeffrey n° 1
Le train de 16h54 (Joël Hemberg)

note: 5Un brin de Sherlock Holmes, un soupçon d'Harry Potter, une goutte de James Bond Marie, MMC - 24 juillet 2021

Un brin de Sherlock Holmes, un soupçon d'Harry Potter, une goutte de James Bond. On le comprend vite, l'ambiance de cette bande dessinée est so british ! Nous sommes en 1958 à Edimbourg lorsque le père de Jeffrey, jeune garçon de 13 ans disparait. Père de famille paisible et apparemment sans histoire, cette disparition étonne les quidams mais pas son fils, convaincu depuis longtemps que son père n'a pas tout dit sur son travail. C'est en partant à sa recherche que Jeffrey deviendra lord Jeffrey, côtoiera Scotland Yard et rejoindra une école pas tout à fait comme les autres. Une bande dessinée à mettre en toutes les mains, c'est pourquoi elle porte une cote jaune et que vous la trouverez dans les bacs jeunesse.

La brodeuse de Winchester (Tracy Chevalier)

note: 4Les femmes de l'entre-deux-guerres Joëlle, MMC - 21 juillet 2021

La première guerre mondiale a tué beaucoup d’hommes, ainsi de nombreuses femmes se retrouvent seules, sans mari, étiquetées, méprisées, obligées de rester vivre avec leurs parents, ce sont des « femmes excédentaires ».
En cette année 1932, Violet Speedwell, trente-huit ans, fait partie de ces femmes, mais elle refuse sa condition, quitte le domicile de sa mère aigrie, part vivre à Winchester, trouve un emploi de dactylo et surtout fait des rencontres au sein de la cathédrale qui feront d’elle une brodeuse et qui changeront sa vie à jamais.
Un beau roman sur la condition des femmes de l’entre- deux- guerres et la montée du nazisme.

Trio (William Boyd)

note: 5Addictif Joëlle, MMC - 21 juillet 2021

Elfrida Wing, célèbre autrice en panne d’inspiration depuis dix ans, alcoolique est marié à un réalisateur qui la trompe sans scrupule. Anny Viklund, jeune, belle, célèbre actrice hollywoodienne a une vie quelque peu chaotique et résiste grâce à sa consommation abusive de médicaments. Et enfin Talbot Kydd, producteur de cinéma d’âge mur, légèrement sur le déclin est en proie à un dilemme depuis de nombreuses années, son homosexualité.
Ce trio se retrouve en cet été 1968 à Brighton pour le tournage d’un film, et ils entrainent le lecteur dans leurs péripéties, leurs doutes, leurs problèmes, leurs échecs, à travers les coulisses du monde du cinéma.
Un roman addictif, on est happé par ces personnages torturés et attachants.

Le choeur des femmes (Martin Winckler)

note: 5A lire de toute urgence ! Maureen, MMC - 9 juillet 2021

600 pages au sein d'un service gynécologique et on ouvre les yeux sur des pratiques qu'on ne devrait plus accepter !
Jean n'est ni tendre ni à l'écoute de ses patientes. Ce qui l'intéresse c'est la chirurgie et la science, pas la psychologie et les histoires de bonnes femmes... Pas d'empathie ou de bienveillance, plutôt de la froideur et l'oubli de sa vocation première : soigner.
Des témoignages poignants d'authenticité. Voilà un titre qui donne à réfléchir au sujet des pratiques médicales. C'est choquant et parfois douloureux... mais nécessaire.

Les Hurleuses (Adrien Tomas)

note: 5Un monde fantasy riche et original ! Maureen, MMC - 9 juillet 2021

Sous forme de roman chorale, Adrien Tomas nous présente un monde fantasy riche et foisonnant. Les 4 personnages "principaux" suivent des objectifs différents et voyagent d'un bout à l'autre de la carte, permettant ainsi aux lecteurs d'appréhender un peu mieux l'univers imaginé par l'auteur.
Histoire de famille, complots politiques, magie quasi scientifique... c'est dynamique et passionnant ! Quelle imagination ! Vivement la suite (et fin puisqu'il n'y aura que 2 tomes) !
Vainqueur du Prix Imaginales des Bibliothécaires organisé à Epinal, il avait aussi ma préférence dans la sélection.

