Recherche


Avis de lecteurs

Les Tuniques bleues n° 64
Les Tuniques Bleues n° 64
Où est donc Arabesque ? (Willy Lambil)

note: 4Arabesque, plus qu'un cheval, un compagnon S.BASSET - 12 novembre 2022

Un album des "Tuniques Bleus"particulièrement touchant, qui montre le Caporal Blutch affecté par la disparition de son cher cheval et partant à sa recherche.

Perceval (Anne-Caroline Pandolfo)

note: 5Une merveilleuse adaptation S.BASSET - 24 octobre 2022

Une merveilleuse adaptation en bande-dessinée pour les enfants de la légende arthurienne. Le graphisme est de toute beauté entre onirisme et poésie.

Parce que c'était le seul choix (Sophie Renouard)

note: 5Un choix dangereux. Clarisse - 8 novembre 2022

Olivia élève seule ses trois enfants, elle est gynécologue dans une clinique parisienne et tous les jours elle est confronté au proxénétisme qui les écœure elle et son amie d’enfance, [...]

Le rapport chinois (Pierre Darkanian)

note: 4Le rapport qui rapportait des millions S.BASSET - 6 novembre 2022

Un roman décapant et hilarant sur l’absurdité d'un certain système financier et administratif, qui fait passer aux naïfs des vessies pour des lanternes !

Le mystère Mengele (Jorge A. Camarasa)

note: 4Intéressant Céline - 12 novembre 2022

Une enquête interessante sur la fuite de Joseph Mengele à travers l'Amérique latine au lendemain de la chute du 3ème Reich.
Il est intriguant de voir comment ce dernier a [...]

La sainte touche (Djamel Cherigui)

note: 4J'ai un petit problème dans ma plantation S.BASSET - 6 novembre 2022

Dans une langue vive et énervée, le portrait plein d'humour d'un bras cassé qui vit aux crochets d'un petit trafiquant de quartier.

Critique

 

Mémoire de soie (Adrien Borne)

note: 5Un nom à graver dans la pierre. Angélique, MMC - 19 août 2021

Nous n'avons pas fini d'écrire et de lire sur la Première Guerre mondiale. Ce livre aborde des thèmes peu développés dans les romans : la grippe espagnole, les asiles, la question du souvenir, l’après-guerre pour les veuves.
L’auteur alterne des chapitres se déroulant à deux époques différentes, nous permettant de découvrir l'histoire tragique et les secrets d'une famille déchirée par la Grande Guerre.
En 1936, Emile, vingt ans, part effectuer son service militaire avec dans son bagage le livret de famille.
Dans ce livret, il est écrit « Emile né de Baptistin L. » sauf que son père s’appelle Auguste. « Le voilà fils d’un mystère. »
L’écriture du journaliste Adrien Borne est sèche et âpre, à l’image de ses personnages et de leur vie dans cet univers de l’élevage des vers à soie.
J’ai beaucoup apprécié la construction de ce roman et la métaphore du cocon à dévider et du fil à tirer pour mettre à jour le secret de famille.
Un premier roman poignant, qui pourrait se résumer ainsi : malgré tout, la vie s'accommode et s'obstine !