Recherche


Avis de lecteurs

Les oiseaux ne se retournent pas (Nadia Nakhlé)

note: 4Un roman graphique sombre, poétique et onirique. Angélique, MMC - 20 août 2021

Ce roman graphique sur les thèmes de l’enfance et l’exil s’intègre dans un projet avec un spectacle, une exposition et un dessin animé.
C’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille [...]

L'ami arménien (Andreï Makine)

note: 5"Il m'a appris à être celui que je n'étais pas." Angélique, MMC - 19 août 2021

Andreï Makine, né en Sibérie, auteur d’une œuvre saluée par de prestigieux prix littéraires, membre de l’Académie française, nous livre dans ce roman très personnel l’histoire d’une amitié de jeunesse. [...]

Petit hérisson, un réveillon sous la neige (M. Christina Butler)

note: 1La magie de l'amitié Cécile - 26 septembre 2021

L'entraide et l'amitié sont à l'honneur dans ce superbe ouvrage. Idéal pour insister sur la magie de la générosité à Noël.

Un amour grec (Zoe Valdés)

note: 4Une quête d’amour et de liberté. Angélique, MMC - 19 août 2021

Zoé Valdés, romancière cubaine, nous plonge dans le régime totalitaire cubain.
C’est dans ce contexte que Zé, une adolescente de 16 ans, tombe enceinte d’un « marin grec de la [...]

La Villa aux étoffes (Anne Jacobs)

note: 5Downton Abbey à l'allemande FM - 14 août 2021

Une saga familiale qui emmène le lecteur dans l'Allemagne du XXè siècle, au sein d'une famille mi-aristocrate mi-bourgeoise, au train de vie élevé grâce aux filatures. En ce siècle traversé [...]

L'écureuil et la lune (Sébastien Meschenmoser)

note: 5Un ouvrage poétique pour rêver et surtout réfléchir Cécile - 26 septembre 2021

Un ouvrage superbe.
Les dessins et le texte sont d'une grande sobriété et très complémentaires laissant beaucoup de place à l'observation et à la réflexion.
3 ans me semble un peu [...]

Audrey Tautou

 
Audrey Tautou. Source: Wikipedia

Audrey Tautou est une actrice française, née le à Beaumont dans le Puy-de-Dôme.

Elle est révélée par la comédie dramatique Vénus Beauté (Institut) (1999), mais elle accède à une célébrité internationale en tenant le rôle-titre du film Le fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001), sous la direction de Jean-Pierre Jeunet.

Par la suite, elle confirme avec des projets d'envergure : le mélodrame Un long dimanche de fiançailles (2004), de nouveau sous la direction de Jeunet ; en incarnant Sophie Neveu dans la super-production hollywoodienne Da Vinci code (2006), de Ron Howard ; et enfin en portant le biopic Coco avant Chanel (2009), d'Anne Fontaine ou encore Thérèse Desqueyroux (2012), de Claude Miller.

Elle travaille avec plusieurs cinéastes français : Cédric Klapisch pour la trilogie de L'Auberge espagnole (2002-2013), Pierre Salvadori pour les comédies Hors de prix (2006), De vrais mensonges (2010) et En liberté ! (2018) ou encore Michel Gondry pour L'Écume des jours (2013) et Microbe et Gasoil (2015).

Elle tient aussi les premiers rôles féminins de Dirty Pretty Things (2002), de Stephen Frears, Ensemble, c'est tout (2007), de Claude Berri et de La délicatesse (2011), de Stéphane et David Foenkinos.

Depuis 2015, elle se tient en retrait et se fait discrète. Elle apparaît toutefois dans des films comme le biopic L'odyssée, de Jérôme Salle, où elle incarne Simone Cousteau ; la comédie indépendante Ouvert la nuit, réalisée par Édouard Baer ou encore la comédie familiale Santa et Cie, d'Alain Chabat.

Elle a été nommée et gagnante de diverses récompenses et distinctions : César, Prix Lumières, BAFTA, Prix du cinéma européen et au Festival de Cannes. Elle est l'une des rares actrices françaises à rejoindre l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) en juin 2004. Audrey Tautou a été modèle pour des maisons telles que Chanel, Montblanc et L'Oréal.