Les Aveux (John WAINWRIGHT)

note: 4Face à face JM, MMC - 8 juin 2021

Dans une petite ville irlandaise un homme vient expliquer au commissaire de police qu’il est coupable de la mort de sa femme. L’homme est pharmacien, il a donc eu toutes possibilités de trouver le poison adapté, efficace et invisible. Ce petit bourgeois sans histoire et très discret va devoir convaincre le commissaire car ce dernier ne peut comprendre ce crime. L’homme va se mettre à raconter sa vie avec sa femme Norah. Le désintérêt qui peu à peu va s’installer dans le couple, une froide indifférence qui va pousser l’homme à vouloir se débarrasser de son épouse : « Je ne la hais pas, dit-il, je la déteste intensément ». Un face à face entre deux hommes dans une ambiance à la Simenon et où le clair-obscur tourne au noir intense quand la vérité dévoilée est pire que celle que l’on attendait

L'émouvantail n° 1
L'émouvantail (Renaud Dillies)

note: 5Un épouvantail émouvant. JM, MMC - 6 juin 2021

Un épouvantail trop sensible pour effrayer les oiseaux va demander l'aide d'un gros chat gris. La carrière de cet homme de paille au grand cœur va s'étaler sur 4 volumes émouvants et drôles...que du mignon là dedans. A découvrir.

Les secrets de ma mère (Jessie Burton)

note: 5une histoire touchante Joëlle, MMC - 1 juin 2021

L’histoire se déroule de 1980 à 2018.
Elise Morceau, jeune fille instable et paumée rencontre Contance Holden, célèbre autrice à succès. Immédiatement c’est le coup de foudre, elles vivent une belle histoire d’amour, c’est le bonheur. Suite à l’adaptation cinématographique d’un roman de Constance, elles partent à Hollywood, commence alors une lente mais inexorable décadence, la chute petit à petit, les non-dits, les rancœurs, les reproches, bref le désastre. 30 ans plus tard Rose, la fille d’Elise cherche des réponses sur sa mère, abandon incompréhensible ; elle se sent perdue, elle se cherche, qui est-elle vraiment, il lui manque une partie d’elle. Elle attend donc beaucoup de sa rencontre avec Constance.
Une belle histoire, touchante, émouvante sur l’abandon, la maternité et la quête d’identité. Peut-on vivre pleinement sa vie quand on ne se connait pas, quand il nous manque une partie de nous-même

Le drakkar éternel (Estelle Faye)

note: 4Mythologie nordique Maureen, MMC - 23 avril 2021

Embarquez dans l'aventure et suivez deux jeunes collégiens prisonniers d'une malédiction sur un drakkar. Pour pouvoir rentrer chez eux et délivrer l'équipage qui erre sur les flots depuis des siècles, ils doivent visiter 9 îles incarnant les 9 mondes Vikings et y trouver un objet bien précis.
Les deux adolescents jonglent entre dangers et rencontres avec les dieux nordiques.
Comme d'habitude avec Estelle Faye, l'aventure est là, les images défilent sous nos yeux, on ne s'ennuie pas et c'est l'occasion, pour les jeunes lecteurs d'apprendre de nombreux détails sur cette mythologie qu'on ne connaît que trop peu.

Le drakkar éternel (Estelle Faye)

note: 4Mythologie nordique Maureen, MMC - 23 avril 2021

Embarquez dans l'aventure et suivez deux jeunes collégiens prisonniers d'une malédiction sur un drakkar. Pour pouvoir rentrer chez eux et délivrer l'équipage qui erre sur les flots depuis des siècles, ils doivent visiter 9 îles incarnant les 9 mondes Vikings et y trouver un objet bien précis.
Les deux adolescents jonglent entre dangers et rencontres avec les dieux nordiques.

Comme d'habitude avec Estelle Faye, l'aventure est là, les images défilent sous nos yeux, on ne s'ennuie pas et c'est l'occasion, pour les jeunes lecteurs d'apprendre de nombreux détails sur cette mythologie qu'on ne connaît que trop peu.

Le chant de la pluie (Sue Hubbard)

note: 5Tout simplement magnifique Joëlle, MMC - 22 avril 2021

C'est un hymne à l'Irlande. L'irlande avec ses paysages verdoyants, sauvages, sa tourbe, ses falaises abruptes, sa lande à perte de vue avec ses moutons, ses pubs, son thé et sa musique entrainante. Et il y a Martha. Elle est enseignante à Londres et vient de perdre brusquement son mari, Brendan. Celui-ci d'origine irlandaise lui laisse un cottage dans le Kerry en bord d'océan et au milieu de ce paysage extraordinaire. Elle y vient pour faire son deuil, pour faire le point sur sa vie, pour trouver la paix. Elle y rencontre un jeune homme, Colm, musicien et poète. Grace à cette rencontre et la poésie, cette femme meurtrie par la vie trouvera l'apaisement.
Un roman magnifique, plein de sérénité, de beauté, de tendresse et d'amour.

