Recherche


Avis de lecteurs

Paul n° 9
Paul à la maison (Michel Rabagliati)

note: 5Une BD émouvante Agnès MMC - 17 décembre 2020

Ce dernier titre de la série Paul est sans doute aussi le plus autobiographique. Paul, maintenant auteur de BD à temps plein, est confronté à sa solitude, à la maladie [...]

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Peau d'homme (Zanzim)

note: 5Une BD aux nombreux messages Victoria, MMC - 5 décembre 2020

À l'époque de la Renaissance italienne, Bianca, une jeune fille aristocrate, fait l’objet d’un mariage arrangé, sans avoir jamais vu son prétendant et cela la chagrine profondément. Heureusement pour elle, [...]

Beate et Serge Klarsfeld (Pascal Bresson)

note: 5Admirable FM - 28 novembre 2020

Qui n’a pas un jour entendu parler du combat de la famille Klarsfeld ? Avec ce roman graphique adapté des mémoires de Beate et Serge Klarsfeld, nous suivons le chemin [...]

Hôtel Castellana (Ruta Sepetys)

note: 5Plongée passionnante au cœur de l’Espagne franquiste Victoria, MMC - 27 février 2021

“Hôtel Castellana”, c’est la rencontre entre deux mondes que tout oppose, celui de Daniel et Ana. Nous sommes en 1957, alors que l’Espagne est sous la coupe de Francisco Franco. [...]

V (Havok)

note: 5Trash is not dead ! Emmanuel - 17 novembre 2020

Havok fait du trash. Il n'y a pas d'ambigüité sur la question : tout est à fond, martelé, brutale, hurlé, structuré,... la rage mise en musique. On pourrait dire d'Havok [...]

MS 1 - Bible de Souvigny

 
MS 1 - Bible de Souvigny
Partager "MS 1 - Bible de Souvigny : Biblia Sacra - " sur facebookPartager "MS 1 - Bible de Souvigny : Biblia Sacra - " sur twitterLien permanent
Type de document: Patrimoine numérisé

MS 1 - Bible de Souvigny : Biblia Sacra

Langue(s)
latin
Sujet(s)
Bible de SouvignyDouzième siècleBible
Résumé

Joyau de l’enluminure médiévale, la Bible de Souvigny est le chef de file d’une série de manuscrits à peintures du centre de la France représentée par les bibles de Lyon, Bourges et Clermont-Ferrand. Elle date du dernier quart du XIIè siècle. Elle provient du prieuré de Souvigny, qu’elle a quitté au moment des confiscations révolutionnaires pour devenir propriété de l’Etat, avec les autres livres de Souvigny et des couvents de Moulins.

La première mention de cette bible se trouve dans l’obituaire du prieuré de Souvigny, manuscrit du XVè siècle conservé lui aussi à la médiathèque communautaire de Moulins. Appelé également Livre des anniversaires, cet ouvrage mentionne les offices célébrés par le prieuré en mémoire de ses bienfaiteurs. Pour l’anniversaire de messire Bernard, sacristain de Saint Mayeul, un office plein est célébré le 13 novembre, en souvenir du bien qu’il a fait au prieuré en faisant faire, entre autres, une dizaine de manuscrits et plus particulièrement « un livre très précieux contenant l’ancien et le nouveau Testament » (preciosissimam historiam continentem novum et vetus testamentum). Il s’agit sans doute de la Bible de Souvigny.

C’est un manuscrit sur parchemin de 400 feuillets, de grande taille (56 X 39 cm) et de poids (30 kg), qui contient le texte en latin de l’ancien et du nouveau Testament, avec les préfaces aux livres bibliques.

La reliure telle qu’on la voit aujourd’hui a été refaite plusieurs fois. Un des premiers bibliothécaires de la bibliothèque de Moulins, Auguste Ripoud, dit qu’avant sa restauration de 1833, « son ancienne couverture formée de bois de chêne revêtue de peau de truie, quoique brisée, mutilée et déchirée, était décorée des mêmes ornements en bronze, en cuivre et en émail que l’on admire maintenant… ». Elle comportait également une étiquette sur le dos attestant sa présence au concile de Constance en 1415. Cette restauration de 1833 fut une catastrophe puisque le relieur n’a pas su replacer tous les ornements et a permis à un collectionneur de passage d’en acquérir un pour sa collection ; de même, une plaque d’émail a disparu, ainsi que des plaquettes dont le musée de Moulins (Musée Anne de Beaujeu aujourd'hui) conserve les moulages.

Le bronze acheté par le collectionneur de passage a été mis en vente chez Sotheby’s à Londres lors de la dispersion de la collection Von Hirsch en 1978. La femme du commissaire étant bourbonnaise, elle a reconnu l’un des ornements de la bible et a prévenu la Ville de Moulins qui, avec l’aide de la région, de l’Etat et d’une souscription publique, a pu racheter l’élément pour la somme de 16 000 livres.

Voir aussi : La Bible de Souvigny

Déplier

Exemplaires

Chargement en coursVeuillez patienter : lecture en cours...
Déplier

Vos commentaires

Chargement en coursVeuillez patienter : lecture en cours...

Feuilleter le livre

Notice détaillée

Biographies

Voir aussi...

Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...
Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...
Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...
Chargement en cours
Veuillez patienter : lecture en cours...