Biographie

Jeunesse et formation

Audrey Justine Tautou est née d'un père dentiste, Bernard Tautou, et d'une mère médecin, Évelyne Tautou, ancienne adjointe au maire de Montluçon, devenue conseillère municipale, et actuellement vice-présidente de l'agglomération de Montluçon chargée de la culture et PDG du centre des Congrès et de la Culture Athanor. Sa famille est d'origine Occitane.
Audrey Tautou a été prénommée ainsi en hommage à Audrey Hepburn, comme elle l'a découvert en demandant l'origine de son prénom à ses parents à la suite de l'insistance des journalistes à ce sujet (cf. En Aparté, saison 2005-2006)[non neutre]. Elle passa son enfance et son adolescence à Montluçon avec ses deux sœurs et son frère.

On lui prête une vocation de primatologue alors qu'elle était collégienne. Elle décroche un baccalauréat scientifique avec la mention « bien ». Parallèlement à ses études supérieures (DEUG de lettres modernes à l'Institut catholique de Paris), elle suit une formation au Cours Florent. Elle intègre la classe libre de l'École de théâtre un an après son arrivée.

Débuts et révélation (années 1990)

Après quelques apparitions dans des téléfilms et des courts métrages, Audrey Tautou décroche son premier rôle important au cinéma à 22 ans dans le film de Tonie Marshall, Vénus Beauté (Institut). Sa prestation lui vaudra la reconnaissance de la profession, puisqu'elle remporte le César du meilleur espoir féminin 2000.

Sa carrière prend définitivement son envol lorsqu'elle incarne Amélie Poulain, l'héroïne du film de Jean-Pierre Jeunet Le fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001). Le succès international du film, la fraîcheur candide du personnage d'Amélie, sa pétulance et sa « beauté fragile » vont révéler Audrey Tautou au niveau mondial.

Confirmation internationale (années 2000)

Audrey Tautou est courtisée par des réalisateurs étrangers et tourne ainsi coup sur coup avec Stephen Frears et Amos Kollek, mais elle revient en France l'année suivante, à l'affiche de deux films français : elle est en effet à l'affiche des films choraux : Les Marins perdus de Claire Devers, et Pas sur la bouche d'Alain Resnais.

En 2004, sort sa seconde collaboration avec Jean-Pierre Jeunet, la superproduction Un long dimanche de fiançailles, adaptation ambitieuse et internationale de l'œuvre éponyme de Sébastien Japrisot.

L'année d'après, elle retrouve Cédric Klapisch pour l'attendu Les Poupées russes, un autre projet international très bien accueilli par la critique et le public. Puis c'est en 2006, avec Da Vinci code, adaptation du roman de Dan Brown signé Ron Howard, qu'elle s'aventure pour la première fois dans une production américaine : elle y incarne l'agent Sophie Neveu, aux côtés du héros incarné par Tom Hanks.

En France, elle enchaîne des projets légers : elle est dirigée par Pierre Salvadori dans les comédies romantiques Hors de prix et De vrais mensonges, qui sortent en 2006.

En 2007, elle partage l'affiche du drame social Ensemble, c'est tout avec Guillaume Canet. C'est Claude Berri qui signe cette adaptation cinéma du best-seller d'Anna Gavalda.

L'année 2009 l'associe médiatiquement à l'image de Chanel. Au cinéma, elle tient le rôle-titre du biopic Coco avant Chanel d'Anne Fontaine. Parallèlement, elle devient l'image du célèbre parfum No 5 dans un film de min 25 s réalisé par Jean-Pierre Jeunet et une campagne photo signée Dominique Issermann.

En 2010, elle se lance sur les planches, où elle joue dans sa première pièce de théâtre, Une maison de poupée. Celle-ci est écrite par Henrik Ibsen, mise en scène par Michel Fau, et jouée au théâtre de la Madeleine. En parallèle, elle tourne dans le clip de Charlie Winston I Love Your Smile.

Diversification et seconds rôles (années 2010)

Audrey Tautou réinvestit en 2011 pour La délicatesse, de Stéphane et David Foenkinos.