Le chant de la pluie (Sue Hubbard)

note: 5Tout simplement magnifique Joëlle, MMC - 22 avril 2021

C'est un hymne à l'Irlande. L'irlande avec ses paysages verdoyants, sauvages, sa tourbe, ses falaises abruptes, sa lande à perte de vue avec ses moutons, ses pubs, son thé et sa musique entrainante. Et il y a Martha. Elle est enseignante à Londres et vient de perdre brusquement son mari, Brendan. Celui-ci d'origine irlandaise lui laisse un cottage dans le Kerry en bord d'océan et au milieu de ce paysage extraordinaire. Elle y vient pour faire son deuil, pour faire le point sur sa vie, pour trouver la paix. Elle y rencontre un jeune homme, Colm, musicien et poète. Grace à cette rencontre et la poésie, cette femme meurtrie par la vie trouvera l'apaisement.
Un roman magnifique, plein de sérénité, de beauté, de tendresse et d'amour.

Le veilleur des brumes n° 1
Le veilleur des brumes n° 1 (Robert Kondo)

note: 5Le pouvoir de l'amitié Clara, MMC - 15 avril 2021

Je suis sous le charme des graphismes et touchée par ce petit veilleur, sur qui repose toutes les vies de la vallée ! Des thématiques fortes pour de la Bd jeunesse, avec le danger et le spectre de la mort partout... et des responsabilités d'adultes pour un enfant ! Heureusement que les compagnons d'aventure de Pierre allègent le cadre général, en distillant bienveillance et entrain.

Les impatientes (Amadou Djaïli Amal)

note: 5Mariage forcé : violence et résignation Anne-Sophie, MMC - 10 avril 2021

Ramla s'apprête à épouser l’homme qu’elle aime, hélas son père revient sur sa décision, car son oncle a également promis sa main à un homme puissant et riche. Sa cousine Hindou, en apparence plus soumise doit pour sa part épouser son cousin, alcoolique et violent. Et Saphira, qui pensait avoir évité la polygamie voit arriver Ramla comme une rivale. Elle se sent trahie par son mari qu’elle ne comprend plus. Elle est prête à tout pour retrouver sa place.
Le roman possède une écriture directe et sobre, racontant trois histoires de mariage forcé au Cameroun. Il décortique les raisons qui peuvent pousser à la résignation ; mais c’est également un grand cri de violence et d’injustice de suivre ces trois femmes : leurs espoirs, leurs luttes et leurs désillusions.
Comme un leitmotiv, face au désespoir et à l’inhumanité qu’elles subissent, leur entourage leur répond « Munyal », « patience ». Le poids de la tradition est puissant, et notamment la peur d’être exclu de la communauté.
Un roman poignant dénonçant la domination patriarcale, les mariages forcés et les violences faites aux femmes. Inspiré par le vécu de la romancière, le livre a été récompensé par le Prix Goncourt des Lycéens 2020.

Betty (Tiffany McDaniel)

note: 5Un roman puissant et dérangeant Anne-Sophie, MMC - 10 avril 2021

Betty est une jeune américaine, cherokee par son père. On la suit, elle et sa famille, des années 60 à 70, de son enfance jusqu’au début de son âge adulte. Elle grandit entourée de l’amour de son père, de sa mère dépressive et du reste de sa grande fratrie. C’est un beau roman d’apprentissage ; rude et déstabilisant. Ce roman nous entraine dans une Amérique raciste, violente. La jeune héroïne grandit et se construit, pleine d’admiration pour son père qui lui transmet ses connaissances indiennes. Elle est forte, dans sa différence, émerveillée et lucide face au monde qui l’entoure. Elle grandit trop vite et c’est cela qui déstabilise. Un roman poétique qui ne laisse pas indifférent.

Le doux parfum de la vérité (Lucy Diamond)

note: 4Drôle et plein d'humour Joëlle, MMC - 9 avril 2021

Polly et Clare sont sœurs, et très différentes l’une de l’autre. Polly, la citadine, qui ne vit que pour son travail, mène une existence de luxe et ne voit jamais sa famille est brusquement licenciée, son monde s’écroule. Clare, divorcée, deux enfants, elle n’a jamais quitté son village et vit au jour le jour. Suite à sa situation, Polly est obligée de revenir dans sa famille, et se rend compte petit à petit du vide de sa vie, elle réapprend donc à vivre simplement, retrouve des amis et surtout renoue avec sa famille.
Personnages attachants, beaux paysages de campagne, drôle et plein d’humour, avec un message : profitons de la vie et du temps présent.
Un bon roman, feel good, léger, bref on se détend et on rit.

Le Nom du vent (Patrick Rothfuss)

note: 5Malgré le nombre de pages, on en redemande !!! Marie, MMC - 8 avril 2021

C’est une première expérience dans la lecture d’un roman de fantasy et qui plus est d’un « pavé » que je vous livre. Vivement que je commence le tome 2 !! J’ai été suspendue aux lèvres de Kvothe, « le plus grand magicien de tous les temps », aujourd’hui aubergiste dans un village perdu, qui se décide à raconter son histoire, la vraie. Parfois cette histoire est loin des versions qui se racontent de bouche à oreilles et entretient le mythe autour de lui. Les personnages sont intrigants et attachants. Une lecture addictive et dépaysante.

Les Hurleuses (Adrien Tomas)

note: 5Formidable Frederic - 3 avril 2021

Une histoire passionnante pleine d'intrigue et de rebondissements.
J’ai bien aimé la façon qu’Adrien Tomas nous livre cette histoire. Chaque chapitre est le point de vue d’un personnage différent. Ce qui crée quasiment un suspense à chaque fin de chapitre car le chapitre suivant passe à un autre personnage.
J’ai vraiment hâte de connaître la suite et fin dans son prochain livre.

L'homme qui plantait des arbres (Jean Giono)

note: 5Magnifique Joëlle, MMC - 25 mars 2021

Elzéard Bouffier, un berger veuf et sans enfant, vit dans une grande solitude en Provence dans un endroit reculé et désertique. Son amour de la nature le pousse à planter pendant 40 ans des arbres de toutes sortes. Ainsi née une forêt magnifique qui redonne vie à la région et aux villages abandonnés.
Avec ce grand classique de la littérature, Jean Giono nous conte une histoire d’une grande beauté, hymne à la nature, à la persévérance, avec des illustrations splendides.
A lire et à relire.

Rien dans la nuit que des fantômes (Chanelle Benz)

note: 4Séjour dans le Mississipi Joëlle, MMC - 23 mars 2021

Billie James, 34 ans hérite d’une vieille maison à Greendale au fin fond du Mississipi. Son père, poète noir de renom, homme pacifiste et engagé contre la ségrégation y est mort il y a trente ans. Accident d’après les habitants et le rapport de police, mais Billie qui était sur les lieux cette nuit-là, hantée par ce souvenir cherche la vérité. Dans ce sud profond, où tout homme noir risque sa vie sans aucun motif, Billie est décidée avec l’aide de son oncle à découvrir comment son père est mort.
Un vrai plaisir de lecture, des personnages attachants, des liens familiaux forts, un Mississipi moite, effrayant, raciste, des références littéraires à de nombreux auteurs voilà ce que vous trouverez en ouvrant ce livre.

Retour à Martha's vineyard (Richard Russo)

note: 44 décennies d'un trio d'amis Joëlle, MMC - 16 mars 2021

Ils s’appellent Lincoln, Teddy et Mickey, ils se sont rencontrés pendant leurs études à Minerva, une riche université de la côte Est. C’était la fin des années 1960, début des années 1970, en plein mouvement hippie « peace and love », de la guerre du Vietnam, de la conscription et ce fameux tirage au sort qui désigne Mickey en numéro 9 pour la guerre juste après ses études. Ils se retrouvent sur l’île de Martha’s Vineyard dans la maison de vacances de Lincoln pour un dernier week-end avant que leurs chemins ne se séparent. A ce fameux trio d’inséparables, se joint Jacy, la fille dont ils sont secrètement amoureux tous les trois, « un pour tous, tous pour un » est leur devise. A la fin de ce week-end en 1971, c’est le drame, Jacy disparait. Quarante-six ans après, ils sont de retour tous les trois sur l’île, et les souvenirs affluent, les interrogations, les regrets, les jalousies. Qu’est-il arrivé à Jacy ? Et pourquoi.
Un bon moment de lecture qui nous fait traverser 4 décennies, nous parle d’amour, d’amitié, de secrets.