En 2011, elle se contente d'un second rôle dans le drame Des vents contraires, seconde réalisation de Jalil Lespert, portée par Benoît Magimel.

Le 10 août 2011, le journal britannique The Daily Telegraph rapporte d'ailleurs qu'elle compte quitter le cinéma prochainement, pour se consacrer à d'autres activités,. Propos démentis deux jours plus tard, via le site du Journal du dimanche, par le réalisateur Pierre Salvadori qui indique avoir été joint par l'actrice.

En 2012, elle défend le rôle-titre de Thérèse Desqueyroux, film mis en scène par Claude Miller.

L'année 2013 marque son retour à de grosses productions, chaque fois aux côtés de Romain Duris : tout d'abord en jouant le premier rôle féminin de L'Écume des jours, de Michel Gondry ; puis en retrouvant la bande de Cédric Klapisch, pour Casse-tête chinois, qui conclut la trilogie amorcée en 2002. Deux jolis succès qui connaissent une carrière internationale.

Parallèlement, elle est la maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes 2013 (66e édition), succédant ainsi à l'actrice Bérénice Bejo.

Par la suite, elle accepte de ne plus être la tête d'affiche mais s'aventure dans des genres différents.

En 2015, elle tient un rôle secondaire dans le film d'aventures pour enfants Microbe et Gasoil, de Michel Gondry, puis joue dans le mélodrame Éternité, de Trần Anh Hùng, aux côtés de deux autres actrices françaises connues internationalement, Mélanie Laurent et Bérénice Bejo.

En février de cette même année, elle fait partie des membres du jury des longs métrages lors du 65e Festival de Berlin, présidé par Darren Aronofsky.

En 2016 elle renoue avec le biopic pour L'odyssée, écrit et réalisé par Jérôme Salle, pour lequel elle prête ses traits à Simone Cousteau. Puis elle seconde des stars de la comédie hexagonale : Édouard Baer pour la comédie indépendante Ouvert la nuit et Alain Chabat pour la comédie familiale Santa et Cie.

En 2018, elle retrouve Pierre Salvadori pour un second rôle dans En liberté !. Elle figure aussi au casting international de Going Places, remake signé John Turturro du classique français Les Valseuses.

Vie privée

Relations

Audrey Tautou est, jusqu'en , la compagne du chanteur de variété Matthieu Chedid connu sous le pseudonyme M.

Elle est ensuite en couple avec Yann Le Bourbouac'h, directeur marketing de Gaumont, dont elle se sépare début 2019. En février 2019, elle adopte, seule, une petite fille vietnamienne,.

Revenus

En 2008, Audrey Tautou est l'une des artistes françaises les mieux rémunérées, avec des cachets d'un montant supérieur à un million d'euros par film.

En 2010, elle touche un cachet de 1,5 million d'euros pour Coco avant Chanel.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Clip

  • 2010 : I Love Your Smile de Charlie Winston

Théâtre

  • 2010-2011 : Maison de poupée d'Henrik Ibsen: Nora. Mise en scène de Michel Fau au Théâtre de la Madeleine et en tournée.

Distinctions

Décorations

  • Chevalier de la Légion d'honneur (2017)
  • Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (2018) ; officier (2013)

Honneurs

En plus de ces distinctions officielles, Audrey Tautou a également obtenu des récompenses décernées par les professionnels ou les critiques du cinéma, notamment à la suite du succès international de Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, avec d'autres interprétations saluées comme celles dans Un long dimanche de fiançailles ou Coco avant Chanel , l'actrice cumule 1 César (sur 4 nominations), 2 nominations aux BAFTA, 2 Prix Lumières (sur 3 nominations) et 2 nominations aux Prix du cinéma européen.

Récompenses et nominations

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • César du cinéma
    • Ciné-Ressources
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) American Film Institute
    • (en) British Film Institute
    • (en) Internet Movie Database
    • (en) Metacritic
    • (en) Rotten Tomatoes
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Ressource relative à la mode :
    • (en) Models.com
  • Portail du cinéma français

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Audrey Tautou de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

CD