Le Chant de nos filles (Deb Spera)

note: 5Solidarité entre femmes Joëlle, MMC - 16 février 2021

En 1924, la famine règne en Caroline du sud. Trois femmes de conditions sociales différentes vont se retrouver et s’entraider. Il y a Annie, femme riche et son mari, rongés par un terrible secret et des non-dits. Retta leur servante, femme noire, fille d’anciens esclaves affranchis, et Gertrude mère de 4 filles et épouse d’un mari violent. Leur destin va se jouer au milieu du bayou rempli d’alligators dans le sud profond où sévi racisme et injustice.

Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)

note: 5Fantasy historique Maureen, MMC - 16 février 2021

Les aventures de Benvenuto devraient vous convaincre que la fantasy cache des trésors insoupçonnés.
Le héros-narrateur, est l'homme de main d'un puissant politique du royaume. Espion, voleur, assassin, il exécute toutes les missions que lui confie son patron, sans aucun état d'âme. Benvenuto est un véritable scélérat qui ne s'embarrasse pas de morale. Alors attention, âmes sensibles s'abstenir, certaines scènes pourraient vous choquer.
Le lecteur suit le malfrat sur des centaines et des centaines de pages, au plus près de l'action. En ressortent des scènes inoubliables telle celle de la course poursuite sur les toits de la ville de Ciudalia, digne d'un film de capes et d'épées ; ou celle dans laquelle, Benvenuto, grièvement blessé, nous raconte les quelques semaines pendant lesquelles il était enfermé dans une geôle, bien conscient des ravages sur son corps. Extrêmement réaliste !
Qualifié de fantasy historique, Gagner la guerre met en avant les jeux de pouvoirs et les nombreuses manipulations politiques du royaume dans lesquelles Benvenuto n'est finalement qu'un pion. Passionnant !

Bénie soit Sixtine (Maylis ADHÉMAR)

note: 4Fuire l'intégrisme religieux Anne-Sophie, MMC - 9 janvier 2021

Sixtine a grandi dans un milieu catholique intégriste. Elle se marie, tombe enceinte, mais au lieu du bonheur escompté, cette grossesse devient un calvaire à mesure qu’elle prend conscience de celui qu’elle a épousé. Malgré sa naïveté, elle perçoit les différences de valeurs, notamment la violence et l’intolérance de ceux qui l’entourent. Elle subit des pressions : son mari, sa mère, sa belle-mère : tous veulent décider à sa place. Un drame lui fait couper les ponts avec sa famille. Elle fait de nouvelles rencontres en dehors de son milieu et se questionne plus librement.
C’est une lecture dérangeante car elle présente toute une communauté réactionnaire, misogyne, raciste, qui embrigade ses jeunes. Comme l’autrice a grandi dans un milieu similaire, on peut supposer ces descriptions exactes : j’ai eu l’impression d’infiltrer ce milieu fermé et d’accompagner Sixtine dans sa renaissance.

L'Année de Grâce (Kim Liggett)

note: 5Femmes puissantes Anne-Sophie, MMC - 7 janvier 2021

Dans un village, les jeunes femmes sont isolées pendant un an, entre elles, au fin fond de la forêt. Elles doivent se débarrasser de leur magie, et survivre à cette année difficile. Or, lorsqu'elle s'apprête à partir, Tierney, comme les autres filles, ignore tout de cette fameuse année, elle sait juste que les femmes de retour reviennent faibles, souvent mutilées. Lorsqu'elles ont la chance de revenir, elles deviennent de parfaites épouses soumises.
On suit Tierney dans ce roman d'aventure. Elle est intelligente, forte et rebelle : elle veut comprendre quelle magie doit se développer en elle ? Pourquoi les hommes ont-ils peurs d’elles, pourquoi certains sont prêts à les tuer pour les transformer en précieux élixirs. Il y a de la tension et du mystère dans cette dystopie, de la magie et de la folie peut-être aussi…

Je suis une Viking (Andrew David MACDONALD)

note: 5Affronter les épreuves et grandir Anne-Sophie, MMC - 7 janvier 2021

Zelda est née avec une déficience mentale, mais ce handicap est loin de lui avoir enlevé sa combativité! Elle vit avec son frère Gert, qui malgré tous ses efforts choisit les mauvaises solutions pour résoudre leurs problèmes d’argent.
Autour de Zelda gravitent des personnages positifs, Kalash, l’ex de son frère ; le docteur Laird, son psychologue, ou encore Marxy son amoureux. Malheureusement il y a aussi des connaissances à son frère… beaucoup moins fréquentables… Pour affronter les épreuves et grandir ; elle établit des listes et s’inspire du courage des vikings ! Du courage, elle n’en manque pas pour aider son frère…
J’ai suivi les péripéties de Zelda avec plaisir, angoisse aussi. L’écriture est tendre, un peu naïve, comme elle. Ce roman d’apprentissage parle avec fraicheur du handicap et de la différence.

Adoleschiante (Marie Donzelli)

note: 4Ado à la maison Anne-Sophie, MMC - 7 janvier 2021

Quand une mère raconte les échanges avec sa fille, en pleine crise d’adolescence : ce sont des grands moments d’incompréhension : des échanges houleux qui succèdent aux silences…
Comment rendre ces moments perceptibles dans un écrit avec humour ? Cette bande dessinée y parvient en jouant sur le contraste entre une ado filiforme et une mère toute en rondeur, avec des couleurs vives, et un trait qui transcrit bien le mouvement, ou plutôt la mollesse qui caractérise les déplacements de la jeune fille. Mais il s’agit bien du regard d’une mère sur une ado, parfois un peu condescendant, qui se joue des travers de l’adolescente. Heureusement la deuxième partie met en avant les similitudes de caractères mère-fille, et ajoute un peu d’autodérision.

Les Graciées (Kiran MILLWOOD HARGRAVE)

note: 5Chasse aux sorcières Anne-Sophie, MMC - 7 janvier 2021

Un roman historique qui nous entraine dans la vie quotidienne d’un petit village de pêcheurs norvégiens au 17ème siècle. Les hommes ont été décimés par une tempête. Est-ce un village de sorcières ? Ou bien ces femmes cherchent-elles simplement à survivre ? Absalon Cornet est chargé par le roi de s’assurer de leur piété. Ursa, sa jeune épouse va se lier d’amitié avec Maren, une villageoise. Autour de ces deux femmes, la communauté se déchire.
Un beau roman pour se plonger dans un environnement glacé et inhospitalier. Une chasse aux sorcières éprouvante qui met à mal les liens qui régissent cette communauté de femmes.

Nickel Boys (Colson Whitehead)

note: 5Terrible et émouvant Joëlle, MMC - 29 décembre 2020

Colson Whitehead continue d’explorer les horreurs de l’histoire américaine avec l’esclavage, la ségrégation, le racisme et le système judiciaire corrompu. Les faits s’inspirent d’une maison de correction en Floride qui a vraiment existé.
La Nickel school est soit disant une maison de redressement pour jeunes délinquants où sévit l’horreur sous toutes ses formes, châtiments corporels innommables, racisme, haine. Quand les jeunes en ressortent s’ils en ressortent ils sont encore plus abîmés et anéantis, et leur vie brisée à jamais.
Dans cette école il y a donc Elwood, jeune noir abandonné par ses parents et élevé par sa grand-mère. Il est sérieux, poli, gentil, il travaille après l’école afin de mettre de l’argent de côté pour intégrer une université, il veut réussir. Il est bercé par les paroles de Martin Luther King. Mais un jour il se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, et sa vie bascule.
Un histoire terrible, émouvante, à lire absolument.

Une douce odeur de pluie (Jojo Moyes)

note: 4Trois femmes sous le ciel irlandais Joëlle, MMC - 29 décembre 2020

Hong Kong 1953. Joy est la fille unique d’un couple d’anglais expatrié, elle rencontre Edward un officier Irlandais de la marine, c’est le coup de foudre. Ils se marient et quelques années plus tard ils finissent par s’installer en Irlande et élèvent des chevaux. Kate, leur fille qu’ils n’ont pas vu depuis des années leur envoie sa fille Sabine. Une tendresse particulière s’installe entre cette adolescente rebelle et ses grands-parents, mais Edward est très malade et Kate décide de venir voir son père. Les relations très tendues entre ces trois générations de femmes vont finir par s’apaiser avec la découverte d’un lourd secret de famille.
Une histoire à la fois dure et pleine de tendresse sur les relations mère/fille, sous la pluie et le froid de la campagne Irlandaise.

Que tout soit à la joie (Emmanuelle de Boysson)

note: 3Connait-on vraiment les personnes qui nous entourrent ? Marie, MMC - 15 décembre 2020

L'auteur part de l' histoire de son oncle, le cardinal Danielou qui en 1974 a été retrouvé mort dans la chambre d’une prostituée. A l’époque, ce scandale a perturbé sa famille. Elle a eu envie de laver son nom mais en respectant la vie et les secrets de cet oncle, aimé. Ce qui guide ce roman ensuite est l'envie d'essayer de comprendre ce qui se passe dans les esprits : des hommes d’église, des prostituées, de tous... Le personnage principal, Juliette est trentenaire, mariée, maman, elle habite à Paris dans un confort matériel certain mais un peu serrée dans une vie aux obligations sociales multiples.

Le chant de la pluie (Sue Hubbard)

note: 5Retour en Irlande Agnès MMC - 12 décembre 2020

Martha, professeure à Londres, vient de perdre son mari Brendan, critique d'art et galeriste. Elle retourne dans le cottage qu'il possédait dans son village natal, sur la côte ouest de l’Irlande, face aux iles Skellig et se retrouve confrontée non seulement à son présent difficile mais aussi à leur passé commun, elle a alors l'impression de découvrir un homme qu'elle croyait connaître. Au milieu de cette nature sauvage, de la pluie et des embruns, les rencontres qu'elles va faire vont l'aider à entrevoir un nouveau chemin. Même si le sujet de départ n'est pas forcément très gai, l'auteure a fait de ce roman un moment lumineux et poétique. A lire bien au chaud sous un plaid avec une tasse de thé !

Alabama 1963 (Ludovic MANCHETTE)

note: 4Plein d'émotion Joëlle, MMC - 1 décembre 2020

L’histoire commence par un chaud mois de juillet 1963 en Alabama. Adela, jeune femme noire, veuve et mère de trois enfants raconte la vie dans la ville de Birmingham et plus particulièrement dans la communauté noire. En 1963, sévit encore la ségrégation surtout dans le sud, le Ku Klux Klan terrorise toujours la population, mais des mouvements pour l’égalité des races commencent à naître, le président Kennedy va être assassiné et Rosa Parks est déjà célèbre. C’est dans ce contexte qu'apparaît une série de meurtres avec viols, tous plus horribles les uns que les autres, sur des jeunes filles noires. A la demande des parents d’une petite assassinée, un détective alcoolique et radié de la police accepte l’enquête, il demande l’aide d’Adela, sa femme de ménage pour l’introduire dans les quartiers noirs et ainsi se voir ouvrir les portes. Malgré l’horreur de la situation, on se surprend à rire quelques fois face aux remarques d’Adela et de ses amies.
Un roman rempli d’émotions.

Betty (Tiffany McDaniel)

note: 5Epoustouflant, magnifique Joëlle, MMC - 17 novembre 2020

Betty, jeune métisse, surnommée « la petite indienne » par son père raconte son histoire. Tout commence dans l’Ohio avec ses parents, sa mère Alka, née sans amour dans une famille rude, elle subit des sévices, viols incessants par son père, elle en garde les séquelles et reste psychologiquement perturbée. Son père, Landon Carpenter d’origine Cherokee subit les brimades et la haine des gens à cause de ses origines tout au long de sa vie. La famille se déplace souvent pour trouver du travail, puis ils décident de revenir s’installer définitivement dans leur Ohio natal, mais les malheurs se succèdent. Betty très proche de son père s’imprègne de la culture indienne.
Roman époustouflant, brutal, qui aborde les thèmes malheureusement d’actualité, racisme, viol, harcèlement. Sans être larmoyant, Betty nous insuffle son optimisme, son amour de la nature. Rempli de bienveillance, d’amour et de bonté.

Fingus Malister n° 1
Feux follets, mandragore et cadavre frais (Ariel Holzl)

note: 4Les recettes farfelues d'un apprenti magicien Maureen, MMC - 5 novembre 2020

Fingus 12 ans est un orphelin pas comme les autres. Son grand rêve est de devenir le grand seigneur maléfique de la ville. Il doit pour cela intégrer l’académie de magie et devenir un nécromancien très puissant. Le concours d’entrée est proche, Fingus veut éblouir les jurés en leur présentant un sort bien particulier qui ne fonctionnera que si le garçon réunit les ingrédients de la recette. Sève de mandragore, or des fous, bocal à élixir et cadavre frais… difficile de les trouver quand on est un enfant inventif mais pas très débrouillard. Heureusement, notre héros est accompagné de la brillante petite Polly, jeune sorcière de 12 ans qui incarne la voix de la raison. Les deux amis affrontent les dangers et repoussent ceux qui leur mettent des bâtons dans les roues mais rien n’est simple car Polly doit composer avec le caractère exécrable de Fingus ! Si l’on passe outre le tempérament antipathique du jeune garçon, on retrouve avec plaisir un peu de Ron Weasley et Hermione Granger dans la jeune sorcière, finalement la véritable héroïne de l’histoire.
Alors, Fingus réalisera-t-il son rêve ?
L’aventure est rythmée, les scènes imagées, les dialogues ne manquent pas de peps et l’ensemble est plein d’humour.

La moufle (Bernard Villiot)

note: 5Une belle adaptation et des belles illustrations Joëlle, MMC - 20 octobre 2020

Une belle adaptation du célèbre conte.
Une moufle rouge est abandonnée dans la neige par une froide nuit d’hiver. Un rat passe par là et s’y engouffre. Puis arrivent bientôt un crapaud, un hibou, un lapin, un renard, un sanglier et même un ours. Tous se serrent pour se réchauffer, mais peu à peu les coutures cèdent et lorsqu’une minuscule fourmi s’incruste c’est trop et hop la moufle se déchire et tout le monde s’enfuit.
Mais un autre petit animal rode par- là, ramasse la laine, mais pour quoi faire et qui cela peut-il bien être ?

Le serment des lampions (Ryan Andrews)

note: 5Amitié et fantaisies Clara, MMC - 6 octobre 2020

Une bande dessinée magnifique, sur tous les plans. Des graphismes très soignés avec parfois des dessins d'une poésie rare s'étalant pleine page... Un scénario simple, (un groupe d'amis décide de suivre les lampions après qu'ils aient été lâchés à l'occasion de la fête de l'automne : ils iront alors de découvertes en découvertes), mais où on pousse la porte d'un univers plein de douceur, de magie, de tendresse, et d'humour. Une très belle histoire d'amitié vient ponctuer le tout. Savoureux !

Sacrées sorcières (Roald Dahl)

note: 5Excellente adaptation ! Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Sacrées sorcières marque le retour très attendu de Pénélope Bagieu !
Sa version de l’histoire nous plonge avec délice dans l’univers à la fois drôle et cruel de Roald Dahl. Son adaptation est à la fois colorée et pleine de malice, tout en mettant le récit au goût du jour.

Que vous soyez un adulte ou cherchiez une idée de lecture pour un enfant, Sacrées Sorcières est un excellent choix ! Il propose un récit d'aventure avec ce qu'il faut de fantastique, beaucoup de rires et de tendresse.

Nian le terrible (Guillaume Olive)

note: 4Un joli conte Joëlle, MMC - 1 juillet 2020

Un joli conte sur l’origine du nouvel an chinois, illustré de magnifiques peintures qui rappellent l’aquarelle.
Nian est un horrible monstre qui terrorise la population chinoise. La dernière nuit de l’année il sort de la mer et s’attaque aux hommes, aux animaux en dévastant tout sur son passage. Portée par un sage vieillard, la population s’unit et met en place un stratagème pour faire fuir définitivement ce monstre.
Le courage et la vaillance des villageois apportera la paix à tout un peuple.

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit (Celeste Ng)

note: 4Cruel, puissant, passionnant Joëlle, MMC - 27 avril 2020

C’est l’histoire d’une famille en apparence très unie, à la fin des années 1950.
James Lee, d’origine chinoise, ne s’est jamais senti à sa place dans la société, trop différent, trop solitaire. Marylin, jeune femme brillante, déterminée, indépendante, ne rêve que d’une chose, devenir médecin. Lui, professeur, elle, étudiante ; ils se rencontrent, se marient et ont un enfant très vite. Les rêves sont remis à plus tard. Mais quand plus tard ? Après un deuxième enfant, puis un troisième ? La vie en décide autrement et les rêves de Marylin ne se réalisent pas, elle les reporte sur sa fille.
C’est une histoire, de racisme, de différence, d’un amour maternel toxique, une histoire cruelle, pleine de remords, de désillusions, bref un roman fort, puissant, passionnant.